Inf©rer des informations implicites. Analyse des ©valuations LIRE dans les ©valuations nationales CM2 de janvier 2011

  • View
    108

  • Download
    5

Embed Size (px)

Text of Inf©rer des informations implicites. Analyse des ©valuations LIRE dans les...

  • Page 1
  • Infrer des informations implicites
  • Page 2
  • Analyse des valuations LIRE dans les valuations nationales CM2 de janvier 2011.
  • Page 3
  • Rsultats aux valuations
  • Page 4
  • Dans le domaine du Lire (en jaune les items relatifs aux infrences et limplicite)
  • Page 5
  • Reprer des informations explicites et en infrer des informations implicites dans Le Miracle des choux Item 2 : Dans le pays o se droule lhistoire, la monnaie nest pas leuro ; quelle est lunit de monnaie utilise ? Justifie ta rponse . Dans le texte : elle le droula : au lieu du billet de dix roubles, ctait limage du japonais . Item 3 : Les deux fillettes sappellent Olga et Doussia. Laquelle est la plus ge ? Entoure le passage du texte qui permet de le savoir . Rponse attendue : Doussia. Passage entour : Lane se lamentait dun ton navr, comme une adulte : - malheur de malheur ! Que va-t-il nous arriver ? Elle va nous chasser, et o irons-nous ? Olga, abaissant les coins de sa bouche triangulaire, rptait aprs sa sur : o irons-nous ? . NB : la petite Olga nest pas accepte car cela ne permet pas de dduire que cest la plus petite des deux enfants.
  • Page 6
  • Reprer des informations explicites et en infrer des informations implicites dans Le Miracle des choux Item 4 : Pourquoi les fillettes regardent-elles avec des yeux merveills ? Rponse attendue : toute explication mentionnant le caractre exceptionnel et inespr, quasi miraculeux, de la chute, du camion, des deux choux. Item 5 : Dans la phrase Doussia sortit de sa poche le prcieux rouleau. Elle le droula . Le pronom Elle remplace : _________ ; Le pronom le remplace : ___________. Rponse attendue : elle remplace Doussia / le remplace rouleau.
  • Page 7
  • Reprer des informations explicites et en infrer des informations implicites dans lextrait de La Fabrique et autres nouvelles Item 21 : O se droule la vie du chien Bfort ? Justifie ta rponse. Rponse attendue : toute formulation indiquant que la vie du chien Bfort se droule la campagne ou plus prcisment dans une ferme. Llve justifie sa rponse partir des lments suivants : Bfort est un chien de berger qui garde les vaches . Item 24 : Recopie une phrase du texte qui montre que le chien sait se faire obir des vaches. Rponse attendue (une des phrases suivantes) : il les tenait bien rassembles / il avait tt fait de les ranger sur le bord / ce ntait pas le genre de chien hargneux toujours bousculer les btes, les harceler / il se contentait daboyer un coup, pour faire savoir quil tait l / il dressait la tte, il faisait un pas et a suffisait, tout rentrait dans lordre / les vaches le craignaient / elles le respectaient .
  • Page 8
  • Reprer des informations explicites et en infrer des informations implicites dans Vivre dans le Grand Nord Item 59 : Explique pourquoi on dit dans le texte que la banquise pourrait mme disparatre totalement durant lt dici 2040 . Rponse attendue : toute explication indiquant que la banquise pourrait disparatre parce quelle fond cause du rchauffement de la plante. Item 60 : Quelles sont les activits traditionnelles des Inuits ? Rponse attendue : toute formulation indiquant que les peuples Inuits pratiquent la chasse, la pche et la fabrication de vtements et dobjets en peaux de btes.
  • Page 9
  • Reprer les effets de choix formels (emplois de certains mots, utilisation dun niveau de langue bien caractris, etc.) et exprimer un point de vue, une interprtation et le justifier en se fondant sur le texte Le Miracle des choux Item 7 : Quand lauteur fait dire une des fillettes : Malheur de malheur ! Que va-t-il nous arriver ? Elle va nous chasser, et o irons-nous ? Que veut-il nous faire comprendre ? Rponse attendue : toute explication mentionnant que la perte de largent va avoir des comptences graves, car elle ne permet pas dacheter les choux qui constituent une source principale de nourriture et risque dentraner une grave sanction, celle de jeter les fillettes la rue.
  • Page 10
  • Item 22 : Lauteur parle du chien comme sil tait un tre humain. Souligne dans le texte trois mots ou expressions qui le montrent. Rponse attendue : Bfort, ctait plus quun chien : une personne / Quand il nous voyait dans la peine, les uns ou les autres, il tait plus malheureux que nous / Et comme berger pas son pareil / des btes comme celles-l, je dis quil en faudrait beaucoup pour apprendre aux gens aimer / je dirai mme elles le respectaient . Item 25 : Voici trois affirmations pour qualifier le chien Bfort : Cest un chien affectueux ; cest un chien malheureux ; cest un chien qui a beaucoup de qualits . Choisis celle qui te parat la plus juste et, en taidant du texte, explique ton choix. Rponse attendue : affectueux ou qui a beaucoup de qualits en argumentant bien son choix (ex. : il partage les motions des personnes / cest un chien attentif aux personnes et un remarquable chien de berger ). Reprer les effets de choix formels et exprimer un point de vue, une interprtation et le justifier en se fondant sur le texte dans La Fabrique et autres nouvelles
  • Page 11
  • Apprendre ce que lire veut dire (p.50) Il est rest dans ma mmoire le bricoleur de sens sopposant au faiseur de bruit quavait t mon client du matin. Faiseur de bruit, bricoleur de sens, chacun avait nou avec lacte de lire un malentendu particulier que ni la famille ni lcole navaient russi viter. Le premier, tout entier engag dans une besogne aride mais exigeante de juste prononciation, navait pas mme lide quun sens global tait dcouvrir derrire le bruit des mots. Le second prenait appui sur quelques mots- tremplins et bricolait des scnarios inspirs de sa vie quotidienne ou de fictions tlvisuelles. Ni lun ni lautre navaient eu la chance de comprendre ce que lire veut dire ; et, lorsque lon ne sait pas ce que lire veut dire, la lecture devient alors une activit sans objet.
  • Page 12
  • Ce que disent les programmes FRANAIS Faire accder tous les lves la matrise de la langue franaise, une expression prcise et claire loral comme lcrit, relve dabord de lenseignement du franais mais aussi de toutes les disciplines : les sciences, les mathmatiques, lhistoire, la gographie, lducation physique et les arts. La progression dans la matrise de la langue franaise se fait selon un programme de lecture et dcriture, de vocabulaire, de grammaire, et dorthographe. Un programme de littrature vient soutenir lautonomie en lecture et en criture des lves. Ltude de la langue franaise (vocabulaire, grammaire, orthographe) donne lieu des sances et activits spcifiques. Elle est conduite avec le souci de mettre en vidence ses liens avec lexpression, la comprhension et la correction rdactionnelle.
  • Page 13
  • 1 - Langage oral Llve est capable dcouter le matre, de poser des questions, dexprimer son point de vue, ses sentiments. Il sentrane prendre la parole devant dautres lves pour reformuler, rsumer, raconter, dcrire, expliciter un raisonnement, prsenter des arguments. Dans des situations dchanges varies, il apprend tenir compte des points de vue des autres, utiliser un vocabulaire prcis appartenant au niveau de la langue courante, adapter ses propos en fonction de ses interlocuteurs et de ses objectifs. [] Ce que disent les programmes
  • Page 14
  • 2 - Lecture, criture La lecture et lcriture sont systmatiquement lies : elles font lobjet dexercices quotidiens, non seulement en franais, mais aussi dans le cadre de tous les enseignements. Ltude des textes, et en particulier des textes littraires, vise dvelopper les capacits de comprhension, et soutenir lapprentissage de la rdaction autonome. Ce que disent les programmes
  • Page 15
  • Lecture La lecture continue faire lobjet dun apprentissage systmatique : - automatisation de la reconnaissance des mots, lecture aise de mots irrguliers et rares, augmentation de la rapidit et de lefficacit de la lecture silencieuse ; - comprhension des phrases ; - comprhension de textes scolaires (noncs de problmes, consignes, leons et exercices des manuels) ; - comprhension de textes informatifs et documentaires ; - comprhension de textes littraires (rcits, descriptions, dialogues, pomes). Llve apprend comprendre le sens dun texte en en reformulant lessentiel et en rpondant des questions le concernant. Cette comprhension sappuie sur le reprage des principaux lments du texte (par exemple, le sujet dun texte documentaire, les personnages et les vnements dun rcit), mais aussi sur son analyse prcise. Celle-ci consiste principalement en lobservation des traits distinctifs qui donnent au texte sa cohrence : titre, organisation en phrases et en paragraphes, rle de la ponctuation et des mots de liaison, usage des pronoms, temps verbaux, champs lexicaux. Ce que disent les programmes
  • Page 16
  • Littrature Le programme de littrature vise donner chaque lve un rpertoire de rfrences appropries son ge, puises dans le patrimoine et dans la littrature de jeunesse dhier et daujourdhui ; il participe ainsi la constitution dune culture littraire commune. Chaque anne, les lves lisent intgralement des ouvrages relevant de divers genres et appartenant aux classiques de lenfance et la bibliographie de littrature de jeunesse que le ministre de lducation nationale publie rgulirement. Ces lectures cursives sont conduites avec le souci de dvelopper chez llve le plaisir de lire. Les lves rendent compte de leur lecture, expriment leurs ractions ou leurs points de vue et changent entre eux sur ces sujets, mettent en relation des textes entre eux (auteurs, thmes, sentiments exprim