BIBLE Louanges Psaumes Bible Chouraqui

  • View
    223

  • Download
    2

Embed Size (px)

Transcript

Louanges Tehilm Les Psaumes La Bible dAndr Chouraqui

Louanges Tehilm Les PsaumesLiminaire pour Louanges Le livre des Psaumes a t ainsi dnomm en raison dune traduction trop littrale du grec Biblos Psalmn et du latin Liber Psalmorum. En grec, psalmos dsigne un air jou sur linstrument cordes appel psaltrion. Ainsi les versions ont-elles donn au contenu du recueil dont nous parlons un nom voquant la manire dont ses lments peuvent tre chants, plutt que la nature mme de ceux-ci. Lhbreu, lui, dit Tehilm, mot qui drive de la racine hll, louanger; do le titre que nous avons adopt: Louanges, mot splendide, mot rempli dun contenu motionnel certain, bien fait pour dsigner des pomes tout orients vers la louange de IHVH-Adona. La numrotation de ceux-ci nest pas la mme dans la Septante et dans la Vulgate que dans le texte massortique. En fait, cependant, dun ct comme de lautre, on aboutit un total de cent cinquante psaumes; ce qui constitue un nombre parfait. Le recueil est divis en cinq livres (1-41; 42-72; 73-89; 90-106; 107-150). Lexgse hbraque offre peut-tre la cl de cette rpartition en disant que les cinq livres des Tehilm forment le commentaire symphonique des cinq livres de la Tora de Mosh (Mose). Les quatre premiers livres se terminent par des doxologies. Le Psaume 150 semble constituer la doxologie du recueil tout entier comme le Psaume 1 en tait lintroduction gnrale. La plupart des Psaumes hormis trente-quatre dentre eux, appels orphelins dans la tradition ont des suscriptions qui indiquent les auteurs auxquels ils sont attribus ou prcisent les circonstances dans lesquelles ils ont t composs, ou encore la manire dont ils doivent tre chants. Un bon nombre sont attribus David. Cest le cas de tous les Psaumes du premier livre, qui constitue sans doute la collection la plus ancienne. Font cependant exception les Psaumes 1, 2, 10 et 33. On y trouve, dcrites avec passion, avec fureur mme, les pripties de la guerre que le criminel livre au juste. Le deuxime livre se caractrise, aux yeux de la critique, par la raret relative de lemploi du nom de IHVH-Adona (45 fois), contre celui dElohms (210 fois). Ici ne sont plus chantes les tragdies de la guerre contre le criminel, mais celles des exils du juste. Comme le cerf brame sur les eaux des ruisseaux, ainsi mon tre brame vers toi, Elohms: tel est le cri qui introduit le Psaume 42. Les souffrances de lexil, laffrontement du Juste et dElohms, la joie des noces royales (Psaume 45), lallgresse plus vive du rgne de gloire dj pressenti; une joie plus constante, en somme, clate dans chacun de ces pomes. Le chef-doeuvre de la srie est sans doute le Psaume 68, qui est comme un rsum de lensemble.

Les dix-sept pomes du troisime livre constituent la collection mdiane, la plaque tournante du Psautier. Elle est massive, statique. Cest une implacable mditation du pass dans lattente des fins dernires. Le long pome consacr la sortie de Misram, la traverse et aux tentations du dsert, aux rvoltes dIsral, llection de Iehouda et de David (Psaume 78), occupe exactement, la Massora le souligne, le milieu du recueil. Avec le quatrime livre, le cap des douleurs semble franchi. Nous pntrons dans la joie sans mlange des puissances de IHVH-Adona. Sa gloire, sa sublimit, son rgne glorieux, la justice de son jugement, la dlivrance universelle, la joie de toute la terre, tels sont les thmes principaux de ladmirable srie 90-106, traditionnellement interprte dans les perspectives de leschatologie biblique. Le cinquime livre reprsente les dernires tapes dune ascension. Ses trois premiers Psaumes (107-109) reprennent le thme de la dlivrance des justes et de la condamnation des coupables, mais sur un ton dallgresse auquel se mlent des accents parfois terribles. Le Grand Hallel (113-118) introduit aux litanies du Psaume 119, divis en vingt-deux strophes de huit vers dont chacun commence par la mme lettre de lalphabet. Suit ltincelante collection des Shir ha-maalot, les quinze pomes des degrs (120-134). Le crescendo se poursuit dans les Psaumes suivants, qui chantent les grandeurs de IHVH-Adona. Lhymne de la glorification de lhomme en IHVH-Adona sachve sur un cri de haine implacable contre les haineux. Il permet une nouvelle rupture des rythmes, dultimes appels aux grces et aux justices de IHVH-Adona Elohms, appels qui annoncent les tout-puissants accords du final (145150). Peu de problmes divisent autant les biblistes que celui de la chronologie du Psautier. Pendant des sicles, juifs et chrtiens ont attribu les Psaumes David et aux autres auteurs mentionns dans les suscriptions. La critique moderne a dtruit ces tranquilles assurances. Au XIXe sicle, on a cru que les Psaumes ne remontaient pas plus haut que lpoque hasmonenne. Cette position extrme est aujourdhui abandonne. Mais le problme de la datation de chaque psaume ou srie de psaumes demeure sans rponse vraiment convaincante. En fait, le Psautier, bien plus quun livre crit dans un trs lointain pass, demeure un tre vivant, qui parle et vous parle, qui souffre, gmit et meurt, pour ressusciter et chanter en dehors du temps, dans la prnnit du prsent de lhomme, et qui vous prend, vous emporte, du commencement la fin. Oui, ce volume recle un mystre, pour que les ges ne cessent de revenir ce chant, de se purifier cette source, dinterroger chaque verset, chaque mot de lantique prire, comme si ses rythmes battaient la pulsation du monde. Les Psaumes ont t traduits dans toutes les langues et dans une multitude de dialectes. Ils ont t paraphrass en vers et en prose, gloss,

comments, illustrs, imits. Partout, les plus grands crivains, de Marot Claudel, de Sternhold Carlyle ou Milosz, ont t littralement fascins par eux. Et voici bientt deux millnaires que couvents et ghettos se rencontrent mystrieusement, en une garde damour, pour psalmodier, ici en latin, l en hbreu, les hymnes inventes par les chantres dIsral. Livre premier (1 41) Livre deuxime (42 72) Livre troisime (73 89) Livre quatrime (90 106) Livre cinquime (107 150) Chapitre 1. Deux routes 1. En marche, lhomme qui ne va pas au conseil des criminels, ne sarrte pas sur la route des fauteurs, nhabite pas lhabitat des railleurs, 2. mais a son dsir dans la tora de IHVH-Adona et murmure sa tora jour et nuit. 3. Il est comme un arbre transplant sur des canaux deaux, qui donne son fruit en son temps. Son feuillage ne fane pas, tout ce quil fait triomphe. 4. Pas ainsi des criminels, ils sont comme la glume que cingle un souffle. 5. Aussi, les criminels ne se lveront pas au jugement, ni les fauteurs dans la communaut des justes. 6. Oui, IHVH-Adona pntre la route des justes. La route des criminels perd. Chapitre 2. Le messie 1. Pourquoi les nations smeuvent-elles, les patries murmurent-elles vide ? 2. Ils se postent, les rois de la terre; les potentats unis se liguent contre IHVH-Adona et contre son messie. 3. Dsagrgeons leurs liens, rejetons loin de nous leurs entraves ! 4. Lhabitant des ciels se rit; Adona se moque deux. 5. Alors il leur parle dans sa fureur, il les affole par sa brlure: 6. Mais moi, jai oint mon roi sur Sin, la montagne de mon sanctuaire. 7. Je raconte la loi de IHVH-Adona. Il ma dit: Toi, mon fils, moi, aujourdhui, je tai enfant. 8. Demande-le-moi, je donne en ta possession les nations, pour ta proprit, les confins de la terre. 9. Effrite-les au sceptre de fer, fracasse-les comme un vase de potier. 10. Maintenant, rois, soyez perspicaces; corrigez-vous, juges de la terre !

11. Servez IHVH-Adona dans le frmissement, exultez dans le tremblement. 12. Embrassez la transparence, quil ne fulmine, vous perdriez la route ! Oui, sa fureur brlera sous peu. En marche, tous ceux qui sabritent en lui ! Chapitre 3. Sauve-moi, Eloha 1. Chant. De David. Dans sa fuite en face dAbshalm, son fils. 2. IHVH-Adona, combien mes oppresseurs se multiplient; multiples, ils se lvent contre moi; 3. multiples, ils disent de mon tre: Pas de salut pour lui en Elohms ! Slah ! 4. Mais toi, IHVH-Adona, mon bouclier, ma gloire, releveur de ma tte... 5. Ma voix, vers IHVH-Adona, je crie. Il me rpond du mont de mon sanctuaire. Slah. 6. Moi, je me couche et sommeille. Je mveille: oui, IHVH-Adona mappuie. 7. Je ne frmis pas des myriades du peuple qui, autour, sont places contre moi. 8. Lve-toi, IHVH-Adona, sauve-moi, Eloha ! Oui, frappe tous mes ennemis la joue; brise les dents des criminels ! 9. IHVH-Adona le salut; sur ton peuple, ta bndiction ! Slah. Chapitre 4. En paix, je sommeille 1. Au chorge. Avec musiques. Chant. De David. 2. mon cri, rponds-moi, Elohms de ma justice ! Dans la dtresse, tu mas largi ! Gracie-moi, entends ma prire. 3. Fils de lhomme ! jusqu quand, ma gloire en opprobre, aimerez-vous le vide, chercherez-vous la tromperie ? Slah. 4. Mais sachez-le, oui, IHVH-Adona fait prodige pour son adorateur. IHVH-Adona entend mon cri vers lui. 5. Tressaillez, mais ne fautez pas. Voyez en vos coeurs sur vos couches, et faites silence. Slah. 6. Sacrifiez des sacrifices de justice, assurez-vous en IHVH-Adona. 7. Nombreux, ils disent: Qui nous fera voir le bien ? Brandis sur nous la lumire de tes faces, IHVH-Adona. 8. Tu donnes la joie mon coeur, plus quau temps o leurs crales et leur mot abondent. 9. En paix, uni, je me couche et sommeille. Oui, toi seul, IHVH-Adona, en certitude, tu me fais habiter.

Chapitre 5. Je prie 1. Au chorge. Sur les diaules. Chant. De David. 2. Mes dires, coute-les, IHVH-Adona; discerne mon murmure. 3. Sois attentif la voix de mon appel. Mon roi, mon Elohms, oui, vers toi, je prie. 4. IHVH-Adona, le matin, tu entends ma voix; le matin, je me range pour toi et je guette. 5. Non, tu nes pas un l dsirer le crime, toi; le mal ne rside pas en toi. 6. Les insanes ne se postent pas contre tes yeux; tu hais tous les ouvriers du trouble. 7. Tu perds les parleurs de tromperie. IHVH-Adona abomine lhomme de sangs et de duperie. 8. Mais moi, dans ton chrissement multiple, je viens en ta maison; je me prosterne au palais de ton sanctuaire, en t