Click here to load reader

Enjeux électoraux au Gabon : quelques hypothèses · PDF fileEnjeux électoraux au Gabon : quelques hypothèses sur l’élection présidentielle d’août 2016 8 août 2016 N° CHORUS

  • View
    233

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Enjeux électoraux au Gabon : quelques hypothèses · PDF fileEnjeux...

  • 14

    Enjeux lectoraux au Gabon :

    quelques hypothses sur llection

    prsidentielle daot 2016

    8 aot 2016

    N CHORUS : 2013 1050 101741 EJ 1600018500

    Observatoire pluriannuel des enjeux sociopolitiques

    et scuritaires en Afrique quatoriale et

    dans les les du golfe de Guine OBS 2011-54

    ETUDE PROSPECTIVE ET STRATGIQUE

    Note

    n33

  • Note n33 Enjeux lectoraux au Gabon : quelques hypothses sur llection prsidentielle daot 2016 8 aot 2016

    GROUPE DE RECHERCHE ET DINFORMATION SUR LA PAIX ET LA SCURIT

    467 chausse de Louvain, B-1030 Bruxelles Tl.: +32.2.241.84.20 Fax : +32.2.245.19.33 Internet : www.grip.org Courriel : [email protected]

    2

    Le ministre de la Dfense fait rgulirement appel des tudes externalises auprs dinstituts de recherche privs, selon une approche gographique ou sectorielle, visant complter son expertise interne. Ces relations contractuelles sinscrivent dans le dveloppement de la dmarche prospective de dfense qui, comme le souligne le dernier Livre blanc sur la dfense et la scurit nationale, doit pouvoir sappuyer sur une rflexion stratgique indpendante, pluridisciplinaire, originale, intgrant la recherche universitaire comme celle des instituts spcialiss .

    Une grande partie de ces tudes sont rendues publiques et mises disposition sur le site du ministre de la Dfense. Dans le cas d'une tude publie de manire parcellaire, la Direction gnrale des relations internationales et de la stratgie peut tre contacte pour plus d'informations.

    AVERTISSEMENT : Les propos noncs dans les tudes et observatoires ne sauraient engager la responsabilit de la Direction gnrale des relations internationales et de la stratgie ou de lorganisme pilote de ltude, pas plus quils ne refltent une prise de position officielle du ministre de la Dfense.

    http://www.grip.org/mailto:[email protected]

  • Note n33 Enjeux lectoraux au Gabon : quelques hypothses sur llection prsidentielle daot 2016 8 aot 2016

    GROUPE DE RECHERCHE ET DINFORMATION SUR LA PAIX ET LA SCURIT

    467 chausse de Louvain, B-1030 Bruxelles Tl.: +32.2.241.84.20 Fax : +32.2.245.19.33 Internet : www.grip.org Courriel : [email protected]

    3

    SOMMAIRE

    Introduction ............................................................................................................................................. 4

    1. Un climat politique et social tendu ..................................................................................................... 4

    1.1. Le PDG ou lisolement dun parti politique en crise ..................................................................... 4

    1.2. Lopposition gabonaise ou les balbutiements dune dynamique sans direction ......................... 8

    1.3. La grogne sociale : facteur amplificateur de la tension ? ........................................................... 10

    1.4. Un systme dencadrement institutionnel de llection contest ............................................. 11

    1.5. Des doutes sur limpartialit des Forces de scurit gabonaises ............................................... 13

    2. Les facteurs de risques dinstabilit .................................................................................................. 14

    2.1. Une multiplication dabus contre lopposition ........................................................................... 14

    2.2. Lappel au soulvement populaire de lopposition .................................................................... 15

    2.3. La naissance des mouvements extrapolitiques de contestation ............................................... 16

    Conclusion ............................................................................................................................................. 17

    http://www.grip.org/mailto:[email protected]

  • Note n33 Enjeux lectoraux au Gabon : quelques hypothses sur llection prsidentielle daot 2016 8 aot 2016

    GROUPE DE RECHERCHE ET DINFORMATION SUR LA PAIX ET LA SCURIT

    467 chausse de Louvain, B-1030 Bruxelles Tl.: +32.2.241.84.20 Fax : +32.2.245.19.33 Internet : www.grip.org Courriel : [email protected]

    4

    Introduction

    Llection prsidentielle gabonaise du 27 aot 2016, pourrait marquer un tournant dans lhistoire

    politique du pays ; cest en effet la premire chance lectorale prsidentielle normale de lre

    post-Omar Bongo Ondimba, puisque celle de 2009 a t anticipe la suite du dcs du doyen

    gabonais. Par rapport au scrutin de 2009, cette lection revt par ailleurs plusieurs caractristiques

    singulires, dont il faut tenir compte dans lapprciation de ce que pourrait tre lavenir politique du

    Gabon. Tout dabord lampleur de la mobilisation des acteurs des deux camps, majorit

    prsidentielle et opposition, contrairement llection de 2009 dont leffet de surprise avait rduit

    les capacits daction de plusieurs acteurs politiques. titre dillustration, aucun candidat de

    lopposition navait pu dployer des reprsentants dans lensemble des bureaux de vote. Tout

    comme plusieurs dentre eux navaient pu parcourir la moiti des localits importantes du pays, en

    raison de linsuffisance de ressources, tant matrielles quhumaines. De mme, les candidats

    navaient pas eu le temps de mettre en place une stratgie de contestation des rsultats des urnes

    en cas dirrgularit, stratgie qui aurait pu contraindre le vainqueur partager le pouvoir.

    Enfin, le temps imparti navait permis ni lopposition daffiner le jeu des alliances, ni au parti

    dominant de btir une stratgie douverture rationnelle ds le dpart, qui lui aurait donn loccasion

    de renforcer sa lgitimit1, pour ne citer que ces quelques lments parmi tant dautres. Il existe par

    consquent une certaine convergence des vues et un discours partag par les deux camps et bien

    relay au sein de la population sur lenjeu de la prsidentielle de 2016 : 2016 nest pas 2009 .

    Le contenu de la prsente note montre que le Gabon est soumis un climat politique et social tendu

    (partie 1), prsentant quelques facteurs de risque dinstabilit, pour le moment sans grands enjeux

    (partie 2), et dont la possible monte en puissance dpend de plusieurs paramtres (conclusion).

    1. Un climat politique et social tendu

    La priode prcdant llection prsidentielle daot 2016 aura t marque par un climat politique

    et social tendu. Ces tensions se sont caractrises, depuis le dbut de lanne 2016, par de vives

    divergences au sein du Parti dmocratique gabonais, une crise de leadership au sein de lopposition,

    une contestation accrue du pouvoir dAli Bongo Ondimba, un systme dencadrement lectoral

    dfaillant, des forces de dfense et de scurit acquises la cause du pouvoir

    1.1. Le PDG ou lisolement dun parti politique en crise

    Depuis 2009, le parti prsidentiel, le Parti dmocratique gabonais (PDG), traverse une profonde crise

    interne. Cette crise qui sest accentue notamment avec la cration de courants concurrents au sein

    1. Jean Delors Biyogue Bi Ntougou, La succession de 2009 et les enjeux actuels de la dmocratie gabonaise,

    Paris, La Doxa, 2015, 110 pages.

    http://www.grip.org/mailto:[email protected]

  • Note n33 Enjeux lectoraux au Gabon : quelques hypothses sur llection prsidentielle daot 2016 8 aot 2016

    GROUPE DE RECHERCHE ET DINFORMATION SUR LA PAIX ET LA SCURIT

    467 chausse de Louvain, B-1030 Bruxelles Tl.: +32.2.241.84.20 Fax : +32.2.245.19.33 Internet : www.grip.org Courriel : [email protected]

    5

    du parti dont le Mouvement gabonais pour Ali Bongo Ondimba (MOGABO) et le mouvement

    Hritage et Modernit2 a atteint son paroxysme avec les dmissions en cascade de trois de ses

    principaux tnors que sont, Jean-Franois Ntoutoume Emane, Guy Nzouba Ndama et Simplice

    Ngud Mandzela, le prdcesseur de Faustin Boukoubi, au poste de Secrtaire gnral du PDG, ainsi

    quun groupe de dputs. En effet, le PDG est nouveau confront ses traditionnelles luttes

    dinfluence et de positionnement. Ces luttes semblent carter de la gestion3 les militants dappareil,

    les pdgistes de souche 4, au profit des pdgistes dadoption ou mergents , cest--dire

    les nouveaux militants, ceux de la gnration Ali, venus soit de lopposition, soit de la haute

    administration publique et parapublique, dsireux de prserver leurs postes. Sous Ali Bongo, la

    situation semble tourner lavantage des mergents qui, non seulement occupent des places de

    plus en plus importantes au sein du parti, mais aussi, sont les plus investis par le parti, lors des

    lections. Cela a particulirement t le cas lors des lections lgislatives de 2011, et locales de 2013.

    Les frustrations lies ce processus de renouvellement des lites du parti, ont fait basculer une

    partie de sa base lectorale, soit dans lopposition, soit dans lapolitisme ou encore dans le gel

    du militantisme , jusqu nouvel ordre. Ceux qui se tournent vers lopposition sont en gnral les

    militants qui bnficiaient des privilges du parti, par lentremise de ses anciens hirarques et les

    militants de base issus des catgories sociales infrieures : les fonctionnaires des petites classes

    moyennes et les militants vivant en province et en milieu rural. Toutefois, lessentiel des militants

    PDG appartenant la classe moyenne aise sest fortement engag dans la campagne prsidentielle,

    en faveur dAli Bongo, pour la sauvegarde de ses avantages. Lapolitisme gagne une faible proportion

    des anciens militants du PDG issue de la classe moyenne, en gnral, ceux

Search related