Journal Intime D'une Anorexique témoignage - Eki- ?· Journal Intime D’Une Anorexique Dernière Heure,…

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Journal Intime DUne Anorexique Dernire Heure, 26 fvrier 2005

    Traduction : Raymond Pelletier

    Photos : Cynthia Vice Acosta

    TTTTTTTTMMMMMMMMOOOOOOOOIIIIIIIIGGGGGGGGNNNNNNNNAAAAAAAAGGGGGGGGEEEEEEEE

    6 ans sous lemprise de la maladie

    JJoouurrnnaall IInnttiimmee DDuunnee AAnnoorreexxiiqquuee

    Quand Kathy White regarde sa fille Anna, elle se souvient, soulage, du miracle qui lui est arriv. Pendant six ans, Anna, maintenant ge de 22 ans, a souffert danorexie. Elle fondait vue dil, ce qui a failli lui coter la vie. Aujourdhui, la jeune fille tourne enfin la page, libre de sa terrible maladie.

    Un jour, les mdecins on annonc Kathy une affreuse nouvelle : il ne restait plus que quelques jours vivre sa fille

    Anna, qui avait perdu du poids de faon radicale. La taille de la jeune femme tait tellement petite que Mme White pouvait Lencercler avec ses deux mains. Convaincue de la mort imminente de sa fille, Kathy, terrasse, avait mme planifi les funrailles dAnna. Or, aprs 14 mois dhospitalisation, Anna a surmont la maladie et a retrouv un poids sant. Tout au long de son combat, elle a tenu un journal intime qui nous permet de comprendre ce qui se passe dans la tte dune anorexique. Elle espre aujourdhui que ses notes quotidiennes permettront dautres femmes souffrant danorexie de remporter la lutte contre cette maladie. Anna, une assistante lhpital St. James Paget, prs de Great Yarmouth, en Angleterre, dclare : Je sens que jai finalement le plein contrle sur ma vie. Jai eu peur quand le mdecin a dit que je risquais de mourir en moins de sept jours, mais jtais encore sous lemprise de lanorexie. Dtermine gurir, jai commenc prendre du poids. Ma mre a pass six ans se battre avec les autorits comptentes pour que lon me donne le traitement appropri. Je lui dois ma survie. Sans elle, je ne serais pas ici aujourdhui. Jai tenu un journal dans le but de fournir des renseignements pertinents sur le mal sournois quest lanorexie. Anna, qui poursuit actuellement ses tudes pour devenir une infirmire diplme, a commenc souffrir danorexie 15 ans, la suite de la sparation de ses parents. Avant cette rupture, elle ressemblait toutes jeunes filles de son ge et prsentait un poids normal. Elle mesurait 1,62m (5 pi 4 po) et pesait 51 kg (112 lb). Sportive, elle sadonnait la natation ainsi qu la course de fond et dfendait les couleurs de la rgion de Bedfordshire. Jtais tellement dsespre de la sparation de mes parents que a me semblait la seul moyen de tenir le coup, raconte-t-elle. Et puis, jai perdu le contrle. Jai arrt de djeuner et de dner. La perte de poids a t manifeste. Javais commenc un nouveau cours au collge et, Nol, je faisais peur voir! Je ne subsistais quen mangeant des sucettes. Et javais tellement froid que je me couvrais de plusieurs couches de vtements! En mai 2000, on a rfr Anna une unit psychiatrique de Bedford afin de la soumettre un traitement : Jai accept dautant plus volontairement que je savais que toute rsistance me vaudrait une sanction en vertu de la Loi sur la sant mentale. En fait, je navais pas le choix. Javais 17 ans, jtais squelettique et je me complaisais dans mon anorexie. Je cachais des paquets de laxatifs dans mon garde-robe. Qui plus est, aprs chaque repas, je mentranais comme une folle dans ma chambre pour liminer les calories.

  • Journal Intime DUne Anorexique Dernire Heure, 26 fvrier 2005

    Traduction : Raymond Pelletier

    Photos : Cynthia Vice Acosta

    Cest pendant son sjour en psychiatrie quelle a commenc tenir son journal qui, dit-elle, la aide comprendre ce quelle vivait : Je suis heureuse davoir crit ce journal qui montre dans quel tat desprit jtais pendant ma souffrance. Anna a obtenu son cong six mois plus tard. Elle navait fait aucun progrs. Mme White, qui demeure proximit de sa fille Lowestoft, prs de Great Yarmouth, raconte : Jtais compltement dsespre. Anna a quitt lunit parce quon ne savait pas comment la soigner. Elle perdait du poids constamment et avait lair dune morte. Sa peau et ses yeux taient jaunes. Jai crit au mdecin-chef des services de la sant publique de Bedfordshire pour lui demander son aide. Je ne pouvais tout de mme laisser ma fille mourir. Deux semaines plus tard, alors quAnna tait son plus maigre, on ladmettait dans une autre unit psychiatrique lhpital Bedford. Elle navait plus que la peau et les os, et lon craignait pour sa vie. Linfirmire du service de psychiatrie la dirige vers un spcialiste des troubles alimentaires Kent, o les mdecins ont annonc Anna quil lui restait moins dune semaine vivre. Des tests ont dmontr que son cur tait enfl, que ses reins se refermaient et que son foie tait en partie atrophi. Mme White, qui une autre fille, Louise, 25 ans, confie : Je ne pouvais croire ce que les mdecins nous racontaient. Ma fille tait un squelette ambulant et voil quon me disait quelle serait morte dans une semaine! Elle avait t hospitalise pendant six mois et tout ce quoi je devais penser, ctait ses funrailles? Chaque jour, jattendais un appel tlphonique de lhpital mannonant sa mort Puis, il y a eu un lger changement. Le poids dAnna est mont 42 kg (92 lb) et, en juin 2001, aprs une hospitalisation de six mois, la jeune fille recevait son cong. Anna a gagn trois autres kilos, puis elle a maintenu son poids pendant 18 mois, et ce, mme si elle tait retourne au collge pour obtenir son diplme. Lentement, jai repris confiance en moi, enchane Anna. Un soir au collge, je me suis attarde devant le kiosque du Service de la sant nationale. Jai t inspire par lide de devenir infirmire et je pense que a t un tournant dcisif dans ma vie. Je savais que je devais rester en dehors de lhpital pendant trois ans avant de recevoir ma formation dinfirmire et jtais dtermine remporter mon combat contre lanorexie. Je voulais que ma mre soit fire de moi. Jai obtenu mon diplme avec distinction, jai appris conduire et jai repris confiance. Je savais que je devais vaincre

    lanorexie si je voulais raliser mon rve. Trs lentement, jai gagn du poids Anna pse maintenant 51 kg (112 lb). Elle commencera ses stages dinfirmire en septembre. Jai beaucoup de temps rattraper, dit-elle, et je ne voudrais pas compromettre ma carrire prsent. Jai prouv que je pouvais vaincre lanorexie, et il me tarde de vivre ma vie pleinement. Jai failli mourir. Je ne veux pas que a se reproduise Mme White ajoute : Je suis fire dAnna. Je ne pensais pas voir le jour o elle serait bien. Je croyais ma fille perdue jamais et voil quelle mest redonne.

    LLAAnnoorreexxiiee,, aauu JJoouurr llee JJoouurr

    Durant ses 14 mois dhospitalisation dans diverses cliniques de psychiatrie de Bedford et de Kent, Anna White a tenu un journal intime qui montre le terrible combat que mnent les anorexiques et les montagnes russes motionnelles qui ne cessent de les torturer. Elle espre que ces notes personnelles serviront dinspiration celles qui souffrent danorexie et les aideront dans leur combat. LE 4 MAI 2000 : LE DPART Quelquun sait-il vraiment quand, pourquoi, comment? Autant de questions que lon ne cesse de se poser. Quelquun sait-il vraiment et, surtout, quelquun comprend-il? Je ne comprends pas. Et pourtant je suis une victime, la victime de ce mystre, de cette nigme. Jcris ces notes dans le but de trouver des rponses face linconnu et de vous aider un jour comprendre ou tout le moins vous aider entreprendre le long combat contre lanorexie. Mon propre combat vient tout juste de dbuter. LE 5 MAI 2000 Je vais aider cest une promesse que je fais. Je promets dutiliser mon exprience et ce cauchemar dont je ne peux me sortir comme moyens pour aider des gens comme vous tre mieux. Je vais voir la lumire au bout du tunnel. Avec mon aide, vous le pourrez, vous aussi. Nayez pas peur, continuez tourner les pages de My Life, qui est la vie que vous vivez maintenant. Le livre peut vous donner des rponses que je nai jamais eues.

  • Journal Intime DUne Anorexique Dernire Heure, 26 fvrier 2005

    Traduction : Raymond Pelletier

    Photos : Cynthia Vice Acosta

    LE 11 MAI 2000 Je nai jamais eu aussi froid! Je ne me suis jamais sentie aussi fatigue et aussi dprime! Je me sens ridicule : un moment, je pleure, et lautre, je me fche. Je men prends tout le monde; je ris ou je souris faussement. Je me sens grosse. LE 13 MAI 2000 Je me sens grosse. Je sais que je mnerve quand il est question de poids, mais je me sens grosse. On menlve tout contrle. Jai cette rage en moi qui ne demande qu sortir. Je ne veux pas que lon me force manger ou quon me regarde pendant que je mange. Je dteste la nourriture et je dteste lendroit. Jai mme limpression davoir gagn du poids. Je nai aucun contrle sur ce qui se passe en moi et, pire encore, sur tout ce qui sort de moi. Jai limpression davoir gagn du poids. Pourquoi suis-je si proccupe? Nest-ce pas la raison pour laquelle je suis ici? Je savais que a arriverait. Je ne sais plus si cest vraiment a que je veux. Je veux tout abandonner et faire ma manire. Le petit-djeuner je le dteste!

    LE 14 ET 15 MAI 2000

    Je suis sur la bonne voie. En une semaine, jai gagn deux livres. a me fait peur. En fait, je suis ronge par la peur, mais je garde le sourire. Je souris pour ma mre et, avec un peu de chance, je sourirai bientt pour moi. Mais je me sens tellement grosse! Rassasie et bouffie tout le temps. Non seulement je me creuse la tte pour compter les calories, mais je mentrane galement avec des haltres. Dans trois ou quatre semaines, je pourrai faire une marche avec maman. Cest mon but ultime et mme si je peux affirmer que je me sens mieux, ce que je vis est horrible. Mon ventre pend. Je sens que lon me pousse dans le dos. On me fait ingrer trop de nourriture et on augment