of 25/25
Guide avalanche Édition 2012/2013 LES GUIDES PRATIQUES METEO FRANCE

Guide avalanche

  • View
    220

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Explication du phénomène des avalanches

Text of Guide avalanche

  • Guideavalanche

    dition 2012/2013

    LES GUIDES PRATIQUES METEO FRANCE

  • Neige et manteau neigeux

    Plusieurs types davalanches

    La prvision du risque

    d'avalanche

    L'chelle europenne

    de risque d'avalanche

    Les Bulletins d'estimation

    du Risque d'Avalanche (BRA)

    La vigilance mtorologique

    Comment s'informer

    Quelques conseils, si vous

    sortez des pistes ouvertes

    Quelques adresses utiles

    Sommaire

    21

    24

    19

    16

    11

    9

    7

    4

    3

    dition 2012-2013

    Crdits photos couverture :Mto-France/Gilles BrunotMto-France/Guy Sennequier, CEN, Gilles Brunot

    Mto

    -France/

    Fran

    oise

    Declercq

  • 3Guide avalanche de Mto-France

    Neige et manteau neigeux

    Mto

    -France/

    Fran

    oise

    Declercq

    R ien de plus changeant que llment sur lequel voluent les adeptes des sports deneige. Cest la fois une source de plaisir et de danger.Les chutes de neige successives saccumulent tout au long de la saison pour constituerce que lon appelle le manteau neigeux. Sa composition nest pas fige une fois pourtoutes. En effet, ds que la neige se dpose au sol, et mme parfois en cours de chute,elle commence se transformer selon des phnomnes physiques en relation avec lesconditions mtorologiques. Ces modifications de forme et de taille, parfois spectacu-laires, peuvent avoir de multiples causes : nouvelles chutes, vent, refroidissement ourchauffement de lair, rpartition verticale de la temprature dans la neige, etc. Lersultat en est un manteau stratifi, sorte de millefeuille compos de couches cor-respondant chacune des chutes de lhiver. Selon les caractristiques de ces coucheset la faon dont elles sont empiles, lemanteau neigeux peut tre stable ou instable, cequi peut dans ce dernier cas occasionner des avalanches spontanes ou faciliter leurdclenchement.

  • 4Mto

    -France/

    GuySe

    nneq

    uier

    Plusieurs types davalanches

    Une avalanche est une masse de neige qui dvale une pente plus ou moinsgrande vitesse.On distingue deux grands types de dclenchement davalanche, selon le facteurdclenchant : les dparts spontans, dont les causes sont le plus souvent lies des facteursmtorologiques (chutes de neige, accumulation par le vent, pluie ou rchauffe-ment important) ; les dclenchements provoqus, pour lesquels le facteur dclenchant est une sur-charge locale, comme le passage de skieurs ou de pitons, une chute de cornicheou de srac ou encore un tir dexplosif utilis pour dclencher prventivement lesavalanches. Les conditions mtorologiques influent peu ici, cest la qualit de laneige, lempilement des couches constituant le manteau neigeux qui permettentson dclenchement.

    Plusieurs termes sont utiliss pour dcrire diffrents types davalanches ; soitselon le type de neige mise en cause dans le mouvement initial (avalanche deneige rcente ou avalanche de neige humide), soit selon la forme de la cassure enparticulier pour lavalanche de plaque. Mais la ralit est souvent complexe, et aucours de son trajet une avalanche peut changer de caractristiques. Les dpartsspontans davalanche peuvent tre de tout type ; par contre les dclenchementsprovoqus se produisent presque exclusivement sous forme dune avalanche deplaque de neige sche.

  • Plusieurs types davalanche

    Lavalanchede neige rcente

    La neige mise en mouvement est peu volue,sche ou lgrement humide de faible coh-sion voire pulvrulente. Sa masse volumiqueest le plus souvent infrieure 200 kg/m3. Lesavalanches spontanes se produisent pendantou peu aprs les chutes de neige. Par contre,le risque de dclenchement par le skieur peutpersister quelques jours.

    Ces avalanches se caractrisent soit par undpart ponctuel, soit par une cassure linaire.Dans le cas dun dpart ponctuel, lavalanches'largit vers laval (trace en forme de cne oude poire). Les cassures linaires concernentune neige dont la cohsion est faible mais suf-fisante pour se comporter initialement commeune plaque friable.

    Ce dernier type de dclenchement davalancheprovoque beaucoup daccidents. Il est dautantplus dangereux que laspect poudreux de laneige de surface ne donne pas limpression dunmatriau pouvant subir une fracture linaire(comportement de plaque).

    Que le dpart de lavalanche soit ponctuel oulinaire, son coulement et son ampleurdpendent de plusieurs facteurs : quantit deneige mobilisable, qualit (sche, humide),temprature et densit de la neige, topogra-phie (nature du sol, dclivit, longueur de lapente).

    Leur coulement se fait soit en surface commeun fluide dense soit sous forme darosol,mlange de neige et dair (avalanche de pou-dreuse). Les plus grosses dentre elles, quidferlent trs grande vitesse (jusqu 200

    300 km/h) peuvent provoquer dnormesdgts. La zone de dpt de ces avalanches depoudreuse est parfois difficilement dtectablecar elle stend sur une vaste superficie.

    Lavalanche de plaque dure

    Moins difficiles dceler que les plaques friables,les plaques dures sont galement trs dangereu-ses pour les skieurs et les randonneurs. La ruptureinitiale concerne une neige de bonne cohsion,dune masse volumique de 200 400 kg/m3.

    La cassure, toujours trs nette, se propage rapide-ment suivant une ligne brise. Linstabilit de cesplaques tient essentiellement la prsence dunesous-couche fragile. Leur quilibre prcaire peuttre rompu sous leffet dune faible surcharge.

    Une varit de plaques, dites plaques vent, seforme sous laction du vent pendant ou aprsune chute de neige. Briss par le vent, les cris-taux sont rduits en fines particules qui, en sedposant au sol, prennent rapidement unebonne cohsion. Ce qui explique galement laformation des corniches au voisinage des crtes(passage d'un skieur par exemple).

    Mto

    Fran

    ce/C

    EN

  • 6Plusieurs types davalanche

    Les zones d'coulement et darrt de ces avalan-ches sont parsemes de blocs tabulaires de neigedure.

    Lavalanche de neigehumide (ou de fonte)

    Ce type davalanche est directement li laprsence deau liquide (fonte superficielle, pluie,etc.). La neige mouille a une masse volu-mique leve (350 500 kg/m3 en moyenne).Ces avalanches se produisent sous leffet du

    rayonnement solaire ou lors de rchauffementsimportants, accompagns ou non de pluie. Lesplus typiques des avalanches de neige humidesont les avalanches de printemps qui se produi-sent dans les pentes bien ensoleilles. Elles peu-vent intresser des versants ou tre canalisesdans dtroits couloirs. Les vitesses sont relative-ment faibles, de lordre de 20 60 km/h, maisces avalanches ont un grand pouvoir drosionet, pour les plus importantes, une grande puis-sance dvastatrice. Les dpts, parfois de plu-sieurs mtres d'paisseur, sont constitus deblocs informes de neige trs dense.

    Mto

    -France/

    Gille

    sBrun

    ot

  • 7La prvisiondu risquedavalanche

    Mto

    -France/

    Gille

    sBrun

    ot

    Observer et mesurer :cest le rle du rseaunivo-mtorologique

    150 postes dobservations, situs entre 1 000et 2 500 m et tenus essentiellement par le per-sonnel des services des pistes des stations deski, fournissent 2 fois par jour les informationssuivantes : nuages, vent, tempratures et pr-cipitations, paisseur et qualit de la neigefrache, hauteur totale de neige au sol, phno-mnes de chasse-neige sur les crtes et ava-lanches observes. Ils ralisent aussi dessondages hebdomadaires du manteau neigeux,pour en valuer la stabilit, en reprant les dif-frentes couches de neige superposes selonleur duret, leur temprature, leur masse volu-mique et leur humidit.

    28 stations automatiques tages entre 1 700 et3 000 m daltitude apportent un complment

    dinformations indispensables grce des mesu-res horaires du vent, de la temprature et de lahauteur de neige en altitude.Graphiques consultables sur www.meteofrance.frpage montagne (relevs de haute montagne).

    Analyser, prvoiret diffuser linformation :cest la mission des centresmtorologiquesmontagne de Mto-France

    Huit centres collectent et analysent les donnesfournies par le rseau, puis laborent et diffu-sent les bulletins de prvision du risquedavalanche sur les massifs de leurs dparte-ments : Chamonix (74), Bourg-Saint-Maurice (73),Saint-Martin dHres (38), Brianon (05, 04 et06), Perpignan (66 et Andorre), Toulouse (31 et09), Tarbes (65 et 64), Ajaccio (20).

  • 8La prvision du risque davalanche

    Ils entretiennent galement le rseau nivo-mtorologique, effectuent des mesures com-plmentaires sur le terrain et expertisent lesaccidents par avalanche. Deux centres, Saint-Martin-dHres (Alpes) et Tarbes (Pyrnes)ont une responsabilit particulire de mise envigilance lorsque le risque davalanche devienttrs svre et proccupant pour la scurit despersonnes et des biens.

    Rechercheet dveloppement :les activits principales duCentre dtudes de la neige

    La recherche sur le manteau neigeux Mto-France est conduite essentiellement par le Cen-tre dtudes de la Neige. Son principal objetconcerne les proprits physiques et mca-niques du manteau neigeux, ainsi que ltude

    de sa stabilit. Une des premires applicationsde ces recherches est le dveloppement et letransfert doutils daide la prvision du risquedavalanche. Ces dernires annes, dautres th-mes de recherche sont apparus, se sont dve-lopps, comme ltude de leffet du changementclimatique sur lenneigement. Comme enmtorologie, lobservation des phnomnesreste la base indispensable et les modlesnumriques occupent une place grandissantepour simuler les volutions de la neige.

    Les thmes de recherche abords se dclinent diffrentes chelles : depuis ltude de la micro-structure de la neige partir de quelques cris-taux, en passant par les effets des conditionsmtorologiques et du vent sur lvolution descouches de neige lchelle dune pente, jusqula prvision des caractristiques internes dumanteau neigeux et de sa stabilit en fonctionde laltitude et de lorientation des pentes surlensemble dun massif montagneux.

    Mto

    -France/

    CEN

  • 9Guide avalanche de Mto-France

    L chelle europenne comporte cinq indices correspondant cinq niveaux derisque bass sur laccentuation et lextension gographique de linstabilit dumanteau neigeux. Elle na donc de sens que sur une zone assez vaste et au reliefsuffisamment vari en termes de pentes, d'exposition et d'altitude.

    Partant du principe que le risque zro nexiste pas en montagne, lchelle est cotede 1 5. Chaque indice caractrise ltat de stabilit du manteau neigeux avec encorollaire lactivit avalancheuse prvue en terme quantitatif (rares, quelques, nom-breuses). La probabilit de dclenchement provoqu par le skieur (le surfeur ou leraquettiste) crot avec la valeur des indices. Pour les indices 1, 2, 3 et 4, on distingueles dparts spontans des dclenchements provoqus. En risque de niveau 5,linstabilit est telle que cette distinction nest plus ncessaire.

    Mto

    -France/

    Fran

    oise

    Declercq

    L'chelle europenne de risqued'avalanche

  • 10

    L'chelle europenne de risque d'avalanche

    Les dclenchements provoqus sont ceux quiproviennent dune action volontaire (dclen-chement prventif par explosif) ou involontaire(surcharge due au passage dun skieur, dunraquettiste, par exemple). La surcharge nces-saire pour quil y ait dclenchement estdautant plus faible que linstabilit est mar-que. titre indicatif, un skieur isol gnreune faible surcharge, un groupe de skieurs tropproches les uns des autres impose une fortesurcharge.

    Les avalanches peuvent aussi se produire spon-tanment, sans action extrieure, sous lesseuls effets des contraintes existantes dans lemanteau neigeux.

    Important : lindice chiffr ne fournit quuneinformation limite. Seul le Bulletin desti-mation du Risque dAvalanche (BRA) prciseles conditions de neige, le type de risque ainsique sa localisation en fonction de laltitude, delorientation ou encore du crneau horaire.

    Indice StabilitProbabilit de dclenchement

    du Risque dumanteau neigeux

    chelle europenne de risque davalanche lintention du public pratiquant la montagne hors des pistes balises et ouvertes.

    De nombreux dparts spontans de grosses avalanches, et parfoisde trs grosses, sont attendre y compris en terrain peu raide.

    Dclenchements davalanches probables mme par faiblesurcharge (**) dans de nombreuses pentes suffisamment raides.Dans certaines situations, de nombreux dparts spontansdavalanches de taille moyenne et parfois grosse sont attendre.

    Dclenchements davalanches possibles parfois mme parfaible surcharge (**) et dans de nombreuses pentes, surtoutdans celles gnralement dcrites dans le bulletin.Dans certaines situations, quelques dparts spontansdavalanches de taille moyenne, et parfois assez grosse, sontpossibles.

    Dclenchements davalanches possibles surtout par fortesurcharge (**) et dans quelques pentes gnralement dcritesdans le bulletin.Des dparts spontans davalanches de grande ampleur ne sontpas attendre.

    Les dclenchements davalanches ne sont, en gnral, possiblesque par forte surcharge (**) sur de trs rares pentes raides (***).Seules des coules ou de petites avalanches peuvent se produirespontanment.

    (*) Les caractristiques de ces pentes sont gnralement prcises dans le bulletin : altitude, exposition,topographie(**) Surcharge indicative :forte : par exemple, skieurs groupsfaible : par exemple, skieur isol, piton(***) Pentes particulirement propices aux avalanches en raison de leur dclivit, la configuration du terrain, laproximit de la crte

    Le terme dclenchement concerne les avalanches provoques par surcharge, notamment par le(s) skieur(s).Le terme dpart spontan concerne les avalanches qui se produisent sans action extrieure.

    5. Trs fort

    4. Fort

    3. Marqu

    2. Limit

    1. Faible

    Linstabilit du manteauneigeux est gnralise.

    Le manteau neigeux estfaiblement stabilis dansla plupart (*) des pentessuffisamment raides.

    Dans de nombreuses (*)pentes suffisamment raides,le manteau neigeux nestque modrment faiblement stabilis.

    Dans quelques (*) pentessuffisamment raides, lemanteau neigeux nest quemodrment stabilis.Ailleurs, il est bien stabilis.

    Le manteau neigeux estbien stabilis dans la plupartdes pentes.

  • 11

    Le BRA est un outil daide la dcisionpermettant chacun dadapterson comportement aux conditionsde neige et aux risques prvus.

    Mto

    -France/

    Gille

    sBrun

    ot

    Les Bulletins d'estimationdu Risque d'Avalanche (BRA)

    Des bulletins quotidiens trs complets, les bulletins destimation du risquedavalanche (BRA), sont diffuss durant la priode risque. Rdigs vers 16 h,ce sont des prvisions jusquau lendemain soir. Ils couvrent les zones de relief detous les dpartements des Alpes, des Pyrnes et de la Corse, divises en massifsde quelques centaines de kilomtres carrs.

    Lusager trouve dans les BRA une description des conditions de neige et desrisques prvus les plus reprsentatifs lchelle du massif. Tout en faisant rf-rence lchelle europenne de risque davalanche, le BRA sattache donnerdes informations qualitatives sur le risque, notamment sur sa localisation danslespace (altitude et orientation des pentes les plus dangereuses) et dans letemps (en cas dvolution du risque au cours de la journe).

  • 12

    Les Bulletins d'estimation du Risque d'Avalanche (BRA)

    Contenu :

    Une carte par dpartement prsente une syn-thse de la situation. Elle contient, pourchaque massif du dpartement, le niveau derisque davalanche prvu (chiffre en rfrence lchelle europenne de risque davalanche),un pictogramme de lorientation des pentes lesplus dangereuses, une description trs suc-cincte des principaux risques de dparts spon-tans et de dclenchements provoqus ( skiou raquettes, surf, ).

    Un bulletin dtaill pour chaque massif comp-rend diffrentes rubriques :

    - la stabilit du manteau neigeux : pice ma-tresse du bulletin, elle prcise ltat etlvolution du manteau neigeux, les consquen-ces sur la stabilit. la nature et lintensit durisque davalanche ainsi que des lments delocalisation des pentes les plus dangereuses ;

    - les conditions denneigement : elles sontdcrites par trois lments : un graphique delpaisseur moyenne de neige au sol diff-rentes altitudes, en versant nord et sud : ungraphique des chutes de neige rcentes pas-ses et prvues, en gnral 1800 m : un textedcrivant la qualit de la neige de surface ;

    - un aperu mto : en partie sous forme depictogrammes, cest une brve information surles paramtres prvus ayant une influence surltat du manteau neigeux ;

    - la tendance ultrieure des risques : volutionprobable du risque chance de 48h.

    Ce quil ne faut absolument pas faire : se fixerun seuil chiffr de niveau de risque davalan-che pour unique critre de dcision et se dire : En 2, je vais partout. En 4, je ne sors pas (rfrence tableau page 10).

    Ce quil est recommand de faire : prendreconnaissance de lintgralit du BRA et ne passen tenir au seul indice chiffr.

    Limites dutilisation :

    Ce BRA est un outil daide la dcision quisadresse diffrents usagers :

    - les responsables de la gestion de la scuritdans les communes de montagne et stationsde ski ;

    - les pratiquants dactivits en montagne hiver-nale, notamment les randonneurs et prati-quants du hors-piste quils se dplacent pied,en raquettes, surf ou skis.

    Lenseignement retir du bulletin dpend bienvidemment de lexprience et de la connais-sance du milieu montagnard de chaque utilisa-teur.

    Avant la sortie, les informations contenuesdans le bulletin sont utiles pour choisir le sec-teur, reprer les passages dlicats. Pour lesconditions en hors-piste, renseignez-vous ga-lement auprs des professionnels de la station.

    Pendant la sortie, il est ncessaire de confron-ter ces informations celles observes sur leterrain, afin dadapter au mieux litinraire et ledplacement du groupe. Selon son exprience,le pratiquant de la montagne enneige pourraainsi maintenir, modifier voire annuler le hors-piste ou la randonne projets.

    Le BRA ne constitue ni un feu vertni un feu rouge.Il nest valable quen dehors des pistesbalises et ouvertes.

  • 13

    Les Bulletins d'estimation du Risque d'Avalanche (BRA)

  • 14

    Les Bulletins d'estimation du Risque d'Avalanche (BRA)

    Trois drapeaux signalent le risque d'avalanche selon l'indice de l'chelle euro-penne (page 10) : jaune = indice de risque 1 et 2 ; damier jaune et noir =

    indice de risque 3 et 4 ; noir = indice de risque d'avalanche 5. Les drapeaux sont gnralementplacs aux dparts ou sur les pistes de ski.Les pistes des stations peuvent tre fermes lorsqu'il y a risque d'avalanche : le hors-pistedevient alors extrmement dangereux. Inversement, ce n'est pas parce que les pistes sontouvertes, donc en principe scurises, que le hors-piste est praticable.Enfin, consultez l'information permanente des stations sur les risques d'avalanche, les bulletinsdestimation du risque davalanche ; et sachez bien quoi correspond chacun des cinq niveauxde l'chelle europenne de risque d'avalanche.

    (se reporter lchelle europenne page 10)

    1 et 2

    Faible et limitGering und migLow and moderate

    3 et 4

    Marqu et fortErheblich und groConsiderable and high

    5

    Trs fortSehr groVery high

    Risque davalanche - Lawinengefahr - Avalanche danger

    Indice de risque - Gefahrenstufen - Danger levels

    savoir

    Zones couvertes par les BRA

    Pyrnes-Atlantiques (64)1. Pays basque2. Aspe-OssauHautes-Pyrnes (65)3. Haute-Bigorre4. Aure-Louron

    Haute-Garonne (31)5. LuchonnaisArige (09)6. Couserans7. Haute-Arige8. Orlu-Saint-Barthlemy

    Pyrnes-Orientales (66)9. Capcir-Puymorens10. Cerdagne-Canigou

    Pyrnes

  • 15

    Corse (2A-2B)1. Cinto-Rotondo2. Renoso-Incudine

    Haute-Savoie (74)1. Chablais2. Aravis3. Mont-BlancSavoie (73)4. Bauges5. Beaufortin6. Haute-Tarentaise7. Maurienne8. Vanoise9. Haute-MaurienneIsre (38)10. Chartreuse11. Belledonne12. Grandes-Rousses13. Vercors14. OisansHautes-Alpes (05)15. Thabor16. Pelvoux17. Queyras18. Champsaur19. Dvoluy20. Embrunais-ParpaillonAlpes-de-Haute-Provence (04)21. UbayeAlpes-Maritimes (06)22. Haut-Var Haut-Verdon23. Mercantour

    Alpes

    Corse

    2B

    2A

    Les Bulletins d'estimation du Risque d'Avalanche (BRA)

  • Mto

    -France/

    Fran

    oise

    Declercq

    La vigilance mtorologiqueest un dispositif dinformationen cas de phnomnemtorologique dangereux.

    La vigilance mtorologique

  • 17

    La vigilance mtorologique

    Rouge : une vigilance absolue simpose ;des phnomnes dangereux dintensit excep-tionnelle sont prvus ; tenez-vous rgulire-ment au courant de lvolution de la situationet respectez imprativement les consignes descurit mises par les pouvoirs publics.

    Orange : soyez trs vigilant ; des phno-mnes dangereux sont prvus ; tenez-vous aucourant de lvolution de la situation et suivezles conseils de scurit mis par les pouvoirspublics.

    Jaune : soyez attentifs si vous pratiquez desactivits sensibles au risque mtorologiqueou exposes aux crues ; des phnomnes habi-tuels dans la rgion mais occasionnellement etlocalement dangereux (exemple : mistral, oragedt, monte des eaux) sont en effet prvus ;tenez-vous au courant de lvolution de lasituation.

    Vert : pas de vigilance particulire.

    Avalanches

    Neige-verglas

    Vent violent

    Orages

    Pluie-inondation

    Inondation

    Vagues-submersion

    Grand froid

    Canicule

    Prsente sous forme de carte de la France mtro-politaine, la vigilance mtorologique signale siun danger menace un ou plusieurs dpartementsdans les 24 heures. Chaque dpartement est ainsicolor en vert, jaune, orange ou rouge, selon lasituation mtorologique et le niveau de vigilancencessaire.

    La carte est disponible en permanence surwww.meteofrance.fr. Elle est ractualise 2 foispar jour 6 h et 16 h et plus souvent si ncessaire.

    En cas de vigilance orange ou rouge sur un dpar-tement, un pictogramme prcise le type de ph-nomne prvu : vent violent, pluie-inondation,vagues-submersion, orages, neige-verglas, ava-lanches, canicule et grand froid.

    La carte est accompagne de bulletins de suiviractualiss aussi frquemment que ncessaire.Ils prcisent lvolution du phnomne, sa trajec-toire, son intensit et sa fin, ainsi que les cons-quences possibles de ce phnomne et desconseils de comportement dfinis par les pouvoirspublics.

    Les mdias disposent galement de ces l-ments et peuvent communiquer une informa-tion en cas de danger.

  • 18

    La vigilance mtorologique

    Les dangersVigilance orange ou rouge : correspond des situations o de nombreux dparts spontansdavalanches vont se produire, le plus souvent loccasion dabondantes chutes de neige. Dans cessituations, certaines avalanches peuvent tre de grande ampleur et occasionner des dgts desinfrastructures en montagne ou atteindre des routes voire des habitations. Le bulletin de suiviavalanche associ la carte de vigilance prcise lvolution, de la situation et la localisation desmassifs concerns.

    Les responsables locaux dans les communes de montagne mettent en place des mesuresprventives pour scuriser les accs routiers et les zones menaces. Les conditions mtorologiquessont en gnral dfavorables la pratique de la randonne et les domaines skiables souvent ferms,au moins partiellement. Les mesures de protection et la faible frquentation en montagne font queles accidents mortels davalanche sont devenus trs rares dans ces situations.

    Vigilance jaune : peut correspondre des situations o le risque davalanche est lev pour lespratiquants dactivits en montagne enneige. Si vous pratiquez ces activits, consultez les bulletinsdestimation du risque davalanche et de prvision mtorologique.

    Les conseils de comportement

    Informez-vous de ltat des secteurs routiers daltitude. Conformez-vous aux instructions et consignes de scurit en vigueur dans les stations de ski

    et communes de montagne. Consultez les bulletins spcialiss de Mto France, les informations locales

    et les professionnels de la montagne.

    vitez, sauf urgence, tout dplacement sur les secteurs routiers daltitude. Renseignez-vous auprs de la prfecture du dpartement. Respectez strictement les mesures dinterdiction et consignes de scurit mises en uvre

    dans les stations de ski et communes de montagne.

    Rouge

    Orange

    La vigilance avalanches

    Mto

    -France/

    Gille

    sBrun

    ot

  • 19

    Mto

    -France/

    Gille

    sBrun

    ot

    Mto-France fournit directementaux pratiquants de la montagnela meilleure information mtorologique possible.

    Comments'informer

  • 08 92 68 10 20Le risque d'avalanche

    Tarif au 1er dcembre 2012 (0,34 la mn depuisun poste fixe)

    Ce rpondeur permet dobtenir ltat du man-teau neigeux en dehors des pistes et les prvi-sions de risque davalanche. Les informationssont ractualises au minimum tous les joursentre le 15 dcembre et le 30 avril. Des bulle-tins plus succincts sont disponibles du 1er no-vembre au 15 dcembre et du 1er mai au 15juin. Ce numro est accessible depuis certainspays trangers (Allemagne, Belgique, Suissenotamment) en faisant le 00 33 8 92 68 10 20.

    Internetwww.meteofrance.fr

    Dans la rubrique montagne, vous trouverez lesinformations mtorologiques par station danstous les massifs :

    les prvisions 3 jours concernant le temps, latemprature, le vent, lisotherme 0 C ; les bulletins neige et risque davalanches ; les relevs de neige en haute montagne ; les hauteurs de neige hors piste.Toutes ces informations sont disponibles etactualises en fonction de la saison.

    www.avalanches.org

    Connatre le risque davalanche en Europe.

    Retrouver ces informations sur lAppli mobile de Mto-France et en affichage dans les stationsde ski, les coles de ski, les bureaux des guides...

    Comment sinformer

    20

  • Quelques conseilssi vous sortez des pistes ouvertes

    Avant de partir quipez-vous dun appareil de recherche devictimes davalanche (DVA) et apprenez vousen servir. Cet appareil nest pas un gri-gri porte-bonheur mais il permet dtre retrouv plus viteen cas densevelissement sous une avalanche.Attention, lutilit dun DVA est considrable-ment rduite si lon ne possde pas galementune pelle et une sonde.

    Informez-vous. La consultation des BRA et desbulletins mto montagne doit devenir unrflexe pour les pratiquants de la montagne. Ellene dispense pas de s'informer localementauprs des services des pistes des stations oudes professionnels de la neige et des secours.

    Adaptez votre sortie au niveau technique etphysique des membres du groupe.

    Signalez votre itinraire et lheure approxi-mative de votre retour.

    Soyez autonome ! Noubliez pas quen mon-tagne, le temps change vite, et les conditionsmtorologiques peuvent devenir rapidementhostiles (brouillard, tourmente de neige).Prvoyez des vtements chauds, une couver-ture de survie, des vivres de course et desboissons.

    Guide avalanche de Mto-France

    21

    Mto

    -France/

    Fran

    oise

    Declercq

  • 22

    Quelques conseils si vous sortez des pistes ouvertes

    Sur le terrain Ne partez pas seul.

    Testez systmatiquement votre DVA avantchaque sortie (mission-rception). Noubliezpas de le mettre en position mission !

    Une simple mais indispensable prcautionquand on sort en groupe relativement impor-tant : pensez vous compter !

    Observez les conditions nivologiques etmtorologiques :

    Quelle est lpaisseur de neige rcente ? Lasurface du manteau neigeux est-elle travaillepar le vent ? Des corniches sont-elles visibles ?Soyez trs vigilant pendant ou immdiatementaprs un pisode neigeux accompagn devent.

    Un manteau neigeux peu pais,surtout en dbut de saison, estsouvent instable.

    Le regel est-il important ? La neige montre-t-elle des signes dhumidification ? vitez lespentes raides et bien ensoleilles au dbutdun rchauffement important, surtout aprs unpisode neigeux rcent.

    Le temps est-il en train de changer ? Renforce-ment du vent ; arrive de brouillard ou de pluie...

    Sachez tenir comptede vos observations dans le choixde votre itinraire.

    Adaptez votre trace aux conditions deneige, mais aussi la topographie. Mfiez-vousparticulirement des ruptures de pente, de laproximit des barres rocheuses, des zonesdaccumulation...

    Pendant les priodes de rchauffement,notamment au printemps, soyez de retour suf-fisamment tt pour viter les coules et ava-lanches de fonte.

    Rappelez-vous que la prsence de tracesnest pas un gage absolu de scurit.

    Surveillez la condition physique des membresdu groupe.

    En cas de doute sur la stabilit dun passageoblig, veillez :

    enlever dragonnes et lanires de scurit ;

    augmenter lespace entre les membres dugroupe, voire nengager quune seule personnedans la zone dangereuse ;

    vous surveiller mutuellement ;

    vous arrter dans une zone protge dven-tuelles avalanches ;

    voluer en douceur en vitant si possibletout virage brutal.

    Nhsitez pas renoncer si les conditionssont trop douteuses.

    Que vous soyez skieur hors-pisteou de randonne, surfeur ou amateurde raquettes, ceci vous concerne.Ces conseils sont proposspar la Commission communicationde lAnena (FFCAM, Mto-France, ANENA)

  • 23

    Quelques conseils si vous sortez des pistes ouvertes

    Alarmesignale im GebirgeAlarm signals in the mountains

    NON NEIN NO OUI JA YESNous navons besoin de rien Nous demandons de laide

    Wir brauchen nichts Wir bitten um HilfeWe dont need anything We need help

    Signal dalarme en montagne

    Que faire en casdaccident davalanche ?Si vous tes pris dans une avalancheTout va gnralement trs vite et vous naurez cer-tainement pas le temps de rflchir. Cest dabordvotre instinct de survie qui vous dictera votreconduite. Voici cependant quelques conseils :

    essayez de garder votre sang-froid ;

    tentez de vous chapper latralement ;

    tentez de vous cramponner tout obstacle ;

    essayez de rester en surface (se dbarrassersi possible des btons, des skis ou du surf,ventuellement prendre appui sur des blocs deneige, ou, si celle-ci est poudreuse, essayer defaire des mouvements de natation ) ;

    protgez vos voies respiratoires (fermez labouche) ;

    larrt de lavalanche, essayez de vousmnager une poche dair devant le visage (ellesera une rserve dair pour respirer) avec vosmains et vos bras replis devant le visage.

    Si vous tes tmoin dun accident

    suivez des yeux la personne emporte etreprez le point o vous lavez vue pour la der-nire fois ;

    si possible, placez un guetteur pour prveniren cas de seconde avalanche ;

    si vous disposez dun tlphone portableappelez le centre de traitement dalerte : faitesle 112 ;

    marquez le point de disparition de chaquepersonne ensevelie ;

    cherchez les victimes laval de leur point dedisparition, reprez les zones prfrentiellescomme replats, creux, bordures du dpt delavalanche, amont de rochers, arbres, etc. Lorsde la recherche :- observez bien la zone pour y dcouvrirdventuels indices de surface ;- cherchez avec votre DVA ;- si aucun DVA nest disponible, sondez la neigeavec les btons, les skis, une branche, etc.

    si vous tes suffisamment nombreux, envoyezimmdiatement deux personnes chercher dusecours, sinon cherchez vivement pendant 15minutes ; si vos recherches restent vaines aubout de ce quart dheure, partez donner lalerte.

    Une victime davalanche peut tre polytrauma-tise, en arrt respiratoire et en hypothermie :donnez-lui immdiatement les soins appro-pris.

  • 24

    Guide avalanche de Mto-France

    Pour une information plus large, des documents (livres, brochures, montage diapos et vido) sur laneige, les avalanches et la scurit en montagne hivernale sont disponibles lAssociation pourltude de la neige et des avalanches (ANENA).

    Vous pouvez acqurir une formation dispense au cours de stages par certains organismes commelANENA, la Fdration franaise des clubs alpins et de montagne (FFCAM) et la Fdration franaisede la montagne et de lescalade (FFME).

    ANENA15, rue Ernest Calvat 38000 GrenobleTlphone : 04 76 51 39 39, tlcopie : 04 76 42 81 66, www.anena.org

    FFCAM24, avenue de Laumire 75019 ParisTlphone : 01 53 72 87 00, tlcopie : 01 42 03 55 60, www.ffcam.fr

    FFME8, quai de la Marne 75019 ParisTlphone : 01 40 18 75 50, tlcopie : 01 40 18 75 59, www.ffme.fr

    Mto-France73, avenue de Paris 94165 Saint-Mand CedexTlphone : 01 77 94 77 94, tlcopie : 01 77 94 71 11, www.meteofrance.fr

    Ministre des Sports, de la Jeunesse, de lducation populaireet de la Vie associative95, avenue de France 75650 Paris Cedex 13Tlphone : 01 40 45 90 00, www.sports.gouv.fr

    Centre dtude de la neige1441, rue de la Piscine 38406 Saint Marthin dHres CedexTlphone : 04 76 63 79 00, tlcopie : 04 76 51 53 46, www.cnrm.meteo.fr

    Mto

    -France/

    Fran

    oise

    Declercq

    Quelques adresses utiles

  • Mto-France73, Avenue de Paris94165 Saint-Mand CedexTl. : +33 (0)1 77 94 77 94Fax : +33 (0)1 77 94 71 11

    www.meteofrance.fr

    Mto-France, tablissement public,est certifi ISO 9001par Bureau Veritas certification

    Mto-France 2012Dpt lgal dcembre 2012