Click here to load reader

La personnalité du pratiquant

  • View
    17

  • Download
    9

Embed Size (px)

DESCRIPTION

La personnalité du pratiquant. Chapitre 7. 1) La personnalité du pratiquant. - PowerPoint PPT Presentation

Text of La personnalité du pratiquant

  • La personnalit du pratiquantChapitre 7

  • 1) La personnalit du pratiquantLe sportif est un organisme capable de crer un mouvement, une cintique en utilisant l'ATP. Mais bien au-del de cette usine nergie, le sportif est un tre vivant mme de penser, rflchir, crer, aimer, dtester,... Toutes ses penses constituant les traits de sa personnalit. Ce terme gnrique, souvent utilis est pourtant bien difficile dfinir.Nous allons essayer de dfinir les diffrentes composantes que sous-tend la personnalit.

  • A) Les composantes de la personnalit d'un individu La composantes cognitive

    Cette composante se rfre toutes les actions qui font appel la mmoire et aux reprsentations. Toutes ces informations parviennent au cerveau et grce leurs combinaisons, elles constituent ce que l'on appelle l'exprience.

    Un sportif de haut niveau reconnat un grand nombre de situations, grce son exprience il peut donc agir de faon rflchie et approprie. C'est la grosse diffrence entre un dbutant et un expert au plan cognitif.

    Celui qui cherche adopter de faon privilgie une rflexion, une matrise des motions, analyser l'environnement ou ses adversaires est une personne qui privilgie sa composante cognitive.

  • A) Les composantes de la personnalit d'un individu La composante affectiveElle englobe tous les sentiments que peut ressentir le sportif. Elle est lie aux ractions motionnelles. Contrairement l'exprience qui se construit au fil du temps, les ractions motionnelles se construises dans la petite enfance et devienne spontanes, invitables. Au mieux, on peut apprendre les contrler.

    Un impulsif a une personnalit domine par sa composante affective.

    La composante conativeElle est li aux aspects volontaires de l'individu, aux motivations. En comptitions, cette composante de la personnalit se traduit par le comportement accrocheur, l'agressivit saine, la combativit. Une composante conative forte permet un sportif de persvrer, de supporter d'importantes charges d'entranement.

    Cette composante sous-tend l'action long terme, lui donne son intensit.

  • A) Les composantes de la personnalit d'un individu La composante physique

    La composante physique est relative la morphologie et la physiologie de l'individu. La morphologie est relative aux critres de taille, poids, envergure, de l'individu. Elle est facilement quantifiable et directement observable. En revanche, les aspects physiologiques de l'individu ne pas directement observables. Ils s'expriment par l'action, sont la base du mouvement. C'est par exemple, les capacit arobie, anarobie, la rpartition musculaire en fibres lentes et rapides.

    Il existe une autre partie dont nous devons parler : le soma (corps) vue comme l'antagoniste du psychisme. Il existe d'ailleurs un lien troit entre le soma et le psychisme. Les deux sont intimement li et s'influence mutuellement comme le prouve les maladies psychosomatiques influence du psychisme sur le physique. Certains dsquilibres psychiques comme le stress, l'angoisse, les nvroses se traduisent par des ulcres, des tics, du psoriasis,...

  • B) L'identit.L'ensemble de ces composantes procure l'individu une unicit. Ceci explique que l'itinraire de vie de chacun est unique.

  • C) La constance.Cette notion sous-entend que dans des situations similaires, un individu ragira de la mme manire s'il le dsire.Il y a une certaine cohrence dans les actions d'un individu. En connaissant la personnalit d'une personne on peut prjuger de sa raction dans une situation future.

  • D) La personnalit du sportif.Chaque sport a une particularit ou des particularits qui demande des qualits physiques ou mentales bien prcises. Par exemple le cyclisme demande des qualits:d'endurancede persvrancede sang froid au moment de la conclusion tactique de la course.Les cyclistes de haut niveau ou du dimanche matin ont tous une personnalit diffrente. En revanche il prsente tous dans leur personnalit des traits de caractres communs.Ils sont tous endurants, persvrants, ...

  • E) Comment mesurer la personnlit ?Les questionnaires de personnalit.Il existe une multitude de QCM qui permette de connatre les diffrentes dimensions ou composantes de la personnalit. Certains sont spcifiques au monde du sport comme le questionnaire de Thill.

    Les preuves projectives.Ce type de test s'appuie le principe de constance et de cohrence. Si l'individu a des ractions prdtermines par sa personnalit alors en le plaant face des images montrant certaines situations, on saura alors comment il ragira s'il se trouve plong rellement dans cette situation.Les images sont choisit pour montrer, mettre en exergue les diffrentes facettes de la personnalit et donc de faon les mesurer unes unes.

  • F) Importance de l'estime de soi pour la russite du sportif.

    Les motivations de l'individu (composante conative) se divise en motivations innes et motivations acquises.

    Les besoins physiologiques (faim, soif, repos) et les pulsions sexuelles que l'on retrouve chez l'homme et l'animal sont des motivations innes. La vie sociale de l'homme va imposer un certain nombre de contraintes qui vont contrler ces motivations innes.

    Les modles sociaux de l'homme, les expriences auxquels les hommes sont confronts leur inspirent des buts atteindre afin de satisfaire une certaine affirmation de soi. A chaque atteinte de but, l'individu affirme, renforce une estime de soi positive. A chaque chec, son estime de soi diminue. L'estime de soi conditionne la confiance en soi.

  • F) Importance de l'estime de soi pour la russite du sportif.Cette estime de soi est si importante pour l'individu qu'il met en place diffrents types de stratgies afin de la prserver :Excuses, prtexte, ...Externalisation (ce n'est pas moi c'est lui).Tricherie.

    Toutes ces stratgies ont pour but de se cacher la ralit pour prserver son estime de soi. Le rle de l'entraneur va tre d'aider l'individu se raliser. Il est important pour l'entraneur de savoir jusqu'ou on peut remettre en question ses athltes. Elle est ncessaire tout comme la critique mais elle ne doit en aucun cas mettre le gars minable, dtruire l'estime de soi, la rendre ngative,...

  • F) Importance de l'estime de soi pour la russite du sportif.Cette remarque a d'autant plus d'importance que l'estime de soi rvait un aspect dynamique. C'est dire que l'chec ou la russite, l'enchanement de victoires ou de dfaite tendent rendre modeler de faon durable l'estime de soi.

  • 2) Applications la pdagogie.A) Comment prendre en compte les composantes de la personnalit ?

    Les manifestations affectives de l'individu se traduisent par la peur, l'agressivit, la colre, la joie, la timidit... Pour viter que ces manifestations nuisent la performance, elles doivent tre prises en compte par l'entraneur et si possible dtourne vers un sens positif.

    Agir sur l'affectivit d'un individu revient rquilibrer sa personnalit. Ceci se fait de faon trs simple.

    Un individu trop motif est domin par sa composante affective. Pour rquilibrer sa personnalit, on va faire appel aux autres composantes de sa personnalit.

  • quilibration de la composante affective.

    Pour calmer un sujet motif avant une comptition, on fait appel sa composante corporelle par des massages calmants, des exercices de relaxation ou de sophrologie et la composante cognitive en focalisant son attention sur les consignes appliquer, les phases tactiques ou techniques, etc...

    La timidit provient d'une composante affective faible, d'un manque de confiance en soi. On aidera le sujet en lui faisant prendre conscience de sa valeur, de ses capacits (composante cognitive), et en mettant dans des conditions corporelles de russite vis--vis des autres et de lui-mme (composante corporelle). La russite en sport permet de reprendre confiance en soi.

    L'agressivit est ncessaire et utile la composition dans la mesure ou elle ne se retourne pas contre soi (fuite, dfaitisme) et n'entrane pas de risque de pnalits (disqualification, bagarre,...). L'entraneur devra, grce la composante cognitive et conative, canaliser cette agressivit pour qu'elle devienne combativit.

    La peur, la crainte traduisent des ractions engendres par la croyance ou le sentiment de ne pas pouvoir faire face une situation. Il faudra dans ce cas :soit donner des moyens physiques pour rpondre la tache (apprentissage gestuel, augmenter le potentiel de la composante corporelle). Exemple : apprendre chuter en judo pour ne pas avoir peur de tomber ;

    soit faire le sujet exagre l'importance et la difficult de la tache, faire admettre, si c'est le cas, que le sujet exagre l'importance et la difficult de la tache (faire appel la composante cognitive). Exemple : montrer l'efficacit des parades et de la scurit dans un franchissement d'obstacles.

  • quilibration de la composante cognitive

    Le manque d'exprience ou d'intelligence (analyser efficacement une situation) peuvent tre nuisible aux rendements dans certains sports. Une chelle de complexit existe entre certains sports qui ne sollicitent que trs peu de l'individu avec l'entranement et d'autres sports qui mettent en jeu une relation trs riche avec le milieu naturel ou les autres individus.

    Certes on pourra amliorer le niveau d'analyse de l'individu. C'est l l'objet des sances de tableaux noirs, des cours ou d'entretiens qui permettront l'athlte d'largir son champ d'analyse et d'action (analyser une situation technique au tableau noir permet de mieux se situer sur le terrain). Mais on voit des sportifs possdant une trs forte composante corporelle (grades capacits physiques)n et une volont toutes preuves pallier trs largement cette faible capacit cognitive, surtout dans les sports ou la force et l'engagement physique ont une grande importance.

    Cette composante cogni