of 48 /48
V3 04/02/2007 Balade au Pas de l’Œille, Combe Charbonnière et cabane de Roybon 12 septembre 2006 Cette balade au départ des Clots prés de Villard de Lans traverse des paysages variés tout au long du parcours. Le vallon de la Fauge qui permet de découvrir et d’admirer d’un coup d’œil la balade que l’on va effectuer, la Combe Charbonnière dans une forêt de conifères, les alpages, le pierrier, les lapiazs aux pieds de la falaise du gerbier … Enfin du Pas, la vue sur la vallée du Grésivaudan, Prélenfrey, le Dévoluy … Et sur le Vercors. Par temps de grand vent il est utile de vérifier son arrimage en particulier au Pas de l’Œille. Il faut prendre le temps d’admirer les marmottes peu farouches et joueuses. Départ de Grenoble : Directions Villard de Lans, contourner le village, au rond point prendre la direction de Corrençon, à l’Essarton prendre sur la gauche en direction des Clots et se garer au parking, point de d épart de la balade. Randonnée Après avoir laissé la voiture aux Clots se diriger en direction du vallon de la Fauge, c’est du vallon que l’on peut appréhender le parcours que l’on va effectuer. Le sentier passe en contrebas du chalet de la Fauge et continue direction sud à travers des prairies humides vers le bas de la combe Charbonnière. Nous voici à pied d’œuvre, le sentier pentu chemine en zig- zag dans la forêt de pins et débouche sur le pierrier avant de rejoindre le sentier « Péronnard ». Les falaises du Gerbier sont au dessus de nos têtes et lon peut admirer la vue sur le plateau de Villard de Lans. Longueur 13,235 Km Dénivelé + 989 m Dénivelé - 989 m Durée 6h 15 Alt. Max 1963 m Alt. Min 1225 m Profil randonneur Vit. montée 300 m/h Vit. descente 400 m/h Vit. plat 4 km/h Le sentier sur la droite, en direction du sud chemine parallèlement aux arrêtes du Gerbier, jusqu'à l'arrivée à Grande Combe … Pierrier, lapiaz, marmottes, vue (pas trop réjouissante) sur « Cote 2000 » Au carrefour Laissez à droite le chemin qui mène à Clôt d'Aspres et remonter à gauche le lapiaz jusqu'au pas de l’Œille. Pour le retour, la première possibilité consiste à emprunter l’itinéraire « aller ». Nous avons, à partir du déboucher de la Combe Charbonnière, choisi de revenir par la Cabane de Roybon. L’itinéraire est un peu plus long mais facile jusqu’au parking des Clots. La balade s’est terminée dans la nuit noire. Il est très utile d’avoir un moyen de s’éclairer pour partir en balade. Nous avons fini en s’éclairant « au téléphone portable !! » ... Pas très pro !!! Pas de l’Œille

2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

  • Author
    dangtu

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon...

Page 1: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

V3 04/02/2007Balade au Pas de l’Œille, Combe Charbonnière

et cabane de Roybon 12 septembre 2006

Cette balade au départ des Clots prés de Villard de Lans traverse des paysages variés tout au long du parcours. Le vallon de la Fauge qui permet de découvrir et d’admirer d’un coup d’œil la balade que l’on va effectuer, la Combe Charbonnière dans une forêt de conifères, les alpages, le pierrier, les lapiazs aux pieds de la falaise du gerbier … Enfin du Pas, la vue sur la vallée du Grésivaudan, Prélenfrey, le Dévoluy … Et sur le Vercors. Par temps de grand vent il est utile de vérifier son arrimage en particulier au Pas de l’Œille. Il faut prendre le temps d’admirer les marmottes peu farouches et joueuses.

Départ de Grenoble : Directions Villard de Lans, contourner le village, au rond point prendre la direction de Corrençon, à l’Essarton prendre sur la gauche en direction des Clots et se garer au parking, point de d épart de la balade. Randonnée Après avoir laissé la voiture aux Clots se diriger en direction du vallon de la Fauge, c’est du vallon que l’on peut appréhender le parcours que l’on va effectuer. Le sentier passe en contrebas du chalet de la Fauge et continue direction sud à travers des prairies humides vers le bas de la combe Charbonnière. Nous voici à pied d’œuvre, le sentier pentu chemine en zig-zag dans la forêt de pins et débouche sur le pierrier avant de rejoindre le sentier « Péronnard ». Les falaises du Gerbier sont au dessus de nos têtes et l’on peut admirer la vue sur le plateau de Villard de Lans.

Longueur 13,235 KmDénivelé + 989 mDénivelé - 989 mDurée 6h 15Alt. Max 1963 mAlt. Min 1225 m

Profil randonneur Vit. montée 300 m/hVit. descente 400 m/hVit. plat 4 km/h

Le sentier sur la droite, en direction du sud chemine parallèlement aux arrêtes du Gerbier, jusqu'à l'arrivée à Grande Combe … Pierrier, lapiaz, marmottes, vue (pas trop réjouissante) sur « Cote 2000 » Au carrefour Laissez à droite le chemin qui mène à Clôt d'Aspres et remonter à gauche le lapiaz jusqu'au pas de l’Œille. Pour le retour, la première possibilité consiste à emprunter l’itinéraire « aller ». Nous avons, à partir du déboucher de la Combe Charbonnière, choisi de revenir par la Cabane de Roybon. L’itinéraire est un peu plus long mais facile jusqu’au parking des Clots. La balade s’est terminée dans la nuit noire. Il est très utile d’avoir un moyen de s’éclairer pour partir en balade. Nous avons fini en s’éclairant « au téléphone portable !! » ... Pas très pro !!!

Pas de l’Œille

Page 2: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Balade vue en plan

Combe Charbonnière

Chalet de la Fauge

Centre équestre

Cabane de Roybon

Col Vert

Pique-nique

Départ Les Clots

Pas de l’Œille

Sentier Péronnard

Grand Couloir

Vallon de la Fauge

La Grande Combe

Page 3: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Plan situation

Villard de Lans

Les Clots

Vers Corrençon

Vers gorges de la Bourne

Vers Valchevrière

Arrivée de Grenoble

Page 4: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Plan situation - Détail

Les Clots

P

Page 5: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Balade coupe

13,470 km 0,000 km 5,800 km 8,200 km 3,180 km 10,820 km

21h 00 15h 0016h 0014h 00 18h 00 19h 00 20h 00

Pas de l’oeille 1966 m

Les Clots 1237 m

Combe Charbonnière

Cabane de Roybon 1454 m

Les Clots 1237 m

Pique-nique 1553 m

Direction Roybon 1646 m

Direction Roybon 1646 m

5,270 km

Page 6: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Sommet pierrier

Cabane de Roybon

Les Clots

Bergerie de la Fauge

Pas de l’Œille

Col Vert

Roc Cornafion

Vallon de la Fauge

Combe Charbonnière

Crête du Gerbier

Pic Saint MichelLe Moucherotte

Rocher des Jaux Cote 2000

Villard de Lans

Saint Paul de Varces

Pont de Claix

Vercors – Balade pas de ’Œille

N

Page 7: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Toponymie

La Charbonnière : Plusieurs origines possibles … : - Lieu où on fabrique le charbon de bois (du latin carbonaria). - Au début de ce siècle, une charbonnière, grande femme vigoureuse, rompue aux travaux les plus rudes, descendait du Bard au moulin de Tourtres où elle achetait cent kilos de farine. On lui chargeait sur les épaules ce fardeau qu'elle n'eut jamais pu soulever seule, et elle parvenait à le monter au Bard, environ 300 mètres de dénivelé et plusieurs kilomètres de distance. Ce chemin de croix était marqué de deux stations : un rocher et un souche d'arbre où elle pouvait appuyer sa charge pour reprendre son souffle. D'autres récits d'"anciens" font état des charges fabuleuses que les hommes et les femmes de cette époque étaient capables d'acheminer. Le sport existait à peine, on ne connaissait l'exploit qu'à travers le travail.

Clots Clau, Clausex, Cleusey, Cleuson, Clo, Cloison, Cloisons, Clos, Closalet, Closalets, Closel, Closelet, Closelets, Closels, Closet, Closets, Closettaz, Closette, Closillons, Closis, Closses, Closuit, Closuratte, Closurattes, Closure, Closy, Clot, Clots, Clou, Clous, Clousels, Cloux, Clouz, Clozet, Clu, Clus Clos, enclos, lieu clôturé de murs ou de haies, souvent situé près de la maison ; ce terme désignait un terrain affranchi, moyennant redevance, de la vaine pâture, c´est-à-dire du droit de tous les membres d´une communauté de faire paître, à une certaine époque de l´année, leur bétail indistinctement sur tous les fonds. Latin clausum, « enclos fermé », de claudere, « fermer ».

Pas de l’œille Oeille, Oeillette, Oeils, Oeuillons, Ouilla, Ouillard, Ouillon, Ouilly Lieu où paissent les moutons. Vieux français ouaille, bas latin ovicula, gaulois oui-, latin ovis, « brebis ». Voir aussi Aouille, Ouille. Ancien français oeille, oueille, « brebis » : Pas de l´Oeille (Dent de Crolles, Chartreuse, Isère) ; Les Oeils, alpage (Ollon, district d´Aigle, Vaud). Formes patoises : La Ouilla (Vallée Verte, Chablais, Haute-Savoie). Avec le suffixe diminutif -ette : Le Pic de l´Oeillette, sommet, 610m (Gorge du Guiers Mort, Chartreuse, Isère). Avec le suffixe diminutif -on : Les Oeuillons, Les Oeillons en 1906, maison isolée en clairière (Noiraigue, district du Val de Travers, Neuchâtel) ; Les Oeuillons-Dessous, Les Oeuillons-du-Milieu, maison isolée en clairière (Travers, district du Val-de-Travers, Neuchâtel) ; Ouillon, lieu-dit (Bussigny-près-Lausanne, district de Morges, Vaud) ; Pointe des Ouillons (Vallée d´Aoste). Avec le suffixe collectif -ard : Les Ouillards (Praz de Lys, Faucigny, Haute-Savoie). Avec le suffixe collectif -y : Ouilly, alpage (Blonay, district de Vevey, Vaud). Voir aussi Avouille, Lavouille.

Page 8: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Histoire et légendes

Lionel Terray, alpiniste français né le 25 juillet 1921 à Grenoble Une conquête demande parfois des sacrifices. Ses conquêtes l’ont mené, avec son compagnon Marc Martinetti, au Gerbier dans le Vercors, un malheureux 16 septembre 1965. Ce mois là, Prélenfrey et le Gerbier connaissent tristement la célébrité, quand le jeudi 23 les secouristes grenoblois découvrirent, après trois jours de recherches, les corps de Lionel Terray et Marc Martinetti au pied de la voie l'Arc de Cercle, emmêlés dans la corde qui les avait liés jusque dans la chute. L'un des plus grand guide de l'époque venait de perdre la vie sur un sommet anonyme, que beaucoup confondaient sans doute avec les sources de la Loire, dans une voie "extrême" pour l'époque. " Pour moi, il faudra descendre les degrés de l’échelle. Mes forces et mon courage ne cesseront de diminuer. Très vite, les Alpes redeviendront les pics terribles de ma jeunesse. Si vraiment aucune pierre, aucun sérac, aucune crevasse ne m’attend quelque part dans le monde pour arrêter ma course, un jour viendra où, vieux et las, je saurai trouver la paix parmi les animaux et les fleurs. Le cercle sera fermé, enfin je serai le simple pâtre qu’enfant je rêvais de devenir. ”

Lionel Terray Voir fiche « falaise Gerbier »

Page 9: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Résumé Le gisement d’âge vraconien supérieur (Albien terminal, Crétacé inférieur) découvert jadis par Ch. Lory dans le vallon de la Fauge, près de Villard-de-Lans, dans l’Isère (France), a livré une intéressante paléofaune marine préservée dans des marnes sableuses et glauconieuses (Breistroffer 1939). On y trouve des ammonites (Anisoceras perarmatum, Ostligoceras puziosianum), des oursins (Discoidea cylindrica, Holaster nodosus), des rudistes (Durania delphinensis), un crustacé (Enoploclytia sp.) ainsi qu’une tortue (Rhinochelys amaberti) (Notice de la feuille de Vif, 50 000°). Moret (1935) base sa description originale de cechélonien sur un crâne et mentionne aussi un morceau d’os contenu dans un nodule calcifère et considéré par lui à l’époque comme un bout de carapace de la même tortue. Ce fragment osseux, tour à tour encollé, traité à l’acide formique et dégagé de sa gangue au micro-marteau pneumatique, fut revu ensuite par Mireille Gayet. Elle s’aperçut qu’il ne s’agissait pas d’un morceau de carapace mais bien d’un crâne de poisson et elle en confia l’étude à l’un de nous (B. C.). Il s’agit d’un neurocrâne quelque peu aplati par la fossilisation, microfracturé, abrasé par endroits et auquel manque le museau. Telle quelle, la pièce est longue de 145 mm, large de 94 mm et haute de 60 mm, ce qui indique un poisson de grande taille. Une estimation plus précise de cette taille ne peut être faite car la longueur du corps varie fort en proportion de la longueur de la tête chez les Ichthyodectidae.

Histoire et légendes (suite)

Référence Faugichthys loryi n. gen., n. sp. (Teleostei, Ichthyodectiformes) de l’Albien terminal (Crétacé inférieur marin) du vallon de la Fauge (Isère, France) et considérations sur la phylogénie des Ichthyodectidae Louis TAVERNE Université Libre de Bruxelles, Faculté des Sciences, Département de Biologie animale, Laboratoire de Morphologie fonctionnelle (C.P. 160/11), avenue F. D. Roosevelt 50, B-1050 Bruxelles (Belgique) [email protected] Bruno CHANET Institut universitaire européen de la Mer, place Nicolas Copernic, Technopôle, Brest-Iroise, F-29280 Plouzané (France)

FIG. 1. — Faugichthys loryi n. gen., n. sp. A, B, crâne en vue dorsale

Famille ICHTHYODECTIDAE Crook, 1892 Genre Faugichthys n. gen. ESPÈCE-TYPE. — Faugichthys loryi n. sp. ÉTYMOLOGIE. — Fait référence au vallon de la Fauge et adjoint la terminaison ichthys, poisson en grec.

Un sujet à approfondir … Des Tortues marines, des oursins dans le vallon de la Fauge. Oui mais dans des temps très anciens !!!

Page 10: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Les noms désignant les formes de relief des chaînes plissées

Ce schéma est inspiré à la fois par la succession stratigraphique et la structure tectonique de la Chartreuse,. La moitié gauche de la figure illustre plus particulièrement le relief encore "jurassien" de la Chartreuse occidentale et médiane, où la carapace calcaire supérieure (Urgonien) n'est que modérément entaillée (et plutôt décapée superficiellement) en donnant de larges surfaces à relief sensiblement conforme aux surfaces de couches. Entre Urgonien et Tithonique les calcaires du Fontanil, jouent souvent ici un rôle morphologique de carapace intermédiaire (chaînon de la Grande Sure en particulier). La moitié droite se rapporte plutôt à celui de la Chartreuse orientale caractérisé par une inversion de relief plus poussée et par la plus grande surface qu'occupent les niveaux marneux dénudés par l'érosion (ici les calcaires du Fontanil font morphologiquement partie intégrante de ces derniers).

Rappel Géologie

Vals, Monts Ce sont les termes employés pour désigner les reliefs "conformes", respectivement en creux (vallée correspondant à un synclinal) ou en bosse (échine correspondant à un anticlinal)

Page 11: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Géologie (suite)

Le vallon de la Fauge est un val jurassien ouvert dans le coeur de grès verts argileux, faciles à affouiller, du synclinal du même nom. Il se ferme du côté nord contre l'échine occidentale du Roc Cornafion, dont les couches sénoniennes, plus résistantes s'abaissent progressivement vers le val de Lans (elles affleurent jusque dans le secteur du village des Cochettes, peu à l'est de Villard-de-Lans).

Pour en savoir plus : http://www.geol-alp.com/h_vercors/lieux_vercors/la_fauge.html

Quelques points ….

Le flanc oriental du synclinal de la Fauge au sud du Roc Cornafion Vu du sud, depuis le sentier cote 2000 - Pas de l’Œille

Le regard est ici dirigé pratiquement dans l'axe du crochon de chevauchement que représente le synclinal du Cornafion (s.C). L'Urgonien des crêtes du col Vert et de la partie nord de celles du Gerbier est renversé vers l'ouest par ce pli (il est en outre affecté de petits chevauchements et décrochements secondaires, qui ne sont pas visibles dans cette perspective). Les belles dalles structurales de premier plan (rive nord de la "Grande Combe") sont celles du sommet de l'Urgonien du flanc oriental du synclinal de la Fauge.

Page 12: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

a.M = anticlinal de la Moucherolle ; s.F = synclinal de la Fauge. On voit ici le synclinal de la Fauge selon son axe. Son fond plonge vers le nord et rejoint, en arrière-plan, le val de Lans, dont on voit bien qu'il est orienté beaucoup plus NE-SW que le synclinal de la Fauge. Ceci est dû à ce que ce val correspond surtout ici au transynclinal de Saint-Nizier qui recoupe obliquement les plis du nord-est du Vercors (c'est sans doute par l'anticlinal de Sornin que se prolongeait initialement l'anticlinal de la Moucherolle vers le nord).

Géologie (suite)

La partie supérieure (méridionale) du val de la Fauge Vue du sud, depuis le sommet sud d'Agathe (Deux Soeurs).

Page 13: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Géologie (suite)

Dalles structurales (fig. 1A) Les dalles structurales sont des surfaces de strates ou de cassures, mises à nu par l'érosion qui a déblayé tout ce qui se trouvait au dessus et s'est trouvée arrêtée par le changement lithologique correspondant à cette surface. Leur origine est fréquemment un arrachement de bancs, par glissement sur un niveau (dit "de décollement") où l'adhérence des couches est faible : lorsque la pente des strates est assez forte (une trentaine de degrés suffit largement). Cela se produit surtout lorsque la pile des couches est déstabilisée par un creusement qui la sape : la tranche de roche située au dessus du niveau à glissement facile, n'étant plus retenue par l'aval, s'arrache d'un bloc le long d'une ligne de diaclases qui se transforme en un mur surplombant. Chaos et éboulements (fig. 1B) Ces deux types d'amas de blocs, de taille décamétrique dans les deux cas, diffèrent par la manière dont leurs éléments sont juxtaposés : Les plus gros blocs des vrais éboulements sont en général largement noyés dans du matériel de calibre plus fin dont ils ne font guère qu'émerger à leur sommet. C'est notamment le cas dans l'immense éboulement des Abîmes de Myans. Un autre exemple (parmi beaucoup d'autres) est l'éboulement du vallon de Marcieu, au nord du col de Bellefond.

Page 14: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Géologie (suite)

La faille du Pas de l l’Œille présente en outre des particularités assez complexes qui conduisent à y voir une cassure ancienne, antérieure au plissement, sans doute comparable aux failles aptiennes de Chartreuse (voir la page "failles de Bellefond").

Dans le versant oriental des Deux-Soeurs, au nord de Sophie : le Pas de l'Œille Vu du sud, depuis le sentier qui monte depuis la baraque des Clos (pentes du col de l'Arzelier)

F = faille (N-S, extensive) du Pas de l’Œille (f.O de la photo panoramique du versant) : noter son interruption apparente dans les falaises au niveau du Pas de l’Œille. On pourrait penser qu'elle est cachetée* par les couches supérieures de l'Urgonien mais les observations faites aux alentours du tracé du sentier portent à une autre interprétation qui est explicitée dans les figures suivantes.

Pas de l'Œille

Page 15: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Géologie (suite) Pas de l'Œille

Coupe d'ensemble des falaises visibles sur la photo En A : "navette" indiquée sur la photo ; en B : emplacement où a été prise la photo du miroir de faille.

Schéma interprétatif 1/ formation de la faille 2/ Plissement ultérieur

Le plissement a induit, au niveau des couches à Orbitolines et au dessus, un glissement couches qui explique le décalage en baïonnette de la surface de cassure

Page 16: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Les dictionnaires nous disent : marmotte nom féminin Petit mammifère rongeur de la famille des Sciuridés au pelage beige ou gris, vivant en société dans les pâturages d'altitude entre 1500 et 3000 mètres, en particulier dans les Alpes, qui émet en cas de danger un sifflement caractéristique. Elle hiberne totalement pendant six mois par an dans un terrier (Long 50 cm). Dormir comme une marmotte : dormir profondément et longuement. Pendant cette longue période d'hibernation, la température corporelle de la marmotte s'abaisse de 36 à 8 degrés centigrades et elle perd 25 % de son poids pendant cette période. Marmotte des Alpes, de Sibérie, du Canada. La marmotte est un mineur habile dans son oblique souterrain, qui lui sauve le vent de l'hiver. Au XVIIIe siècle de jeunes Savoyards apprivoisaient des marmottes et les faisaient danser au son d'une musique. Il tourna la tête, et vit venir par le sentier un petit Savoyard d'une dizaine d'années qui chantait, sa vielle au flanc et sa boîte à marmotte sur le dos (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p.134). Un enfant déguenillé qui montrait une marmotte, dans une boîte, lui demanda l'aumône, en souriant (FLAUB., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 99). Mais c’est aussi …… 2. Malle : formée de deux coffres, s'emboîtant l'un dans l'autre. Boîte à échantillons de voyageurs de commerce et de colporteurs. 3. Fruit : du marmottier (prunus de brigantiaca) cerise bigarreau d'une variété à chair ferme. 4. Coiffure : de femme faite dans un foulard noué par-dessus les oreilles avec la pointe en arrière ou en avant. 5. Marine : gros tube en fer dans lequel se trouvait la mèche qui était allumée en permanence sur les bâtiments de guerre.

Faune et flore La Marmotte

Page 17: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Faune et flore (suite) La Villarde

C'est dans le Vercors, et plus particulièrement sur le plateau de Lans (communes de Villard de Lans, Autrans, Corrençon, Méaudre, Lans en Vercors) que vit la Villarde depuis le 18e Siècle. C'est au concours régional de Grenoble en 1864 que furent présentés pour la première fois 153 vaches de la race bovine de "Villard de Lans" (appellation depuis 1875). Plus tard, la race se développe jusqu'à compter plus de 15000 têtes aussi bien dans le Vercors que dans le Grésivaudan, le Trièves, ou la Grand Chartreuse. Cette magnifique race ne résista pas à la politique d'uniformisation des années 50 et 60 jusqu'à être "absorbé"e par la Blonde d'Aquitaine. Aujourd'hui, une quarantaine d'éleveurs du plateau cherche à développer à nouveau la "Villarde". A ce jour, un peu plus de 300 Villardes sont à nouveau dans les champs du Vercors. La Villarde est bien adaptée aux travaux de traction, son lait est particulièrement apprécié pour la fabrication du Bleu de Sassenage (fromage régional).

http://www.conesa.com/lavillarde/

Page 18: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Point de départ : Les Clots

Photos

http://site.voila.fr/pasdeloeille/2005_07_15/index.html?0.5287687901250724 http://www.photos-dauphine.com/Photos/Vercors/Quatre-Montagnes/Pas-de-l-Oeille.html

Page 19: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Vallon de la Fauge Photo : Anonyme Le Vercors

Page 20: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Chalet de la Fauge

Page 21: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Combe Charbonnière et Pas de l’Œille

Page 22: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Attaque de la Combe Charbonnière

Page 23: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Dans la Combe Charbonnière

Page 24: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme

Page 25: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Au sommet du pierrier, jonction avec le sentier Péronnard

Page 26: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Vue du sentier Péronnard

Page 27: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Plateau de Lans De droite à gauche : le Roc Cornafion, le plateau du Cornafion, le vallon de la Fauge, le plateau de Lans. On distingue à l'arrière plan le synclinal d'Autrans.

Page 28: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Dalle structurale le long de sentier Péronnard

Page 29: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Le sentier Péronnard chemine …

Au fond le Roc Cornafion, le plateau du Cornafion

Page 30: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme La station 2000

Page 31: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Pas de l’Œille en vue, illusion d’optique …

Page 32: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Combe Grande … Après vous avoir baladé tranquillement sur une isocline, le sentier part maintenant à l'assaut de ce chaos lunaire ...

Page 33: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Arbre dans le paysage lunaire …

Page 34: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Le sentier chemine vers le pas

Page 35: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme La crête

Page 36: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Prairie sommitale Accès à la prairie sommitale

Page 37: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Prairie sommitale Prairie sommitale ... avant de vous déposer sur cette petite prairie d'altitude, en vue du Pas ...

Page 38: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Au Pas de l’Œille Enfin le but ! Ouvrez grand vos yeux, approchez-vous prudemment des falaises et profitez de la vue

Page 39: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Le pas de l’Œille

Page 40: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Trièves depuis le pas

On voit le lac du Monteynard, à la limite du Trièves et de la Matheysine. Au loin, les Ecrins et le Dévoluy. A droite, le Rocher des Deux Soeurs, en l'occurrence la Petite Soeur Sophie. La route que l'on distingue dessous mène au Col de l'Arzelier.

Page 41: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Les Aiguilles Le sentier qui descend du col apparaît sur la droite des Aiguilles.

Page 42: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Mais oui, le Mont Aiguille au fond …

Page 43: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Belledonne et la vallée du Grésivaudan

Page 44: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Retour, la combe Charbonnière sur la gauche, on continue sur le sentier Péronnard vers la cabane de Roybon

Page 45: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Descente vers la source de Roybon, puis la cabane

Page 46: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme La cabane de Roybon

Page 47: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

Photo: Anonyme Retour à la voiture

Page 48: 2006 09 12 Charbonniere pas oeille Roybon V3jean.louis.negre.free.fr/03_Vercors/_Villard_Pas_Oeille/2006_09_12... · Histoire et légendes Lionel Terray, alpiniste français né le

`xÇâ wâ Ñ|Öâx@Ç|Öâx

TÑ°Ü|à|y M ftÇá @@@@

·âyá wâÜá @@@@

gÉÅtàxá @@@@

]tÅuÉÇ vÜâ @@@@

YÜÉÅtzx M gÉÅx wx ftäÉ|x @@@@

cÉÅÅxá @@@@

Vty° v{tâw

1 Michelin

i|Ç uÄtÇv M ftÇá i|Ç ÜÉâzx M ftÇá