De Stijl 2 - De Stijl 2 Exposition du groupe De StijlExposition du groupe De Stijl Galerie L’Effort

  • View
    1

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of De Stijl 2 - De Stijl 2 Exposition du groupe De StijlExposition du groupe De Stijl Galerie...

  • De Stijl 2

    Exposition du groupe De StijlExposition du groupe De Stijl Galerie L’Effort moderne

    Paris 19231923

  • Vilmos Huszar (1884-1960) & Gerrit Rietveld (1888-1964) Projet d’un pavillon d’exposition, 1923

  • Cornelis van Eesteren (1897 1988)Cornelis van Eesteren (1897-1988) Projet d’université, 1923

  • Theo van DoesburgTheo van Doesburg Mise en couleur du hall de l’université, projet architectural de Cornelis van

    Eesteren

  • Theo van Doesburg & Cornelis van Eesteren, Hôtel particulier, 1923

  • Theo van DoesburgTheo van Doesburg Cornelis van Eesteren

    Maison particulière 19231923

  • 1923

  • Theo Van Doesburg, Contre-construction, 1923

  • Theo van Doesburg, Contre-construction, 1923

    Theo van Doesburg, Contre-construction, 1923

  • Theo van Doesburg, Contre-construction, 1924

    Theo van Doesburg, Construction de l’espace-temps II, 1924

  • Theo van Doesburg, Construction de l’espace-temps III, 1924

    Theo van Doesburg Construction des couleurs dans la 4e dimension de l’espace-tempsde l espace temps 1924

  • Theo van DoesburgTheo van Doesburg Cornelis van Eesteren

    Atelier d’artiste 19231923

  • "La nouvelle architecture (…) ne connaît pas un schéma a priori, un moule où elle verserait les espaces fonctionnels ( ) Les division et subdivision des espaces deverserait les espaces fonctionnels. (…) Les division et subdivision des espaces de

    l'intérieur et de l'extérieur se déterminent d'une manière rigide par des plans rectangulaires, c'est-à-dire par des plans qui n'ont pas de forme individuelle.

    Par cette détermination des plans on peut les étendre à l'infini de tous côtés et sansPar cette détermination des plans on peut les étendre à l infini de tous côtés et sans arrêt. Il en résulte un système coordonné dont les différents points correspondent à

    une même quantité de points dans l'espace universel. (…) Il en résulte un nouveau plan, un plan ouvert, totalement différent de ceux duIl en résulte un nouveau plan, un plan ouvert, totalement différent de ceux du classicisme, car les espaces de l'intérieur et de l'extérieur se pénètrent. (...)

    La nouvelle architecture est anti-cubique, c'est-à-dire que les différents espaces ne sont pas comprimés dans un cube fermé. Au contraire, les différentes cellules p p ,

    d'espaces (les volumes des balcons, etc., inclus) se développent excentriquement, du centre à la périphérie du cube, par quoi les dimensions de hauteur, de largeur, de

    profondeur, de temps, reçoivent une nouvelle expression plastique. Ainsi, la maison moderne donnera l'impression d'être planée, suspendue dans l'air, de

    s'opposer à la gravitation naturelle. (...) Contrairement au frontalisme, né d'une conception statique de la vie, la nouvelle

    architecture atteindra une grande richesse par le développement plastique polyédrique dans l'espace-temps."

    Th D bTheo van Doesburg "L'évolution de l'architecture moderne en Hollande", L'Architecture vivante, Paris, automne & hiver 1925.

    "Après cette première floraison à laquelle on assiste ici, de formes multiples pressées les unes à côté des autres, de silhouettes accidentées et tourmentées,

    créant la richesse première de la sensation architecturale viendra le temps où l'oncréant la richesse première de la sensation architecturale, viendra le temps où l on se rendra compte que la lumière est plus généreuse sur un prisme simple, et cette

    complexité, cette richesse abusive, cette exubérance de formes viendront se discipliner sous l'égide de la forme pure; l'on saura qu'un entier vaut mieux que 5 oudiscipliner sous l égide de la forme pure; l on saura qu un entier vaut mieux que 5 ou

    10 parties. Cette tendance vers l'enveloppe pure qui recouvre la richesse d'un masque de simplicité ne peut être que consécutive. Nous avons le temps

    d'attendre "d attendre.

    Le Corbusier "L'exposition de l'Ecole spéciale d'architecture", p p ,

    L'Esprit nouveau, Paris, n° 23, mai 1924

  • Gerrit Rietveld (1888-1964)

  • Chaise bleue et rouge 1918

  • Maison Schröder Utrecht

    19241924

  • « Le tableau doit être entièrement construit avec des éléments purement plastiques c’est-à-dire plans et couleurs. Un élément pictural n’a pas d’autre signification que

    « lui-même », en conséquence le tableau n’a pas d’autre signification que « lui- même ». »

    Manifeste de la revue Art concret 24 décembre 1929, signé Carlsund, Doesburg, Hélion, Shawb, Tutundjian.