Immunologie Expose

  • View
    469

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

exposé immunité

Text of Immunologie Expose

Immunologie Gnrale

Introduction I. Le systme immunitaire reconnat le Soi du Non Soi. II. Types dImmunit 1. Limmunit naturelle/ inne / non spcifique 2. Limmunit acquise / Spcifique les 2.1/ Les Cellules de limmunit spcifique et organes du systme immunitaire

2.2/ Comment seffectue lidentification de lantigne par les lymphocytes? 2.3/ Les types de la rponse immunitaire spcifique 2.3.1/ Rponse Immunitaire Mdiation Humorale RIMH 2.3.2/ Rponse Immunitaire Mdiation Cellulaire RIMC 2.4/ La coopration cellulaire et la mmoire immunitaire

Introduction Limmunit dsigne les mcanismes de dfense dun organisme vivant contre des agents trangers (pathognes, cellules mortes, cellules cancreuses, allogreffe) susceptibles de menacer son intgrit et son bon fonctionnement.

Les outils de dfense de lorganisme visent soit empcher soit lentre des agents trangers, soit leur limination aprs invasion des tissus.

I/ Le systme immunitaire reconnat le Soi du Non Soi

Le systme immunitaire distingue les propres constituants de lorganisme c..d le Soi des lments trangers le Non Soi. Quels sont alors les marqueurs du Soi?

1/ Le Complexe Majeur dHistocompatibilit (CMH) Human Leucocyte Antigen (HLA) Nature: Protines portes par la membrane cytoplasmique. Types et proprits: 2 classes: CMHI: port par toutes les cellules noyau. CMHII: port par certaines cellules immunitaires (Lymphocytes et Macrophages).

.

Codes par 4 gnes situs sur le chromosomes 6: A ,B,C,D. Les 4 gnes sont polyallliques et codominants Les gnes sont rapprochs, taux de Crossing-over faible

6p21.369DP 47DQ

D

179DR

149 B 39 C

67A

DP

DQ

DR

B

C

A

CMHII CMHI Une norme diversit du CMH rendant impossible de trouver deux sujets CMH identiques sauf vrais jumeaux.

Autre rle du CMH: la surveillance immunitaire Lors du renouvellement des molcules du CMH, elles se lient des peptides issus des protines synthtises par la cellule formant ainsi un complexe peptide-CMH qui migre la surface de la cellule. 3 cas distinguer:

CMH-peptide du Soi = pas de Rponse Immunitaire (RI) CMH-peptide anormal = Soi modifi =Rpse Immunitaire

CMH-peptide viral = Soi modifi = Rponse Immunitaire

2/ Autres marqueurs du Soi: les groupes sanguins Nature: Glycoprotines enchsses dans la membrane des GR. Elles diffrent par la partie terminale des chaines glucidiques. Types: 2 marqueurs A et B, Les GR qui les portent dclenchent une raction dagglutination: Antigne A et antigne B.

2.1/ Systme ABO

Chaque sujet possde dans son srum des anticorps (agglutinines = Anticorps, lorigine de lagglutination) spcifiques des antignes qu'il ne possde pas sur ses globules rouges; ainsi : un sujet A est anti B un sujet B est anti A un sujet O est anti A et anti B un sujet AB n'est ni anti A ni anti B.

2.1/ Systme Rhsus Lantigne Rhsus ( dit aussi D) est prsent sur les hmaties (GR) des sujets dits Rh+ et absent chez les sujets dits Rh Exemple de problme li au Rhsus: Grossesse issue dune Mre Rh- et Mari Rh+ (homozygote) => bb Rh+ 1re grossesse => pas de problme (placenta est une barrire pour GR) A l'accouchement: quelques GR Rh+ du bb passent dans le sang de la maman Rh- => production dAc antiRh => Elimination des GR du bb du sang de la mre. Mais Les Ac anti-Rh persistent pour plusieurs annes dans le sang de la mre.

2me grossesse dans les mmes conditions => bb Rh+ Les Ac anti-Rh maternels traversent la barrire placentaire => agglutination des GR du bb => caillots sanguins => destruction des GR ftaux (hmolyse). Si lhmolyse est minime => ictre (jaunisse) chez le bb aprs laccouchement : cest la maladie hmolytique du nouveau n. Si lhmolyse est massive => mort du ftus in utero. Remarque: un traitement pour la mre suite la 1re grossesse permet dviter cet inconvnient. Il repose sur ladministration intra-veineuse dIgG anti-Rh.

II/ Types dimmunit1/ Immunit naturelle/ Inne/Non spcifique Inne et naturelle: Ses mcanismes sont fonctionnels ds la naissance, sans ncessiter dexposition pralable au microorganisme ou ses antignes. Non spcifique: nest pas dirige contre un type dtermin dagents trangers lorganisme, mais contre tous sans distinction. Ses lments constituent la premire ligne de dfense de lorganisme contre les agents infectieux.

1.1. Barrires naturelles de lorganisme Barrires physiques = mcaniques = anatomiques: Une peau intacte muqueuses (voies respiratoire) renforcs par les Poils, Cils. Barrires chimiques = biochimiques Acidit (estomac, urine, sbum, vagin ). Lysozymes: salive, larmes activit bactricide. Mucus: pige et emprisonne les agents trangers. Barrire cologique La flore commensale bactrienne de la peau et muqueuses.

1.2. La raction inflammatoire Les agents pathognes franchissent les barrires naturelles (Lsion) = Rponse Immunitaire localise dont les symptmes sont: Rougeur, Chaleur, Oedme et Douleur (CROD)vaisseau sanguin hmaties polynuclaire polynuclaires ralisant la diapdse microbes (coques) charde ou clou ou.. piderme derme pus Dbut de la raction immunitaire fibre nerveuse sensitive 14

Pntration des microbes

Orientation des elts actifs du systme immunitaire vers le lieu de linfection en librant des subces attractives = chimiotactisme) dont les mdiateurs inflammatoires (histamine, kinine).

Prostaglandines

Plaquettes Sanguines

Activation de ractions exergoniques

1.3/ La phagocytose Etapes missions de prolongements cytoplasmiques; germe enveloppe dans un sac membraneux: phagosome; Digestion suite la fusion phagosome-lysosome. Rejet des rsidus.

Les cellules phagocytes Les macrophages ou macrophagocytes ( signifie gros mangeurs) se comportent comme des amibes, fixes ou libres pouvant alors quitter la circulation. Autre groupe de phagocytes: polynuclaires Neutrophiles (impliqus dans le processus inflammatoire).

(microphages)

1.4. Le Complment Protines plasmatiques dont 9 principales (C1 C9), secrtes par diffrents tissus (foie, pithelium intestinal) et prsentes dans le serum ltat inactif. Activation en cascade = formation du Complexe dAttaque Membranaire CAM qui perfore la membrane (entre massive dH2O et de sels minx et clatement de la cellule cible).

Autres roles: attraction de phagocytes vers le site de

linflammation, activation de la libration de mdiateurs inflammatoires, facilite la phagocytose ( opsonisation). alterne) ou complexe immun Ac-Ag (voie classique).

Lactivation seffectue par: Antignes cellulaires (voie

2/ Immunit spcifique/ Acquise

Spcifique: La rponse immunitaire est dirige contre un antigne bien dtermin, qui est celui qui la dclenche Acquise: Il napparat quaprs un contact avec lantigne. A Mmoire: aprs un premier contact avec lantigne, elle le mmorise pour un ventuel nouveau contact, et la rponse serait ainsi plus rapide, plus importante donc plus efficace (Principe de la vaccination).

2.1/ Les Cellules de limmunit spcifique et les organes du systme immunitairea. Les Cellules de limmunit spcifique Types : lesLymphocytes B et les Lymphocytes T (T4 et T8). Naissance: tous dans la moelle osseuse. Maturation LB : dans Bone marrow ou moelle osseuse LT : dans le Thymus

ThymusL PrT

Moell e oss euse

LT mature

LB m ature

b. Les organes du systme immunitaire.Organes lymphodes Primaires Organes lymphodes Secondaires: Amygdales

Thymus Rate

Moelle osseuse

Ganglions lymphatiques

Production et maturation des lymphocytes T

Passage prolifration stockage des lymphocytes contact avec lantigne

2.2/ Comment seffectue lidentification de lantigne par les lymphocytes?

LT: Reconnaissance de lAg prsent par le CMH dune CPA Double reconnaissance

LB: Reconnaissance directe de lAg

2.3/ Les types de la rponse immunitaire spcifique 2.3.1/ La rponse immunitaires mdiation humorale RIMH La rponse immunitaire mdiation humorale fait intervenir: des LT4 = Helper ou auxilliaires des LB qui se diffrencient en plasmocytes les plasmocytes secrtent des Anticorps Ac spcifiques lAntigne Ag qui a dclench la Rponse immunitaire et que lon retrouve au niveau des humeurs (Plasma).

Les Anticorps (Ac) Protines plasmatiques et srique (Immunoglobulines=Ig) Rparties en 5 classes IgA, IgG, IgM, IgE, IgD Structure: en forme de Y, constitus de 4 chaines peptidiques identiques deux deux: 2 chaines lourdes CH et 2 chaines lgres CL. Chacune des chaines comporte une partie constante et une partie variable.

Les phases de la RIMH

SWF Opener.lnk

inflammation.swf

Induction Amplification Pse effectrice

Intervient surtout contre les antignes solubles (toxines), particules virales et bactries.

Induction Reconnaissance directe de lAg par les LB Prsentation de l antigne par les macrophages Reconnaissance et activation par les lymphocytes T4 . Elle lieu gnralement au niveau des organes lymphodes priphriques (ganglions lymphatiques, rate).

Amplification Prolifration : multiplication active pour former un clone Les lymphocytes T4 deviennent des lymphocytes helpers scrteurs dinterleukines, et des LT4 Mmoires. Diffrenciation des lymphocytes B en plasmocytes sous leffet des interleukines. Phase effectrice Libration d anticorps circulants (IgG) spcifiques lAntigne par les plasmocytes. Fixation de lAc sur lAg et formation du complexe immun aboutissant ainsi la neutralisation de lantigne.

2.3.2/ La rponse Immunitaire Mdiation Cellulaire RIMC

La rponse mdiation cellulaire fait intervenir: Des LT4 = Helper ou auxiliaires Des LT8 ou cytotoxiques Les LT cytotoxiques secrtent de la perforine qui perforent la membrane de la cellule cible entrainant sa de