Habitat Intermediaire

Embed Size (px)

DESCRIPTION

habitat intermedire

Text of Habitat Intermediaire

  • Habitat intermdiaire

    ZAC des Prs Saint-Jean et quartier Saint-Jean-des-Jardins, Chalon-sur-Sane (71) - vue gnrale du projet

    Chalon-sur-Sane,Collonges-au-Mont dOr,Lyon Saint-Rambert.

  • SOMMAIRE

    - Programme de la journe 5

    - La politique environnementale de Chalon-sur-Sane 71.Ville amnageuse de territoire 9 2. Ville productrice et distributrice dnergie 103. Ville consommatrice dnergie 114. Ville incitatrice 155. Evaluation de lefficacit du Plan 15

    - Quartier Saint-Jean-des-Jardins Chalon-sur-Sane 18

    - Le hameau de Trves Pques Collonges-au-Mont dOr 30

    - Le Coteau Cit douard Herriot Lyon Saint-Rambert 42

    - Annexes 47Protocole dexprimentation de lopration Villa urbaine durable (VUD) 48 Chalon-sur-Sane / Saint-Jean-des-Jardinsdocument SCIC Habitat

    Lhabitat intermdiaire : pourquoi, pour qui, comment ? 71Atelier-dbat inter-ScotAgence durbanisme pour le dveloppement de lagglomration lyonnaise - juin 2006

    - Bibliographie 75

    - Liste des participants 84

    - Remerciements 84

  • 5Habitat intermdiaire

    Chalon-sur-Sane,Collonges-au-Mont dOr,Lyon Saint-Rambert.

    Visites Ville de Brignais du 30 mars 2007

    6h15 Dpart Brignais

    9h00 Accueil lHtel de Ville de Chalon-sur-Sanepar Claude BRAILLON, adjoint lurbanismePrsentation de la dmarche Dveloppement Durable ChalonProjection de 2 films

    10h00 Visite opration Saint-Jean-des-Jardins / ZAC des Prs-Saint-JeanSCIC Habitat, laurat Villa Urbaine Durable (2007)Prsentation et visite avec Claude BRAILLON etMarc DAUBER, architecte

    11h00 Visite et prsentation de la chaufferie bois des Aubpins

    12h00 Restaurant Grill Gourmand, (Htel Ibis, 2 av. G. Feydeau 03 85 410 410)

    14h00 Dpart vers Lyon

    16h00 Visite de lopration Le hameau de Trves PquesCollonges-au-Mont dOr, Prix Art Urbain Sminaire Robert Auzelle (2006)Accueil par Michel REPPELIN, maire de Collonges, vice-prsident du Grand LyonPrsentation et visite avec Stphane BIGAND - Groupe France-Terre (sous rserve) et Sbastien SPERTO, architecte urbaniste - Civita sarl

    17h00 Visite de lopration Cit E. Herriot Lyon Saint-Rambert (2004)Prsentation et visite avec Jean-Philippe PARMENTELAT - SACVL (sous rserve) et Laurent BOGGIO, architecte - BBC architectes

    18h30 Retour Brignais`

    Programme susceptible de modifications de dernire minute

  • 6Chalon : petits gestes, grands effetsLa mairie responsabilise administrs et entreprises et donne lexemple

    Depuis une dizaine dannes, la ville de Chalon-sur-Sane est sensibilise aux questions lies lenvironnement. La rduction des gaz effet de serre (GEC) est une problmatique pla-ntaire, que nous devons ramener lchelle individuelle, estime Gilles Manire, adjoint aumaire de Chalon-sur-Sane, charg de lenvironnement. Ce que les Etats ne parviennent pas faire, nous pouvons le russir par des gestes simples dans notre vie quotidienne. La res-ponsabilisation de chacun est primordiale .Reconnue, en 2003, ville-test pour le programme europen Privilges (Projet dinitiativedes villes pour la rduction des missions de gaz effet de serre), dont le but est de parveniraux objectifs de Kyoto en trois ans au lieu de dix lchelle dun territoire urbain, Chalon-sur-Sane a dj rduit de 5,2% ses missions de CO2, deux ans seulement aprs la mise enuvre du projet.La ville sest engage dans un programme dinformation, de sensibilisation et dincitationauprs des collectivits, des entreprises et des particularisations, afin quils apprennent ma-triser leurs missions de CO2. Le budget, 711711euros pour trois ans, est financ 50% parlUnion Europenne. Le solde est partag entre WWF France, (25%), la municipalit (14%),lAgence de lenvironnement et de la matrise de lnergie (Ademe) (5,5%), et par la Maisonde lEnvironnement (5,5%), une association cre en 1991 par la municipalit.Les mthodes danimation sont multiples : expositions, mallettes pdagogiques en directiondu grand public et des coles, colloques, enqutes, promotion du projet par le biais dun siteWebLes entreprises du Chalonnais sont aussi invites participer un plan daction co-industrielqui leur permet, notamment, dtablir un pr-diagnostic nergtique. Vritable bilan des fluxdnergie et des dchets, cet audit identifie les conomies potentielles en fonction des pro-blmatiques de chaque socit. Le pr-diagnostic nous a permis de diminuer de 400 tonnes par an nos rejets de CO2,constate Philippe Pensivy, directeur de la conserverie Val DAucy (175 salaris). Ce bilan nousconforte et nous encourage dans cette voie . Jai t pat par la faon dont le pr-dia-gnostic a t fait, avoue Laurent Deoux, directeur du garage Nedey (100 employs). Tout cequi concerne lnergie et le CO2 est tudi poste par poste, matriel par matriel, avec unrecul de deux ans sur la consommation. La question de la rentabilit est intgre, on nouspropose des solutions et un plan damortissement .Chalon-sur-Sane, 52 000 habitants, deuxime ple conomique de Bourgogne, a adoptdepuis 2002 une attitude volontariste allant au-del des prconisations du programme euro-pen. Cest aux collectivits locales de donner lexemple affirme Michel Allex, maire deChalon-sur-Sane. La municipalit a donc mis en place un plan municipal de matrise de leffet de serre. Parmi les nombreuses actions engages, la ville sest lance dans la construc-tion dun quartier HQE (Haute Qualit Environnementale), comprenant 150 logements chauffsau bois et 6000 m2 de jardins familiaux. En juin dernier, un test grandeur nature ralis lhtelde ville a permis de sensibiliser les employs municipaux la consommation dlectricit.Rsultat : 6 8 % dconomie.Pour Bernard Lasnier, charg de la communication de lAdeme Bourgogne, Chalon-sur-Sane a dj russi le pari de ne pas attendre le dernier moment pour prendre en compte lesgaz effet de serre. Mme sil est difficile de mesurer exactement le bilan des actions, la collectivit montre le chemin et sinvestit pour faire voluer les comportements individuels .

    Chalon-sur-Sane, de notre correspondante Agns Larose - extrait de Le Monde, 10 novembre 2004

  • 7La politique environnementale deChalon-sur-Sane

    La Ville de Chalon-sur-Sane donne lexemple de la prise en compte par une collectivitdune proccupation environnementale. Lengagement de la ville dans le programmeeuropen Life Environnement PRIVILEGES a instaur une dynamique locale, qui sestnotamment traduite par llaboration dun plan municipal de lutte contre leffet deserre, outil transversal et volutif. Ces objectifs se dclinent en matire damnagementurbain, de mesures de rduction de la consommation nergtique, et dincitationsauprs des citoyens.

    Pour plus dinformations, consulter le site www.programme-privilges.orgqui rassemble :

    - Les actes du colloque Ma ville face au changement climatique (novembre 2003) ; - Un recueil dinitiatives innovantes des petites et moyennes collectivits (voir ficheMontmlian en annexe) ; - Le Guide Entreprises, administrations : lenvironnement une pratique quotidienne ;- Le dossier Exposition universelle Aichi-Japon 2005 : Chalon-sur-Sane, reprsentantofficiel de la France

    Programme Privilges et Plan municipal de matrise de leffet de serre

    Une politique environnement

    Cration de la Maison de lenvironnement en 1991 Plan municipal de lenvironnement labor en 1993 Politique cyclable ds 1993 Charte de lenvironnement adopte en 1994

    des quipements structurants

    Rseau de 33 kilomtres damnagements cyclables Rseau de surveillance de la qualit de lair Station dpuration Dchetteries Collecte slective des dchets

  • 8Objectif

    3 ans (2002-2005): -5,2% des missions de GES

    Par des actions volontaires

  • 91. Ville amnageuse de territoire

    Quartier dhabitat de haute qualit environnementale- Dmarrage des travaux : juin 2004

    Des modes de dplacements doux favoriss - Desserte du site par les transports en commun :

    Toutes les habitations moins de 300m de larrt de bus

    - Mise en rseau cyclable et pitonAmnagements de zones scurises rserves au stationnement des deux-roues

    Une gestion conome de leau- Rcupration maximale des eaux de pluies de toitures

    700 1400 l de stockage pour une maison individuelleLogements collectifs : stockage permettant larrosage des espaces verts

    - Espaces verts : slection de vgtaux ncessitant peu darrosage

    - Logements : installation dappareils conomes en eauSanitaires double commande, mitigeurs, rducteurs de dbit

    Une matrise des consommations dnergie- Une nergie de chauffage peu polluante et renouvelable, le bois-nergie

    - Conception des btiments permettant une rduction des consommations nergtiques, systmes de climatisation proscrits

    - Eclairage public : utilisation de sources haut rendementSodium haute pression et iodures mtalliques

  • 10

    2. Ville productrice et distributrice dnergie

    Production dnergie renouvelable : bois

    - Rseau de chaleur urbain :Raccordement dune chaufferie bois de 4 MW sur le rseau de chaleur urbain, mise en service lautomne 2004

    Substitution de : 1000 tonnes de charbon 1000 tonnes de fioul lourd100 000 litr