El©ments de Mycologie microscopique .El©ments de Mycologie microscopique Introduction Ce document

  • View
    215

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of El©ments de Mycologie microscopique .El©ments de Mycologie microscopique Introduction Ce...

  • Elments de Mycologie microscopique

    Introduction

    Ce document est une initiation ltude microscopique des champignons suprieurs.

    Il prsente les principaux lments microscopiques observer pour aider la

    dtermination des espces rencontres. La dtermination dun champignon se fait en

    utilisant des critres macroscopiques de forme, de texture, de couleur, dodeur et de

    got. Dans un grand nombre de cas lanalyse de caractres microscopiques est

    indispensable pour confirmer une dtermination.

    Cinq chapitres :

    1 Asques et basides

    2 Les surfaces fertiles

    3 Les spores

    4 Les cystides

    5 Les hyphes

    Chapitre 1 Asques et basides

    Dans le rgne des champignons (fungi), les champignons "suprieurs" appartiennent

    deux (sub)divisions : ascomycota et basidiomycota, communment appeles

    ascomyctes et basidiomyctes en franais. Je n'irai pas plus loin dans des

    considrations de classification : c'est trs compliqu, a change tout le temps

    coup d'analyses gntiques et de foules de publications (il faut bien que les

    chercheurs publient...).

    Coup de chance pour les microscopistes, les ascomyctes et basidiomyctes se

    distinguent (assez) facilement au microscope en observant les cellules

    reproductrices : asques et basides.

    1) Les asques

    Ce sont des cellules dont le contenu se transforme en spores. Quand les spores sont

    mres, elles sont projetes l'extrieur de l'asque et servent la reproduction du

    champignon. Beaucoup d'asques sont tirs en longueur et contiennent les spores

    sur un (ou deux) rang. Certains asques sont en forme de ballon. Voici un schma

    d'asques :

  • La distinction entre asques operculs et inoperculs est difficile observer.

    Quelques photos d'asques :

    Asques d'Otidea umbrina

  • Asques de Xylaria hypoxylon

    Asques de Melastiza chateri

  • 2) Les basides

    Les spores se dveloppent l'extrmit de protubrances de la baside, appeles

    strigmates. Quand la spore est mre elle est jecte de la baside.

    La plupart du temps il y a quatre strigmates (basides ttraspores), mais il peut n'y

    en avoir que deux ou plus de quatre. La dimension indique est un ordre de

    grandeur.

    La forme des basides est assez peu variable dans une famille. Chez quelques

    familles de basidiomyctes glatineux, les basides ont des formes difffrentes :

  • Quelques photos de basides :

    Alnicola melinoides

    On voit deux basides ttrasporiques portant des spores

    Laccaria affinis

  • On voit une baside sans spores et une avec des spores en dbut de formation. La

    spore mre est sphrique et pineuse.

    Galerina clavata

    Spores trs jeunes et quasiment matures

    3) Aspect macroscopique

    Heureusement pour les mycologues, il n'est pas indispensable de dgainer son

    microscope pour savoir d'emble s'il s'agit d'un ascomycte ou d'un basidiomycte,

    les formes des carpophores (ou sporophores), bref du champignon au sens courant

    du terme (qui n'est qu'une fructification), sont varies mais diffrentes dans ces deux

    groupes (sauf des formes en massue) :

  • Ascomyctes

    Basidiomyctes : Champignons lames

  • Basidiomyctes : Bolets et polypores

    Basidiomyctes : Clavaires, hydnes et chanterelles

  • Basidiomyctes : Gastromyctes

  • Chapitre 2 Les surfaces fertiles

    Le premier chapitre a dcrit les asques et les basides. Voyons o on les trouve sur

    les champignons.

    1 Basidiomyctes

    1.1 Hymenomyctes

    Chez beaucoup de champignons, les basides tapissent une surface et constituent ce

    quon appelle lhymnium. Chez les champignons lames, lhymnium tapisse la

    surface des lames.

    Exemple Cortinarius orellanus (mortel !)

  • Chez les bolets et les polypores (champignons tubes, coriaces, poussant souvent

    sur le bois), il tapisse lintrieur des tubes :

    Exemple Boletus pinophilus

    Chez les hydnes, il tapisse les aiguillons qui sont sous le chapeau :

    Exemple Hydnum repandum

  • Enfin il existe des champignons surface presque lisse (clavaires en forme de

    massue ou de buisson ; corticis, formant une crote sur le bois) recouverte de

    lhymnium.

    Exemple Clavulina cristata

    On remarquera que les lames, les tubes et les aiguillons sont les seules manires

    gomtriques de multiplier la surface fertile pour une taille de champignon donne.

    Lhymnium peut tre constitu uniquement de basides (toutes ne portent pas de

    spores et apparaissent sous forme de massue) ou peut contenir des cellules striles

    appeles cystides. Contrairement aux basides dont la forme est assez constante

    dans une famille de champignons, les cystides, de mme que les spores, sont

    beaucoup plus utiles pour aider la dtermination dune espce. On appelle trame,

    la chair du champignon lintrieur des lames.

  • Le dessin suivant prsente lhymnium :

    1.2 Gastromyctes

    Chez les gastromyctes (les plus courants sont les Lycoperdon ou vesses-de-loup :

    Exemple Lycoperdon decipiens

  • il ny a pas dhymnium, mais lintrieur du champignon (la gleba), gnralement

    blanche chez le jeune, se transforme maturit en une poudre brune (les spores,

    gnralement sphriques) mlange des filaments (le capillitium). Les basides ne

    sont visibles quau stade intermdiaire. Il ny a donc pas dhymnium. On observe

    couramment les spores (dimensions, ornementation) et le capillitium (ramifications,

    cloisons, perforations).

    1.3 Microphotos :

    Galerina vittiformis

    On voit les basides et des cystides qui dpassent

  • Melanoleuca nivea

    Quelques basides portant des spores et une cystide

    Mycena vitilis

  • Photos prises avec un objectif 40x, coloration au congo ammoniacal.

    Je nai pas despces courantes parce que quand je les connais, je ne me donne pas

    la peine de faire des prparations

    Pour observer lhymnium sur un champignon lames, on peut dcouper une mince

    tranche du chapeau, comprenant quelques lames, puis tenant la tranche entre le

    pouce et lindex, on coupe perpendiculairement larte des lames en commenant

    par la surface du chapeau. On finit par obtenir un morceau ressemblant un peigne,

    que lon monte entre lame et lamelle. La coupe doit tre la plus fine possible. On

    peut couper main leve, en travaillant sous une loupe binoculaire. Cette mthode

    donne quand mme une prparation assez paisse, qui nest pas la meilleure pour

    obtenir de belles images des cellules, mais on a lavantage de bien voir la structure

    de lhymnium, ainsi que la structure de la trame.

    Coupe

  • Spores et capillitium dun gastromycte indtermin

    2 Ascomyctes

    2.1 Discomyctes

    Ce sont des ascomyctes qui ont un hymnium o les asques tapissent une surface.

    La plupart du temps ces asques sont entremls de cellules striles troites, les

    paraphyses. Les discomyctes comprennent des champignons en forme de coupe

    telle quAleuria aurantia, la pezize orange et Helvella leucomelanea, prsentes sur

    le forum, et les morilles, bien connues des gastronomes.

    Aleuria aurantia

  • Otidea alutacea

    La photo est de pitre qualit, mais on voit des asques et des paraphyses sommet

    en crosse (contraste interfrentiel, pas de coloration).

    Pour voir les asques et les paraphyses, il suffit de couper un tout petit morceau et de

    lcraser entre lame et lamelle. On peut aussi faire une coupe main leve comme

    indiqu ci-dessous, toujours sous binoculaire car il sagit de prlever un tout petit

    chantillon.

  • 2.2 Pyrnomyctes

    Chez les Pyrnomyctes, les asques sont dans de petites loges, les prithces,

    peine visibles lil nu. Il est pratiquement impossible de raliser une vraie coupe

    main leve car les prithces sont souvent cassants. On se contentera de prlever

    des asques et des spores (cf. Xylaria hypoxylon dans le chapitre 1). Les prithces

    sont en gnral immergs sous la surface du champignon et les spores peuvent

    sortir par de petits orifices visibles la loupe binoculaire.

    Vue en coupe de prithces de Xylaria longipes

    Objectif 2,5 x. La chair est blanche, la peau est noire. Les prithces sont noirs et les

    asques en tapissent la surface interne.

  • Quelques Xylaria longipes

    Ils poussent en troupe sur des troncs morts. Hauteur 4-5 cm.

    Pour lobservation de lhymnium, le Rouge congo (ammoniacal ou SDS) est un bon

    colorant des parois cellulaires et dun usage assez universel.

  • Chapitre 3 : Les spores

    Sil ny avait quune chose regarder au microscope, ce seraient les spores.

    Trois lments gomtriques principaux sont observer : la forme, les

    ornementations et les dimensions. Plus une caractristique chimique, lamylodit.

    1 Prlvement de spores

    Le mieux est de travailler sur une spore, cest dire un dpt en masse de spores.

    Pour obtenir ce dpt, on pose le champignon sur une feuille de papier ou

    directement sur une lame (petites espces) et on attend 12 24 heures. Une

    difficult consiste maintenir une humidit suffisante, mais sans plus, pendant le

    dpt. De base, on pose un rcipient retourn sur le champignon pour viter trop

    dvaporation et viter les courants dair. Les spores sont trs lgres et le moindre

    souffle les emportera ailleurs qu lendroit souhait. Il vaut mieux viter le contact

    direct dune grosse espce avec le papier car cela lhu