Journal PASSERELLES n°11

  • View
    216

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Consulter le journal interne du Groupe Hospitalier "Passerelles" N11 (juillet 2014)

Transcript

  • N11 Juillet2014

    2 PORTFOLIO3 LE POINT SUR> Bilan positif pour le laboratoire B2P> Amlioration des consultations4 > Donnes mdicales informatises

    LUNIT DE RECHERCHE CLINIQUE

    5 RENCONTRE AVEC> Les assistantes sociales du personnel6 GRAND ANGLE> LURC, pour une recherche de qualit

    8 > Technicienne dtude clinique9 > Un jour au cur de lAP-HP12 DCOUVRIROprations travaux

    PAGE 6

    Le journal des Hpitaux Universitaires Saint-Louis, Lariboisire, Fernand-Widal

  • Mai 2014 Journe AVC

    Dans le cadre de la Journe Nationale de lAVC, une confrence grand public a eu lieu la Mairie du 18e avec

    le Pr STAPF, neurologue Lariboisire et le Pr Drouet, responsable du C.R.E.A.T.I.F., clinique danticoagulation de Lariboisire. Une sance riche en interaction avec les

    nombreux participants qui ont rpondu prsents.

    Passe

    relle

    sn

    11

    2

    Ces premires semaines passes rencontrer les chefs de ples, lquipe de direc-

    tion, les porteurs de projets ont

    confort lide que javais des h-

    pitaux Universitaires Saint-Louis,

    Lariboisire, Fernand-Widal. Le

    projet mdical est solide, struc-

    tur, les quipes ont su mettre en

    place des rorganisations impor-

    tantes et courageuses pour ren-

    forcer loffre de soins et la qualit

    de la prise en charge. La bonne

    gestion mdico-administrative du

    GH porte avec la communaut

    mdicale et lensemble de lenca-

    drement a permis de lancer des

    projets ambitieux pour le Groupe.

    Je suis heureuse de massocier ce

    numro de 11 Passerelles en tant

    que nouvelle directrice du Groupe

    hospitalier. On retrouve dans ce

    journal quelques-uns des enjeux

    du Groupe Hospitalier comme lin-

    formatisation du dossier mdical,

    la certification des laboratoires ou

    encore la structuration de lunit

    de recherche clinique. Ce journal

    contribue faire connatre lacti-

    vit des services, valoriser les ini-

    tiatives, partager les expriences,

    mieux comprendre les enjeux,

    visualiser les investissements et

    travaux raliss...

    Je vous en souhaite une agrable

    lecture.

    A SEST PASS DANS LE GH

    Avril 2014 Semaine du Dveloppement Durable du GH Le GH sest mobilis pour la 2me dition de la journe Dveloppement Durable. Des stands dinformation, des animations et des ateliers ludiques ont t tenus sur les trois sites, par des professionnels du GH et des partenaires extrieurs (Mairie de Paris, Mutuelles Familiales).

    Avril 2014EOS un nouvel appareil innovant

    en imagerie osto-articulaire inaugur ! LHpital Lariboisire et le Centre de Radiologie

    Imagerie Mdicale Paris Centre -Bachaumont (IMPC) ont acquis un systme de radiologie EOS

    dans le cadre dun Groupement de Coopration Sanitaire (GCS)

    Juin 2014Journe portes ouvertes du SSR de Fernand-Widal

    Cette 1re dition a attir de nombreux professionnels du GH ainsi que les partenaires de la ville et du territoire.

    Des ateliers anims par les rducateurs, infirmires, mdecins, aide soignants, assistants sociaux ont permis

    dchanger autour des parcours de soins et de rducation du patient g hospitalis en SSR.

    >

    >Mai 2014 Les 14me Foules de Saint-Louis 142 personnes ont couru les 4 et 8 kms autour du canal St Martin. Les sportifs de Fougre 6 lhonneur !

    Mai 2014 Le Centre Universitaire de Diabte et de ses Complication inaugur ! Martin Hirsch, Directeur Gnral de lAP-HP a inaugur jeudi 22 mai 2014 le CUDC de lhpital Lariboisire. Cette structure ambulatoire originale et multidisciplinaire a accueilli 4298 patients depuis son ouverture, en septembre 2013.

    > >

    Mai 2014Journe Mondiale Sans Tabac

    Le Comit de prvention du tabagisme du GH, les tudiants de lIFSI, les Mutuelles du GH, la mdecine du travail, les quipes dittiques et du service de pneumologie,

    se sont mobiliss comme chaque anne, avec nergie pour sensibiliser le personnel ainsi que les visiteurs

    (hall de Saint-Louis et galerie bleue de Lariboisire).

    >

    >

    >

    Eve Parier

  • Pass

    ere

    lles

    n1

    1

    3

    Avril 2014 Semaine du Dveloppement Durable du GH Le GH sest mobilis pour la 2me dition de la journe Dveloppement Durable. Des stands dinformation, des animations et des ateliers ludiques ont t tenus sur les trois sites, par des professionnels du GH et des partenaires extrieurs (Mairie de Paris, Mutuelles Familiales).

    Aprs son valuation en mars 2014, le laboratoire B2P attend la dcision du Comit Franais dAccrditation (COFRAC).

    La dmarche daccrditation du laboratoire B2PAfin de garantir la qualit des rsul-tats rendus aux patients et aux pres-cripteurs, le laboratoire B2P, auquel appartiennent toutes les structures de biologie mdicale du GH, a lobli-gation de faire valuer ses pratiques par le COFRAC. La premire valuation concernait deux examens, le dosage de la troponine et la numration glo-bulaire et plaquettaire (NGP).

    Un bilan plutt positif10 carts ont t constats par rap-port au rfrentiel daccrditation (norme NF EN ISO 15189), dont un seul tait critique : des ractifs stoc-ks une temprature trop basse. Les autres carts concernaient la gestion des stocks, un manque de traabi-lit lors de la formation des nouveaux personnels et quelques procdures non rdiges. Lors de la restitution finale, les valuateurs ont accord au LBM B2P leur confiance dlivrer

    des rsultats dexamens de qualit et amliorer en continu son systme de management. Les valuateurs ont galement relev des points forts (comptence et matrise des activits par les personnels, logiciel de gestion documentaire GESDOC, convention signe avec les services cliniques, dynamique dans lamlioration conti-nue de la qualit) et des axes dam-lioration (harmonisation de la gestion documentaire entre les diffrentes structures, amlioration de la gestion des stocks, plans dactions tablir et

    suivre). La dcision finale daccrdi-tation sera prise par le Directeur Gn-ral du COFRAC.

    La suite : de 2014 2020Seuls deux examens de biologie (4% des actes du LBM) ont t valus. La dmarche daccrditation est actuelle-ment dploye tout le LBM B2P car 100% de son activit doit tre accrdi-te au 1er novembre 2020 !Nathalie Schnepf, Roland Chantme, Andr Desproges

    Structure de consultations pluridisciplinaires, la Poli-clinique mdico-chirurgicale(PMC) inclut un secteur de prlvement et la Permanence dAccs aux Soins de sant. Elle a vu son activit augmenter de 2,21% en 2013. Le Bureau Central des Rendez-vous (BCRV) assure la prise de rendez-vous en lien avec la PMC.

    Un projet prioritairePMC et BCRV sont inscrits dans un projet prioritaire dam-lioration de laccessibilit des consultations - dclinaison du plan stratgique AP-HP - qui se traduit par : Linstauration dune gouvernance avec un Conseil de Consultations en charge des orientations stratgiques pr-sid par le Pr Alfred Mahr, une Equipe Oprationnelle et un mdecin coordonnateur, le Dr Imad Abboud, La fluidification du parcours de soins par :- lamlioration de laccessibilit tlphonique, avec un numro unique de prise de RDV depuis le1er fvrier 2014 : 01.42.49.93.35- la redfinition des fonctions entre accueil principal, accueil

    secondaire et BCRV,- une valorisation des potentiels des personnels,- le dploiement du dossier patient informatis dj usit en consultation durologie.

    Des actionsDautres actions ont galement t inities, comme llabo-ration dune charte de fonctionnement permettant tout nouveau professionnel de disposer des rgles applicables, la mise en uvre dun centre dappels ddi, lactualisation de la signaltique pour rendre la PMC accessible et lisible pour tous...

    Un projet qui contribue accroitre lattractivit, renforcer la scurit et la qualit des soins et offrir la population des prestations forte valeur ajoute. Yasmina Carrion, Anne Lubert, Sverine Makouche, Dorothe Romand, Claire Lansac

    PROJETS PRIORITAIRES

    Amliorer laccessibilit des consultations

    STRATGIE

    Bilan positif pour le laboratoire de biologie mdicale B2P

  • Passe

    relle

    sn

    11

    4

    Linformatisation des donnes mdicales se gnralise, permet-tant un gain de temps, de scu-rit, defficacit Explications de Philippe Leca, Directeur Usagers, Systme dInformation Qualit Risques.

    Quels sont les lments du dossier patient informatisdisponibles en ligne ?La partie dossier mdical est compl-tement informatise sur le GH majori-tairement dans le logiciel Middlecare. Pour le dossier de soins, certains ser-vices sont informatiss (Middlecare, Actipidos). La prescription des chimio-thrapies est informati-se sur le GH

    (Chimio) ainsi que la prescription des mdicaments sur Lariboisire et Fer-nand Widal (Phedra).

    La situation est-elle identiquesur les trois hpitaux du GH ?Pour Lariboisire et Fernand-Widal lensemble du dossier mdical est accessible par Middlecare avec des

    accs limagerie et aux rsultats biologiques. Pour Saint-Louis, Mid-dlecare est loutil le plus utilis et dispose de ces mmes fonctionnali-ts. Certains documents ne sont en-core disponibles que dans Mdiweb (les comptes rendus de TEP et des ranimations par exemple) mais devraient tre intgrs dans Middle-care en 2014.

    Est-ce quil est possible de consulter le dossier dun patient depuis les 3 sites ? Oui, pour le personnel mdical, sur demande. Ainsi un mdecin peut consulter le dossier lectronique dun patient de lautre site. Nous sommes en train de simplifier les dmarches pour disposer de ces accs. A terme lobjectif de lAPHP est davoir un dossier patient unique pour tous les sites.

    Les paramdicaux peuvent-ils disposer dun accs au dossier mdical informatis ? Oui, pour consulter les dossiers des patients de l