Chapitre 1 Les déterminants de la consommations2.e- ?· Chapitre 1 Les déterminants de la consommation…

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Chapitre 1Les dterminants de la consommation

    Bertrand Crettez

    19 fvrier 2008

    1 IntroductionPar dfinition la consommation agrge est la somme des consommationsdes diffrents agents prsents dans lconomie. Ces agents diffrent par leursrevenus, leurs patrimoines et leurs ges.

    Pourquoi est-il important de comprendre les dterminants de la consomma-tion ? La consommation reprsente une part importante de la demande etdonc, indirectement contribue se faon significative la formation du pro-duit agrg. Donc, comprendre lvolution de la production agrge ncessitede comprendre la formation de la consommation.

    De plus, la russite de nombreuses politiques conomiques de soutien de lademande dpend de la faon dont la consommation rpond des stimulantsbudgtaires ou fiscaux.

    Par exemple, le soutien la demande passe en France actuellement par ledblocage au profit des salaris dune fraction de lpargne force quils ontinvestis dans les entreprises (participation etc...).

    Les sommes rendues disponibles seront elles consommes ? Et dans quellesproportions ? Ou bien seront-elles investies ?

    On comprend donc lenjeu de la connaissance des dterminants de la consom-mation. On se rend compte aussi quexpliquer la consommation, cest aussiexpliquer lpargne (tout ce qui nest pas consomm est pargn).

    1

  • Du coup, il est naturel daborder ltude des dterminants de la consomma-tion en privilgiant une approche du type analyse microconomique des choixintertemporels.

    Ceci tant pos, on se rend compte de limportance des anticipations que lesagents vont faire quand leurs ressources futures.

    Cf Burda et Wyplosz

    Plan Les marges de manoeuvre : la contrainte budgtaire intertemporelle. Les prfrences intertemporelles Choix intertemporel optimal Contrainte dendettement

    2 La contrainte budgtaire intertemporelleOn considre un agent qui doit prendre des dcisions sur deux priodes. Lescontraintes budgtaires correspondant aux deux priodes sont les suivantes :

    c1 = R1 s1 (1)c2 = (1 + i)s1 +R2 (2)

    Sauf i toutes les variables sont exprimes en termes rels (rappelez vous, il nya quun seul bien et toutes les consommations sont exprimes en quantitsde ce bien - sinon, nous utiliserions un indice de prix). ci : consommation la priode i. Ri : revenu la priode i. i : taux dintrt. s1 : montant de lpargne la priode 1.Nous allons chercher dcrire lensemble des consommations que le consom-mateur peut raliser au cours des deux priodes.

    Il est clair que lpargne est un moyen dagencer le profil temporel des consom-mations. En empruntant, on peut consommer plus que son revenu la priode1. En pargnant, on peut au contraire consommer plus que son revenu lapriode 21.

    1Il ny a pas dpargne la seconde priode, car on suppose quil ny a pas de consom-mation aprs la priode 3.

    2

  • De la seconde contrainte budgtaire, on tire :

    s1 =c2 R21 + i

    (3)

    En la reportant dans la seconde, il vient :

    c1 +c2 R21 + i

    = R1 (4)

    c1 + c21 + i

    = R1 +R2

    1 + i(5)

    La seconde expression est la la contrainte budgtaire intertemporelle du consom-mateur. Elle exprime en une mme unit les consommations et les revenuscorrespondant des dates diffrentes. Cette unit est le bien (agrg de la p-riode 1). Des quantits correspondant des priodes diffrentes peuvent donctre sommes, pour autant quelles soient actualises, cest--dire, exprimesdans la mme unit. Ici, une unit de consommation disponible en secondepriode est budgtairement quivalente 1/(1 + i) units de consommationde premire priode.

    On peut reprsenter graphiquement la consommation de seconde priode enfonction de la premire (on obtient la droite de budget intertemporel) :

    c2 = (1 + i)R1 +R2 (1 + i)c1 (6)Algbriquement, on voit que plus lon consomme en premire priode, moinson peut consommer en seconde priode. Il faut donc faire un choix.

    Sur la figure 1, le point de coordonne (R1, R2) reprsente le couple deconsommation que le consommateur peut raliser sans pargne ni emprunt.Les revenus sont simplement consomme.

    Le point de coordonnes (0, R1 +R2/(1+ i)) correspond au cas o le consom-mateur emprunte : il consomme plus que son revenu en priode 1. Il corres-pond galement au cas de ralisation dun emprunt maximum. On ne peutpas emprunter plus en restant solvable. La raison pour laquelle lemprunt estmaximum, est quil ny a plus de consommation en seconde priode : tout lerevenu R2 est consacr au remboursement de lemprunt.

    Le cas polaire est reprsent par le point de coordonnes (0, (1 + i)R1 + R2.Cette fois-ci, il ny a pas de consommation en premire priode : toute laconsommation est ralise dans le futur.

    3

  • En choisissant convenablement son pargne, ou son emprunt, toutes les com-binaisons de consommations figurant sur la droite peuvent tre ralises.

    Le rle de lemprunt et une des fonctions des marchs financiers est de per-mettre de mobiliser un partie de la richesse humaine (les revenus futurs).Tout se passe comme si lon pouvait en toucher une partie aujourdhui (quelon consomme immdiatement).

    La pente de la droite est (1+ i). En effet, tout accroissement de la consom-mation la date 1, cote1 + i units de consommation la date 2.

    4

  • 0 c1

    c2

    R1 + R21+i

    (1 + i)R1+R2

    R1

    R2

    Fig. 1 La contrainte budgtaire intertemporelle5

  • Nous allons maintenant examiner la faon dont les marges de manoeuvressont modifies lorsque lenvironnement conomique de lagent est modifi(variation du taux dintrt ou du revenu).

    Variations du revenuUn accroissement 4 du revenu prsent R1 ou futur R2 se traduit par undplacement parallle de la droite de budget intertemporel vers la droite. Unemanire de se rendre compte du caractre parallle du dplacement consiste observer que la nouvelle droite de budget intertemporel doit passer par lespoints (R1 +4+(R2/(1+ i)) et (R1 +4, R2). Economiquement, ceci signifieque lon peut consommer tout son revenu et maintenir sa capacit dempruntmaximal inchange, ou bien consommer tout le supplment de revenu, maisrien emprunter (comme il n y a pas dpargne, la consommation de secondepriode est finance par le revenu de celle-ci).

    Laccroissement des possibilits de consommations est reprsent sur la figure2.

    6

  • 0 c1

    c2

    R1 + R21+i

    (1 + i)R1+R2

    R1

    R2

    R1 +4+ R21+i

    (1 + i)(R1 +4)+R2

    4

    Fig. 2 Impact dun accroissement du revenu de premire priode (R1 R1 +4) 7

  • Lanalyse dun accroissement du revenu de seconde priode se fait de faonsimilaire (exercice).

    Variations du taux dintrtLe graphique 3 illustre les effets dune hausse 4i du taux dintrt. Unehausse du taux dintrt fait pivoter la droite de budget intertemporel dansle sens des aiguilles du montre autour du point de coordonnes (R1, R2). Lanouvelle droite est reprsente par la courbe en pointille.

    Une hausse du taux dintrt a deux consquences : une rduction des possi-bilits de consommation aujourdhui et un accroissement de ces possibilitsdemain. On peut moins consommer aujourdhui, car on peut moins rembour-ser demain. On peut consommer davantage demain, car lpargne est mieuxrmunre. On peut remarquer galement que la valeur actualise du revenude seconde priode a diminu. En effet, la valeur dun euro demain est moinslev aujourdhui puisquil faut dsormais pargner moins pour lobtenir.

    Ce quil faut retenir, cest que la position dun emprunteur potentiel sestdgrade (il peut moins emprunter) tandis que la position dun prteursest amliore (il peut en particulier prter moins, consommer tout autantquavant en seconde priode de vie, et accrotre sa consommation de premirepriode).

    8

  • 0 c1

    c2

    R1 + R21+i

    (1 + i)R1+R2

    R1

    R2

    (1 + i +4i)R1+R2

    R1 + R21+i+4i

    Fig. 3 La contrainte budgtaire intertemporelle

    9

  • 3 Les prfrences intertemporellesNous allons maintenant emprunter des notions que vous aurez loccasion devoir dans votre cours de microconomie.

    Notre objectif est de prsenter brivement les notions lmentaires permet-tant de dcrire les prfrences intertemporelles dun agent. Il sagit simple-ment de disposer doutil permettant de dcrire la prfrence plus ou moinsgrande dun agent pour le prsent, et plus prcisment, la faon dont unagent est prt substituer de la consommation futur de la consommationprsente.

    Le moyen le plus simple de dcrire les gots dun consommateur est de sup-poser quil existe une fonction U : R2+ R, (dite fonction dutilit) quipermet de dassocier un nombre un couple (c1, c2) de consommations pr-sente et futures. On dit quun couple (c11, c12) est prfr un couple (c21, c22)si lon a U(c11, c12) U(c21, c22). Le problme du choix dun consommateur seramne alors un problme doptimisation : maximiser la fonction U(c11, c22)dans lensemble des consommations qui satisfont la contrainte budgtaireintertemporelle.

    On supposera que la fonction est croissante par rapport chacun de sesdeux arguments, concave (ou plus faiblement quasi-concave) et deux foiscontinment diffrentiable.

    Avant daborder ltude du choix ces consommations intertemporelles, nousallons voire comment lon peut dcrire graphiquement les prfrences dunagent.

    Un premier outil pour cela est ce que lon appelle une courbe dindiff-rence. Cest lensemble des couples de consommation (c1, c2) qui procurentune mme utilit U . Compte tenu de nos hypothses, ces courbes sont d-croissantes, convexes et ne se coupent pas (Exercice : normalement, vous leverrez en microconomie). Les deux premiers points sexpliquent ainsi : Silon veut accrotre la consommation de bien de premire priode c1, alorsceci implique une diminution de la consommation de seconde priode. Sicelle-ci tait constante, le nouveau couple de consommations engendreraitune croissance de lutilit (la fonction dutilit tant croissan