[What's next ? Place à l'entreprise créative !] Des outils pour commencer

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Le monde change, les stratégies et les managers aussi ! Big Data, Design Thinking, mouvement Makers et DIY, démarches collaboratives… Comment utiliser les approches émergentes pour renouveler votre créativité ? Comment en faire des sources d'inspiration pour repenser vos stratégies ? Apprenez à penser « design », adaptez-vous à l'évolution des usages et des business models et reconsidérez vos clients pour innover ! Dans cet ouvrage résolument optimiste, ludique et pédagogique, les auteurs proposent des approches directement opérationnelles pour vous aider à identifier de nouveaux axes de création de valeur : démarches d’empathie, ateliers de créativité, maquettage…

Text of [What's next ? Place à l'entreprise créative !] Des outils pour commencer

  • 1. 1 2014, Pearson France Aucune reprsentation ou reproduction, mme partielle, autre que celles prvues larticle L.122-5 2 et 3 a) du Code de la proprit intellectuelle ne peut tre faite sans lautorisation expresse de Pearson Education France ou, le cas chant, sans le respect des modalits prvues larticle L. 122-10 dudit code. ISBN : 978-2-7440-6594-1 WHAT'S NEXT? Place lentreprise crative ! NICOLAS MINVIELLE MATHIEU GRIFFOUL
  • 2. 231 des outils pour commencer LE MATIN : AU RVEIL : QUELQUES HEURES PLUS TARD : DANS LA SOIRE : onnatre la mto ; une heure sur sa Facebook ddie la marque ; aration des outils et documents de gation. Dpart 8H pour le port avec emme ; arrive au port une heure plus ; prparation du bateau pendant heure et demie. La prparation nest pas ement ncessaire, mais fait partie du journalier et est porteuse de sens. part pour une journe de navigation deux amis retraits clibataires. deux est malvoyant, et le tempo de avigation change avec cette donne. a aussi un acheteur potentiel ouhaite essayer le bateau. Aprs une heure de diagnostic, le concessionnaire annonce quil sagit dun cble dfaillant. Ce dernier nest pas standard, il devra le commander et annonce deux semaines de dlai. Julian russit obtenir ladresse du producteur du cble sur les rseaux sociaux et le commande en direct pour rassurer lacheteur potentiel. Le ton monte rapidement entre lacheteur potentiel et Julian dans la mesure o ce dernier accepte difcilement lintervention du premier sur son bateau pour amliorer les rglages. cela sajoute un dfaut sur la batterie qui implique de lancer le moteur pour garder les instruments en marche et un retour au port plus tt que prvu.
  • 3. 233 CONCEPTS EXPLORER Regarder diffremment tre en empathie Animer des ateliers Concevoir le modle conomique Maquetter CONVAINCRE VALIDER MODLE OPRATIONNEL PROPOSITION DE VALEUR CLIENTS #1 #2 #9 #3 #4 #5 #6 #7 #8 les pages suivantes proposent des gabarits de travail rsumant les divers points prsents dans louvrage, et ce au travers dune tude de cas dun acteur anglo-saxon du nautisme VUE GNRALE des outils pour commencer
  • 4. 235 DIREENTENDRE PENSER FAIRE HYPOTHSES DOBSERVATIONHaut niveau dexpertise mtier Nombreuses recommandations et forte communaut de fans Passage oblig par les forums avant de procder un achat Comptition sur la rparation entre concessionnaires, experts techniques, petits artisans, etc. Difcult rentrer dans lcosystme et ne pas se faire avoir sans tre un amateur averti Comparaison avec lexprience dachat et dusage dune voiture ou dune moto Haut niveau dattentes se basant sur ces expriences analogues Nouveaux modles de mobilit en peer-to-peer Diversit des rationalits exposes (comptition, ostentation, navigation familiale) Diversit des prols dacheteurs malgr une relative homognit de loffre #1 La segmentation actuelle nest pas la bonne, il faudrait la refaire sur la base des usages rels #2 Le processus dachat est adapter totalement en fonction des typologies de clients, et il doit donc y en avoir plusieurs #3 certains points de contact sont trs motionnels et non matriss par la marque Analyser les prfrences et le type doffres auxquelles le client est expos au travers dun benchmarking Capter le vcu rel des clients, leurs besoins et leurs motions au travers dimmersions in situ (vis ma vie) Apprhender les proccupations et les reprsentations des clients en observant les internautes REGARDER DIFFREMMENT des outils pour commencer diversifier ses sources dinspiration et en tirer des hypothses de travail 1 1 2 2 3 3 4 55 4 Comprendre les attitudes et les comportements des clients au travers dentretiens ethnographiques Combiner ces regards et en dduire des hypothses de travail
  • 5. 237 HYPOTHSES DOBSERVATION CE QUIL FAUT RETENIR DE LOBSERVATION : ENTRETIENS MTIERS ENTRETIENS CLIENTS ENTRETIENS DEXPERTS #1 La segmentation actuelle nest pas la bonne, il faudrait la refaire sur la base des usages rels Oui, mais comment y rpondre ? Difcults sur le terrain sadapter Refus de nouveaux processus par certains interlocuteurs terrain (concessionnaires) La dcision dachat se fait parfois par prt de bateau entre particuliers. Comment grer cela ? Impression que les bateaux ne rpondent pas totalement leurs attentes Impression de ne pas tre considr si lon nest pas un amateur averti Envie de naviguer pendant plusieurs jours sur un bateau et sans commercial avant de lacheter volution de la relation au bateau, peu dheures dusage implique plus de polyvalence Rle critique de la digitalisation non pris en compte pour les jeunes et les amateurs avertis Rle des avis de ponton avant de procder un achat : importance de matriser cela ! #2 Le processus dachat est adapter totalement en fonction des typologies de clients, et il doit donc y en avoir plusieurs #3 certains points de contact sont trs motionnels et non matriss par la marque #1 Les reprsentants terrain jouent un rle critique et peuvent empcher le changement #2 Pour certains acheteurs, un bateau se vit avant de sacheter (valeur motionnelle) #3 Le poids des recommandations est suprieur celui des concessions #4 La marque doit matriser lensemble des points de contact internes et externes 1 2 3 4 1 2 3 4 et les confronter aux points de vue des collaborateurs, mtiers et dcideurs Des clients (experts ou non) et les confronter aux points de vue dexperts mme daider prendre de la hauteur Aprs ce passage au tamis, nos hypothses sont-elles (in)valides, ont-elles volu? REGARDER DIFFREMMENT des outils pour commencer rappeler ses hypothses de travail et les passer au tamis des parties prenantes!
  • 6. 239 PRNOM DE LA PERSONA : SES MARQUES SITUATION FAMILIALE TUDES/EMPLOI REVENUS MENSUELS SES PROJETS ET BESOINS INDIVIDUELS SES SOURCES DE PROBLME ET DE FRUSTRATION SON ACTIVIT SUR LES MDIAS SOCIAUX SES ICNES SES LIEUX SES ACCESSOIRES SES VOYAGES JULIAN Mari, grand-pre Guy Cotten Range Rover Proter de son bateau, un 42 pieds quil a achet pour sa retraite Prparer un tour du monde avec sa femme et inviter ses petits-enfants pendant leurs vacances scolaires Rgater le WE, pour dmontrer symboliquement son expertise tre oblig de passer par son concessionnaire pour changer le matriel de son bateau alors quil est profondment dsagrable Passer plus de temps avec dautres propritaires, mais il doit tout organiser lui-mme, la marque ne proposant rien ce sujet Extrmement prsent sur tous les forums pour dcouvrir les trucs et astuces des autres propritaires. Il propose de potentiels acheteurs de venir tester son bateau quand ils le souhaitent Tabarly Baie de Boston iPhone Bote outils Canada pour le grand blanc Antilles pour la navigation Ancien chef dentreprise 10 000 $ TRE EN EMPHATIE des outils pour commencer sur la base des observations, construire une reprsentation fictive dun usager au travers dlments permettant de le caractriser (emploi, projets, marques prfres, etc.)...
  • 7. 241 LE MATIN : AU RVEIL : QUELQUES HEURES PLUS TARD : DANS LA SOIRE : Connatre la mto ; une heure sur sa page Facebook ddie la marque ; prparation des outils et documents de navigation. Dpart 8H pour le port avec sa femme ; arrive au port une heure plus tard ; prparation du bateau pendant une heure et demie. La prparation nest pas rellement ncessaire, mais fait partie du rite journalier et est porteuse de sens. Dpart pour une journe de navigation avec deux amis retraits clibataires. Lun deux est malvoyant, et le tempo de la navigation change avec cette donne. Il y a aussi un acheteur potentiel qui souhaite essayer le bateau. Aprs une heure de diagnostic, le concessionnaire annonce quil sagit dun cble dfaillant. Ce dernier nest pas standard, il devra le commander et annonce deux semaines de dlai. Julian russit obtenir ladresse du producteur du cble sur les rseaux sociaux et le commande en direct pour rassurer lacheteur potentiel. Le ton monte rapidement entre lacheteur potentiel et Julian dans la mesure o ce dernier accepte difcilement lintervention du premier sur son bateau pour amliorer les rglages. cela sajoute un dfaut sur la batterie qui implique de lancer le moteur pour garder les instruments en marche et un retour au port plus tt que prvu. des outils pour commencer ... puis se projeter dans une de ses journes types pour apprhender correctement les tensions auxquelles il est confront et qui pourront servir de levier de cration! TRE EN EMPHATIE
  • 8. 243 TAPES DE LEXPRIENCE CONCEPT #1 CONCEPT #2 CONCEPT #3 CONCEPT #4 PRNOM DE LA PERSONA : JULIAN #2 Le processus dachat est adapter totalement en fonction des typologies de clients. Il doit donc y en avoir plusieurs #3 certains points de contact sont trs motionnels et non matriss par la marque Pr-achat pour lamateur Pr-achat pour lamateur averti Rparation Test dun bateau dusager Dcouvre dautres usagers Vis ton prochain bateau SOS Twitter Plateforme dusagers certis Un bateau pour quoi faire ? Badge certi rgate Appel direct au fournis