Click here to load reader

La réhabilitation psychiatrique

  • View
    70

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

La réhabilitation psychiatrique. Patrick Gauthier, service Pr. Verdoux CHCPerrens , cours IDE 2 ème année . 1. Définition. La Réhabilitation Psychiatrique est une tentative d’intégration de deux approches:. l’approche sociale de la Réhabilitation Psychosociale . - PowerPoint PPT Presentation

Text of La réhabilitation psychiatrique

La rhabilitation psychiatrique

Actions sur lenvironnementActions dapprentissageSYMPTMES POSITIFS

SYMPTMES NEGATIFS

TROUBLES COGNITIFS

STRESSURSSOCIO ENVIRONNEMENTAUX

AUTRES

1. DfinitionLa Rhabilitation Psychiatrique est une tentative dintgration de deux approches:

lapproche mdicale de la Psychiatrie lapproche sociale de la Rhabilitation Psychosociale

Elle met laccent sur lintgrit et les forces de lindividu plutt que sur sa maladie et propose une approche globale incluant la radaptation au travail, le logement, les loisirs sociaux, lducation et ladaptation personnelleLa Rhabilitation Psychosociale est dfinie comme un "processus qui facilite le retour dun individu un niveau optimal de fonctionnement autonome dans la communaut".La Psychiatrie, a volu de son ct en adoptant des modles biopsychosociaux de comprhension des troubles et en mettant au point des traitements et des stratgies dintervention individualises qui prennent en compte lenvironnement du patient, cela grce notamment au courant cognitivo-comportemental.

2. ObjectifsAider retrouver le meilleur niveau possible dautonomie.Favoriser la rinsertion sociale.Soutenir les amliorations symptomatiques au long cours.tablir ou rtablir des habilets interpersonnelles. Aider atteindre la meilleure qualit de vie possible.Comment sintgre un programme de rhabilitationdans le modleVunrabilit-stress?Symptmes positifsSchizophrnieSymptmes positifs Dlire HallucinationsSymptmes positifsDsorganisation de la penseSchizophrnieSymptmes ngatifsSymptmes ngatifs Affect abrasAlogieApathieManque de sociabilitSymptmes positifsDsorganisation de la penseSchizophrnieSymptmes ngatifsTroubles cognitifsTroubles cognitifs Troubles de la mmoire Troubles de lattention et de la concentration Troubles du raisonnement et de la logiqueSymptmes positifsDsorganisation de la penseSchizophrnieSymptmes ngatifsTroubles cognitifsDtrioration du fonctionnementHandicap, invaliditStigmatisationDcouragementVulnrabilit NEURO-PSYCHOLOGIQUESTRESSEURS SOCIO-ENVIRONNEMENTAUXFacteurs de protectionTraitement mdicamenteuxProgramme de rhabilitation3. MoyensEnsemble de stratgies et de mthodes dapprentissage qui vont permettre lindividu de sadapter son environnementEnsemble de stratgies et de mthodes prothtiques qui vont tendre modifier lenvironnement afin quil sadapte lindividuExemples dactions sur lenvironnement de vie Crer des associations dusagers, des Groupes dEntraide Mutuel Interventions auprs des associations de loisirs, culturelles, sportives,... Informer et favoriser lintervention des travailleurs sociaux, assistantes sociales, curateurs, auxiliaires de vie, aide mnagres, etc. Crer et utiliser des appartements thrapeutiques ou associatifs. Thrapies familiales Journes portes ouvertes Informations des familles et des proches en groupe ou en individuel Runions de synthseHAD15Exemples dactions dapprentissageEn rapport avec ladhsion aux soins et la compliance au ttt

la psychoducation en groupe et en individuel. En rapport avec les symptmes ngatifs :

groupes parole, thtre, vido, photo, informatique, sport, En rapport avec les symptmes positifs Mickaels game, thrapies cognitivesEn rapport avec les problmes quotidiens:

techniques de rsolutions de problmes En rapport avec les interactions sociales:

entranement aux habilets sociales En rapport avec une amlioration de lautonomie:

atelier budget, transport, cuisine, hygine,etc. En rapport avec les troubles cognitifs :

programmes de remdiation cognitive, jeux de socit4. PratiqueLa mise en place dun programme de rhabilitation demande au pralable une valuation globale qui va porter sur: valuation des symptmes rsiduels valuation du fonctionnement comportemental valuation des ventuels stresseurs socio environnementaux valuation des ressources valuation des attentesActions sur lenvironnementActions dapprentissageSYMPTMES POSITIFS

Hallucinations auditives

SYMPTMES NEGATIFS

Apathie

Affect abrasTROUBLES COGNITIFS

Troubles de la mmoireSTRESSURSSOCIO ENVIRONNEMENTAUX

Tensions familiales

Problmes financiers

AUTRES

InsomnieActions sur lenvironnementActions dapprentissageSYMPTMES POSITIFS

Hallucinations auditives

Groupe ducationnel familles

PsychoducationThrapie cognitive des hallucinations

SYMPTMES NEGATIFS

Apathie

Affect abrasJournes portes ouvertes

Informations personnes ressources

Ateliers : sport, informatique, art, loisirs,

Atelier mime, thtre, musique, expression corporelleTROUBLES COGNITIFS

Troubles de la mmoireInformation, implication des prochesRemdiation cognitiveProgramme entranement mmoireJeux de socitSTRESSURSSOCIO ENVIRONNEMENTAUX

Tensions familiales

Problmes financiers

Thrapie familiale

Assistante sociale, associations, organisme de tutelle, etc.EHS: travail sur critique, demandes, refus, gestion des conflits

Atelier budget, rsolution de problmesEHS: demandes, utilisation organismes publicsAUTRES

InsomnieChercher soutien famille, proches, Relaxation, atelier hygine de vie, sport, etc.. Psychoducation du patientObjectifs :

amliorer ladhsion aux soins

augmenter la compliance au ttt

Favoriser une relation collaborativePrincipes :

diagnostic annonc par un mdecin pendant lhospitalisation

linformation sur la maladie et le ttt peut tre donne au dcours de lhospitalisation puis poursuivie ou complte au CMP

Linformation porte sur les symptmes, modes volutifs, les facteurs de risque, complications, retentissement socio professionnel, gestion de la vie quotidienne, traitements (objectifs, mode daction, dure, effets indsirables, surveillance)

Comment :

en groupe de 4 8 patients et 2 soignants ou en individuel.

programmes standardiss ( PACT, Solduc, livrets labos, modules type Liberman,) ou alors faits par quipes soignantes, familles, associations de patients

Fournir des informations sur la maladie et les traitementsTravailler en collaboration avec la famille (alliance thrapeutique)Reconnatre la souffrance familialeAmliorer les relations entre le patient et sa famille

Psychoducation de la familleObjectifs :27Le groupe famille , Service du Pr Verdoux, C. PerrensA qui sadressent ces groupes? Familles de patients souffrant de schizophrnie ou trouble schizoaffectif pralablement informs du diagnostic

Recrutement et organisation: - accord du patient aprs proposition dun mdecin du service - proposition adresse aux familles par courrier - 4 5 familles par session- Runions de prsentation des patients, de prparation et de suivi entre animateurs

284 5 familles par session (si inf si plus)Animateurs: 5 infirmires, 1 psychologue, 2 mdecins (et largissement du groupe lavenir, possibilit de 2 groupe en parallle)les patients et les familles peuvent tre connus ou non des animateursLe groupe famille , Service du Pr Verdoux, C. PerrensRythme, dure, lieu:- 6 sances - toutes les 2 semaines,- sances distance, une deux par an- dure 2h30- le soir au CMP

Animateurs: - 5 infirmir(e)s, 1 psychologue, 2 mdecins - 3 animateurs par sance- un animateur fait le lien entre deux sances

29Le groupe famille , service du Pr Verdoux, C. PerrensContenu des sances:

- Sance 1 Prsentation gnrale :- familles, histoire de leur proche- animateurs- prsentation du programme propos

- Sance 2, 3 et 4: Thmes abords : symptmes, traitements, volution, risque de rechute, modalits de prise en charge, organisation des soins

Support vido du PACT: Sert lancer la discussion, propose un sujet faisant rfrence des situations vcues par les familles30- Sance 5: Discussion libre, pas de vido, les familles rapportent une situation problme, utilisation de la technique de rsolution de problme de manire informelle

- Sance 6: Bilan du groupe :questions en suspens, commentaires + et -, remise dun questionnaire de satisfaction

Sances distance : Evolution, difficults rencontres

Le groupe famille , service du Pr Verdoux, C. PerrensConclusion5 ans dexprience

Demande +++

Investissement des familles et des soignants+++

Pour les patients:

hospitalisations, amlioration relations familiales

32Groupe volue en fonction de notre exprience, retour des familles, questionnaires de satisfactionEngagement des familles dans associationDiffrence avec groupes de lunafamPour les familles:- Comprhension de la maladie- Reconnaissance et valorisation de leur rle- Diminution du risque dpuisement, de lisolement, des sentiments de culpabilit, honte et rvolte- Amlioration de la qualit des relations familiales- Soutien et solidarit entre participants- coute de soignants hors situation de crise- Amlioration de la collaboration avec les soignants

Pour les soignants: - motivation, satisfaction, regard hors situation de crise

MICHAELS GAMEObjectifs :

travailler sur le raisonnement hypothtique

prparer les patients une approche cognitive individuelle de leurs symptmes psychotiques

favoriser une relation collaborativeConcept :

Jeu utilis en groupe ou en individuel

le jeu comprend 79 cartes qui dcrivent des situations auxquelles Michael est confront

Le but du jeu va tre de laider en rpondant aux questions poses par lanimateurLe jeu est anim par un deux soignants

les joueurs lisent tour tour les situations prsentes, dans lordre des cartes, et rpondent aids du groupe aux questions poses par lanimateur.

Cartes 1 11 : situations neutres sans caractristiques psychotiques, permettant un travail sur les hypothses et les probabilits.

Exemple: carte 6 Michael essaie dallumer sa TV avec la tlcommande, il ny arrive pas. Il est trs du car la TV est neuve et toujours sous garantie. Il se demande si le commerant na pas voulu larnaquer

Quelle est la situationHypothse de MichaelComment en est il arriv cette hypothseAutres hypothsesConsquences motionnelles et comportementales de ces diffrentes hypothses

Exemple: carte 11 Michael entre dans sa chambre et y voit la lumire allume. Il est surpris car habituellement il teint en sortant. Il se demande si quelquun ne sest pas introduit chez lui.

Quelle est la situationHypothse de MichaelAutres hypothsesConsquences motionnelles et comportementales de ces diffrentes hypothsesArguments pour et contre de chaque hypothseMode de vrification des hypothses

Cartes 12 32 : situations motionnellement charges sans spcificits psychotiques, permettant un travail sur les hypothses et les probabilits, la diffrence entre un personnage et sa reprsentation, les erreurs de logique ( abstraction slective, pense dichotomique,..)

Exemple: carte 20 Michael arrive un bureau de poste. Lemploy qui travaille sur son PC ne lve pas la tte et ne rpond pas au bonjour de Michael. Michael se dit personne ne me respecte

Quelle est la situation?Hypothse de MichaelAutres hypothsesConsquences motionnelles et comportementales de ces diffrentes hypothses?Effets des consquences comportementales sur lemploy

Exemple: carte 30 Michael se rend chez son boulanger habituel. Il y voit une nouvelle vendeuse quil trouve trs jolie et qui lui dit bonjour en souriant. Michael rpond dun sourire prend son pain, paie et dit au revoir et merci La vendeuse lui rpond la mme chose en souriant. Michael se dit je lui plais, elle est amoureuse de moi

Quelle est la situation?Hypothse de Michael/Autres hypothsesQuelles informations supplmentaires sont ncessaires pour vrifier lhypothse de Michael?

Cartes 33 79: situations dinterprtation psychotique, permettant un travail sur les hypothses, la pense prdicative, le devinement de la pense, la tlpathie, le jugement, le discernement, la personnalisation et la rattribution, le contrle des voix,.

Exemple: carte 48Michael sest disput avec son frre il y a 3 jours. Il a beaucoup pens ngativement lui durant ces 3 derniers jours. Il vient dapprendre quil sest cass la jambe en tombant dun escalier.Il est gn car il pense que ce sont ses penses ngatives qui lont fait tomber.

Quelle est la situation?Hypothse de MichaelComment Michael en est arriv cette hypothse?Autres hypothsesArguments pour ou contre lhypothse de Michael

Exemple: carte 53 Michael croise Lonie dans la rue avec Betty, une de ses amies. Betty est une trs jolie fille quil voit pour la premire fois. Il rougit en lui disant bonjour, Lonie lui souffle loreille tu as craqu pour Betty Michael se dit elle lit dans mes penses

Quelle est la situation?Hypothse de MichaelComment Michael en est arriv cette hypothse?Autres hypothses

Dfinition:Les habilets sociales sont lensemble des comportements qui permettent une personne dagir au mieux de son intrt, de dfendre son point de vue sans anxit exagre, dexprimer avec sincrit et aisance ses sentiments et dexercer ses droits sans dnier ceux des autres

Cest ce qui caractrise un comportement affirm Lentranement aux habilets socialesDiffrence comport. passif ou inhib / agressif46Consquences psychopathologiques:

baisse de lestime de soi et de la confiance en soi

vitements des situations sociales

Rejet, stigmatisation

symptomatologie dpressive

conduites addictives vise dsinhibitrice ouapaisante sur les motions (alcool, BZD).

Habilets sociales matriser

Comportement non verbalRegardMimiqueAttitudeDistanceVoix ( intensit, dbit, ton) Comportement verbal

Entamer et poursuivre une conversation avec un inconnuFaire une demandeDire nonFormuler une critiqueRecevoir une critiqueFormuler un complimentRecevoir un complimentDsarmer la colreComment

8 10 patients

2 3 thrapeutes ( + observateurs en 2me temps)

Sances hebdomadaires de 1h 30 ( 45--- pause --- 45 )

Utilisation de la vidoTechniques dentrainement laffirmation de soi Explication des modles thoriques Jeux de rle / modeling

Expositions in vivo accompagns Approche cognitive

Exemple

Situation rapporte par un patient: mes parents vont me demander de venir passer le WE avec eux, je prfrerais rester chez moi pour aller lanniversaire dAlexandre, je ne sais pas si je vais pouvoir refuser

1re tape : explication modle thorique

Comment dire non:

Je + refus + pas dexplicationJe + disque ray + expression motion et/ou empathie je + disque ray + rvlation sur soi /compt. de lautre

Si insiste encore manipulation

Je + dique ray + enqute sur lintrt insisterJe + disque ray + dpart + RDV pour conclure

2me tape : jeu de rle excut par les soignants 3me tape :Jeu de rle excut par patient (avec un autre patient ou un soignant ) avec feed back des membres du groupe.Possibilit changement de rle (dcentration)

4me tape:Ralisation in vivo Groupe rsolution de problmesObjectifs :

identifier les problmes quotidiens, chercher des solutions en commun.

exposer des projets et apporter une aide la mise en oeuvre

favoriser lentraide entre patients

Amliorer la qualit de viePrincipes :

groupe hebdomadaire 1heure 30 avec pause

groupe ouvert de 6 12 patients et 4 soignants

utilisation de la technique de rsolution de problme

utiliser au maximum les comptences des patients

favoriser les loisirs et projets en communLes tapes de la rsolution de problme1 Dfinir le Problme 2 Elaborer les Solutions Brain Storming3 Evaluer les Solutions -Les avantages et les dsavantages -Les consquences -Les implications concrtes4 Prendre une Dcision5 Excution de la Dcision6 Evaluer les Rsultats

court terme, moyen terme, long terme, pour soi, pour les autresPrciser les tches relies la mise en application de la dcision et se fixer un chancier (planning)

57Evaluation aprs 4 ans de pratique

Plus de 30 patients ont particip ce groupe

Meilleure relation patients/soignants (confiance, collaboration)

Beaucoup de patients sont reconnus comme personnes ressources ( importance de se sentir utile)

Beaucoup d activits de loisir en commun (piscine, camping, musculation, footing, restaurants, concerts)

Meilleure qualit de vie ( note IS semaine coule)

La remdiation cognitive est un nouvel outil de soin en psychiatrie.

Il sagit dun ensemble de mthodes destines corriger certains dficits cognitifs observs dans la schizophrnie.

Les cibles sont les troubles de lattention, des associations, de la mmoire, du langage et des fonctions executives ainsi que les troubles de la cognition sociale. La remdiation cognitiveLa remdiation cognitive est conue comme une nouvelle modalit thrapeutique venant en complmnt des traitements mdicamenteux et psychothrapies.

En agissant sur laltration des processus cognitifs , elle va permettre davoir une action indirecte sur les dficits fonctionnels affectant la vie quotidienne.

PSYCHOTHERAPIENIVEAU CLINIQUEREMEDIATION COGNITIVENIVEAU COGNITIFNEUROLEPTIQUESNIVEAU CEREBRALIl existe deux programmes de remdiation utiliss en France:

le programme IPT (Integrated Psychological Treatment) de Brenner mis en uvre sous forme de groupe.

Le programme RECOS (REmdiation COgnitive pour patients Schizophrnes) mis en uvre en situation duelle. Le programme I.P.TGroupe de 4 8 patients avec 1 3 sances par semaine de 30 90 .

2 soignants : 1 animateur principal, un co-animateur/observateur

Prrequis: - patients informs sur la pathologie et sur le programme (contenu et objectifs) + bilan cognitif

- Soignants : bonnes connaissances sur la clinique, la dynamique de groupe et la mthode.

Programme standardis et trs structur (sans tre rigide ou impersonnel). Les contenus thrapeutiques peuvent changer en fonctions des patients et de leurs volutions

La dure du programme est fonction du degr de chronicit des patients et peut aller de 8 mois trois ansLe programme est divis en 6 sous programmes :

- 3 axs sur lamlioration des fonctions cognitives

- 3 axs sur lamlioration des comptences sociales

I La diffrentiation cognitive1) exercices avec cartes2) systmes de concepts verbaux A) dfinitions de mots B) synonymes/antonymes C) hirarchie de concepts D) cartes mots E) concepts signification diffrentes suivant le contexte S) stratgie de recherche

II La perception sociale

III La communication verbale

1) reproduction littrale de phrases2) reproduction smantique de phrases3) questions rponses sur un thme choisi4) communication libre

IV Les comptences sociales

V La gestion des motions

1) la diffrenciation cognitive1) exercices avec cartes

160 petites cartes avec les critres suivants:-une forme au centre (carr, triangle et rond) -une couleur de la forme ( vert, rouge, bleu, jaune)- un jour de la semaine peut tre crit, ou non, sous la forme.-un nombre de 1 ou 2 chiffres, rouge ou noir peut tre crit ou non dans la forme

LUNDI123VENDREDI81er tape : trouver tous les critres

2me tape : trouver les cartes en fonction des consignes ( +ou- de critres, complexit des critres)

2) sysmes de concepts verbauxA) dfinition de motsListe de mots:- objets concrets : porte, lavabo, lit, livre, rideau, fentre, miroir, tlphone,automobile, radiateur, tagre.- concepts abstraits : t, temps, faim, loisir, vent, soif, groupe, dure, air, lumire.- termes chargs affectivement : travail, maladie, vacances, formation

exercice:

- dfinir un des mots quelquun qui ne le connat pas.

- au pralable, dterminer avec les participants les lments de base dune dfinition (matriel, fonction, forme, lieu, dure, etc) les crire au tableau

Consignes :

1) le co-thrapeute joue le rle de ltranger

2)fournir aux participants le mot dfinir

3)les participants dfinissent en commun le mot en sadressant au co-thrapeute

4) discussion autour de la dfinition

B) synonymes et antonymes

2 listes de mots inducteurs:

- mots contenu neutre: questionner, salaire, information, habitation, aller,

- mots contenu affectif: joie, amour, douleur, nerveux, malheur, rire, travail, courage,

Consignes :

1) nonciation du mot inducteur

2) les participants notent leur synonyme/antonyme

3) les participants crivent une phrase avec le mot trouv.

4) lecture et discussion sur la qualit des mots trouvs

C) hirarchie de concepts

liste de mots stimuli :

- termes concrets: Maison, temps, t, lgumes, habits, cuisiner, saisons, moyens de transport,

- termes chargs affectivement: vacances, professions, loisirs, psychiatrie, handicaps, mdicaments,

ETEnagerMasque de plongesoleilRoman policierSardines grillesoragesLunettes de soleilFaire des grilladesMaillot de bainsaladePrendre des vacancespalmeshumideespadrillesBoissons frachesplongerCrme solairechaudglacebermudaglacireETEnagerMasque de plongesoleilRoman policierSardines grillesoragesLunettes de soleilFaire des grilladesMaillot de bainsaladePrendre des vacancespalmeshumideespadrillesBoissons frachesplongerCrme solairechaudglacebermudaglacirenourriturehabillementtempsObjets de plageactivitsD) cartes mots

Srie de cartes o sont inscrits lun ct de lautre 2 mots dont lun est soulign.

Une srie de mots concrets :stylo-plume girafe-singe papier-crayon mer-lac

Une srie de mots abstraits :Rire-joie chance-malchance jalousie-amourConsignes :

1) on donne une carte un participant

2) il lit haute voix les 2 mots, sans dire celui qui est soulign

3) il fournit le mot clef

4) les autres crivent le mot quils pensent tre soulign

5) vrification et discussion

E) concepts signification diffrente selon le contexte

Srie de mots dont le sens varie suivant le contexte:Ampoule, lentille, feuille, vol, note, rose, dossier,

Consignes :1) Proposer un mot stimulus 2) Chaque participant crit une phrase avec ce mot3) Faire expliciter la dfinition du mot pour chaue phrase4) Synthse des dfinitions5) Inscrire au tableau les points communs et les diffrences des dfinitionsF)stratgie de recherche : jeu des 30 questions

Consignes:

1) Un participant choisit un objet dans la pice, sans le dire2) Chacun son tour pose une question ferme pour deviner quel est lobjet3) On dispose de 30 questions pour trouver lobjet4) Renforcer les questions haute valeur informative