Acquérir de lautonomie en lecture Cycle des apprentissages premiers

  • View
    107

  • Download
    2

Embed Size (px)

Transcript

  • Page 1
  • Acqurir de lautonomie en lecture Cycle des apprentissages premiers
  • Page 2
  • Les premires acquisitions Cycle des apprentissages premiers Voir la vido sur : http://eduscol.education.fr/pid26573/webtv.html?mode_player=1&video=218776 http://eduscol.education.fr/pid26573/webtv.html?mode_player=1&video=218776
  • Page 3
  • Les premires acquisitions 5 catgories de comptences premires 1. La conscience littraire 2. La conscience syntaxique 3. La conscience phonologique 4. La communication orale 5. Le vocabulaire La conscience phonologique Le vocabulaire Lattention et La mmoire Voir la vido sur : http://eduscol.educ ation.fr/pid26573/w ebtv.html?mode_pl ayer=1&theme=21 1&video=218780 http://eduscol.educ ation.fr/pid26573/w ebtv.html?mode_pl ayer=1&theme=21 1&video=218780 Ltat actuel de la recherche insiste tout particulirement sur
  • Page 4
  • Les comptences transversales Lattention : quelles pratiques vont rendre les enfants attentifs ? Les moteurs et leviers de lapprentissage. Laction, le sens, la verbalisation, le plaisir, le jeu, le lien avec le rel, lutilit pour la vie quotidienne, le projet La mmoire : quelles pratiques vont permettre aux lves de mmoriser ? Laction, la verbalisation, la ritration, les traces.
  • Page 5
  • La conscience syntaxique Lenfant doit savoir quil y a un morceau de la phrase qui dit qui , un autre qui dit quoi , un autre qui dit o , quand ou comment .
  • Page 6
  • La conscience syntaxique vers la production de phrases complexes Oral : encouragement construire des phrases modestes mais correctes et grammaticalement rigoureuses crit produit par ladulte sous la dicte (albums chos) Oral : Phrases de plus en plus complexes crit : amlioration des comptences doral scriptural (dbuts de la co-criture) Oral : phrases trs complexes (jusqu un niveau littraire) crit : Phrases simples produites oralement puis lcrit TPS GS
  • Page 7
  • Les ensembles de variantes nonciatives Lentin, 1998 Jveux cgteau, ste-plat. Je voudrais bien un gteau, sil te plat. Pourrais-je avoir ce biscuit, sil vous plat ? A- Variantes fonctionnant loral C- Variantes fonctionnant lcrit B- Variantes pouvant fonctionner loral et lcrit ORAL ECRIT TPSGS
  • Page 8
  • La conscience syntaxique ou les prmices de la grammaire Au dbut de sa scolarit maternelle, lenfant arrive lcole avec un langage de connivence ( gteau en montrant du doigt). Puis il associe les mots sans les conjuguer (ex.: gteau Dylan ) et forme des proto-phrases ( gteau pour Dylan ? ) sans verbe, puis avec ( manger gteau ). Il dcouvre lusage de la premire personne : je puis des autres pronoms personnels (il / elle, ils / elles, tu, nous, vous) dabord en rptant ce sujet avec celui quil utilisait dj : moi je mange , Dylan il saute ). Puis, force de corriger par des reformulations et dexiger des prcisions, lenfant finit par utiliser le sujet sans redondance en y adjoignant un complment : Je mange un gteau / Dylan saute sur le tapis (niveau PS). Oral : encouragement construire des phrases modestes mais correctes et grammaticalement rigoureuses crit produit par ladulte sous la dicte (albums chos) Nom commun ou verbe seul (Sujet x 2) + verbe (+ complment) Sujet + Verbe + Complment (dobjet ou circonstanciel) Mot + mot (+ mot) Ds le plus jeune ge, il faut donner aux enfants les occasions et les moyens de tenter des phrases
  • Page 9
  • La conscience syntaxique ou les prmices de la grammaire Exigence syntaxique et lexicale : llve : Elle prend le sac ; PE : qui prend le sac ? ; E : le petit chaperon rouge prend le sac ; PE : cest un sac ? > E : non un panier ; PE : le petit chaperon rouge prend le gros panier . Lenseignant invite llve complter ses phrases en lui posant les questions amenant les complments circonstanciel: Et o a-t-elle trouv ce panier ? Le petit chaperon rouge prend le gros panier pos sur la table Puis les complexifier notamment en associant plusieurs propositions. Le petit chaperon rouge prend le gros panier pos sur la table. Elle le porte sa grand-mre. La grand-mre habite de lautre ct de la fort. Le petit chaperon rouge prend le gros panier pos sur la table et / pour le porte(r) sa grand-mre qui habite de lautre ct de la fort. Dabord, tout coup, puis, alors, soudain, enfin Le petit chaperon rouge > elle > la petite fille Oral : Phrases de plus en plus complexes crit : amlioration des comptences doral scriptural Sujets et complments sont clairement dfinis (lexique appropri et adjectifs) Complments circonstanciels de lieu, de temps, de manire Articulation avec dautres propositions impliquant lusage dautres natures de mots (ex.: conjonctions de coordination) Articulation des phrases entre elles (niveau texte) (connecteurs, anaphores) Cest le contexte de la dicte ladulte (oral scriptural) qui doit permettre dlever les exigences de formulation.
  • Page 10
  • And there, what is Olivia doing ? Source : http://gribouilleetcompagnie.over-blog.com/article-article-en-construction-84454020.htmlhttp://gribouilleetcompagnie.over-blog.com/article-article-en-construction-84454020.html Zo, what are you doing here ? Lexique et syntaxe Serions-nous capables de tenter des phrases dans tous les domaines disciplinaires ? Un pralable : disposer du lexique dans son vocabulaire actif Im crawling under the bench. verbe prposition nom Etre capable de parler de soi et dautrui Shes passing over the edge. Pronom perso. verbe nom Puis articuler les propositions Dylan is waiting while Im crawling under the bench. Ici, la production de cette phrase complexe est un peu artificielle. Il faut donc trouver des situations disciplinaires dans lesquelles articuler des phrases est une ncessit, constitue un besoin et a un sens Mise en situation
  • Page 11
  • Les diffrents domaines disciplinaires : supports riches de langage (dvocation) Dcrire Lenfant commente ce quil fait ou que les autres font (album cho). PS1 : Je lance la balle . PS2 : Pauline lance un sac de graine sur le tapis bleu . Analyser Lenfant entre dans les dtails: Quand je lance, jai le bras pli et ma main ct de loreille . Et lit limplicite des images : Je regarde le panier quand je lance la balle . Comparer Paul lance la balle plus loin que Guillaume PARCE QUil prend de llan . PS GS
  • Page 12
  • Les diffrents domaines disciplinaires : supports riches de langage (dvocation) Kamille La Kamille 78876 Paul 45343 Moad 6X65X La X4XX3 Emma 88877 Elliot 655X6 Cest la situation (et en particulier la proposition matrielle : ici deux photos, le tableau de score et ventuellement la rgle du jeu) qui va amener les lves produire oralement la trace crite anticipe. NB: en EPS, il faut distinguer les sances dactivit physique des temps danalyse rflexive (en classe).
  • Page 13
  • Les domaines disciplinaires : supports riches de langage scriptural Trace crite de fin de maternelle produite en dicte ladulte grce aux relances prcises de lenseignante. Au lancer de balle, on lance plus loin en prenant de llan et en jetant la balle bras cass . Si on lance en tournant, on risque de viser ct de la zone de mesure et de lancer moins loin.
  • Page 14
  • Les domaines disciplinaires : supports riches de langage scriptural Au fur et mesure que les comptences disciplinaires saffineront (ex. en EPS) les comptences langagires suivront. Llve amliorera sa capacit utiliser les mots du savoir dans des situations de plus en plus fines et donc en produisant des phrases de plus en plus complexes pour dcrire, analyser, comparer Idalement, au cycle des approfondissements, llve est capable non seulement de DIRE cela, mais aussi de lECRIRE. Paul a le buste orient vers le sol et arrte sa course dlan un peu trop tt. Elliot lche la balle trop tt, ce qui la fait suivre une trajectoire haute et donc moins longue. Il faut lcher la balle lorsque la main est au point le plus haut du geste du lancer bras cass . La course dlan dEmma est quasiment parfaite car elle a transmis toute la puissance de sa vitesse son jet et sarrte juste avant la zone de mesure.
  • Page 15
  • Conscience syntaxique Formulations passives / actives A linstar du vocabulaire qui ne peut tre considr acquis que lorsquil est actif, on est sr quun enfant ne pourra lire et comprendre des formulations grammaticales complexes que sil est capable den produire lui- mme oralement. On pourrait donc parler de syntaxe absente (que llve nest pas capable de comprendre), de syntaxe passive (que llve comprend mais quil nest pas capable de produire) et de syntaxe active (ce quil est capable de formuler). Anger is an acid that can do more harm to the vessel in which it is stored than to anything on which it is poured. Mark Twain Je ne comprends pas Je comprends Je suis capable de dire Dans lexemple donn ici, il ny a pas adressage (comprhension immdiate du sens) car non seulement nous avons besoin de traduire le lexique (de prendre un temps pour y penser) mais nous devons galement comprendre la complexit de la formulation (La colre est un acide qui peut faire plus de dommage aux vaisseaux dans lesquels elle circule que sur nimporte quel sujet sur lequel on la dverse). Loral scriptural doit donc pouvoir sexercer tout au long de la scolarit lmentaire. Il ne doit surtout pas disparatre ds que lenfant sait dchiffrer. Mme llve scripteur et lecteur autonome (cycle 3) doit tre amen produire oralement des phrases complexes, donc des penses complexes.
  • Page 16
  • Lire, dire et crire Les trois comptences fondamentales du socle commun doivent sexercer conjointement ds lcole