Diaporama EuropéEnnes

  • View
    251

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • LUnion europenne, ses institutions, leurs politiqueset les rponses du NPA

    Diaporama ralis par Raoul M. Jennar**

  • Il y a 6 institutions europennes importantes

    **

  • Il y en a une qui propose et qui excute: la Commission europenne

    Il y en a une qui recommande :le Conseil europen

    Il y en a trois qui dcident:

    le Conseil des ministres la Cour de justice des Communauts europennes la Banque centrale europenne

    Il y en a une qui dlibre: le Parlement europen**

  • La Commission europenne

    Elle est compose de 27 membres.

    Son prsident et ses membres sont choisis dans le cadre dune ngociation diplomatique entre les Etats membres. Une fois que le choix du prsident est fait, le Parlement donne son aval. Ensuite le Prsident ngocie la composition de la Commission avec les 27 gouvernements. Les candidats commissaires sont auditionns par le Parlement qui accepte ou rejette la Commission en bloc.

    Seule la Commission peut formuler une proposition. Aucun texte europen ne peut avoir dautre source initiale que la Commission.

    Mais, en amont de la Commission, il y a les groupes patronaux et financiers qui sont les vritables auteurs des propositions et qui les transmettent simultanment la Commission et aux 27 gouvernements.

    Lorsquun texte est adopt par les 27 gouvernements, cest la Commission qui est charge de son excution.

    **

  • Consquence du monopole de linitiativeSi seule la Commission peut proposer, cela signifie quelle peut refuser de proposer ce que le Conseil des Ministres ou le Parlement Europen voudraient quelle propose.Ainsi, 6 reprises, elle a refus de proposer une directive sur les services publics.Une institution qui nest pas dmocratique a le pouvoir de bloquer des institutions issues du suffrage universel. **

  • Le Conseil europen = le sommet

    Il sagit de la runion des Chefs dEtat ou de gouvernement des 27 Etats membres. Le Conseil se runit au moins quatre fois par an, au dbut et la fin de chaque prsidence tournante de 6 mois. Il recommande les grandes orientations.**

  • Le Conseil des ministres

    Il sagit de la runion des ministres des 27 gouvernements. Ils se runissent par matire: affaires gnrales (les ministres des affaires trangres), conomie et finances, agriculture, transports, etc. Cest linstance de dcision au quotidien la plus importante. Elle dcide sur proposition de la Commission. Lessentiel des dcisions europennes sont prises par les 27 gouvernements au sein de ce Conseil.**

  • La Cour de justice

    Elle tranche des litiges. Les arrts quelle rend ont force excutoire. Il est frquent quelle sorte du cadre des traits et cre du droit. Au cours des deux dernires annes, elle a pris deux arrts qui lgalisent le dumping social. Un autre arrt prtend soumettre le droit de grve la libert dtablissement et de circulation des personnes. Il sagit dun vritable gouvernement des juges. Lessentiel des dossiers quelle traite sont introduits par la Commission europenne. Elle peut aussi agir sur plainte dune entreprise prive. Les citoyens ne peuvent introduire de plainte devant cette Cour.La Cour nest pas indpendante du Conseil des ministres puisque ses membres sont lus pour six ans par les gouvernements. Leur mandat est renouvelable. Ce renouvellement dpend donc du degr dallgeance aux attentes des gouvernements. La sparation des pouvoirs, pourtant critre incontournable de la dmocratie librale, nest pas respecte.**

  • La Banque centrale europenne (BCE)

    Cre pour mettre leuro et grer la zone euro.Elle est indpendante des gouvernements nationaux, du Conseil europen et du Conseil des ministres.Fait unique au monde, son prsident na de compte rendre personne. Sa mission est de combattre linflation quelles que soient les rpercussions sur lemploi et lactivit conomique.**

  • Le Parlement europen

    Historiquement, un parlement fait trois choses: voter des lois, voter les recettes (les impts) et les dpenses (le budget), contrler le pouvoir excutif. **

  • Voter les lois.

    Il na pas le droit den proposer. Seule la Commission europenne dispose de ce droit. Dans 42 domaines, quand la Commission europenne fait une proposition, elle est soumise en mme temps au Parlement europen et au Conseil des ministres. Les deux lexaminent chacun de leur ct. Quand ils ont fini, sils ne sont pas arrivs au mme texte, il y a une ngociation entre les deux. Le plus souvent, cest le texte du Conseil des ministres qui lemporte. Mais l, le Parlement a un vrai pouvoir : celui de dire non. Et quand il dit non, il ny a pas de texte. Mais le Parlement se sert trs peu de ce pouvoir. Quatre fois en dix ans. **

  • Un exemple : la proposition Bolkestein sur les servicesLe Parlement lavait amliore, mais pas assez. Le Conseil des ministres avait accept certaines amliorations, mais pas toutes. Il avait ajout des lments neufs. Au final, il restait, dans le texte du Conseil, des dispositions graves notamment pour le droit du travail. Le Parlement europen pouvait dire non. Et la proposition passait la poubelle. Mais les socialistes et la droite ont accept la dcision des gouvernements et le texte est devenu la loi europenne qui simpose tous.

    **

  • Un petit co-lgislateurEn dehors des 42 matires o il est co-lgislateur, cest le Conseil des ministres qui fait la lgislation. Le Parlement europen nest donc que trs partiellement lgislateur.Mme sil peut parler de tout, il ne peut dcider sur les questions de politique trangre, sur les politiques montaires, fiscales, commerciales, conomiques, agricoles, de lemploi.

    **

  • Les autres missions

    Voter les recettes. Le Parlement europen ne peut pas voter les recettes.Voter les budgets. Il peut voter certains budgets, mais pas tous et en particulier pas le plus important, celui de lagriculture.Contrler la Commission. Une fois quil a accord sa confiance la Commission au dbut de la lgislature, la capacit du Parlement contrler la Commission est quasi nulle. Cela sexplique en partie par les faibles moyens de contrle qui lui sont accords par les traits et aussi par la complaisance de la majorit que forment, depuis 1979, la droite et les sociaux-dmocrates.

    **

  • Les politiques de lUnion europenne : au service ducapitalisme

    La construction europenne est pour linstant une destruction sociale(Pierre Bourdieu)**

  • LEurope des actionnairesLUnion europenne a t cre pour servir les intrts des firmes prives et des banques.Le principe fondamental de cette Europe-l est inscrit dans le trait europen : la libert dtablissement et de circulation des personnes, des biens, des capitaux et des services .Le trait fait obligation dliminer les obstacles la libre circulation des capitaux. **

  • Une libert pour exploiter Cette libert dtablissement et de circulation est la base lgale de toutes les directives qui mettent en concurrence tous contre tous, qui remettent en cause le droit du travail,qui privatisent les services publics, qui favorisent les dlocalisations au sein de lEurope et le dumping social, fiscal et cologique,qui permettent toutes les pratiques spculatives.

    **

  • Une seule politique : libraliserDans la plupart des matires, la politique de lUnion europenne consiste libraliser, cest--dire mettre en concurrence : libraliser les transports, la poste, les tlcommunications, lnergie (gaz-lectricit), la sant, lducation,Le plus souvent libralisation signifie privatisation ou concession au secteur priv : par ex. la distribution de leau.**

  • Une justification qui ne tient pasLargument des partisans de la mise en concurrence, cest quelle serait bnfique pour le consommateur puisque les prix baisseraient. Cest parfois vrai, cest presque toujours faux.La libralisation de la distribution de llectricit et du gaz sest traduite partout par une augmentation ; il en va de mme pour la privatisation de lducation, de la sant et de la distribution de leau.**

  • Le NPA va aux lections

    pour rclamer une Europe des peuples et pas une Europe des actionnaires pour exiger une Europe dmocratique dont les peuples et non les lites choisissent les institutions et les politiques, une Europe au service des peuples et pas des lobbies patronaux et financierspour exiger une assemble constituante issue des peuples qui choisissent lEurope

  • pour exiger la reconnaissance absolue de lgalit entre femmes et hommes et le droit la contraception et lavortement; pour le respect de toutes les formes de choix de vie

    pour exiger la conscration du principe de lacit, une lacit qui rassemble et non qui exclut, une lacit qui garantit de la mme manire les droits de toutes et de tous

    pour une Europe qui reconnaisse comme citoyens ceux qui y rsidentet non une Europe forteresse, entoure de barbels, qui chasse ceux que ses firmes affament

  • pour le rtablissement du droit du travail et son harmonisation par le haut pour des services publics nationaux et europens dans lenseignement, la sant, les transports, la finance, lnergie, la culturepour la satisfaction des besoins sociaux par des moyens cologiquespour exiger une Europe sociale avec un smic dans les 27 pays quivalent 1500 euros net en France

  • pour la sortie du nuclaire et la priorit aux conomies dnergie et aux nergies renouvelables

    pour une agriculture de proximit, sans OGM, qui rmunre correctement ceux qui en vivent, qui nourrisse sainement la population et qui soit respectueuse de la nature

  • pour une Europe de paix et de solidarit qui renonce enfin toutes les formes de colonialisme et dimprialisme, qui respecte la souverainet des peuples, qui renonce aux alliances militaires pour une Europe qui porte dans les actes et pas seulement dans les paroles un message de justice afin