Ccfd Paradis Fiscaux 100712

  • View
    2.206

  • Download
    1

Embed Size (px)

Text of Ccfd Paradis Fiscaux 100712

iRLANde

PAYs-BAs

BeLGiQue LuXeMBOuRG HONGRie GueRNeseY suisse AuTRiCHe

jeRseY

MONACO CHYPRe MALTe

LiBAN 2

Banques et Paradis FiscauxQuand les rgions franaises font mieux que le G20 pour imposer la transparenceJuillet 2012

Le CCFD-Terre Solidaire mobilis contre lvasion fiscale Cr en 1961, le CCFD-Terre Solidaire est la premire ONG franaise de dveloppement. Il sappuie sur 3 leviers complmentaires : le soutien des initiatives de dveloppement dans les pays du Sud et de lEst, une politique dducation au dveloppement en France, et une dmarche de plaidoyer auprs des responsables politiques et conomiques franais, europens et internationaux. Le CCFD-Terre Solidaire sest engag trs tt sur le financement du dveloppement, en menant dabord des campagnes sur la dette puis en se positionnant sur la corruption, la fiscalit et la fuite illicite des capitaux. Lopacit financire et les paradis fiscaux posent en effet de nombreux problmes aux pays du sud. Dans ces tats, lvasion fiscale serait lorigine denviron 60% des 800 milliards deuros annuels de flux financiers illicites quils voient senvoler (source GFI). On estime aujourdhui que le manque gagner d la seule vasion fiscale des multinationales pour les tats en dveloppement slve 125 milliards deuros par an, soit plus que laide publique au dveloppement mondiale. La fuite de capitaux illicites constitue donc une vritable hmorragie financire pour ces conomies en dveloppement et ce sont autant de ressources indisponibles pour financer les politiques publiques de sant, dducation ou dinvestissement dans lagriculture. Le CCFD-Terre Solidaire est engag depuis septembre 2009 dans la campagne collective Stop Paradis Fiscaux avec les organisations de la plateforme paradis fiscaux et judiciaires pour demander aux responsables politiques de prendre des mesures concrtes contre lopacit financire. Il a galement men en 2010-2011 la campagne Aidons largent quitter les paradis fiscaux , qui a permis de sensibiliser et mobiliser un plus large public. Pourquoi la campagne Stop Paradis Fiscaux a-t-elle cibl particulirement les banques ? Les banques sont les premires utilisatrices des paradis fiscaux. Les douze premiers groupes bancaires europens ont ainsi en moyenne un quart de leurs filiales situes dans ces territoires 1 opaques . Cette forte prsence pose problme en matire de lutte contre lvasion fiscale mais aussi de lutte contre la corruption et les biens mal acquis et constitue un dfi majeur pour la rgulation et la stabilit financire. Sur le plan fiscal, la responsabilit des banques est double : dune part en tant quentreprises multinationales, elles doivent elles-mmes respecter la loi et tre transparentes ; dautre part en tant quintermdiaires financiers elles ont un rle jouer pour exiger cette transparence de la part de leurs clients, particuliers et surtout des entreprises dont elles hbergent les comptes et quelles financent. Ce rapport a t crit par Mathilde Dupr et Pauline Monfort. Nous remercions Catherine Gaudard, Genevive Gunard et Jean Merckaert pour leurs prcieux commentaires et contributions.Directrice de la publication : Catherine Gaudard Conception graphique : Isabelle Cadet Dpt lgal : juillet 2012 Rfrence : 80703121 J. Merckaert et C. Nelh, Lconomie dboussole. Multinationales, Paradis Fiscaux et captation des richesses , CCFD-Terre Solidaire, dcembre 2010.

Contact CCFD-Terre Solidaire 4, rue Jean Lantier - 75001 Paris www.ccfd-terresolidaire.org

Personne contact Mathilde Dupr Tel : (33) 1 44 82 81 23 / (33) 7 61 70 91 21 Email : m.dupre@ccfd.asso.fr

sOMMAiRe

Introduction

5

Les BANQues FRANAises eT Les PARAdis FisCAuX eN 2012PARTie 1

9 10 12 13 17PARTie 2

Les paradis fiscaux prfrs des banques franaises La prsence des banques franaises dans les paradis fiscaux Limpasse du dispositif actuel

Que se PAsse-T-iL eN RGiONs ?Carte des rgions engages contre les paradis fiscaux au 1er juillet 2012 Dautres collectivits rejoignent le mouvement

18 20

LA LOi du siLeNCe : sYNTHse des RPONses des BANQuesPARTie 3

21

QueL AGeNdA ?Que se passe-t-il en france ? Que fait lUE ? Que fait le G20 ?

25PARTie 4

26 27 27 29PARTie 5

ReCOMMANdATiONsAnnexe 1 : Listes des paradis fiscaux Annexe 2 : Questions poses aux banques

31 33

Banques et Paradis Fiscaux : quand les rgions franaises font mieux que le G20 pour imposer la transparence |

3

4

| Banques et Paradis Fiscaux : quand les rgions franaises font mieux que le G20 pour imposer la transparence

iNTROduCTiON

Suite la srie de faillites bancaires majeures, le grand public dcouvre la nocivit des paradis fiscaux. Vritables angles morts de la mondialisation financire dans lesquels les entreprises multinationales et les riches particuliers dissimulent leurs activits pour chapper au fisc, la justice ou aux autorits de rgulation des marchs, ces territoires opaques sont fortement points du doigt par les pays du G20 lors du sommet de Londres davril 2009. Laction du G20 contre les paradis fiscaux va se concentrer sur la dimension fiscale du problme. Lvasion fiscale reprsente en effet une ponction insupportable dans les 2 budgets des tats des pays riches comme des pays pauvres.

2008 :

Que sest-il rellement pass ?Les sommets du G20 se suivent et finissent par tous se ressembler. Au-del des grandes dclarations, les rsultats concrets de la lutte contre lopacit financire sont tellement dcevants par rapport aux sommes en jeu que personne ne saventure donner des chiffres. L o quelques pays riches ont parfois presque accidentellement rcupr un ou deux milliards partir des fichiers bancaires drobs, les pays en dveloppement sont eux rests compltement lcart et nont absolument pas bnfici de ces efforts. Les pays du G20 ont certes arrach quelques mesures de transparence de la part dune poigne dtats opaques, mais les principaux utilisateurs des paradis fiscaux nont jamais t inquits outre mesure. Seule exception : la banque suisse UBS, devenue un sujet diplomatique de discorde majeur entre les tats-Unis et la Suisse et qui fait lobjet dune information judiciaire en France depuis le 5 avril dernier, notamment pour dmarchage illgal de riches particuliers par des agents commerciaux suisses. La liste initiale de lOCDE publie lors du G20 de Londres sest compltement vide. Il ne reste plus que 3 territoires dans la zone grise (Guatemala, Niue et Nauru). Les banques semblent faire peu de cas de la nouvelle liste de territoires jugs particulirement opaques par le Forum Fiscal Mondial de lOCDE, publie Cannes et ractualise Los Cabos. Cette liste de 13 territoires comprend2 Selon les estimations du SNUI (Syndicat National Unifi des Impts), la fraude fiscale prive ltat franais de 50 milliards deuros chaque anne, dont 20 sont le seul fait de la fraude internationale, notamment celles des multinationales via les paradis fiscaux. 3 BNP-Paribas va fermer ses filiales dans les paradis fiscaux , Article paru dans Libration.fr, le 29/09/2009. 4 Dpche de France24.fr, le 01/10/2009, http://www. france24.com/fr/20091001banques-francaises-sengagenta-quitter-paradis-fiscaux. La Fdration franaise des banques avait pris, au non des tablissements quelle regroupe, lengagement de fermer les implantations dans les paradis fiscaux dfinis en rfrence la liste grise de lOCdE. Les banques franaises ont appliqu cet engagement. (Monsieur Ouda, prsident-directeur gnral de la Socit gnrale, audition au Snat, le 17 avril 2012).

Paribas annonce le 29 septembre : Nous avons dcid de fermer nos filiales dans les paradis fiscaux (...) qui figurent sur la 3 liste grise [de lOCdE] . Quelques jours aprs, une dclaration similaire mane de 4 lensemble des banques franaises .

2009 : Le directeur gnral de BNP-

Loin de stre retires des paradis fiscaux, les banques, premires utilisatrices de ces territoires opaques, y ont renforc leur prsence. En 2010, les trois premires banques franaises cumulaient 494 filiales, contre 513 aujourdhui. Au total, malgr leurs engagements de faade, les principales banques franaises de notre tude auraient actuellement au moins 547 filiales dans les paradis fiscaux (voir page 12).

2012 :

Banques et Paradis Fiscaux : quand les rgions franaises font mieux que le G20 pour imposer la transparence |

5

notamment la Suisse et le Liechtenstein (voir annexe 1 page 31). Au niveau franais, la loi a t renforce depuis 2009 avec une exigence de transparence accrue pour les banques dans les paradis fiscaux et des dispositions fiscales renforces pour les activits quelles y ralisent. Mais lensemble du dispositif repose sur une liste trs rduite de paradis fiscaux. En 2012, le ministre des Finances ne cible ainsi plus que 8 territoires qui psent pour moins de 0,1% 5 de la finance offshore dans le monde .

un problme officiellement rglJusqu aujourdhui, les banques franaises nont donc pas eu beaucoup de difficult se conformer la nouvelle lgislation. Celles-ci ntaient dj pas trs prsentes dans les pays de la liste franaise et elles se sont purement et simplement retires de ces territoires. Il leur resterait aujourdhui seulement trois filiales : la BNP-Paribas possde encore une filiale 6 aux Philippines ainsi qu Brunei o est aussi prsente la Socit Gnrale. En revanche, au-del de ce primtre, la transparence nest pas de mise. Interroges sur leur forte prsence en Suisse, Jersey ou au Luxembourg, BNPParibas et Socit Gnrale ont affirm leur innocence devant la commission denqute du Snat sur lvasion fiscale, arguant du caractre flou de la notion de paradis fiscal et de la lgalit de lensemble 7 de leurs activits . (Voir page 13). Les banques concentrent de nombreuses activits dans des territoires opaques6

et la fiscalit rduite. Elles se refusent donner des informations prcises et comparables sur