FORUM 2010 SUR LES REPONSES SYNDICALES A ?· la mise en index des paradis fiscaux et des contrôles…

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • 1

    CSI-AFRIQUE CONSEIL GENERAL

    Lom, Octobre 2010

    FORUM 2010 SUR LES REPONSES SYNDICALES A LA CRISE CONOMIQUE

    ET FINANCIRE MONDIALE ET LE PACTE

    MONDIAL POUR LEMPLOI

    18-20 OCTOBRE 2010

  • 2

    LA CRISE CONOMIQUE ET FINANCIRE MONDIALE ET LES PROCESSUS G20 : UN ETAT DES

    LIEUX DE LIMPLICATION DES SYNDICATS

    Par B Kouglo LAWSON BODY, CSI-Afrique

  • 3

    Plan de la prsentation

    Introduction 1. Le G20, un nouveau cadre pour la

    gouvernance mondiale

    2. Les orientations des sommets G20

    3. Laction syndicale et les processus G20 4. Les Leons de la nouvelle gopolitique

    avec le G 20

    Conclusion

  • Introduction

    4

  • 5

    Depuis les turbulences nes de la Crise financire mondiale, le G20 sest impos sur le plan international comme la principale instance de rgulation financire. Quatre grands sommets du G20 ont lieu depuis lors:

    Washington, novembre 2008 - Londres, avril 2009 - Pittsburg, septembre, 2009 et Toronto, juin 2010.

    Les prochains G20 sont prvus Soul (novembre 2010), en France (novembre 2011) et au Mexique (2012)

  • 6

    Pour lessentiel, ces G20 ont dploys des moyens normes pour sauver le capital et le systme nolibral travers :

    des plans de relances, le renforcement de la supervision des mcanismes financiers internationaux dans le contexte loptique du libralisme des changes internationaux et dans loptique dune croissance juste et durable

    Dune manire spcifique, en matire de gouvernance conomique et sociale, et de rgulation financire, des actions ont t inities lors des rcents G20

    Lon tente ici de les examiner, dvaluer laction syndicale sy affrant et de dgager les leons de cette nouvelle gopolitique.

  • 1- Le G20, un nouveau cadre pour la gouvernance mondiale

    7

  • 8

    Gense Le G20 est un groupe de 19 pays plus l'Union

    Europenne dont les ministres, les chefs des banques centrales et les chefs d'Etats se runissent rgulirement. Il a t cr en 1999, aprs la succession de crises financires dans les annes 1990

    Le G20 reprsente les deux tiers du commerce et de la population mondiale et plus de 90 % du produit mondial brut

    Les membres du G20 sont : 1-Afrique du Sud; 2- Allemagne; 3-Arabie Saoudite; 4-Argentine; 5- Australie; 6-Brsil; 7-Canada ; 8-Chine ; 9-Core du Sud; 10-tats-Unis; 11-France; 12-Inde; 13-Indonsie; 14-Italie; 15-Japon; 16-Mexique; 17-Royaume-Uni; 18-Russie; 19-Turquie; 20-Union europenne

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Union_europ%C3%A9ennehttp://fr.wikipedia.org/wiki/Union_europ%C3%A9ennehttp://fr.wikipedia.org/wiki/1999http://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_financi%C3%A8rehttp://fr.wikipedia.org/wiki/Produit_mondial_bruthttp://fr.wikipedia.org/wiki/Produit_mondial_bruthttp://fr.wikipedia.org/wiki/Produit_mondial_bruthttp://fr.wikipedia.org/wiki/Produit_mondial_bruthttp://fr.wikipedia.org/wiki/Produit_mondial_brut

  • 9

    Configuration actuelle Le 15 novembre 2008, pour la premire fois de son

    histoire, ce sont les Chefs d'tat ou de Gouvernement qui se sont runis et non uniquement les Ministres des finances.

    Actuellement le G20 se runit sous trois formes : Les G20 des Chefs d'tat et de Gouvernement, Les G20 des Ministres des finances et des

    Gouverneurs des Banques centrales et, Depuis les 20-21/avril 2010, des G20 sociaux,

    runissant les Ministres de lEmploi. Mais en matire de la gopolitique mondiale, le G20 a dtroites relations avec 5 grandes institutions internationales: le FMI, le groupe de la BM, lOMC, lOIT, et lOCDE

  • 10

    2. Les orientations des sommets G20

    2.1 Lespoir du G20 de Londres : Les pistes daction pour une meilleure gouvernance mondiale 2.2 La dominance des sommets G20 : La

    prminence de la rgulation financire

  • 11

    2.1 Lespoir du G20 de Londres :

    Les pistes daction pour une meilleure gouvernance mondiale

  • 12

    Les quatre principales orientations

    La mobilisation de moyens pour viter la syncope financire - 1.100 milliards de dollars sont prvus pour relancer le financement mondial

    la mise en index des paradis fiscaux et des contrles accrus pour les fons spculatifs

    Le renforcement des moyens et pouvoirs des institutions internationales dont le FMI, le Forum de Stabilit financire, (FSF), lorgane institutionnel des Banques centrales

    La prise en compte de nouveaux acteurs dans la gopolitique et les prises de dcision (un seul acteur du continent pour le moment , lAfrique du Sud).

  • 13

    Les cinq axes daction

    Relancer la croissance et lemploi-Pour 2010, 5.000 milliards de dollars de dpenses publiques sont envisages pour booster la machine conomique mondiale ; Renforcer la supervision ; Renforcer les organismes financiers mondiaux; Rejeter le protectionnisme ; Garantir une reprise juste et durable

  • 14

    2.2 La dominance des sommets G20 : La prminence de la rgulation financire

  • 15

    La rgulation des marchs drivs

    Par rapport ce point, il ressort du G20 Pittsburgh

    sept 2009, 2 mesures : Tous les contrats drivs changs de gr gr

    doivent faire lobjet dun enregistrement dans des bases de donnes centralises

    Les contrats drivs standardiss doivent tre changs sur des plateformes lectroniques et compenss dans des chambres de compensation dici fin 2012

  • 16

    La rgulation, le contrle et la sanction des

    agences de notation

    Par rapport ce point , le G20 de Washington Nov 2008 a dcid que : Les rgulateurs doivent agir pour que les agences

    de notation vitent les conflits dintrts, fassent la transparence lgard des investisseurs et diffrentient les notations relatives des produits structurs .

    Le G20 Londres, avril 2009 a dcid que Toutes les agences dont les notations sont utilises

    des fins rglementaires doivent faire lobjet dune rgulation et dun agrment.

  • 17

    Le renforcement des exigences en fonds propres des banques

    Par rapport ce point, des engagements ont t pris au sommet de Pittsburgh 2009 en vue de

    Dvelopper dici fin 2010 des rgles internationales pour amliorer la quantit et la qualit des fonds propres des banques

    Ces nouvelles rgles internationales qui encadrent

    les fonds propres des banques sont communment appeles Ble 3 et entreront en vigueur dici fin 2012.

  • 18

    Lencadrement de la rmunration des oprateurs de march

    Il a t dcid lors du G20 Pittsburgh que : la rforme des politiques de rmunration est une

    dimension essentielle des efforts du Groupe pour renforcer la stabilit financire

    La validation des standards du Conseil de stabilit financire destins faire correspondre les rmunrations avec la cration de valeur sur le long-terme et non avec des prises de risques excessives

    Linterdiction des bonus garantis sur plus dun an ; versement diffr dune part significative des bonus ; la part diffre des bonus nest pas verse en labsence de performance ; versement dune part significative des bonus en actions

  • 19

    La rgulation, le contrle et la sanction des hedge funds

    Il a t dcid lors du G20 Londres 2009 que ;

    Les fonds dinvestissement non cots vocation spculative hedge funds ou ceux qui les grent doivent faire lobjet dun agrment.

    Ils doivent diffuser les informations appropries notamment leur levier aux autorits de contrle et de supervision

  • 20

    Le renforcement de lefficacit du contrle du secteur financier

    Le G20 Londres 2009 a dcid : La cration du Conseil de stabilit financire,

    vritable tour de guet du systme financier international charge de surveiller les risques

    La cration de collges de superviseurs afin de

    faciliter la coopration pour la supervision de groupes financiers transfrontires

  • 21

    La Lutte contre les paradis fiscaux

    Le G20 de Londres a conduit : Les Etats et territoires qui sopposaient toute

    transparence en matire fiscale depuis plusieurs dcennies reconnatre les standards internationaux et les mettre en uvre.

    Cela sest traduit par un mouvement, sans prcdent, de signatures : depuis le 2 avril 2009, plus 400 accords permettant lchange de renseignements fiscaux ont t signs avec ces Etats ou territoires.

  • 22

    La Lutte contre les risques systmiques

    Au G20 Pittsburgh,le G20 a dcid : La mise en place de collges de superviseurs pour les

    firmes multinationales. Llaboration par les tablissements financiers

    systmiques des plans durgence et de rglement spcifiques et cohrents au niveau international

    La mise en place par les autorits nationales des groupes de gestion de crise pour les entits transfrontalires majeures, dfinir un cadre lgal pour les interventions et amliorer lchange dinformations en priode de tensions

    Le dveloppement doutils et cadres pour un rglement efficace des faillites. Le FSB (Forum de Stabilit Financire) doit proposer dici fin octobre 2010 dautres mesures prudentielles plus fortes

  • 3- Laction syndicale et les processus G20

    23

  • 24

    Depuis le dclenchement de la crise financire globale, la CSI-Afrique est partie prenante avec la CSI, le TUAC (Commission Consultative Syndicale auprs de lOCDE), les FSI (fdrations syndicales Internationales) dans des actions rgulires et permanentes

    Dans ce processus de veille et de suivi, Trois temps forts peuvent tre mentionns :

    Les dclarations syndical