Click here to load reader

Habits chinois

  • View
    1.409

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Text of Habits chinois

  • 1. LES HABITS TRADITIONNELS CHINOIS Mernama Baltic & Marie Estermann

2. INTRODUCTION 3. Le HanfuLe Hanfu ( ), aussi appel Hanzhuang (, "costume des Hans"), ou Huafu (), estle vtement traditionnel port par les Chinois Hans avant la dynastie Qing.Cependant, il ne faut pas confondre avec qipao, costume souvent considr commetypiquement chinois, mais en ralit un costume des Mandchous modernis par les Europens, lorigine pour les prostitues du vieux Shangai.Le Tangzhuang signifie littralement Costume de dynastie Tang. Tangzhuang est aussi uncostume des Mandchous apparu dans la dynastie Qing. Il ne faut pas non plus le confondreavec le kimono, le costume traditionnel japonais, qui est lorigine un driv de Hanfu. ORIGINELorigine du Hanfu remonte plus de trois millnaires ; il aurait t port par lelgendaire Empereur Jaune. Depuis le dbut, lhistoire du Hanfu (surtout dans les lites) estinsparable de celle de la soie dont on dit que la culture fut dcouverte par lpouse delEmpereur Jaune, Leizu. La premire dynastie historique stable connue en Chine, ladynastie Shang (- 1600 - 1000), a mis en place les bases du Hanfu : il est constitu dun yi, unetunique resserre aux poignets allant jusquaux genoux et tenue par une large ceinture, ainsique dun chang, une troite jupe allant jusquaux chevilles porte avec un bixi, une longueur detissu qui atteignait les genoux. On employait le vert et des couleurs primaires vives en raison delavance technique de lpoque. Le Hanfu est le costume traditionnel des Hans chinois. Il estapparu dans lpoque de Yandi et Huangdi, les deux empereurs qui vivaient au XXVe sicle avantJ.-C. (Yandi et Huangdi sont des anctres des Hans). Le Hanfu a rgn jusqu la fin de dynastieMing. Son existence a dur environ 4000 ans. Pendant cette priode, les Hans nont pas changles principales caractristiques de leurs costumes. 4. Durant la dynastie Zhou, qui met laccent sur les politesses et costumes, le Hanfu prend desformes prcises et formelles, surtout lors des occasions professionnelles. Lors de la dynastieHan, le Hanfu est compltement achev et vulgaris. Cest la dynastie Han quon doit le nomde leurs costumes (Han signifie la voie lacte en chinois).Cependant il faut bien noter que le Hanfu nest pas seulement le costume de la dynastie Han,mais plutt de la dynastie Yanhuang la dynastie Ming.Durant les dynasties qui suivent, les dtails du Hanfu ont un peu chang ; des nouveaux genresde Hanfu se popularisent, mais les principales caractristiques restent toujours invariables, limage de ce quelles furent pendant la dynastie Han. EVOLUTIONLa dynastie Han est une poque importante et remarquable de lhistoire chinoise, le peupleHan se forme durant cette priode. Avec la progression de la socit, la culture des Hans sedveloppe de faon florissante, atteint un niveau ingal dans les arts, les sciences, lconomieet lagriculture. Sous la dynastie Han, la Chine tait alors le pays le plus avanc dans le monde.Utilis la fois durant lre classique et lre moderne, et de par sa longue dure et son histoire,le Hanfu est une pice importante du patrimoine culturel du peuple Han. Maismalheureusement, cause de linvasion des Mandchous et linterdiction de porter le Hanfu aueXVII sicle, beaucoup de Hans pensent aujourdhui encore que les costumes de Mandchous telsque le Tangzhuang et le Qipao sont les costumes traditionnels des Hans chinois.Mais le Hanfu na pas compltement disparu dans le monde moderne. Durant des ftestraditionnelles chinoises, et des jours importants de lHistoire de Chine, on peut encore voir uneminorit de Hans habills en Hanfu, commmorer les anctres et patriotes, ou participer lacrrmonie de la majorit (). Il sagit dune crmonie traditionnelle durant laquelle lesjeunes Hans, gnralement de 16 22 ans, passent de ladolescence ladulte.Traditionnellement cest aprs cette crmonie quon les considre comme de vrais adultesavec des responsabilits familiales et sociales. Anciennement, tous les Hans adultes yparticipaient.Plusieurs costumes nationaux de pays dAsie de lEst et dAsie du Sud-Est se sont dvelopps surla base du Hanfu : tels que le kimono japonais, le hanbok coren, lo t thn vietnamien. 5. CARACTRISTIQUES PRINCIPALESLes caractristiques principales du Hanfu sont le col crois () et le rabat du tissu ct droit(). Il comporte souvent une ceinture la taille. Il donne aux gens une allure naturelle etfringante. Ces caractristiques le rend diffrent des costumes traditionnels des autres ethnies.Gnralement, le Hanfu se divise en deux grandes catgories : la version grand public, que lonporte tous les jours pendant le travail et la vie quotidienne, et celle que lon porte pour desoccasions plus spciales. Il y a plusieurs sortes de Hanfu de crmonie : le Shenyi ()comportant le Zhiju () et le Quju (), le Ruqun (), le Duanda (), le Paoshan(), le Aoqun () Exemple de HanfuParmi ces catgories, le Mianfu () est la tenue la plus solennelle porte par lempereur etses principaux ministres.Le Shenyi est une tenue de tous les jours pour les fonctionnaires locaux et les intellectuels, etpeut aussi tre port par les travailleurs ordinaires.Le Ruqun est rserv aux femmes.Les travailleurs agricoles et industriels, ainsi que les soldats, portent presque exclusivement leDuanda durant le travail.Les Hans traditionnels roulent leurs longs cheveux en chignon. La faon la plus simple de lesfixer est avec un Zan (). Les hommes portent aussi des Guan () et des Jin (), de types trs 6. varis. Les femmes peuvent avoir des coiffures de plusieurs formes au lieu du seul chignon pourles hommes, dcores par exemples de diverses sortes dpingles en mtal et de pierresprcieuses. Les Hans affectionnent galement les ornements en jade.Par contre, cause du changement de dynastie(Ming Qing) et la prise du pouvoir par lepeuple Man qui vit au nord de la Chine, le Hanfu est remplac par le costumetraditionnel du peuple Man (QiPao). Ainsi, le monde daujourdhui connat peu de chosesur le vrai costume traditionnel du peuple Han, qui reprsente la majorit de la populationchinoise. STYLES ET PERIODESUn vieux proverbe chinois dit que le rgne de chaque empereur commence lorsquil porte sesnouvelles robes. Les robes impriales de la dernire Dynastie Qing (1644-1911) donnent unelgitimit ce proverbe.Le vtement a t considr comme un symbole du statut pendant de nombreuses dynasties,et tait la marque de la position dun individu dans la socit. Par exemple, la fourrure dunrenard noir et la couleur jaune taient rserves aux fonctionnaires de haut rang et auxmembres de la famille impriale.Le grand public ntait pas autoris porter o mme possder de tels vtements, bien quilsfussent autoriss les vendre. Quiconque pris violer cette rgle tait soumis un srieuxchtiment et mme la peine de mort.Lancien peuple chinois se constituait de classes socials bien disctinctes. Chaque grade portraitdes vtements particuliers, et cest dailleurs grace lhabillement quon reconnaissait le statut dun individu. Divers symboles sont notamment exhibs sur les vtements afin de distinguerencore mieux les grades. Chaque priode a apport des changements de style. 7. Les robes convenant un empereur apportent aussi la chance au peuple. 8. DES MANCHES INCURVEES ET SEPAREES, DE LOURDES ENCOLURESLa Dynastie Qing est ne lorsque - les cavaliers du Nord-est- Mandchoues ont conquis laDynastie Ming de lEmpire chinois en 1644. Toutefois, en terme de culture, de tradition etcoutumes et de science, les Mandchoues avaient beaucoup apprendre des Chinois hautementdvelopps.Ils ont accept non seulement le systme avanc des fonctionnaires dtat, mais aussi lesidogrammes chinois, leurs rituels, leurs coutumes, et mme lidologie et la religion. Aprsleur conqute, si les Mandchoues admiraient la culture chinoise ils gardaient toutefois la fiertde leurs propres racines.Avant quils ne stablissent, les vtements de voyage taient ce quils possdaient de plusprcieux. Ils consistaient principalement en peaux danimaux, tailles dans la forme de lanimalmort pour maximiser lusage du matriau brut.La garde-robe impriale doit aux traditions Mandchoues ses manches en forme de jambires decheval et les lourdes encolures spares. Comme les Mandchoues gagnaient leur vie enchassant dans les montagnes du nord-est, ils devaient se protger du froid. Ils portaient delongues manches incurves, qui pouvaient recouvrir leurs mains, et la lourde encolure sparevisait aussi protger les chasseurs du froid durant les longues chevauches.Toutefois, les manches finirent par devenir une gne dans la vie quotidienne la courimpriale. Les fonctionnaires de la cour les gardaient roules la plupart du temps, et ne lesdroulaient que lorsquils devaient saluer quelquun de nouveau.Cet habit, port au dbut par lempereur et ses fonctionnaires, a finalement t adopt partous. Ainsi, cest devenu un rituel pour le peuple chinois que de relever leurs manches en lesroulant, et de les drouler pour accueillir un tranger.LA TOGE LA PLUS ELABOREE SUR TERREAvant quune toge ne soit autorise toucher le corps dun empereur chinois de la DynastieQing, elle devait passer par deux ans et demi de travail aux mains des tailleurs de la cour. Il yavait au palais une boutique spciale de tailleur seulement pour confectionner les vtements.Les modles et les coupes y taient dvelopps et devaient tre approuvs par lempereur etles plus hauts fonctionnaires. Puis les patrons taient transmis aux fabricants de soie. Lorsquele tissu tait prs, il tait coup par un autre artisan et transmis un troisime pour tre cousuensemble et finalement brod. 9. Seuls les fils les plus fins taient utiliss pour les broderies - mme ceux faits dor vritable.Lempereur employait 500 artisans pour les points de couture et encore 40 pour les broderiesdor.UNE ROBE POUR CHAQUE OCCASIONLa garde-robe impriale durant la Dynastie Qing, incluait des toges et des robes de crmoniede toutes sortes. Il y avait des robes pour les clbrations, des robes spciales pour lesoccasions crmonielles, des vtements de voyage, et des vtements pour le mauvais temps,