4 oct 2011

  • View
    220

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Journal Butineur 4 oct 2011

Text of 4 oct 2011

  • 1Jeudi dernier, au pavillon Alphonse-Desjardins, avait lieu le Pot Luck International, un souper communautaire o tous ont pu savourer des mets provenant des quatre coins du monde. Cette activit haute en saveurs fut un rel succs grce la participation de chacun. En un rien de temps, une fois lestomac de chacun bien rempli de mets dlicieux, un tournoi de Beer pong a pris place. Les deuximes annes, Julie Paill et Emmanuelle C. Bdard, furent couronnes grandes championnes. Bravo vous deux !

    POT-LUCK INTERNATIONAL

    SI JTAIS UN PAYS JE SERAIS...Rponses spontanes et originales des tudiants au vox-pop Page 5

    4 octobre 2011

    Journal bimensuel du Baccalaurat intgr en tudes internationales et langues modernes

    BUTINEURVolume 1, numro 4

    suite en page 2

    CHOISIR SES LANGUES ET SA CONCENTRATIONRecommandations sur la concentration dveloppement international et les cours danglaisPage 6

    UNE SESSION EN URUGUAYTmoignage de Francis Langlois suite son expriencePage 10

  • 2Pot-luck international

    Histoire de faire descendre toute cette nourriture, quelques-uns se sont dgourdis les jambes au rythme de la musique, tout aussi internationale que les mets. Une fois de plus, ce fut une activit des plus russies!

    AU MENU Gaspacho: soupe froide andalousienne Gulys: soupe hongroise Spanakopita: entre grecque Salade grecque Baklavas Meringues franaises Kesari: gteau sri lankais Et plus encore...

  • 3

  • 4Portrait inspirant : Jrmie Lebel

    Nom : Jrmie Lebel

    ge : 21 ans

    Anne dtudes : 3e

    Ville dorigine : Rivire-du-Loup

    Passe-temps : Lecture, vlo, sortir, cinma.

    Emploi de rve : Chef de mission diplomatique en Amrique latine ou au Moyen-Orient

    Voyage marquant : Le Maroc, o jai travers une autoroute pied et surpay un guide louche.

    Citation prfre : Tout sapprend.

    DANS UN BACCALAURAT COMME LE

    NTRE, CEST LIMPLICATION QUI FAIT TOUTE LA D I F FRENCE . A LORS

    LAISSONS-NOUS INSPIRER PAR JRMIE LEBEL, UN TUDIANT DE TROISIME

    ANNE, QUI A SU SAISIR TOUTES LES

    OPPORTUNITS QUI SOFFRAIENT LUI.

    par Maude Gagnon Ds sa premire anne, il dcouvre

    Impact Campus, le journal indpendant des tudiants de lUniversit Laval, dans lequel il rdigera quelques articles. Au cours de cette mme anne, il participe la simulation de lAssemble nationale, laquelle offre, des jeunes de 18 25 ans, provenant du Qubec, de la Belgique et dHati, la possibilit de vivre une exprience parlementaire. Jrmie simplique aussi dans lassociation de Droit et Dmocratie de lUniversit Laval, ce qui lui permet ensuite dobtenir un emploi dassistant en communication et publicit, au sein de lassociation de Droit et Dmocratie du Parlement canadien. Aprs un t de travail dans lunivers de la politique, Jrmie senvole vers Grenade, en Espagne, dans le cadre du proXil international. L-bas, en plus de terminer sa d e u x i m e a n n e universitaire, il a loccasion de rafXiner son espagnol et de parcourir plusieurs pays, dont la Belgique, lcosse, la Lettonie, le Portugal et le Maroc. En tant qutudiant impliqu, il ne reste pas les bras croiss toute lanne. Au contraire, il fait du bnvolat au sein de la Fundacin A l b i h a r , u n o r g an i sme

    uvrant dans le dveloppement international. Aprs une si belle anne ltranger, il na quun conseil donner aux tudiants de premire anne : Nhsitez pas partir. Il ny a rien qui vous retienne ici, alors vous devez partir ltranger. Il faut proXiter de cette occasion! Cette anne, de retour au pays, Jrmie entame sa troisime anne. Il reprend sont travail au sein de lassociation de Droit et Dmocratie, cette fois-ci en la prsidant. Il continue dcrire quelques articles dans lImpact Campus, en plus de mettre sa plume au proXit de ce journal, le Butineur. Comme tout Xinissant qui se

    respecte, il songe ses projets futurs, laprs-bac . La matrise, cest certain! , comme il la si bien dit. Sa concentration tant la politique, il espre continuer uvrer dans ce domaine et aimerait, un jour, siger au Ministre des Affaires trangres ce qui lui permettrait de faire une diffrence dans le monde. Comme il lexplique : En politique, cest l quon a le pouvoir. Cest avec ce pouvoir l quon peut vraiment faire changer les choses.

    Pour ensavoir plus

    Droit et dmocraFe Universit Laval

    www.dd-rd.net/ulaval/

    S imu l a Fon d e l A s s emb l e naFonale

    www.pjq.qc.ca

  • 5Vox-popSi j'tais un pays, je serais...

    Fs F P GHa ha ha! Je serais la Belgique parce que c'est le fun et il y a beaucoup de conits rgler.

    S GJe serais le VaNcan parce que je ne suis pas grand, que je suis chaste et pur: tout simplement divin!

    T DJe serais l'Autriche parce que c'est un beau pays, les gens sont riches et je trouve que Hitler me rejoint vraiment (Eh oui!).

    S VLe pays des merveilles parce que c'est vraiment cool, il y a des lapins qui ont des montres, ils sont "vraiment chums" pis tu peux prendre des dners avec eux.

    M P Je serais la Core du Sud, car comme elle, mme si elle est peNte, elle en a pas mal en dedans!

    O DTout simplement la Belgique parce que c'est mle.

    C-O CLe Liechtenstein parce qu'il y a beaucoup de chteaux et puis ayant dans mon portefeuille une carte de Legolas qui est un de mes mentors, je suis convaincu qu'il y habite.

    F B SsLe Chili! Parce que nous sommes dirents, comme le Chili du nord au sud. On a ce^e dynamique, ce^e nergie, c'est--dire la "muy caliente" de ce pays tout en tant srieux. Nous sommes cools.

  • 6MARIE-CHARLOTTE DEZUTTER

    par Valrie Paquette Marie-Charlotte, Xinissante de notre programme lhiver 2010, a tudi dans le proX i l dveloppement international. Cest grce un voyage au Prou lt 2005 quelle a choisi cette concentration. Durant son voyage, elle a fait de laide aux devoirs dans un bidonville de Lima et cest ce moment-l quelle a eu la piqre pour la coopration internationale. M a r i e - C h a r l o t t e a c h o i s i l e cheminement dintervention, cest--

    dire celui avec des cours de service social, sociologie, gestion, sant internationale, etc. Selon elle : a permet davoir une ouverture et de mieux comprendre les ingalits du monde dans lequel on vit. Elle a aussi eu la possibilit deffectuer un stage de deux mois chez Plan Nagua pour le secteur de lducation. Elle sest entre autre occupe de faire de la recherche et de rdiger des outils pdagogiques sur le commerce quitable pour le primaire et le secondaire. tant beaucoup implique l un ive r s i t , Mar i e -Cha r l o t t e f u t VP aux communicat ions en 2e anne et VP 3e lors de sa dernire anne. Elle a aussi t bnvole pour Collge F r o n t i r e , m e m b r e dIngnieurs sans frontires et fait du jumelage en espagnol. Elle a fait un c e r t i X i c a t e n c o o p r a t i o n internationale lUniversit de Montral, qui sest termin avec un

    stage de sensibilisation du public aux enjeux internationaux au YMCA et elle vient de commencer une technique en ducation spcialise. Si elle pouvait changer quelque chose dans la concentration, elle rendrait le stage obligatoire pour tout le monde. Selon Marie-Charlotte, il est important daller chercher de lexprience lextrieur du BAC. Elle conseille de simpliquer dans des projets et auprs de diffrents organismes. Pour le moment, elle na pas encore demploi r e l i a u

    domaine de sa concentrat ion , cependant, elle est persuade que ses expriences lui serviront plus tard.

    Concentration : Dveloppement international

    Choisir les langues et la concentra0on qui nous conviennent le mieux peut savrer un vritable casse-tte en cours de route. Les opportunits sont vastes et trs direntes les unes des autres. Le Bu0neur vous prsente les commentaires dtudiants qui en sont la n de leur cheminement pour vous aider prendre un choix clair.

    Un choix judicieux

    Avez-vous pens payer vos frais de scolarit ?

    La date limite de paiement sans pnalit est le 15 octobre.

  • 7MARILYNE TREMBLAYpar Valrie Paquette

    Marilyne Tremblay, ou celle quon surnomme el presidente, est une tudiante de troisime anne dans la concent ra t ion dve loppement international. Cest grce un cours quelle a suivi sa premire session, soit anthropologie des carabes, quelle a choisi la concentration dveloppement international. Malgr

    le fait que ce cours soit pralablement destin aux troisimes annes et quelle navait suivi aucun cours pralable lanthropologie, Marilyne a tout de mme trouv sa passion travers cette discipline. Se dcrivant comme une personne drle et dynamique, elle simplique un peu partout, notamment avec Jeunesse sans frontire, qui est une association but humanitaire et le POMD (Partenariat pour l'atteinte des Objectifs du Millnaire pour le Dveloppement) qui t r a v a i l l e p o u r l a sensibilisation et la mise en uvre d act ions concrtes en lien avec l e s o b j e c t i f s d u M i l l n a i r e p o u r l e dveloppement. De plus, Marilyne a eu la chance de faire un stage de 3 mois au Prou avec lorganisme Ingnieurs sans frontires dans le but dtudier les relations hommes/

    femmes. Ce quelle a surtout prfr ctait de pouvoir interagir et discuter avec les Pruviens et les Pruviennes. Cest pourquoi elle aime beaucoup cette concentration, qui selon elle est l a p l u s c o n c r t e e t l a p l u