Conférence de presse Gilles CARREZ / Laurent WAUQUIEZ

  • View
    20

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Confrence de presse Gilles CARREZ / Laurent WAUQUIEZ. La chronique dun choc fiscal annonc pour les classes moyennes Lundi 22 octobre 2012. - PowerPoint PPT Presentation

Transcript

  • La chronique dun choc fiscal annonc pour les classes moyennes

    Lundi 22 octobre 2012Confrence de presse Gilles CARREZ / Laurent WAUQUIEZ

  • Il faut raisonner en additionnant les efforts demands dans le cadre de la remise en cause de la rforme des retraites (par dcret), dans le collectif de juillet dernier, dans le PLF et le PLFSS pour 2013.

    Les Franais se moquent de savoir dans quel texte le gouvernement leur prlve des impts supplmentaires, contrairement ce quaffirme M. Cahuzac.

    Dire que 90% des franais ne seront pas concerns est une imposture: la ralit, cest que les mesures prises par le gouvernement impactent directement le pouvoir dachat des classes moyennes.

  • Le dcret sur les retraitesPour financer la mesure, a t prvu - notamment - un relvement de 0,1 point par an jusquen 2017 des cotisations vieillesse pesant sur les salaris, soit:

    Pour un couple qui gagne 3000, une hausse dimpt de 180 par an.120 de hausse dimpt pour un ouvrier qualifi touchant 1,3 SMIC.

  • PLFR 2012 (1)4,2Mds au titre de la suppression de la dfiscalisation des heures supplmentaires et de la suppression des exonrations de charges salariales, soit une perte de pouvoir dachat de 500 en moyenne pour les 8 millions de salaris qui effectuent des heures supplmentaires.

    Pour un ouvrier qualifi clibataire ralisant de manire hebdomadaire 4 heures supplmentaires rmunr 1,3 SMIC horaire (environ 12 ), cela reprsente environ 900 de perte de pouvoir dachat (fiscal+social).

  • PLFR 2012 (2)Augmentation du forfait social de 8 20 % : sur la base dune rpartition de leffort de moiti entre les entreprises et les salaris, cette mesure reprsente un effort de 1,2Mds pour les 7 millions de salaris qui en bnficient.

    Exemple dun grand groupe de distribution : cette mesure lui cote 7M sur 183M de participation et intressement verss 50 000 salaris, soit une perte de pouvoir dachat de 140 en moyenne par an et par salari.Rappelons galement que le complment de rmunration annuelle dgag par l'ensemble des dispositifs s'lve en moyenne 2104euros par salari dans les entreprises de dix salaris et plus. Il reprsente pour les salaris bnficiaires un surcrot de rmunration correspondant en moyenne 6,5% de leur masse salariale.

  • PLF 2013Gel partiel du barme de lIR : 12,9 millions de contribuables concerns pour un effort de 1,4Md (selon le rapport de C.Eckert, 300 000 contribuables deviendraient non imposables du fait de la revalorisation de la dcote et 7 millions de foyers imposables bnficieraient dun avantage en impt sur 19,9M de foyers fiscaux imposables).Avec cette particularit que la hausse de la dcote conduit certains contribuables qui ne payaient pas dimpt en payer moins.Soit une hausse de 73 pour un clibataire dclarant 17 357 en 2011.Augmentation de 4 de la redevance TV

  • PLFSS 2013 (1)Rforme des prlvements sociaux des entrepreneurs indpendants : 1,1Md deffort demand 1 million de professions librales, commerants, indpendants, auto-entrepreneurs:La hausse des taux de cotisations applicables aux auto-entrepreneurs concernerait de lordre de 400000 personnes. A titre dexemple un auto-entrepreneur dclarant des recettes annuelles de 15000 (ce qui correspond au montant moyen dclar par les auto-entrepreneurs en activit) verra ses cotisations sociales augmenter de 37 par mois, soit prs de 450 par an. Un artisan dont le revenu d'activit passe de 30 000 30 600 paiera 162 de plus d'impt, soit 6 % d'augmentation (IR + IS).Un entrepreneur dont les revenus dactivit sont passs de 35 352 36 372 entre 2011 et 2012 devra sacquitter de 341 de supplment de charges li au dplafonnement des cotisations d'assurance maladie et au gel du barme de l'impt sur le revenu.Plus gnralement, voici limpact de la hausse de cotisations sur les professions indpendantes (source : tude dimpact PLFSS):

  • PLFSS 2013 (2)Passage aux cotisations sur la base du salaire rel pour les salaris domicile: un effort de 400M pour 3,6 millions de particuliers-employeursCette disposition augmenterait le prix moyen dune heure de service domicile de 20 %, et vient sajouter la mesure visant inclure les emplois domicile dans le plafonnement global des niches.

    Cration dune contribution additionnelle de solidarit pour lautonomie pour les 8 millions de retraits non-imposables (0,3%) : 800M Pour un couple de retraits touchant 2 pensions de 1500, cela reprsente une hausse dimpt de 108 par an.Renforcement de la fiscalit sur le tabac et la bire : 750M

  • Imposture qui consiste dire que seuls les riches sont taxsPour les plus aiss, une addition de mesures qui pour la plupart ne sont que des paravents pour cacher les hausses dimpts sur les classes moyennes.La taxe 75%, cest 200 millions. La tranche 45%, 300 millions. La mesure concernant les heures supplmentaires: 4,2 milliards.

  • Au total, sur un effort demand aux mnages de 15,8 Mds [6,9Mds (PLFR) + 4,7Mds (PLF) + 4,2Mds (PLFSS)] 10,25Mds auront t prlevs sur les classes moyennes, soit plus des 2/3Inversement, 5,5Mds lauront t sur les plus aiss : 2Mds sur ISF 2012 et 2013; tranche 45% : 300M; contribution de 75% : 200M; 3Mds de barmisation des revenus du capital

    Quand le gouvernement Ayrault prend 1 aux plus aiss, il en demande 2 aux classes moyennes

  • Monographies classes moyennesUne famille de classes moyennes, avec deux enfants. Monsieur travaille dans une entreprise de taille moyenne dans le secteur de lindustrie, effectue 4 heures supplmentaires par semaine, et bnficie des dispositifs dintressement/participation. Madame est commerante. Les mesures prises par le gouvernement viendront diminuer leur pouvoir dachat la fin de lanne de lordre de 900 euros.

    Un couple de retraits, qui touche 2 pensions de 1500 euros. La contribution additionnelle de solidarit, ajoute la hausse de la redevance audiovisuelle, et les mesures concernant les emplois domicile: + 200 euros par an.

  • Qui nest pas concern par les hausses dimpts?Voici le portrait-type de 90% de nos concitoyens selon M. Ayrault:

    Ne fais pas dheures supplmentairesNe bnficie daucun dispositif dintressement ni de participation dans son entrepriseNest pas retraitGagne moins de 16400 / an pour tre labri du gel du barme de lIRNe fume pasNe bois pas de bireNa pas la tlvisionNe construit pas lui-mme sa maisonNest ni artisan, ni commerant, ni indpendant, ni auto-entrepreneurNa pas suffisamment denfants pour atteindre labattement plafond du quotient familialNest pas entrepreneur