Droit privé Des Affaires Marocain français

  • View
    7

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

cours faculté

Text of Droit privé Des Affaires Marocain français

  • INTRODUCTION AU DROIT DES AFFAIRES

    Dfinition du droit

    Qu'est-ce que le droit en gnral? Le droit est l'ensemble des rgles juridiques obligatoires qui organisent et rgissent la vie des hommes en socit.

    Le droit est une rgle de conduite sociale, appele loi ou rglement et dont le respect est assur par l'autorit publique.

    Caractristiques de la rgle de droit :

    Elle a un caractre obligatoire, gnral et permanent,

    cest--dire que toutes les personnes qui elle s'applique doivent s'y conformer.

    Et cette rgle de droit va s'appliquer depuis son entre en vigueur jusqu' son abrogation.

    Les diffrents domaines du droit

    Le droit priv qui a vocation rgir les rapports entre les particuliers et dont les rgles sont dictes par le droit civil, appel aussi droit commun.

    Le droit pUBLIC qui a vocation rgir les rapports entre les particuliers et les institutions de l'tat et dont les rgles sont dictes par le droit administratif.

    Dfinition du droit DES AFFAIRES

  • Qu'est-ce que le droit des affaires?

    Appel aussi parfois droit conomique ou droit de l'entreprise , le droit des affaires est un droit priv d'exception en ce sens qu'il a dict des rgles spciales en vue de rgir les relations des personnes qui exercent une activit conomique (ou commerciale) et ce, par drogation au droit civil qui a vocation s'appliquer toutes personnes de droit priv.

    Cette introduction au droit portera plus particulirement sur les sources du droit en gnral outre celles propres au droit du travail et au droit commercial.

    Ces deux matires couvrent en effet lessentiel du droit des affaires qui est un droit pluridisciplinaire et qui s'tend aux activits suivantes :

    Le Droit des Affaires

    Recouvre

    Le Droit Commercial

    Le Droit du Travail

    Le Droit de la Consommation

    Les Droits Intellectuels

    Le Droit Pnal des Affaires

    Le Droit de la Publicit

  • DEFINITION DU DROIT DU TRAVAIL

    Qu'est-ce que le droit du travail?

    Le droit du travail se dfinit comme l'ensemble des rgles rgissant les relations de travail individuelles existant entre employeurs et salaris.

    Il tend protger le salari contre les abus susceptibles de natre de sa subordination juridique vis--vis de l'employeur.

    Le droit du travail reflte les volutions, voire les mutations conomiques, idologiques et culturelles de notre socit, il est donc en perptuel changement.

    Le critre essentiel du droit du travail : - le lien de subordination

    La relation de travail rgie par les rgles du droit du travail suppose la subordination juridique et confre la personne qui en est l'objet la qualit de salari.

    Car tout travail ne suppose pas la subordination et ne caractrise donc pas systmatiquement le travail salari: - il en est ainsi du travail indpendant qui donne lieu la conclusion dun contrat d'entreprise ou un contrat de prestations mais dont les rgles ne seront pas rgies par les dispositions du droit du travail.

    I - les sources de la rgle de droit

    A/ les sources internes

    1) - LA LOI

    De qui mane la loi ?

    Du vote du parlement lui mme compos de deux chambres, l'Assemble Nationale et le Snat.

    Hirarchie des lois

    Parmi les lois il en est une qui doit occuper la premire place, il s'agit de la loi constitutionnelle appele aussi Constitution.

  • Actuellement le rgime constitutionnel de la France dpend des textes insrs dans la Constitution de 1958.

    On entend par loi Non seulement le texte vot par le Parlement mais plus gnralement toutes les rgles de droit, mises par une autorit, tels : - les arrts ministriels, prfectoraux et municipaux

    Et les rglements mis par le pouvoir excutif,

    tels : - les dcrets d'application

    2) - LA COUTUME & LES USAGES

    La coutume

    La coutume est un usage qui a force obligatoire du droit aprs avoir t reconnue comme tel dans un domaine, par la jurisprudence de la Cour de Cassation.

    Les usages

    Correspondent des pratiques professionnelles qui ont un caractre rptitif et habituel dans un secteur professionnel.

    Ils jouent un rle important en droit commercial, qui fut longtemps un droit coutumier.

    Il convient de distinguer diffrents types d'usages :

    - En droit commercial

    Les usages sont souvent ceux auxquels la loi renvoie

    Par exemple : - la solidarit des dbiteurs est prsume

    - En droit du travail

    Les usages professionnels et d'entreprise sont souvent conventionnels, cest dire quils ne s'appliquent qu'en labsence de volont contraire exprime par les parties.

    Conformment un principe constant du droit franais, les usages professionnels et d'entreprise reprsentent une source du droit du travail ds lors que les deux lments suivants coexistent:

  • llment matriel qui consiste dans une pratique gnrale, constante et effective,

    et

    llment psychologique selon lequel la rptition cre dans lesprit des salaris, le caractre obligatoire et lgitime de l'usage institu.

    Par exemple : - Lorsque, conformment un usage d'entreprise, l'employeur verse un 13me mois de salaire, les salaris sont en droit d'attendre le versement de cette prime chaque anne.

    La Chambre Sociale de la Cour de Cassation (arrt Deschamps, 25 fvrier 1988) assimile l'usage un accord collectif de nature atypique puisqu'il ne relve pas des dispositions lgales et conventionnelles relatives aux accords collectifs d'entreprise mais constitue pour l'employeur un engagement.

    Seule la dnonciation rgulire et formelle de l'usage cest dire une information individuelle et par crit de chaque salari intress et des reprsentants du personnel avec respect d'un dlai suffisant de pravis afin d'organiser de nouvelles ngociations, permet l'employeur d'y mettre fin.

    La Cour de cassation considre que l'usage est incorpor au contrat de travail du seul fait que l'employeur sollicite l'accord des salaris pour modifier cet usage.

    3) - Les conventions et accords collectifs interprofessionnels, professionnels, d'entreprise et d'tablissement

    Ils constituent les sources contractuelles et ngocies du droit du travail.

    Ils sont laboutissement de la ngociation collective entre employeurs et salaris.

    Le premier accord de ce type auquel vous aurez accs dans votre vie professionnelle, sera la convention collective de lentreprise qui vous aura embauch.

    Susceptibles d'tre conclus tant au niveau de l'entreprise ou dun groupe d'entreprises ou dun tablissement qu'au niveau de la branche d'activit ou au plan professionnel ou interprofessionnel, ils comportent souvent en faveur des salaris, des dispositions plus favorables que celles des lois et rglements en vigueur et portent sur leurs conditions d'emploi, de formation professionnelle et de travail et sur leurs garanties sociales.

  • En consquence, l'employeur ne peut remettre en cause par un accord collectif moins favorable un avantage incorpor au contrat de travail. (Cass. soc. 5 octobre 1999).

    Enfin, en cas de conflit entre un usage et un accord collectif, lusage ne survit pas la conclusion d'un accord collectif portant sur le mme sujet (mme si l'usage tait plus favorable) et ce, sans qu'il soit ncessaire de procder la dnonciation rgulire de celui-ci.

    Dans certains domaines, la loi institue une obligation de ngocier au niveau de la branche et de l'entreprise selon la priodicit qu'elle fixe.

    Des accords collectifs peuvent tre conclus l'chelon europen.

    - La loi du 17 janvier 2003 a renforc le rle des partenaires sociaux en donnant comptence aux conventions et accords de branche tendus, pour fixer le contingent annuel d'heures supplmentaires et le taux de la majoration de salaire applicable.

    - La loi du 4 mai 2004 relative la formation professionnelle a tendu ce droit aux accords d'entreprise et a profondment rform la ngociation collective, en prvoyant que la signature d'un seul syndicat reprsentatif ne suffit plus, s'il n'est pas majoritaire, valider une convention ou un accord collectif.

    Elle introduit galement la condition de majorit comme condition de validit des accords conclus.

    Elle autorise l'accord d'entreprise droger un accord de branche.

    Elle permet de ngocier, dans l'entreprise dpourvue de dlgu syndical, avec les reprsentants du personnel ou, dfaut, avec un salari mandat cet effet par un syndicat reprsentatif.

    Enfin, les rgles dictes par les partenaires sociaux s'appliquent la collectivit des travailleurs salaris entrant dans le champ d'application de la convention ou de l'accord collectif de travail concern.

    B/ Les Sources communautaires

    Le Trait de Paris du 18 avril 1951 a institu la C.E.C.A. {Communaut europenne du charbon et de l'acier) ;

  • Les Traits de Rome du 25 mars 1957 ont institu la C.E.E. {Communaut conomique europenne) et l'EURATOM {Communaut europenne de l'nergie atomique) ;

    Le Trait de Maastricht du 7 fvrier 1992 a affirm la volont des tats membres, de voir merger une politique commerciale commune fonde sur des principes uniformes.

    Il en a rsult une coopration vidente des tats membres dans certains domaines, tel le droit de la consommation avec pour principe directeur :

    la protection accrue des consommateurs .

    Le rle du droit communautaire

    Le droit communautaire sous forme de directives ou de jurisprudence prime sur le droit national.

    La Cour de Justice a raffirm plusieurs reprises deux principes gnraux :

    - l'applicabilit directe des directives communautaires au sein de chaque tat;

    - la primaut du droit communautaire su