Click here to load reader

La Deforestation en Asie - etab.ac- · PDF file•-EVOLUTION DES SURFACES DE FORETS •-LES CONSEQUENCES 1.2.3 •-CONSOMMATION DE BOIS PRESENTATION DE LA DEFORESTATION •- EN ASIE

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of La Deforestation en Asie - etab.ac- · PDF file•-EVOLUTION DES SURFACES DE FORETS...

  • LA DEFORESTATION EN ASIE

  • -LA DEFINITION

    -HISTORIQUE

    -LA REPARTITION MONDIALE

    -EVOLUTION DES SURFACES DE FORETS

    -LES CONSEQUENCES 1.2.3

    -CONSOMMATION DE BOIS

    PRESENTATION DE LA DEFORESTATION

    - EN ASIE DU SUD-EST

    -LES FORETS DASIE DU SUD-EST

    -LHUILE DE PALME OU LA FORET

    -BIOGRAPHIE

    LA DEFORESTATION EN ASIE

  • Larbre qui cre la fort... et la plante qui ltouffe.

    Annie BOUGUERRA

  • Il y a 5000 ans, ctait une fort

    Centre ville de Shanghai.source: www.baidu.cn

  • Et si..... cest le dernier arbre de la terre??

  • La dforestation est le phnomne de rgression des surfaces couvertes de fort. Elle rsulte des actions de dboisement puis de dfrichement, lies l'extension des terres agricoles, l'exploitation des ressources minires du sous-sol, l'urbanisation, voire l'exploitation excessive ou anarchique de certaines essences forestires.

    Source:

    www.commencamarche.fr

    http://www.commencamarche.fr/

  • La dforestation est ancienne. Elle a commenc selon Williams ds la fin de

    la prhistoire, avec une nette corrlation spatio-temporelle entre le recul des

    forts et la densit de la population humaine en zone tempre, mme si des

    populations assez denses ont aussi pu localement vivre dans la fort sans la

    dtruire, en zone tropicale (ex : amrindiens, populations d'afrique noire et

    de l'actuelle Indonsie). Un cas historique tudi et mdiatis a t celui de

    l'le de Pques dont la surexploitation par les Pascuans a provoqu la chute

    de leur culture et de leur population. Un modle mathmatique12 a tabli

    que leur population n'aurait pas du dpasser 2000 habitants pourqu'ils

    puissent durablement survivre sur l'le sans puiser la ressource forestire qui

    leur tait indispensable ; le palmier.

    Source: www.wikipedia.fr

    Historique

  • Les deux premiers pays destructeurs de forts pour 2000-2005 sont:

    Le Brsil, avec 3,1 millions ha/an dtruits ( 0,6% de dforestation)

    L'Indonsie, avec 1,8 millions ha/an dtruit ( 2% de dforestation)

    Prs des deux tiers des forts du monde sont concernes par une

    forte dforestation depuis deux sicles (le sicle tant un pas de

    temps court pour la reconstitution d'un cosystme forestier qui

    s'effectue sur plusieurs sicles, voire plus de 1000 ans sur les sols les

    plus difficiles), avec une aggravation du phnomne principalement

    dans 8 pays : Australie, Brsil, Chine, Inde, Indonsie, Fdration de

    Russie, Prou, Rpublique dmocratique du Congo. Les tats-Unis et le

    Canada ont stabilis la dforestation, mais la fort y a souvent t

    trs artificialise.

  • -10000

    -8000

    -6000

    -4000

    -2000

    0

    2000

    4000

    1990-2000

    2000-2005

    Evolution des surfaces de forts depuis 1990 (en 1000/ha/an)

    Source des

    lments chiffrs: www.wikipdia.fr

  • La dforestation expose quelquefois les sols aux rigueurs du climat : lessivage par les pluies non-freines par la vgtation emporte l'humus et dcouvrant la roche-mre.

    Les sols

    La dforestation cause la destruction d'habitats de milliers d'espces animales et vgtales, souvent condamnes disparatre. Elle est aussi un facteur de fragmentation copaysagre qui diminue la rsilience cologique des forts. Une valuation porte 3 le nombre d'espces disparaissant ainsi chaque heureLa fort est en effet le milieu terrestre qui abrite et nourrit le plus d'tres vivants.

    La biodiversit

    Les arbres contribuent plus que le reste de la flore au phnomne d'vapotranspiration et ce qui influence la pluviomtrie. Ils crent une hygromtrie locale importante en zone tropicale. Leurs racines vont chercher l'eau jusqu' plusieurs dizaines de mtres de profondeur, ou de distance.

    Hygromtrie

  • La fort absorbe la lumire, l o le sol nu renvoie l'nergie du soleil vers l'atmosphre (albdo). La temprature ambiante moyenne peut localement augmenter de plus de 10 C aprs une dforestation en zone tropicale. Ce rchauffement local modifie la pression atmosphrique, qui elle-mme influe sur le dplacement des masses d'air et des cellules de temptes. Les cycles pluviomtriques sont donc modifis l'chelle mondiale, provoquant scheresse et inondations anormales

    Les climats locaux

    Si les forts reprsentent 40% de la quantit de carbone de la biomasse sur Terre, on comprend que leur dgradation puissent faire doubler le taux de CO2 de l'atmosphre. Bien que les arbres absorbent jusqu' 20 % de CO2 en plus du fait mme de l'augmentation du taux de CO2 atmosphrique, la dforestation rejette 1,1 Gt de carbone chaque anne. L'effet sur le rchauffement climatique est donc considrable.

    Le rchauffement

    climatique

    La dforestation provoque une modification du climat l'chelle mondiale aussi bien qu' l'chelle locale.

  • les populations locales sont menaces par la dforestation dans leur mode de vie traditionnel. Disparition de patrimoines culturels lis la fort, et souvent la mort des

    populations autochtones : au vingtime sicle, au moins 90 tribus[rf. ncessaire] dpendantes de la fort ont disparu avec leur langue, leur savoir et leur culture.

    la dforestation n'amliore l'IDH des populations que temporairement, elle entrane un dclin de productivit des activits conomiques cause, par exemple, de

    l'puisement des ressources en bois ou la dgradation des pturages.

    L'conomie forestire, mais aussi rurale sont dtruites l o la dsertification ou les plantations industrielles suivent la dforestation. La dforestation au profit des

    cultures industrielles de soja ou de palmier huile entrane, outre un effondrement de la biodiversit, de graves problmes sociaux et culturels. Dans les pays o le tourisme

    est la principale source de revenus le recul de la fort peut le compromettre.

    Dgradation du cadre de vie et des fonctions amnitaires du paysage.

  • Pour utiliser du bois en vitant la consommation abusive d'essences menaces, il existe diffrents moyens : Les bois co-certifis : des bois exotiques bnficiant d'une co-certification (PEFC, FSC) garantissent une provenance de forts dont la ressource est gre de manire durable. Le boycott des bois exotiques non menacs pourrait ralentir le dveloppement des pays concerns et paradoxalement provoquer un effet inverse : la fort, devenue non rentable, serait dfriche et mise disposition de l'agriculture.

  • Les pays dAsie du Sud-est sont tous victimes du phnomne de la dforestation une trs grande chelle. Toutefois, chacun de ces pays connat le problme sous une forme diffrente.

    Le Cambodge est la premire victime puisque 97% des besoins domestiques en nergie y sont couverts par le bois que la population utilise pour se chauffer et cuisiner. Cette problmatique est donc minemment prsente dans la vie quotidienne des cambodgiens, ce qui en facilite lobservation. Par ailleurs, la carbonisation intensive du bois est galement lorigine dautres effets indsirables, tels que lmission de CO2 dans latmosphre et les maladies pulmonaires et oculaires.

    En Thalande, plusieurs facteurs macroconomiques ont un impact prpondrant sur la dforestation. Il sagit principalement de la construction de routes, de la pression dmographique et des facteurs gophysiques.

    En Birmanie, la dforestation est principalement due au pillage des forts par des entreprises dexploitation forestire trangres. Chaque anne, plus de 95% des exportations de bois birman sont ainsi illgalement orchestres par des socits chinoises. Cela concerne notamment le teck, un bois rare dont 80% des rserves mondiales se trouvent en Birmanie.

    L'impact cologique est vident (effet de serre, appauvrissement des sols, rduction des zones de frayres en fort inonde, ) ; les rpercussions conomiques galement.

    Dans toute lAsie du Sud-est, des nombreuses initiatives ont t prises qui visent freiner la dforestation. Celles-ci sont menes tant par des ONG vocation internationale que par des associations locales. Ainsi, au Cambodge, il sagit en majorit de programmes de rduction de la consommation de bois par la diffusion de fours et foyers conomes, et de formules alternatives utilisant des rsidus agricoles comme combustibles.

    Dans le reste de lAsie, la situation est lie de grands programmes de colonisation, une rcolte intensive de bois doeuvre, lexpansion de lagriculture commerciale et lempitement continu de terres boises par l'agriculture itinrante. Ce qui est tragique, cest que la plupart de ces terres dboises ne conviennent pas, long terme, ltablissement de cultures ni de pturage et quelles se dgradent rapidement une fois que les arbres ont t coups et brls. De fait, travers les tropiques, trs peu des terres boises qui demeurent ont quelque potentiel que ce soit pour une agriculture durable.

    Source:www.developpementdurable.com

  • LIndonsie et la Malaisie ont des taux de dforestation parmi les plus levs dans le monde : chaque anne 1,5 million dhectares de forts primaires disparaissent en Indonsie selon la FAO.

    En 1950, les forts dIndonsie couvraient environ 160 millions dhectares alors quaujourdhui elles ne couvrent plus quenv iron 48 millions dhectares soit une diminution de prs de 70%. Sumatra et Borno, les forts sont dtruites si rapidement quelles auront disparu 98% en 2022 si des actions urgentes de prservation ne sont pas entreprises. Il y a cinq ans, le Programme des Nations Unis pour lEnvironnement (PNUE) estimaient que ce seuil fatidique ne serait atteint quen 2032 (source : rapport The Last Stand of the Orangutan, PNUE, 2007).

    Les impacts sociaux et environnementaux de cette dforestation sont trs forts.

    Les