of 143/143
Cadre stratégique et lignes directrices pour orienter l’évolution de la Liste des zones humides d’importance internationale de la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) Édition 2012 adoptée en annexe 2 à la Résolution XI.8, à la COP11, en juillet 2012 et adaptée pour refléter la structure et la numérotation de la version en ligne de la Fiche descriptive Ramsar (FDR), août 2014. Il ne s’agit pas d’une nouvelle édition du Cadre stratégique et lignes directrices. Les amendements mineurs, nécessaires pour faire correspondre le texte de 2012 au nouveau processus de FDR en ligne sont surlignés en jaune Brève table des matières 1. Résumé 2. Introduction 3. Vision, objectifs et but à court terme pour la Liste des zones humides d’importance internationale (Liste de Ramsar) 4. Établir un réseau national de Sites Ramsar 5. Questions générales et orientations sur la description d’un Site Ramsar 6. Description d’un Site Ramsar : Pourquoi la zone humide est-elle d’importance internationale ? 7. Description d’un Site Ramsar : Orientations sur la description du site lors de l’inscription 8. Description d’un Site Ramsar : Mise à jour de la Fiche descriptive Ramsar 9. Comprendre le processus d’inscription d’une Site Ramsar 10. Références et sources d’autres informations Appendice A Structure de la Fiche descriptive Ramsar en ligne 2014 Appendice B Système Ramsar de classification des types de zones humides Appendice C Orientations complémentaires pour la fourniture de cartes et autres données spatiales concernant les Sites Ramsar Appendice D Critères d’identification des zones humides d’importance internationale Appendice E Lignes directrices pour l’identification et l’inscription de types de zones humides spécifiques Appendice F Explication des catégories de menaces pour les Sites Ramsar Appendice G Lexique des termes utilisés dans le Cadre stratégique Appendice H Autres sources d’orientations Ramsar utiles

Cadre stratégique et lignes directrices pour orienter l ... … · 4.2 Le processus d’examen national d’éventuels Sites Ramsar 5. Questions générales et orientations sur la

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Cadre stratégique et lignes directrices pour orienter l ... … · 4.2 Le processus d’examen...

  • Cadre stratgique et lignes directrices pour orienter lvolution de la Liste des zones humides dimportance internationale de la

    Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971)

    dition 2012 adopte en annexe 2 la Rsolution XI.8, la COP11, en juillet 2012 et adapte pour reflter la structure et la numrotation de la version en ligne de la Fiche

    descriptive Ramsar (FDR), aot 2014.

    Il ne sagit pas dune nouvelle dition du Cadre stratgique et lignes directrices. Les amendements mineurs, ncessaires pour faire correspondre le texte de 2012 au nouveau

    processus de FDR en ligne sont surligns en jaune

    Brve table des matires 1. Rsum 2. Introduction 3. Vision, objectifs et but court terme pour la Liste des zones humides dimportance internationale (Liste de Ramsar) 4. tablir un rseau national de Sites Ramsar 5. Questions gnrales et orientations sur la description dun Site Ramsar 6. Description dun Site Ramsar : Pourquoi la zone humide est-elle dimportance

    internationale ? 7. Description dun Site Ramsar : Orientations sur la description du site lors de linscription 8. Description dun Site Ramsar : Mise jour de la Fiche descriptive Ramsar 9. Comprendre le processus dinscription dune Site Ramsar 10. Rfrences et sources dautres informations Appendice A Structure de la Fiche descriptive Ramsar en ligne 2014 Appendice B Systme Ramsar de classification des types de zones humides Appendice C Orientations complmentaires pour la fourniture de cartes et autres donnes

    spatiales concernant les Sites Ramsar Appendice D Critres didentification des zones humides dimportance internationale Appendice E Lignes directrices pour lidentification et linscription de types de zones humides

    spcifiques Appendice F Explication des catgories de menaces pour les Sites Ramsar Appendice G Lexique des termes utiliss dans le Cadre stratgique Appendice H Autres sources dorientations Ramsar utiles

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 2

    Table des matires analytique 1. Rsum 2. Introduction

    Quel est le but de cette section ? Expliquer la ncessit dinscrire un Site Ramsar en fournissant le contexte et les informations ncessaires

    3. Vision, objectifs et but court terme pour la Liste des zones humides dimportance

    internationale (Liste de Ramsar) Quel est le but de cette section ? Expliquer lobjet de la Liste des zones humides dimportance internationale (Sites Ramsar) 3.1 Vision pour la Liste de Ramsar 3.2 Objectifs pour la Liste de Ramsar 3.3 But court terme pour la Liste de Ramsar 3.4 Les zones humides dimportance internationale et le principe Ramsar dutilisation

    rationnelle

    4. tablir un rseau national de Sites Ramsar 4.1 Les rseaux de sites : quoi servent-ils ? 4.2 Le processus dexamen national dventuels Sites Ramsar

    5. Questions gnrales et orientations sur la description dun Site Ramsar

    5.1 Dfinition dune zone humide 5.2 Systme de classification Ramsar des types de zones humides Quel est le but de cette section ? Expliquer le systme de classification Ramsar des

    zones humides, son origine et son objet 5.2.1 Type(s) de zone(s) humide(s) se trouvant dans le Site Ramsar

    5.3 Systmes de rgionalisation biogographique Quel est le but de cette section ? Expliquer lapproche Ramsar concernant la

    rgionalisation biogographique 5.3.1 Systmes de biorgionalisation marine 5.3.2 Systmes de biorgionalisation terrestre

    5.4 Reprsentation 5.5 Statut juridique et cadres de conservation complmentaires 5.6 Trac du Site et dfinition des limites 5.7 Espces Quel est le but de cette section ? Prsenter des considrations gnrales sur les espces

    (y compris les espces exotiques envahissantes) 5.7.1 Espces emblmatiques et cls 5.7.2 Contexte pour les espces 5.7.3 Espces non indignes 5.7.4 Taxonomie des espces

    5.8 Les zones humides dans le paysage : connectivit et groupes de sites 5.9 Hydrologie 5.10 Valeurs sociales et culturelles 5.11 Sites se trouvant sur des frontires

    5.11.1 Sites partags au niveau international 5.11.2 Sites transprovinciaux

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 3

    6. Pourquoi la zone humide est-elle dimportance internationale ? Quel est le but de cette section ? Prsenter les Critres. quoi servent-ils et comment les utiliser ? Comment les dcrire dans la Fiche descriptive Ramsar ? 6.1 valuer le Site en fonction des Critres Ramsar

    6.1.1 Critre 1 Critres tenant compte des espces ou des communauts cologiques 6.1.2 Critre 2 6.1.3 Critre 3 6.1.4 Critre 4 Critres spcifiques tenant compte des oiseaux deau 6.1.5 Critre 5 6.1.6 Critre 6 Critres spcifiques tenant compte des poissons 6.1.7 Critre 7 6.1.8 Critre 8 Critres spcifiques tenant compte dautres taxons 6.1.9 Critre 9

    6.2 Dcrire les Critres slectionns dans la Fiche descriptive Ramsar (FDR) 7. Description dun Site Ramsar : Orientations sur la description du site lors de

    linscription 7.1 La Fiche descriptive sur les Sites Ramsar 7.1.1 Lhistoire de la Fiche descriptive sur les Sites Ramsar 7.1.2 Orientations gnrales sur la Fiche descriptive Ramsar 7.1.3 Description rsume du Site Ramsar 7.2 Consigner les donnes administratives et de localisation 7.2.1 Nom et adresse du rdacteur de la FDR 7.2.2 Dates cls 7.2.3 Pays 7.2.4 Nom du Site Ramsar 7.2.5 Inscription dun nouveau Site Ramsar ou mise jour dun site existant 7.2.6 Mise jour de la FDR : changements dans le site depuis son inscription ou

    depuis la dernire mise jour 7.2.7 Dcrire le Site (Carte du Site Ramsar) 7.2.8 Coordonnes gographiques 7.2.9 Localisation gnrale 7.2.10 Superficie 7.2.11 Biogographie 7.3 quoi ressemble le site (description des caractristiques cologiques) 7.3.1 lments cologiques fondamentaux qui dterminent les caractristiques

    cologiques du site 7.3.2 Climat 7.3.3 Cadre gomorphologique 7.3.4 Communauts vgtales 7.3.5 Espces vgtales 7.3.6 Communauts animales 7.3.7 Espces animales 7.3.8 Sols 7.3.9 Rgime hydrologique 7.3.10 Rgime sdimentaire

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 4

    7.3.11 pH de leau 7.3.12 Salinit de leau 7.3.13 Matires nutritives dissoutes ou en suspension dans leau 7.3.14 Caractristiques physiques de la rgion environnante 7.3.15 Processus cologiques 7.3.16 Services cosystmiques 7.3.17 Valeurs sociales ou culturelles 7.4 Comment le Site est-il gr ? (Conservation et gestion) 7.4.1 Rgime foncier /proprit 7.4.2 Autorit de gestion 7.4.3 Facteurs ayant un effet dfavorable sur les caractristiques cologiques du site 7.4.4 Mesures de conservation prises 7.4.5 Planification de la gestion 7.4.6 Planification pour la restauration 7.4.7 Mesures de conservation proposes mais pas encore mises en uvre 7.4.8 Rfrences bibliographiques 7.5 Fournir des informations supplmentaires pertinentes pour ce Site Ramsar

    8. Description dun Site Ramsar : Mise jour de la Fiche descriptive Ramsar Quel est le but de cette section ? Donner des orientations prcises sur la mise jour des

    Fiches descriptives sur des Sites Ramsar dj inscrits 9. Comprendre le processus dinscription dune Site Ramsar

    9.1 Inscrire un Site Ramsar (et mettre jour linformation sur un Site Ramsar) 9.2 Rvision du contenu de la FDR et de linscription du Site Ramsar 9.3 Tenir des informations jour et accessibles sur les Sites Ramsar

    10. Rfrences et sources dautres informations Appendice A Fiche descriptive Ramsar sur les zones humides (FDR) Appendice B Systme Ramsar de classification des types de zones humides Appendice C Orientations complmentaires pour la fourniture de cartes et autres

    donnes spatiales concernant les Sites Ramsar Appendice D Critres didentification des zones humides dimportance internationale Appendice E Lignes directrices pour lidentification et linscription de types de zones

    humides spcifiques E1. Les systmes karstiques et autres systmes hydrologiques souterrains

    Valeurs, importance et fourniture de services cosystmiques Position dans le Systme de classification Ramsar Application des Critres Ramsar Limites et dimensions Autres considrations

    E2. Les tourbires Rpartition gographique et tendue Rle cologique et fonctions Valeurs, importance et fourniture de services cosystmiques Position dans le Systme de classification Ramsar Application des Critres Ramsar Limites et dimensions Autres sources dinformation sur les tourbires

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 5

    E3. Les prairies humides Rpartition gographique et tendue Rle cologique et fonctions Valeurs, importance et fourniture de services cosystmiques Position dans le Systme de classification Ramsar Application des Critres Ramsar

    E4. Les mangroves Rpartition gographique et tendue Rle cologique et fonctions Valeurs, importance et fourniture de services cosystmiques Position dans le Systme de classification Ramsar Application des Critres Ramsar Limites et dimensions Autres sources dinformation sur les mangroves

    E5. Les rcifs coralliens Rpartition gographique et tendue Rle cologique et fonctions Valeurs, importance et fourniture de services cosystmiques Position dans le Systme de classification Ramsar Application des Critres Ramsar Limites et dimensions Autres sources dinformation sur les rcifs coralliens

    E6. Les mares temporaires Rpartition gographique et tendue Rle cologique et fonctions Valeurs, importance et fourniture de services cosystmiques Position dans le Systme de classification Ramsar Application des Critres Ramsar Limites et dimensions

    E7. Les rcifs bivalves (mollusques) Rpartition gographique et tendue Rle cologique et fonctions Valeurs, importance et fourniture de services cosystmiques Position dans le Systme de classification Ramsar Application des Critres Ramsar Limites et dimensions

    E.8. Les zones humides artificielles Application des Critres Ramsar

    Appendice F Explication des catgories de Facteurs (rels ou probables) ayant un effet dfavorable sur les caractristiques cologiques du Site (section 5.2.1 de la FDR)

    Appendice G Lexique des termes utiliss dans le Cadre stratgique Appendice H Autres sources dorientations Ramsar utiles

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 6

    1. Rsum 1. Le prsent document a pour objet de fournir les orientations ncessaires aux Parties

    contractantes pour quelles puissent identifier les zones humides dimportance internationale (Sites Ramsar) et les dcrire au moment de leur inscription sur la Liste de Ramsar.

    2. Plus particulirement, le prsent document :

    dcrit les motivations de la slection de Sites Ramsar; prsente la vision de la Convention pour un rseau (ou Liste) international de Sites

    Ramsar et prsente les objectifs de llaboration de ce rseau; prsente et explique les Critres de la Convention permettant didentifier les Sites

    Ramsar; prsente la Fiche descriptive officielle de la Convention dans laquelle les Parties

    dcrivent les sites au moment de leur inscription et ultrieurement; fournit des orientations sur la prparation de la carte officielle du Site Ramsar requise au

    moment de linscription. 3. Le document sappuie sur des orientations adoptes prcdemment par les Parties et les

    renforce, en particulier le Cadre stratgique et lignes directrices pour orienter lvolution de la Liste des zones humides dimportance internationale de la Convention sur les zones humides adopt pour la premire fois la 7e Session de la Confrence des Parties contractantes (COP7) en 1999, et les avis sur les moyens de remplir la Fiche descriptive Ramsar (FDR) adopts pour la premire fois la COP4, en 1990.

    4. Bien que la prsentation soit lgrement diffrente (du fait de la fusion de ces deux

    documents en un seul, ici), lessentiel du contenu est inchang mais a t rorganis et corrig pour le rendre plus clair et plus accessible aux lecteurs.

    2. Introduction Quel est le but de cette section ? Expliquer la ncessit dinscrire un Site Ramsar en fournissant

    le contexte et les informations ncessaires 5. Au moment de signer la Convention ou de dposer leurs instruments de ratification ou

    dadhsion la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971), les tats souverains ont lobligation, conformment larticle 2.4, dinscrire au moins une zone humide dimportance internationale. Par la suite, comme le prescrit larticle 2.1, chaque Partie contractante devra dsigner les zones humides appropries de son territoire inclure dans la Liste des zones humides dimportance internationale.

    6. Linterprtation du mot cl appropries utilis au sens de larticle 2.1 mentionn ci-dessus

    est facilite, dans une certaine mesure, par larticle 2.2 qui prcise : le choix des zones humides inscrire sur la Liste devrait tre fond sur leur importance internationale au point de vue cologique, botanique, zoologique, limnologique ou hydrologique. Devraient tre inscrites, en premier lieu, les zones humides ayant une importance internationale pour les oiseaux en quelque saison que ce soit.

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 7

    7. Depuis le dbut, la Convention sur les zones humides a conu des Critres didentification des zones humides dimportance internationale (Sites Ramsar) qui ont t constamment rviss. Elle les a rgulirement complts par des orientations mises jour pour aider les Parties contractantes interprter et appliquer les Critres et reflter ainsi les progrs de la science de la conservation.

    8. Les orientations stratgiques pour lvolution de la Liste des zones humides dimportance

    internationale ont, jusquici, t plutt limites. Tout au plus, la 6e Session de la Confrence des Parties contractantes (COP6) a demand aux Parties, dans le Plan stratgique de la Convention 1997-2002 daccrotre la superficie globale des zones humides inscrites sur la Liste des zones humides dimportance internationale, et accrotre en particulier la superficie totale des sites appartenant un type sous-reprsent, que ce soit au niveau mondial ou national.

    But 9. Lorsque la COP7 sest runie, en 1999, le nombre de sites inscrits sur la Liste de Ramsar

    approchait rapidement de 1000 et la Convention sur les zones humides a adopt le Cadre stratgique et lignes directrices pour orienter lvolution de la Liste des zones humides dimportance internationale quelle a, depuis, amend et augment. Le but est dapporter une optique plus claire ou vision des objectifs ou rsultats long terme que recherche la Convention par lintermdiaire de la Liste de Ramsar. Des avis sont galement donns pour aider les Parties contractantes adopter une mthode systmatique didentification de leurs priorits en matire dinscription de sites, en vue de crer des rseaux nationaux complets de Sites Ramsar qui, considrs dans une optique mondiale, rempliront la vision voulue pour la Liste de Ramsar.

    3. Vision, objectifs et but court terme pour la Liste des zones humides

    dimportance internationale (Liste de Ramsar)

    Quel est le but de cette section ? Expliquer lobjet de la Liste des zones humides dimportance internationale (Sites Ramsar)

    3.1 Vision pour la Liste de Ramsar 10. La Convention sur les zones humides a adopt1 la vision suivante pour la Liste des zones

    humides dimportance internationale :

    Vision

    laborer et maintenir un rseau international de zones humides importantes pour la conservation de la diversit biologique mondiale et la prennit de la vie humaine, en

    prservant leurs composantes, processus et avantages/services cosystmiques.

    (Dans ce contexte, le concept avantages cosystmiques correspond la dfinition donne pour services cosystmiques par lvaluation des cosystmes pour le millnaire, savoir

    les avantages que les populations tirent des cosystmes)

    1 Amende par la Rsolution IX.1 Annexe B (2005)

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 8

    11. Un tel rseau international de zones humides doit tre construit partir des rseaux

    cohrents et complets de zones humides dimportance internationale tablis sur le territoire de chaque Partie contractante la Convention.

    3.2 Objectifs pour la Liste de Ramsar 12. Pour que se concrtise la vision de la Liste de Ramsar dcrite ci-dessus, les Parties

    contractantes, les Organisations internationales partenaires de la Convention, les acteurs locaux et le Secrtariat Ramsar travaillent de faon concerte la ralisation des cinq objectifs suivants (qui ne sont pas numrs par ordre de priorit).

    Objectif 1

    tablir, sur le territoire de chaque Partie contractante, des rseaux nationaux de Sites Ramsar totalement reprsentatifs de la diversit des zones humides et de leurs fonctions

    cologiques et hydrologiques essentielles. 13. 1.1) Inscrire sur la Liste de Ramsar au moins un exemple appropri (c.--d. dimportance

    internationale) reprsentatif de chaque type de zone humide naturelle ou quasi naturelle prsent dans chaque rgion biogographique (voir Lexique, dans lAppendice G). Ces rgions biogographiques sont dfinies au niveau mondial, supranational/rgional ou national, et cette dfinition est applique par chaque Partie contractante sous la forme qui lui convient.

    14. 1.2) Donner la priorit, dans le choix de sites en fonction du type de zone humide, aux zones

    humides qui jouent un rle cologique ou hydrologique important dans le fonctionnement naturel dun grand bassin hydrographique, systme lacustre ou cosystme ctier.

    15. 1.3) Utiliser les rseaux nationaux de Sites Ramsar pour aider raliser lobjectif fix par la

    Convention sur la diversit biologique (CDB) (Objectif dAichi 11)2, conserver, dici 2020, au moins 17% des zones terrestres et deaux intrieures et 10% des zones marines et ctires.

    Objectif 2

    Contribuer au maintien de la diversit biologique mondiale par linscription et la gestion de zones humides appropries.

    16. 2.1) Continuer dexaminer lvolution de la Liste de Ramsar et affiner encore, au besoin, les

    Critres didentification et de slection des Sites Ramsar pour mieux promouvoir la conservation de la diversit biologique et lutilisation rationnelle des zones humides aux niveaux local, infranational, national, supranational/rgional et international.

    17. 2.2) Inscrire sur la Liste de Ramsar des zones humides qui contiennent des communauts

    cologiques menaces ou qui sont fondamentales pour la survie despces endmiques juges vulnrables, en danger ou en danger critique dextinction selon les lgislations ou programmes nationaux sur les espces en danger ou les cadres internationaux tels que la Liste rouge de lUICN, lAnnexe I de la Convention sur le commerce international des espces de faune et de flore sauvages menaces dextinction (CITES) et les annexes de la Convention

    2 Convention sur la diversit biologique 2010. Le Plan stratgique pour la diversit biologique 2011-2020 et les

    Objectifs dAichi pour la diversit biologique. Dcision X/2.

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 9

    sur les espces migratrices (CMS ou Convention de Bonn) et aider en consquence raliser lObjectif dAichi 12, viter lextinction despces menaces connues et amliorer et maintenir leur tat de conservation, dici 2020.

    18. 2.3) Inscrire sur la Liste de Ramsar des zones humides qui jouent un rle fondamental pour

    la conservation de la diversit biologique dans chaque rgion biogographique. 19. 2.4) Inscrire sur la Liste de Ramsar des zones humides qui sont un habitat important pour

    des espces vgtales et animales se trouvant des stades critiques de leur cycle de vie ou lorsque les conditions sont difficiles.

    20. 2.5) Inscrire sur la Liste de Ramsar des zones humides qui sont importantes pour les oiseaux

    deau et les espces ou stocks de poissons, ainsi que dautres taxons, viss par les critres de slection pertinents des Sites Ramsar (voir section 6).

    Objectif 3

    Encourager la coopration entre les Parties contractantes, les Organisations internationales partenaires de la Convention et les acteurs locaux lors du choix, de

    linscription et de la gestion des Sites Ramsar. 21. 3.1) Rechercher des occasions de conclure des accords de jumelage ou de gestion en

    coopration avec dautres Parties contractantes, pour des zones humides situes le long des voies de migration des espces, de part et dautre de frontires communes ou possdant des types de zones humides ou espces semblables (Rsolution VII.19)3.

    22. 3.2) Entreprendre dautres formes dactions en coopration entre Parties contractantes, pour

    dmontrer comment parvenir la conservation et lutilisation durable long terme des Sites Ramsar et des zones humides en gnral ou aider le faire.

    23. 3.3) Encourager et aider, au besoin, les organisations non gouvernementales et

    communautaires jouer un rle plus ferme et plus actif vis--vis de lvolution stratgique de la Liste de Ramsar et de la gestion ultrieure de Sites Ramsar aux niveaux local, infranational, national, supranational/rgional et international (Rsolution VII.8).

    Objectif 4 Faire du rseau de Sites Ramsar un instrument de promotion de la coopration nationale, supranationale/rgionale et internationale dans le cadre de traits complmentaires sur

    lenvironnement. 24. 4.1) Utiliser les Sites Ramsar, avec dautres zones humides appropries, comme zones de

    rfrence pour la surveillance nationale, supranationale/rgionale et internationale, afin de dtecter les tendances des changements dans la diversit biologique, ainsi que les changements climatiques et les processus de dsertification.

    25. 4.2) Mettre en uvre des projets de dmonstration sur la conservation et lutilisation

    rationnelle dans les Sites Ramsar pour illustrer concrtement la coopration avec les accords

    3 La Turquie a mis une rserve ladoption par consensus de ce paragraphe de la Rsolution. Le texte

    de la rserve est consign au paragraphe 453 du Rapport de la Confrence de la COP11.

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 10

    multilatraux sur lenvironnement (AME) pertinents,4 notamment pour la ralisation des objectifs tablis dans le Plan stratgique pour la diversit biologique 2011-2020 de la CDB.

    26. 4.3) Utiliser les rseaux de Sites Ramsar comme des mcanismes et outils politiques pour la

    mise en uvre de plans stratgiques nationaux pour la biodiversit, en particulier mais sans sy limiter - dans le contexte du Plan stratgique pour la diversit biologique 2011-2020.

    Objectif 5

    Utiliser les rseaux nationaux de Sites Ramsar pour fournir des services/avantages cosystmiques essentiels, notamment lis leau, pour contribuer la sant, aux moyens

    dexistence et au bien-tre humains 27. 5.1) Utiliser les Sites Ramsar comme sites de dmonstration pour fournir des

    services/avantages cosystmiques, notamment lis leau et contribuant la sant, aux moyens dexistence et au bien-tre humains, si ncessaire impliquant des mesures de restauration, et participer ainsi la ralisation de lObjectif dAichi 14 de la CDB.

    3.3 But court terme pour la Liste de Ramsar 28. La Convention souligne limportance des zones humides en tant que riches centres de

    diversit et de productivit biologiques et systmes soutenant la sant, les moyens dexistence et le bien-tre des populations humaines, et les Parties sinquitent de la destruction et de la dgradation permanentes des zones humides dans bien des rgions du monde. Ragissant cette proccupation, les Parties ont fix lobjectif court terme suivant pour la Liste de Ramsar comme Domaine de rsultat cl (DRC) 2.1.iii dans le Plan stratgique 2009-2015 (Rsolution X.1, 2008).

    Dici 2015, 2500 Sites Ramsar, couvrant au moins 250 millions dhectares seront

    inscrits.

    3.4 Les zones humides dimportance internationale et le principe Ramsar dutilisation rationnelle

    4 Parmi ces AME, il y a la Convention sur la diversit biologique, la Convention-cadre des Nations

    Unies sur les changements climatiques, la Convention sur la lutte contre la dsertification, la Convention sur le commerce international des espces de faune et de flore sauvages menaces dextinction (CITES), la Convention du patrimoine mondial, la Convention sur les espces migratrices et ses accords, par ex. lAccord sur les oiseaux deau (migrateurs) dAfrique-Eurasie, et les accords et initiatives de coopration au niveau rgional tels que le Plan nord-amricain de gestion de la sauvagine, le Rseau de rserves doiseaux de rivage de lhmisphre occidental, la Stratgie de conservation des oiseaux deau migrateurs de lAsie-Pacifique 2001-2005, lInitiative pour les zones humides mditerranennes (MedWet), le Secrtariat du Programme rgional ocanien de lenvironnement (PROE), la Communaut de lAfrique australe pour le dveloppement (SADC), lAssociation des Nations de lAsie du Sud-Est (ASEAN), le Rseau Natura 2000 de lUnion europenne, le Rseau meraude de la Convention de Berne relative la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de lEurope, la Stratgie paneuropenne pour la diversit biologique et paysagre, le Programme pour les zones humides des hautes Andes, le Trait de coopration amazonienne, la Commission centramricaine sur lenvironnement et le dveloppement (CCAD), pour nen citer que quelques-uns.

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 11

    29. Dans le cadre de la Convention de Ramsar, les deux concepts dutilisation rationnelle et dinscription de sites sont tout fait compatibles et se renforcent mutuellement. Les Parties contractantes sont censes inscrire des sites sur la Liste des zones humides dimportance internationale, dont le choix devrait tre fond sur leur importance internationale du point de vue cologique, botanique, zoologique, limnologique ou hydrologique (article 2.2), ET laborent et appliquent leurs plans damnagement de faon favoriser la conservation des zones humides inscrites sur la Liste et, autant que possible, lutilisation rationnelle des zones humides de leur territoire (article 3.1).

    30. Le Plan stratgique Ramsar adopt la COP6 (1996), reprenant la dfinition adopte par la

    COP3 en 1987, met sur un pied dgalit utilisation rationnelle et utilisation durable. Les Parties contractantes la Convention reconnaissent galement que les zones humides, par leurs fonctions cologiques et hydrologiques, fournissent des services, des produits et des avantages prcieux dont jouissent et dpendent les populations humaines. En consquence, la Convention encourage les pratiques garantissant que toutes les zones humides, et en particulier celles qui sont inscrites sur la Liste de Ramsar, continueront dassurer ces fonctions et valeurs pour les gnrations futures ainsi que pour la conservation de la diversit biologique.

    31. La COP9 de Ramsar (2005) a mis jour la dfinition dutilisation rationnelle des zones

    humides, comme suit :

    le maintien de leurs caractristiques cologiques obtenu par la mise en uvre dapproches par cosystme dans le contexte du dveloppement durable.

    (Rsolution IX.1 Annexe A) Note : la dfinition ci-dessus taient jointes deux notes de bas de page : i) Y compris, entre autres, lapproche par cosystme de la Convention sur la diversit

    biologique (CDB COP5 dcision V/6) et celle qui est applique par HELCOM et OSPAR (Dclaration de la premire Runion ministrielle conjointe des Commissions dHelsinki et OSPAR, Brme 25-26 juin 2003).

    ii) La phrase dans le contexte du dveloppement durable a pour intention de reconnatre que si une certaine mise en valeur des zones humides est invitable et si de nombreuses formes de mise en valeur apportent des avantages importants la socit, celles-ci peuvent se faire de manire durable selon des approches labores sous lgide de la Convention; il ne convient pas de conclure que la mise en valeur est un objectif pour chaque zone humide.

    Sites Ramsar et principe dutilisation rationnelle

    Lacte de dsigner (dinscrire) la Convention une zone humide dimportance

    internationale est une premire tape approprie sur le chemin de la conservation et de lutilisation durable dont lobjectif final est de parvenir lutilisation rationnelle

    (durable) long terme du site. 32. Larticle 3.2 de la Convention stipule : chaque Partie contractante prend les dispositions

    ncessaires pour tre informe ds que possible des modifications des caractristiques cologiques des zones humides situes sur son territoire et inscrites sur la Liste, qui se sont produites, ou sont en train ou susceptibles de se produire. En consquence, la Convention

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 12

    de Ramsar a labor le concept de caractristiques cologiques des zones humides dfini comme suit :

    Les caractristiques cologiques sont la combinaison des composantes, des processus et des avantages/services cosystmiques qui caractrisent la zone

    humide un moment donn. (Rsolution IX.1 Annexe A, 2005)

    (Dans ce contexte, le concept avantages des cosystmes correspond la dfinition donne par lvaluation des cosystmes pour le millnaire pour services cosystmiques, savoir

    les avantages que les populations tirent des cosystmes)

    33. Les Parties contractantes sont censes grer leurs Sites Ramsar de manire maintenir les caractristiques cologiques de chaque site et, ce faisant, de maintenir les fonctions cologiques et hydrologiques essentielles qui, au bout du compte, fournissent les avantages/services. Les caractristiques cologiques sont donc un facteur indicateur de la sant de la zone humide et les Parties contractantes ont lobligation, au moment de linscription, de dcrire le site laide de la Fiche descriptive Ramsar approuve (Annexe A), en assez grand dtail pour que cette description puisse servir de rfrence la surveillance ultrieure qui permettra de dtecter tout changement dans les caractristiques cologiques et hydrologiques.

    34. Les changements dans les caractristiques cologiques qui se produisent indpendamment

    des variations naturelles peuvent tre le signe que les utilisations dun site, ou les activits extrieures qui ont un impact sur le site, ne sont pas durables et peuvent entraner la dgradation des processus naturels et, en consquence, la rupture, terme, du fonctionnement cologique, biologique et hydrologique de la zone humide.

    35. La Convention de Ramsar a labor des instruments de suivi des caractristiques cologiques

    et dlaboration des plans de gestion pour les zones humides dimportance internationale. Toutes les Parties contractantes ont t invites de manire pressante prparer des plans de gestion et, dans ce contexte, tenir compte de questions telles que limpact des activits anthropiques sur les caractristiques cologiques de la zone humide, les valeurs conomiques et socio-conomiques du site (en particulier pour les communauts locales), et les valeurs culturelles associes au site. Les Parties contractantes se sont galement engages inclure, dans leurs plans de gestion, une procdure de suivi rgulier et rigoureux visant dtecter les changements dans les caractristiques cologiques (Rsolutions VII.10 et X.15).

    4. tablir un rseau national de Sites Ramsar 4.1 Les rseaux de sites : quoi servent-ils ? 36. Les rseaux daires protges servent de multiples fins. Crs pour protger et grer des sites

    multiples, ils peuvent assurer :

    i) les besoins des espces migratrices lorsquelles entreprennent leur cycle annuel de migration;

    ii) la conservation de populations locales multiples dune espce, contribuant ainsi la survie de mtapopulations despces;

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 13

    iii) la conservation des formes de diversit des chelles plus vastes quun site individuel par exemple, la conservation soit de plusieurs exemples de types de zones humides semblables, soit dune gamme de types de zones humides diffrents prsents dans une rgion; et/ou

    iv) le soutien des processus cologiques ou hydrologiques luvre sur une plus large chelle gographique, par exemple, un rseau de sites allant des sources dune rivire son dbouch dans un estuaire ctier.

    37. Afin dattnuer le plus possible la vulnrabilit et le risque, on peut conseiller une stratgie de

    slection des sites consistant rpartir la diversit des valeurs en jeu entre le nombre de sites le plus grand possible (rpartition gographique). Une stratgie de ce type fournit une assurance contre la perte totale dune ressource cause par des impacts localiss tels que ceux du feu, des crues, des maladies ou de dcisions inappropries en matire damnagement du territoire. Ce genre de stratgie contribue aussi aux chances de reconstitution aprs ce genre dpisodes en offrant un bassin gntique dispers pour une recolonisation potentielle. En outre, les rseaux de sites pourraient inclure quelques ressources parses en cas durgence, comme des refuges protgs pour les oiseaux en cas de conditions climatiques inhabituellement svres (Pritchard, 2006).

    38. On peut crer des rseaux daires protges diffrentes chelles, du niveau local ou

    provincial au niveau national ou supranational/rgional (comme par exemple le rseau Natura 2000 de lUnion europenne), tandis que la Liste de Ramsar elle-mme est un exemple de rseau mondial de sites.

    39. Lorsque lon cre un rseau daires protges, quelle quen soit lchelle mais en particulier au

    niveau national, il est dimportance critique dtablir des objectifs pour le rseau. Ces derniers jouent un rle crucial pour toute valuation de la cohrence du rseau la mesure dans laquelle le rseau est considr complet. Schafer (1990), Pritchard (2006), Langhammer et al. (2007) et le prsent Cadre stratgique fournissent des orientations utiles sur ltablissement des objectifs pour des rseaux de sites.

    40. Lorsque lon cre un rseau daires protges, la premire tape fondamentale consiste

    entreprendre un inventaire national des zones humides (voir section 4.2 ci-dessous). Les inventaires fournissent les informations essentielles sur ltendue et la localisation des types de zones humides (ou despces des zones humides) dans une zone gographique dans laquelle on peut slectionner un rseau daires protges selon les objectifs tablis (Langhammer, 2007; Secrtariat de la Convention de Ramsar, 2010c).

    4.2 Le processus dexamen national dventuels Sites Ramsar 41. Cette section fournit des orientations sur ladoption dune mthode systmatique

    didentification des priorits pour linscription future de zones humides, en vue de crer des rseaux nationaux cohrents et complets de Sites Ramsar qui, dans un contexte mondial, permettront de raliser la vision pour la Liste de Ramsar. Les Parties contractantes qui laborent et appliquent une mthode systmatique didentification des zones humides inscrire en priorit sur la Liste de Ramsar doivent tenir compte des points qui suivent.

    42. Examen des objectifs nationaux. Avant dentamer la mise au point dune mthode

    systmatique didentification de futurs Sites Ramsar, les Parties doivent examiner avec soin les objectifs dcrits la section 3 du prsent Cadre stratgique. Ceux-ci fournissent une base

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 14

    essentielle pour la cration dun rseau national de Sites Ramsar et la mesure dans laquelle ce rseau contribue la vision de la Liste des zones humides dimportance internationale.

    43. Territoire des Parties contractantes et situations transfrontires. Linventaire des zones

    humides devrait absolument prendre en considration toutes les parties du territoire de la Partie contractante concerne. Conformment larticle 5 de la Convention et aux Lignes directrices pour la coopration internationale dans le cadre de la Convention de Ramsar (Rsolution VII.19, 1999), une attention particulire devrait tre accorde lidentification et linscription de zones humides transfrontires, non seulement celles qui stendent de part et dautre de frontires nationales mais aussi celles qui chevauchent des limites administratives internes, par exemple entre des provinces voisines (voir section 5.11.2 ci-aprs)5.

    44. Inventaires et donnes. Les Parties contractantes sont pries de dterminer

    quantitativement et qualitativement linformation rassemble sur les zones humides de leur territoire et de prendre des mesures pour dresser un inventaire si cela nest pas encore fait. Il serait bon dutiliser les modles et les normes accepts, comme le prconise la Convention de Ramsar (rsolutions VII.20 et VIII.6 et le Secrtariat de la Convention de Ramsar 2010c). Il importe de souligner que labsence dinventaire ne doit toutefois pas empcher linscription lorsque lon dispose dj dinformations adquates sur certains sites.

    45. Pour tenir compte des progrs des connaissances scientifiques sur ltat et la distribution des

    zones humides, des plantes et des animaux associs, et de leurs fonctions et valeurs, les inventaires nationaux des zones humides et/ou les listes de Sites Ramsar potentiels devraient faire priodiquement lobjet dvaluations et de mises jour (Plan stratgique Ramsar 2009-2015, Stratgie 1.1).

    46. Orientations au niveau supranational/rgional. Les Parties contractantes devraient

    galement garder prsent lesprit que dans certains cas, elles peuvent avoir besoin dorientations plus prcises au niveau supranational/rgional dans le but dtablir limportance relative de sites inscrire. Cela peut tout particulirement sappliquer aux situations suivantes :

    i) lorsque des espces vgtales ou animales ne se trouvent pas en grandes

    concentrations (par exemple, les oiseaux deau migrateurs sous les latitudes septentrionales) dans un pays; ou

    ii) lorsque la collecte de donnes est difficile (particulirement dans de trs grands pays); ou

    iii) lorsquil peut y avoir un degr de variabilit spatiale et temporelle lev des prcipitations dans les rgions semi-arides ou arides ce qui entrane une utilisation dynamique de complexes de zones humides temporaires au cours dune anne et dune anne lautre par les oiseaux deau et autres espces mobiles, et lorsque les structures de cette utilisation dynamique ne sont pas suffisamment connues; ou

    iv) lorsque, pour certains types de zones humides tels que les tourbires, les rcifs coralliens, les systmes karstiques et autres systmes hydrologiques souterrains, lexpertise nationale peut tre limite quant lamplitude et limportance des variations internationales (voir Appendice E pour des orientations complmentaires sur lidentification et linscription de types particuliers de zones humides); ou

    5 La Turquie a mis une rserve ladoption par consensus de ce paragraphe de la Rsolution. Le

    texte de la rserve est consign au paragraphe 453 du Rapport de la Confrence de la COP11.

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 15

    v) lorsque plusieurs rgions biogographiques se rencontrent et que les zones de transition peuvent se caractriser par des niveaux levs de diversit biologique.

    47. Tenir compte de tous les Critres Ramsar et de toutes les espces. Les Parties

    contractantes, lorsquelles laboreront une mthode systmatique, sont invites examiner tous les Critres. Larticle 2.2 de la Convention indique que le choix des sites pour la Liste de Ramsar devrait tre fond sur leur importance au point de vue cologique, botanique, zoologique, limnologique ou hydrologique. Dans les Critres Ramsar, ce point est explicit par rapport aux types de zones humides et la conservation de la diversit biologique.

    48. Les Parties contractantes devraient galement chercher appliquer les Critres de manire

    approprie. En dautres termes, mme si des critres spcifiques ont t labors pour les oiseaux deau (Critres 5 et 6), pour les poissons (Critres 7 et 8) et pour des animaux nappartenant pas lavifaune (Critre 9), ceux-ci ne sont pas les seuls taxons pour lesquels des zones humides doivent tre inscrites sur la Liste de Ramsar. Les Critres 2, 3 et 4 offrent suffisamment de latitude pour identifier des sites pour toute espce des zones humides, ainsi que pour les oiseaux deau, les poissons et les animaux nappartenant pas lavifaune, au besoin. Le risque existe que des espces moins spectaculaires et le microbiote soient ngligs : cest la raison pour laquelle il convient de veiller tenir rigoureusement compte de tous les lments de la diversit biologique.

    49. tablissement des priorits. Aprs avoir systmatiquement appliqu les Critres pour

    dresser une liste de zones humides mritant dtre inscrites, les Parties contractantes sont encourages dterminer les sites candidats prioritaires. Un poids particulier doit tre donn linscription de sites qui comprennent des types de zones humides ou des espces des zones humides, soit qui sont uniques/endmiques dans la Partie contractante en question (cest--dire quon ne les trouve nulle part ailleurs au monde), soit qui se trouvent dans le pays en proportion importante du chiffre mondial total du type de zone humide ou de la population dune espce des zones humides.

    5. Questions gnrales et orientations sur la description dun Site Ramsar 5.1 Dfinition dune zone humide 50. Il importe que chaque Partie contractante dcide, lchelon national, comment interprter

    la dfinition Ramsar dune zone humide et de la rgionalisation biogographique quil convient dappliquer. La dfinition Ramsar de zone humide est trs large et reflte le but et la nature mondiale de la Convention. Elle donne aux Parties contractantes une grande latitude et une grande souplesse, leur permettant de veiller la compatibilit entre les efforts nationaux, supranationaux/rgionaux et internationaux dploys pour conserver les zones humides.

    Dfinition Ramsar des zones humides

    Les zones humides sont des tendues de marais, de fagnes, de tourbires ou deaux

    naturelles ou artificielles, permanentes ou temporaires, o leau est stagnante ou courante, douce, saumtre ou sale, y compris des tendues deau marine dont la

    profondeur mare basse nexcde pas six mtres (article 1.1). En outre, les Sites Ramsar peuvent inclure des zones de rives ou de ctes adjacentes la zone humide

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 16

    et des les ou des tendues deau marine dune profondeur suprieure six mtres mare basse, entoures par la zone humide (article 2.1).

    51. Il importe de noter que la Convention vise encourager linscription de zones humides

    naturelles ou semi-naturelles mais permet galement linscription de zones humides artificielles cres dans un but particulier, condition quelles satisfassent lun au moins des Critres prciss dans la section 6 et dans lAppendice D. La classification des types de zones humides adopte par la Convention (voir Appendice B) prsente la gamme complte que les Parties contractantes sont invites examiner pour inscription ventuelle au titre des Critres Ramsar, en tant que zones humides reprsentatives, rares ou uniques (voir section 6.1.1, Critre 1).

    5.2 Systme de classification Ramsar des types de zones humides

    Quel est le but de cette section ? Expliquer le systme de classification Ramsar des zones humides, son origine et son objet

    52. De nombreuses dfinitions et classifications nationales des zones humides sont utilises.

    Elles ont t labores en fonction de diffrents besoins nationaux et tiennent compte des principales caractristiques biophysiques (en gnral la vgtation, la topographie et le rgime hydrologique, quelquefois aussi la chimie de leau telle que la salinit) et de la diversit et de la taille des zones humides dans la localit ou la rgion en question.

    53. Le Systme de classification Ramsar adopt pour la premire fois par la COP4 en 1990 et

    amend en 1996 (Rsolution VI.5) est intressant en tant que description de base des habitats applicable au niveau international pour les sites inscrits sur la Liste de Ramsar des zones humides dimportance internationale mais ne tient pas compte de la description de tous les habitats de zones humides selon la forme et le niveau de description aujourdhui communment inclus dans de nombreux inventaires des zones humides. Le Systme de classification Ramsar a t mis au point, lorigine, dans lide de lutiliser des fins dinventaire. Il convient donc dvaluer rigoureusement son utilit en tant que classification des habitats pour tout inventaire spcifique des zones humides (Secrtariat de la Convention de Ramsar, 2010c).

    54. Les sections qui suivent donnent des orientations sur la marche suivre pour

    remplir les diffrentes sections de la Fiche descriptive Ramsar (FDR). Pour chacune il y a des renvois appropris.

    5.2.1 Type(s) de zone(s) humide(s) se trouvant dans le Site Ramsar Section 4.2 de la FDR Voir aussi : Appendice B, Systme de classification Ramsar des types de zones

    humides Voir aussi : Section 7.2.7, Carte du Site Ramsar Voir aussi : Section 7.2.8, Coordonnes gographiques Voir aussi : Section 7.2.10, Superficie 55. En dcrivant les types de zones humides prsents dans un Site Ramsar, dans la Fiche

    descriptive Ramsar (FDR), soyez srs dindiquer toute la gamme des types de zones humides que lon trouve dans le site dans la premire colonne du tableau de la section 4.2.

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 17

    Dans la troisime colonne, notez les quatre types les plus abondants en superficie (1 = le plus abondant, etc.). Si les types de zones humides sont connus sous des noms locaux ou diffrents de ceux qui sont utiliss dans les systmes nationaux de classification des zones humides, ces noms peuvent tre ajouts.

    56. Le Systme de classification Ramsar des types de zones humides (voir Appendice B)

    fournit la description des types de zones humides couverts par chaque code de type de zone humide. noter que les types de zones humides sont regroups en trois catgories principales : zones humides marines/ctires, continentales et artificielles et que, dans un Site Ramsar, peuvent tre prsents des types de zones humides appartenant au moins deux de ces catgories, en particulier si le site est grand.

    57. tant donn que certains types de zones humides marines/ctires (par exemple les eaux

    estuariennes (type F) ou les zones humides boises intertidales (type I)) peuvent tre loin de la cte et, linverse, que des types de zones humides continentales peuvent tre prs de la cte, veuillez aussi indiquer, dans cette section, la localisation gographique gnrale du site par rapport la cte en la qualifiant soit de continentale soit de marine/ctire.

    58. Si linformation existe, veuillez fournir la superficie du site inscrit compos de chaque type

    de zone humide (dans la colonne c). Naturellement, cela peut tre difficile pour des grands sites qui comptent une grande diversit de types de zones humides.

    59. Si le site inscrit comprend des zones qui ne sont pas des habitats de zones humides, par

    exemple lorsque des secteurs dun bassin versant qui ne sont pas des zones humides sont inclus, il est utile dindiquer ici la prsence de ces habitats et, si possible, la superficie de chacun.

    5.3 Systmes de rgionalisation biogographique Section 2.2.5 de la FDR

    Quel est le but de cette section ? Expliquer lapproche Ramsar concernant la rgionalisation biogographique

    60. Au titre du Critre 1, les Parties contractantes sont censes identifier des sites dimportance

    internationale dans le cadre de rgions biogographiques convenues. La Convention (voir Appendice G) dfinit lexpression comme suit : dfinition scientifique rigoureuse de rgions, laide de paramtres biologiques et physiques tels que le climat, le type de sol, la couverture vgtale, etc.. noter que pour de nombreuses Parties contractantes, les rgions biogographiques seront transfrontires par nature et ncessiteront la collaboration entre plusieurs pays pour dfinir les types de zones humides qui sont reprsentatifs, rares ou uniques. Dans certaines rgions et dans certains pays, le terme biorgion est utilis comme synonyme de rgion biogographique.

    5.3.1 Systmes de biorgionalisation marine

    61. Lvaluation capitale intitule Marine Ecoregions of the World (MEOW) (corgions marines du

    monde) (Spalding et al. 2007) a mis au point un nouveau systme mondial de rgionalisation biogographique des zones ctires et du plateau continental. Il prsente un systme gigogne de 12 domaines, 62 provinces et 232 corgions (voir www.nature.org/ourinitiatives/regions

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 18

    /northamerica/unitedstates/colorado/scienceandstrategy/marine-ecoregions-of-the-world.pdf et http://conserveonline.org/workspaces/ecoregional.shapefile/MEOW /view.html). Ce systme a une rsolution spatiale considrablement amliore par rapport aux systmes mondiaux prcdents, tout en prservant de nombreux lments communs des systmes mondiaux et rgionaux prcdents de sorte que lon peut faire des recoupements avec de nombreuses classifications biogographiques marines rgionales existantes.

    62. La classification MEOW tant le fruit dun vaste consensus international, elle est largement

    accepte au niveau international et comprend de nombreuses classifications prexistantes; son application est donc recommande par la Convention de Ramsar ( son chelle corgionale) pour les zones ctires et marines proches du rivage entrant dans le champ daction de la Convention.

    5.3.2 Systmes de biorgionalisation terrestre 63. Trois systmes principaux de rgionalisation biogographique ont t labors pour

    application dans les domaines de la planification et de lvaluation de la conservation en milieu terrestre (Udvardy 1975; Bailey 1998; Olson et al. 2001). Aucun ne tient compte des cosystmes de zones humides continentaux car ils sappuient essentiellement sur la distribution dautres cosystmes terrestres (forts, prairies, etc.) et leurs similitudes. Ils ont des rsolutions spatiales qui diffrent et ont t mis au point diffrentes fins, en sappuyant sur diffrents types de donnes.

    Les provinces biogographiques dUdvardy (Udvardy 1975)

    64. Conue dans le but de fournir une classification satisfaisante des zones biologiques de la

    plante et de fournir un cadre pour la conservation des espces ainsi que des rgions cologiques, cette classification est un systme hirarchique de zones gographiques (domaines, biomes et provinces) bas sur la distribution des espces et des units cosystmiques. Les domaines reposent sur les subdivisions phylogniques, les biomes sur les caractristiques vgtales et climatiques et les provinces sur la faune, la flore et lcologie.

    corgions de Bailey (Bailey 1998)

    65. Conue lorigine pour illustrer comment les forts nationales des tats-Unis sinscrivent

    dans le systme corgional mondial, une corgion est dfinie comme tout grand secteur de la surface de la Terre dans lequel les cosystmes ont des caractristiques en commun. Le systme de classification compte trois niveaux : domaines, divisions et provinces. Les corgions se basent sur le macroclimat selon la thorie qui veut que les macroclimats soient parmi les facteurs les plus importants qui affectent la distribution de la vie sur Terre. Les tempratures et la pluviosit ainsi que les zones climatiques sont utilises pour identifier les domaines et les divisions. Les provinces sont fondes sur la physionomie de la vgtation, modifie par le climat. Les corgions terrestres du WWF (Olson et al. 2001)

    66. Conues essentiellement comme un outil permettant dtablir un ordre de priorit dans les zones importantes pour la conservation, les corgions terrestres du WWF comprennent des units relativement grandes de terre ou deau contenant un assemblage gographiquement

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 19

    distinct de communauts naturelles. Ces communauts partagent la majorit de leurs espces, des dynamiques cologiques et des conditions environnementales et interagissent de faon critique pour leur persistance long terme. Le systme de classification hirarchique comprend les domaines, biomes et corgions qui refltent la distribution de biotes distincts.

    67. En outre, le WWF tats-Unis a jou un rle de premier plan dans la mise au point dun

    systme pour les corgions deau douce du monde (Freshwater Ecoregions of the World ou FEOW) (Abell et al. 2008) qui sont issues de lagrgation et de la subdivision des bassins versants daprs les structures de distribution des espces aquatiques, notamment les poissons.

    68. En Europe, un systme de rgionalisation biogographique (http://dataservice.eea.

    europa.eu/atlas/viewdata/viewpub.asp?id=3641) contient 11 rgions biogographiques et sert de base ltablissement du Rseau Natura 2000 de la Directive 92/43/CEE sur la conservation des habitats naturels et de la faune et de la flore sauvages et du Rseau meraude de la Convention relative la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de lEurope (Convention de Berne) (www.eea.europa.eu/data-and-maps/data/ biogeographical-regions-europe-2008).

    69. Ces systmes ont t ou sont mis au point des fins diffrentes et laide de critres

    diffrents, nont pas t valus et leurs caractristiques communes ainsi que leurs diffrences nont pas t explicites. En consquence, il nest pas propos, pour le moment, dadopter telle ou telle classification continentale/terrestre pour application dans le cadre de la Convention. Les Parties contractantes sont invites les utiliser, selon leurs besoins, ou attirer lattention du Groupe dvaluation scientifique et technique (GEST) sur dautres systmes qui reprsentent mieux la distribution biogographique des zones humides continentales en tenant compte des diffrences dchelle ncessaires pour prsenter la distribution des zones humides aux niveaux national et international.

    70. Lenregistrement prcis dinformations spatiales sur la Fiche descriptive Ramsar (Appendice

    A) permettra de placer les Sites Ramsar dans le contexte du systme le mieux adapt un besoin analytique international particulier. Cela permettra aussi dentreprendre des analyses dans le contexte des systmes de rgionalisation internationaux qui nont pas de couverture mondiale, par exemple les rgionalisations biogographiques utilises au sein de lEurope (ci-dessus).

    71. Des informations et des avis complmentaires concernant lutilisation des systmes de

    rgionalisation biogographique dans le contexte de la Convention de Ramsar sont fournis par Rebelo, Finlayson & Stroud (en prp.2012). Cette publication comprend des exemples dutilisation du MEOW dans des contextes analytiques pour valuer les lacunes et la couverture de la Liste de Ramsar concernant des zones humides ctires et marines proches du rivage particulires, notamment les mangroves, les rcifs coralliens et les marais sals.

    5.4 Reprsentation

    72. Certains types de zones humides sont encore sous-reprsents sur la Liste de Ramsar pour

    de multiples raisons :

    lexistence de types de zones humides particuliers est peut-tre ignore sur un territoire particulier;

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 20

    lon ignore peut-tre que certaines zones humides ctires et marines, telles que les mangroves et les rcifs coralliens, correspondent la dfinition Ramsar des zones humides et peuvent, en consquence, devenir des Sites Ramsar;

    lorsquelles remplissent la Fiche descriptive Ramsar (FDR) pour linscription de Sites Ramsar, les Parties ont peut-tre de la difficult appliquer les orientations, notamment en ce qui concerne la dlimitation approprie des sites;

    lincertitude, en particulier pour les rcifs coralliens concernant les lments de ces types dhabitats qui correspondent le mieux des exemples reprsentatifs, selon le Critre Ramsar 1;

    lincertitude, dans le cas des tourbires et des prairies humides, concernant la catgorie applicable du Systme de classification Ramsar des types de zones humides car ces types dhabitats peuvent entrer dans plusieurs catgories diffrentes;

    dans le cas des tourbires, on ignore parfois quune zone humide peut tre un systme fond sur la tourbe lorsque les zones humides ne sont values que pour leurs caractristiques botaniques (p. ex., les zones boises tropicales).

    73. Tous les Critres Ramsar (section 6.1) dinscription de zones humides dimportance

    internationale sont applicables lidentification et linscription de tourbires, de prairies humides, de mangroves, de rcifs coralliens et de mares temporaires.

    5.5 Statut juridique et cadres de conservation complmentaires Section 5.2.2 de la FDR Voir aussi : Section 7.4.4, Mesures de conservation prises 74. Statut juridique daire protge. Les Parties contractantes doivent galement tre

    conscientes que pour quune zone humide soit inscrite sur la Liste de Ramsar, il nest pas ncessaire quelle jouisse au pralable dun statut daire protge particulier ou quelle doive ncessairement acqurir ce statut aprs son inscription. Les zones humides que lon envisage dinscrire ne doivent pas non plus ncessairement tre des rgions intactes, nayant pas subi les impacts dactivits anthropiques.

    75. En fait, linscription sur la Liste de Ramsar peut servir confrer un type particulier de

    reconnaissance certaines rgions en leur donnant le statut de sites dont limportance internationale est reconnue. Linscription sur la Liste de Ramsar peut ainsi tre le point de dpart dun processus de restauration et de remise en tat dun site particulier, condition quil satisfasse aux critres dinscription dfinis par la Convention au moment de son inscription.

    76. Certes, le statut daire protge dun site ne devrait pas tre un facteur dterminant le

    caractre prioritaire de linscription sur la Liste de Ramsar, mais les Parties contractantes sont invites ne pas ngliger la ncessit dadopter une approche cohrente lorsquelles inscrivent officiellement des zones humides au titre de conventions et de traits internationaux mais aussi dinstruments nationaux politiques ou juridiques. Si une zone humide reoit le statut daire protge nationale parce quelle sert dhabitat critique pour une espce endmique dpendant des zones humides. Les Critres indiquent quelle mrite dtre inscrite sur la Lite de Ramsar. Les Parties contractantes sont donc invites passer en revue toutes leurs aires protges actuelles, proposes et envisages par souci de cohrence (voir section 4 ci-dessus).

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 21

    77. Cadres internationaux complmentaires. Les Parties contractantes, lorsquelles envisagent de dsigner des Sites Ramsar, sont pries, comme le prcise lObjectif 4.2 (voir paragraphe 25 ci-dessus), dexaminer les possibilits de contribuer dautres initiatives en place ou en cours dtablissement dans le cadre de conventions et programmes internationaux et rgionaux en rapport. Ceci sapplique en particulier la Convention sur la diversit biologique et la Convention sur les espces migratrices et ses accords tels que lAccord pour les oiseaux dAfrique-Eurasie. Au plan rgional, il peut sagir dinitiatives concertes telles que le Plan nord-amricain de gestion de la sauvagine, le Rseau de rserves doiseaux de rivage de lhmisphre occidental, la Stratgie de conservation des oiseaux deau migrateurs de lAsie-Pacifique 2001-2005, lInitiative pour les zones humides mditerranennes (MedWet), le Secrtariat du Programme rgional ocanien de lenvironnement (PROE), la Communaut dAfrique australe pour le dveloppement (SADC), lAssociation des Nations de lAsie du Sud-Est (ASEAN), le Rseau Natura 2000 de lUnion europenne, le Rseau meraude de la Convention de Berne relative la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de lEurope, la Stratgie paneuropenne de la diversit biologique et paysagre, le Programme pour les zones humides des hautes Andes, le Trait de coopration amazonienne, la Commission centramricaine sur lenvironnement et le dveloppement (CCAD), etc.

    5.6 Trac du Site et dfinition des limites Voir aussi : Appendice C : Orientations complmentaires pour la fourniture de cartes

    et autres donnes spatiales concernant les Sites Ramsar 78. Il ne faut pas ngliger les petits sites. Les Parties contractantes, lorsquelles laborent une

    mthode systmatique dinscription de Sites Ramsar, sont invites reconnatre que les Sites Ramsar potentiels ne sont pas ncessairement les plus grandes zones humides de leur territoire. Certains types de zones humides nont jamais exist ou nexistent plus en tant que grand cosystme de zone humide et il ne faut pas les ngliger. Ils sont peut-tre particulirement importants pour le maintien de lhabitat ou de la diversit biologique au niveau de la communaut cologique.

    79. Dlimitation des sites. Les Parties contractantes, lorsquelles dsignent des sites, sont

    pries de dterminer les limites dans loptique de la gestion, sachant que les limites devraient favoriser la gestion du site une chelle permettant de maintenir les caractristiques cologiques de la zone humide. Larticle 2.1 de la Convention prcise que les Sites Ramsar pourront inclure des zones de rives ou de ctes adjacentes la zone humide et des les ou des tendues deau marine dune profondeur suprieure six mtres mare basse, entoures par la zone humide . Dans le cas de sites trs petits et par consquent, ventuellement vulnrables, les Parties contractantes sont invites inclure des zones tampons autour de la zone humide. Celles-ci peuvent galement tre un instrument utile de gestion pour les systmes de zones humides souterraines ainsi que pour des sites de plus grandes dimensions.

    80. Les limites de sites identifis comme habitats pour des espces animales devraient tre

    tablies de manire satisfaire comme il se doit tous les besoins cologiques et de conservation de ces espces. Les espces de grande taille, celles qui se trouvent au sommet de chanes trophiques, celles qui ont besoin de vastes territoires ou qui ont des zones de nourrissage et dortoir spares par de grandes distances ncessitent gnralement de vastes superficies pour se maintenir en populations viables. Sil est impossible dinscrire un site comprenant tout le territoire utilis ou abritant des populations viables (autonomes) il

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 22

    importe alors dadopter des mesures complmentaires pour les espces et leur habitat dans les zones environnantes (ou la zone tampon). Ces mesures viendront complter la protection de lhabitat principal dans le Site Ramsar.

    81. Certains sites dont on envisage linscription seront identifis lchelle du paysage et

    contiendront des lments importants dcosystmes entiers des zones humides, mais dautres seront plus petits. Les orientations suivantes peuvent aider au choix et la dlimitation des petites zones humides :

    i) dans la mesure du possible, les sites devraient inclure des complexes ou mosaques de

    communauts vgtales et pas seulement des communauts importantes uniques. noter que les zones humides naturellement pauvres en matires nutritives (oligotrophes) prsentent gnralement une faible diversit despces et dhabitats. Dans ces zones humides, une forte diversit peut tre associe une qualit de conservation mdiocre (indique par des conditions profondment modifies). Il importe donc de toujours considrer la diversit dans le contexte des normes caractrisant le type de zone humide;

    ii) les zonations de communauts devraient tre incluses dans le site de la manire la plus

    complte possible. Les communauts importantes sont celles qui prsentent des gradients (transitions) naturels, par exemple : des conditions humides sches, sales saumtres, saumtres douces, oligotrophes eutrophes, des rivires leurs rives, aux bancs de galets et aux systmes sdimentaires associs, etc.;

    iii) la succession naturelle de communauts vgtales se produit souvent rapidement dans

    les zones humides. Dans la plus large mesure possible et le cas chant, toutes les phases de la succession (par exemple, des eaux libres peu profondes aux communauts de vgtation mergente, aux roselires, aux marais ou tourbires, aux forts humides) devraient tre incluses dans les sites inscrits. Lorsque des changements dynamiques se produisent, il importe que le site soit suffisamment grand pour que les stades pionniers puissent continuer de se dvelopper dans le Site Ramsar;

    iv) la continuit dune zone humide avec un habitat terrestre important pour la

    conservation augmentera la valeur de conservation de la zone humide elle-mme.

    82. Plus le site est petit, plus il risque dtre sensible des influences extrieures. En traant les limites des Sites Ramsar, il convient de faire en sorte que, dans toute la mesure du possible, les limites des sites assurent une protection contre des activits ventuellement dommageables, en particulier celles qui pourraient causer des perturbations hydrologiques. Pour bien faire, les limites devraient comprendre les parties terrestres ncessaires pour fournir et maintenir les fonctions hydrologiques indispensables au maintien de limportance internationale et de lintgrit du site. Par ailleurs, il importe de veiller au bon fonctionnement des mesures de planification garantissant une rglementation et une surveillance adquates des effets ventuellement dommageables de modes doccupation des sols sur les terres avoisinantes ou dans le bassin de drainage. On pourra ainsi sassurer avec confiance que les caractristiques cologiques du Site Ramsar ne seront pas compromises.

    83. La mesure dans laquelle les zones tampons sont intgres dans les limites dun site relve

    dune dcision nationale et dpend, habituellement, de politiques nationales de planification et de contrle de lamnagement du territoire. Lobjectif dune zone tampon est de garantir

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 23

    que les influences des modes doccupation des sols extrieures au site ne soient pas ngatives pour les caractristiques cologiques du site. On peut y veiller, soit en intgrant les zones tampons dans les limites du site, soit par des politiques relatives lutilisation des sols. Lapproche la plus approprie varie de site en site et dpend aussi des cadres lgislatifs nationaux.

    84. Langhammer et al. (2007) donnent dautres orientations sur la dlimitation des aires

    protges. 5.7 Espces

    Quel est le but de cette section ? Prsenter des considrations gnrales sur les espces (y compris les espces exotiques envahissantes)

    5.7.1 Espces emblmatiques et cls 85. Il importe que les Parties contractantes examinent les concepts despces indicatrices,

    emblmatiques et cls. La prsence despces indicatrices peut tre une mesure utile de la bonne qualit dune zone humide. Des espces emblmatiques bien connues peuvent aussi avoir une grande valeur symbolique et un pouvoir de sensibilisation la conservation et lutilisation rationnelle des zones humides tandis que les espces cls jouent un rle cologique vital. Les zones humides qui possdent des populations importantes despces indicatrices, emblmatiques et/ou cls mritent une attention particulire au moment du choix de sites dimportance internationale.

    5.7.2 Contexte pour les espces 86. La prsence des espces en perspective. Lorsque, pour tablir limportance relative de

    sites en vue de leur inscription, on utilise des statistiques de population, il convient de veiller ce que ces statistiques soient replaces dans le contexte pertinent. Il est possible, du point de vue de limportance relative pour la conservation de la diversit biologique, quun site offrant un habitat pour une espce rare soit considr plus prioritaire pour inscription sur la Liste de Ramsar et, en consquence, pour la prise de mesures de gestion, quun site abritant une espce plus commune en trs grand nombre.

    87. Les aspects moins visibles ne doivent pas tre ngligs. Les poissons ne sont pas

    seulement une partie intgrante des cosystmes aquatiques mais aussi une source vitale daliments et de revenu pour la population, dans le monde entier. Or, force est de constater que dans bien des rgions, la production des pcheries est en dclin cause de rgimes de pche non durables ainsi que de la perte et de la dgradation des habitats, y compris les frayres et les zones dalevinage. Les espces vivant dans leau telles que les poissons et dautres espces de la faune et de la flore aquatiques sont souvent oublies dans la justification de linscription de Sites Ramsar, la diffrence des animaux et des plantes plus visibles. Les caractristiques aquatiques devraient tre soigneusement et systmatiquement passes en revue.

    5.7.3 Espces non indignes 88. Lintroduction et la propagation despces non indignes sont inquitantes en raison de

    limpact sur la diversit biologique et le fonctionnement naturel des cosystmes des zones

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 24

    humides (voir les rsolutions VII.14 et VIII.18 sur les espces envahissantes et les zones humides). Il sensuit que la prsence despces introduites ou non indignes ne doit pas servir justifier linscription dun site sur la Liste des zones humides dimportance internationale. Dans certaines circonstances, les espces indignes peuvent galement tre considres comme envahissantes dans les zones humides en raison des perturbations et des dsquilibres quelles peuvent causer dans lcosystme. Il est possible que les espces non indignes introduites soient rares ou en danger dans leur habitat dorigine. De telles situations doivent tre soigneusement peses par les Parties contractantes.

    5.7.4 Taxonomie des espces Sections 3.1, 3.2, 3.3 et 4.3 de la FDR Voir aussi : Section 7.3.5, Espces vgtales Voir aussi : Section 7.3.7, Espces animales 89. En dcrivant loccurrence des espces dans les Sites Ramsar, dans la Fiche descriptive

    Ramsar (en particulier dans les sections 3.1, 3.2, 3.3 et 4.3 de la FDR), veuillez utiliser les normes taxonomiques internationales adoptes par la Convention sur le commerce international des espces de faune et de flore menaces dextinction (CITES) pour toutes les espces autres que les oiseaux deau. La rfrence la plus rcente se trouve dans la rsolution 12.11 (Rev. COP15) de la CITES (www.cites.org/eng/res/12/12-11R15.php) et elle est rvise la suite de chaque session de la Confrence des Parties la CITES.

    90. Pour les oiseaux deau, veuillez utiliser Waterbird Population Estimates de Wetland International

    comme source dinformation sur les populations et la taxonomie des espces (voir aussi sections 6.1.5 et 6.1.6 ci-dessous). ( noter quil ny a que peu de diffrences entre les nomenclatures adoptes par Waterbird Population Estimates et la CITES). La rfrence la plus rcente est Waterbird Population Estimates, 4e dition (http://tinyurl.com/3nynbpd).

    5.8 Les zones humides dans le paysage : connectivit et groupes de sites 91. Groupes de sites. Il serait bon denvisager linscription de groupes de petits sites ou de

    petits sites satellites individuels associs de plus grandes rgions lorsque ces sites :

    i) sont des lments constitutifs dun systme, relis du point de vue hydrologique (p.ex., un complexe de tourbires de valles ou des systmes de zones humides alimentes par des eaux souterraines le long de cours deau ou encore, des systmes de zones humides karstiques et souterraines); et/ou

    ii) sont utiliss par la mme population danimaux et sont relis, en consquence, par cette utilisation (p.ex., un groupe de sites dortoirs ou de nourrissage utiliss alternativement par une population particulire doiseaux deau); et/ou

    iii) taient relis sur le plan gographique avant davoir t spars par des activits anthropiques; et/ou

    iv) sont interdpendants sur le plan cologique (p. ex., des sites qui font partie dune rgion/dun paysage de zone humide distinct ayant connu une histoire volutionnaire commune et/ou entretenant des populations spares de la mme espce); et/ou

    v) se trouvent dans des rgions arides ou semi-arides o des complexes de zones humides disperses (parfois non permanentes) peuvent avoir, titre la fois individuel et collectif, une trs grande importance tant pour la diversit biologique que pour les

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 25

    populations humaines (p. ex., maillons essentiels dans des chanes qui ne sont pas encore compltement connues).

    92. Lorsque lon inscrit un groupe de sites, il convient que la Fiche descriptive Ramsar indique

    clairement le motif pour lequel on souhaite traiter des lments spars comme un seul site collectivement inscrit.

    5.9 Hydrologie Sections 3.1 et 4.5 de la FDR Voir aussi : Section 7.3.16, Services cosystmiques 93. Valeurs hydrologiques : description des principales valeurs hydrologiques de la zone

    humide, par exemple, les services cosystmiques quelle fournit la population. Cela peut comprendre, sans toutefois sy limiter, le rle du site dans la matrise des crues, la reconstitution de la nappe souterraine, la stabilisation des littoraux, la rtention et lexportation des sdiments et matires nutritives, la modification par les changements climatiques, lpuration de leau et le maintien de la qualit de leau. Lhydrologie du site (par opposition ses valeurs et fonctions hydrologiques) doit tre dcrite dans la section 4.4.4 de la FDR, Rgime hydrologique.

    5.10 Valeurs sociales et culturelles Section 4.2.5 de la FDR Voir aussi : Section 7.4.17, Valeurs sociales et culturelles 94. La Convention a reconnu (Rsolution VIII.19) les liens intimes entre les socits

    traditionnelles et les zones humides et leau. lorigine de valeurs culturelles importantes, intressant la conservation et lutilisation rationnelle des zones humides, ils sont reconnus dans les diverses cosmologies de diffrentes civilisations et cultures travers lhistoire. Certaines caractristiques physiques des zones humides ont contribu des formes particulires de gestion des activits traditionnelles qui ont une grande importance culturelle tandis que des utilisations durables traditionnelles des ressources des zones humides ont souvent cr des paysages culturels de grande valeur pour la conservation et lutilisation rationnelle des zones humides.

    95. Lorsque le site est considr dimportance internationale parce quil possde, outre les

    valeurs cologiques pertinentes, des valeurs culturelles importantes, matrielles et non matrielles, lies ses origines, la conservation de la nature et/ou au fonctionnement cologique, cette importance peut tre dcrite dans la section 4.5.2 de la Fiche descriptive Ramsar.

    5.11 Sites se trouvant sur des frontires Section 2.2.3 de la FDR 5.11.1 Sites partags au niveau international

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 26

    96. De plus en plus, les Parties contractantes inscrivent des Sites Ramsar transfrontires et transforment mme certains de leurs Sites Ramsar dj inscrits en Sites Ramsar transfrontires. En consquence, une zone humide cologiquement cohrente stend de part et dautre de frontires nationales et les autorits des Sites Ramsar, de part et dautre de la frontire, dcident officiellement de collaborer sa gestion et informent le Secrtariat de leur intention.

    97. Il sagit dun accord de gestion en coopration et non dun statut juridique particulier pour

    les Sites Ramsar concerns. 98. Une liste dexemple de ce type se trouve sur le site web de Ramsar

    (www.ramsar.org/fr/library/field_document_type/ramsar-site-information-424/field_document_type/transboundary-ramsar-sites-497).

    5.11.2 Sites transprovinciaux 99. Lorsquelles identifient des Sites Ramsar potentiels, les Parties contractantes sont pries de

    ne pas ngliger les zones humides qui chevauchent les frontires internes entre diffrentes juridictions infranationales (par exemple, des provinces, des tats et autres formes de circonscriptions administratives). Ce qui vaut pour linscription de zones humides cologiquement cohrentes stendant de part et dautre de frontires internationales vaut aussi pour les sites qui chevauchent les frontires internes entre diffrentes circonscriptions administratives (voir ci-dessus).

    6. Pourquoi la zone humide est-elle dimportance internationale ?

    Quel est le but de cette section ? Prsenter les Critres. quoi servent-ils et comment les utiliser ? Comment les dcrire dans la Fiche descriptive Ramsar ?

    Section 3.1 de la FDR 6.1 valuer le Site en fonction des Critres Ramsar 100. Dans cette section, les Critres didentification des zones humides dimportance

    internationale sont prsents avec des orientations sur leur application afin daider les Parties contractantes adopter une mthode systmatique didentification des sites ligibles inscrire en priorit. Ces orientations doivent tre examines simultanment avec les orientations plus gnrales qui figurent dans la section 5 ci-dessus.

    101. Dans la section 6.2 se trouvent des orientations sur la description approprie des Critres

    pertinents. 102. De nombreux sites mritent dtre inscrits sur la Liste de Ramsar pour plus dun Critre :

    soyez prcis et rigoureux dans le choix de tous les Critres applicables. Les raisons prcises justifiant lapplication de chaque Critre choisi doivent tre consignes dans les parties pertinentes de la section 3.1 de la FDR.

    Critres didentification des zones humides dimportance internationale

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 27

    Groupe A des critres

    Sites contenant des types de zones humides reprsentatifs, rares ou uniques

    Critre 1 : Une zone humide devrait tre considre comme un site dimportance internationale si elle contient un exemple reprsentatif, rare ou unique de type de zone humide naturelle ou quasi naturelle de la rgion biogographique concerne.

    Groupe B des critres

    Sites dimportance internationale pour la

    conservation de la diversit biologique

    Critres tenant compte des espces ou des communauts cologiques

    Critre 2 : Une zone humide devrait tre considre comme un site dimportance internationale si elle abrite des espces vulnrables, menaces dextinction* ou gravement menaces dextinction* ou des communauts cologiques menaces. [*Note : voir Lexique, Appendice E En danger et En danger critique dextinction .] Critre 3 : Une zone humide devrait tre considre comme un site dimportance internationale si elle abrite des populations despces animales et/ou vgtales importantes pour le maintien de la diversit biologique dune rgion biogographique particulire.

    Critre 4 : Une zone humide devrait tre considre comme un site dimportance internationale si elle abrite des espces vgtales et/ou animales un stade critique de leur cycle de vie ou si elle sert de refuge dans des conditions difficiles.

    Critres spcifiques tenant compte des oiseaux deau

    Critre 5 : Une zone humide devrait tre considre comme un site dimportance internationale si elle abrite, habituellement, 20 000 oiseaux deau ou plus.

    Critre 6 : Une zone humide devrait tre considre comme un site dimportance internationale si elle abrite, habituellement, 1% des individus dune population dune espce ou sous-espce doiseau deau.

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 28

    Critres spcifiques tenant compte des poissons

    Critre 7 : Une zone humide devrait tre considre comme un site dimportance internationale si elle abrite une proportion importante de sous-espces, espces ou familles de poissons indignes, dindividus diffrents stades du cycle de vie, dinteractions interspcifiques et/ou de populations reprsentatives des avantages et/ou des valeurs des zones humides et contribue ainsi la diversit biologique mondiale.

    Critre 8 : Une zone humide devrait tre considre comme un site dimportance internationale si elle sert de source dalimentation importante pour les poissons, de frayre, de zone dalevinage et/ou de voie de migration dont dpendent des stocks de poissons se trouvant dans la zone humide ou ailleurs.

    Critres spcifiques tenant compte dautres taxons

    Critre 9 : Une zone humide devrait tre considre comme un site dimportance internationale si elle abrite rgulirement 1 % des individus dune population dune espce ou sous-espce animale dpendant des zones humides mais nappartenant pas lavifaune.

    Groupe A des Critres : Sites contenant des types de zones humides reprsentatifs, rares

    ou uniques 6.1.1 Critre 1

    Une zone humide devrait tre considre comme un site dimportance internationale si elle contient un exemple reprsentatif, rare ou unique de type

    de zone humide naturelle ou quasi naturelle de la rgion biogographique concerne.

    But de ce Critre 103. Le Critre 1 dtermine les zones humides qui sont dimportance internationale, dans un

    contexte biogographique, comme des exemples de types ou dhabitats de zones humides (plutt que pour les espces quelles contiennent).

    104. Le Critre concerne des sites qui contiennent au moins un type de zone humide naturel ou

    quasi naturel et qui sont au plan national soit :

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 29

    a) des exemples reprsentatifs; soit b) des exemples rares; soit c) uniques.

    105. LObjectif 1 et, en particulier 1.2 (paragraphe 14 ci-dessus), indique quau titre du Critre 1, il

    convient aussi de donner la priorit aux zones humides dont les caractristiques cologiques jouent un rle important pour le fonctionnement naturel dun grand bassin hydrographique ou systme ctier. Les Parties contractantes devraient examiner le fonctionnement hydrologique des zones humides pour dcider de la priorit des sites au titre de ce critre. Pour des orientations concernant le rle biologique et cologique, veuillez-vous rfrer aux Critres 3 et 4.

    Comment interprter ce Critre Ce quil signifie 106. Les Parties contractantes, pour appliquer systmatiquement ce Critre, sont encourages :

    i) dfinir les rgions biogographiques de leur territoire ou au niveau supranational/ rgional en utilisant les systmes de rgionalisation recommands par la Convention (voir section 5.3);

    ii) dterminer, dans chaque rgion biogographique, la gamme des types de zones humides prsents ( laide du Systme de classification Ramsar des types de zones humides, Appendice B), en tenant compte, en particulier, de tout type de zone humide rare ou unique;

    iii) dterminer, en vue de leur inscription sur la Liste de Ramsar, les sites qui sont les meilleurs exemples de chaque type de zone humide de chaque rgion biogographique.

    107. Le Critre fait rfrence au fait que le Site Ramsar contient le type de zone humide

    concern. Ce point est important car il suppose que les limites du site doivent, si possible, tre traces de manire contenir lensemble des units hydrologiques et non pour dfinir le Site Ramsar uniquement comme un petit lment dune zone humide plus vaste. (Voir aussi section 5.6 Trac du Site et dfinition des limites).

    Lignes directrices pour des types de zones humides particuliers 108. Le rapport Global Review of Wetland Resources and Priorities for Wetland Inventory prsent la

    COP7 (1999) estimait que les tourbires, les mangroves et les rcifs coralliens taient parmi les cosystmes de zones humides les plus vulnrables et les plus menacs par la perte et la dgradation de lhabitat et, de ce fait, quil fallait prendre des mesures prioritaires, de toute urgence, pour assurer leur conservation et leur utilisation rationnelle.

    109. Dautres orientations ont t prpares (Appendice E) pour claircir certains aspects de

    lapplication de ce Cadre stratgique aux tourbires, aux prairies humides, aux mangroves et aux rcifs coralliens, aux systmes de zones humides karstiques et autres systmes hydrologiques souterrains, aux mares temporaires et aux rcifs bivalves (mollusques), en particulier du point de vue de lidentification et de linscription de zones humides reprsentatives de ces types dhabitats conformment lapplication du Critre 1.

    Quelles donnes et informations sont ncessaires pour appliquer ce Critre ?

  • Ramsar COP11 Rsolution XI.8 Annexe 2, amende aot 2014 page 30

    110. Un inventaire national des zones humides est une obligation fondamentale pour lapplication de ce critre, car ce nest quavec ce type dinformation quil est possible dvaluer si une zone humide est reprsentative, rare ou unique. Des orientations sur les processus dinventaire pour les zones humides figurent dans les Manuels Ramsar 13 et 15 (Secrtariat de la Convention de Ramsar 2010c, 2010d; voir aussi Appendice H).

    111. La section 5.3 contient des informations sur les systmes de rgionalisation biogographique

    recommands. Ambigits et piges potentiels 112. noter que ce Critre ne concerne que les zones humides naturelles ou quasi naturelles; il ne

    peut pas tre appliqu aux zones humides artificielles. 113. La phrase dans la rgion biogographique devrait tre interprte comme signifiant dans la

    partie de la rgion biogographique qui se trouve dans la Partie contractante concerne. En dautres termes, le Critre cherche identifier les meilleurs exemples nationaux de types de zones humides particuliers.

    Quelques prcisions 114. Dfinition de reprsentatif : une zone humide qui est un exemple typique dun type

    particulier de zone humide prsent dans une rgion. Les types de zones humides sont dfinis lAppendice B.

    115. Dfinition de unique : le seul de ce type dans une rgion biogographique spcifique. 116. Dfinition de naturelle : au sens du Critre 1, une zone naturelle (ou non modifie) est

    celle qui conserve encore un ensemble despces indignes complet ou presque complet, dans un cosystme fonctionnant de manire plus ou moins naturelle.

    117. Dfinition de quasi naturelle : utilis dans le Critre 1, le terme qualifie une zone

    humide qui continue de fonctionner dune manire juge trs proche de ltat naturel. Cette prcision est apporte dans le Critre afin de permettre linscription de sites qui ne sont pas intacts et qui, pourtant, conservent des valeurs les rendant importants au plan international.

    118. Dfinition de types de zones humides : tels que dfinis dans le Systme de classification

    Ramsar des zones humides, voir Appendice B. 119. Dfinition de approprie : lorsque ladjectif est appliqu, comme ici, lexpression

    rgion biogographique, il sagit de la rgionalisation qui, selon la Partie contractante, fournit lapproche la plus scientifiquement rigoureuse possible ce moment-l.

    120. Dfinition de rgion biogographique : dfinition scientifique rigoureuse de rgions,

    laide de paramtres biologiques et physiques tels que le climat, le type de sol, la couverture vgtale, etc. noter que pour les Parties contractantes non insulaires, dans bien des cas, les rgions biogographiques sont transfrontires par nature et ncessitent une collaboration entre pays pour tablir des types de zones humides reprsentatifs, uniques, etc. Dans certains cas, le terme biorgion est utilis