Click here to load reader

L’EAU RESSOURCE ESSENTIELLE - L’EAU, RESSOURCE ESSENTIELLE 3. QUELQUES NOTIONS À RETENIR. Une ressource irremplaçable o Plus d’un milliad d’hommes n’ont pas aès à l’eau

  • View
    2

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of L’EAU RESSOURCE ESSENTIELLE - L’EAU, RESSOURCE ESSENTIELLE 3. QUELQUES NOTIONS À...

  • L’EAU, RESSOURCE ESSENTIELLE

    1. INTRODUCTION

  • La « planète bleue »

    L’eau couvre 71 % de la surface de la terre. Mais cette eau est salée, dans sa quasi totalité, 97,5 % exactement.

  • Eau douce, une denrée rare 2 % sous forme solide : glaciers des montagnes, calottes polaires.

    0,5 % sous forme liquide : nappes phréatiques, eaux de surface (= lacs, rivières et fleuves).

  • Quels phénomènes influencent-ils la disponibilité en eau douce ?

    La disponibilité d’eau douce est liée à la présence de…

    o végétation

    o fleuves

    o nappes souterraines

    o précipitations

  • L’inégale répartition de l’eau douce Beaucoup de ressources : Amérique latine et Asie du sud-est.

    Peu de ressources : Australie, Maghreb, Moyen-Orient, Afrique subsaharienne.

  • Où consomme-t-on l’eau ?

    Amérique du nord, Moyen-Orient (Syrie, Irak et Iran), sous- continent indien (Pakistan, Inde, Bangladesh).

  • De quoi dépend le niveau de consommation moyen en eau ?

    o La consommation en eau varie grandement d’un pays à l’autre et d’un mode de vie à l’autre.

    o On remarque que le niveau de consommation en eau n’est pas lié à la disponibilité mais au niveau de développement économique et aux pratiques culturelles de chaque société.

    o Grande différence entre la géographie des disponibilités et celle des consommations !

  • Répartition des usages par secteur Trois activités sont grandes consommatrices d’eau douce :

    1. L’agriculture = 70 % des prélèvements d’eau 2. Le secteur industriel = 20% 3. Les besoins domestiques = 10 %

  • Les fleuves, ressource partagée o Danube (Europe) qui est commun à 10 pays.

    o Nil (Afrique) qui traverse 9 pays.

    o Mékong (Asie du Sud-Est) qui traverse 6 pays.

  • Autres exemples…

    o L’Indus : tensions entre le Pakistan et l’Inde.

    o Le Tigre et l’Euphrate : tensions entre la Turquie, la Syrie et l’Irak.

    o L’Aquifère Guarani (Amérique latine) : ressource partagée entre le Brésil, l’Argentine, le Paraguay et l’Uruguay.

     L’eau est une ressource partagée, nullement nationale. Elle peut devenir une source de tensions politiques.

  • Pour conclure

    o L’eau est une ressource partagée (et non pas strictement nationale) → cela impose la coopération entre Etats.

    o L’eau contraint à l’anticipation pour la gestion de la ressource : les villes et les industries rejettent des eaux usées qui ne sont que trop rarement traitées.

    o Hors des villes, les niveaux de pollution sont élevés (pesticides et engrais qui viennent des zones agricoles).

  • L’EAU, RESSOURCE ESSENTIELLE

    2. RÉPARTITION ET ACCÈS À L’EAU

  • Accès à l’eau et bilan hydrique

    o Les régions qui manquent le plus cruellement d’eau sont situées le long des tropiques. Ce sont les régions arides des grands déserts chauds de l’Afrique du Nord et du Sud, de l’Australie et du Moyen-Orient qui couvrent 31% des terres émergées de la planète. Le bilan hydrique annuel de ces contrées est négatif car l’évaporation y est très forte et les précipitations exceptionnelles.

    o Les régions les plus favorisées sont les régions tempérées et intertropicales.

  • Distribution mondiale des précipitations annuelles

  • Quelques définitions…

    o Bassin hydrographique (ou bassin versant) :

    Portion de territoire délimitée par des lignes de partage des eaux et irriguée par un même réseau hydrographique (une rivière, avec tous ses affluents et tous les cours d'eau qui alimentent ce territoire).

    A l'intérieur d'un même bassin, toutes les eaux reçues suivent, du fait du relief, une pente naturelle et se concentrent vers un même point de sortie appelé exutoire.

  • Quelques définitions…

    o Bassin hydrographique (ou bassin versant) :

    Toute l’eau répartie sur la surface d’un même bassin versant ruisselle au même endroit. Par exemple, sur ce dessin, toute l’eau arrivera au point A, d’où qu’elle parte (point 1,2,3,4,5, etc.).

  • Quelques définitions…

    o Stress hydrique :

    Insuffisance d’eau de qualité satisfaisante, pour pouvoir répondre aux besoins humains et environnementaux.

  • Quelques définitions…

    o Eutrophisation : Les agriculteurs utilisent fréquemment des engrais, à base d'azote, pour accélérer leurs cultures. Ces engrais inorganiques sont rejetés dans l'eau des rivières et peuvent parvenir dans les eaux d'un lac. Ils servent alors de nourriture aux algues vertes qui vont se multiplier activement en surface. Ce phénomène constitue un écran empêchant la pénétration de la lumière dans l'eau, pénétration nécessaire au rejet d'oxygène par les végétaux verts : les eaux profondes du lac subissent un appauvrissement en oxygène, d'où la mort des végétaux du lac.

  • L'eau, une source de conflits entre nations

    o Un pays qui manque d’eau est un pays qui ne peut ni nourrir sa population, ni se développer.

    o L'eau pourrait devenir, d'ici à 50 ans, un bien plus précieux que le pétrole. C’est dire toute l’importance de cette ressource que d’aucuns appellent déjà « l’or bleu ».

    o Toutes ces populations se trouvent dans l’obligation de partager leurs ressources en eau avec les habitants d'un pays voisin.

    o L'eau peut devenir un instrument de pouvoir aux mains du pays situé en amont. Qu’il soit puissant ou non, celui-ci a toujours théoriquement l'avantage, puisqu'il a la maîtrise du débit de l'eau.

  • L’eau, une ressource menacée

    o Ressource surexploitée : augmentation des besoins et baisse de la disponibilité.

    o Aménagements de mauvaise qualité : fuites, évaporation, gaspillage,…

    o Pollution : rejets agricoles (engrais), industriels et urbains.

     Quelles solutions ? Comment mettre en place une gestion durable de l’eau ?

  • Gestion durable de l’eau

    o Recyclage des eaux usées (stations d’épuration). o Limitation de la pollution des fleuves et nappes

    phréatiques (engrais, pesticides, rejets toxiques,…).

    o Réduction de la consommation d’eau à des fins agricoles : p. ex. développement de l’irrigation au goutte-à-goutte.

    o Construction d’usines de dessalement (transformer l’eau salée en eau potable).

    o Coopération à plusieurs niveaux : local, régional et international.

    o …

  • Un exemple de projet : Le remorquage d’icebergs

    o Iceberg = un bloc de glace d'eau douce dérivant sur la mer. Les icebergs se détachent du front des glaciers polaires ou d'une barrière de glace flottante. 90 % du volume d'un iceberg est situé sous la surface de l'eau.

  • Remorquage d’iceberg du Groenland jusqu'aux îles Canaries

    o But : fournir de l’eau douce aux pays victimes de la sécheresse.

    o Ingénieurs, glaciologues et climatologues ont modélisé le remorquage.

    o Au terme d’un voyage de 5 mois, l’iceberg perdrait 1/3 de sa masse.

    o Une fois arrivé aux Canaries, l’iceberg serait découpé en cubes et fondu sur la terre ferme.

    o Coût estimé à 10 millions de francs.

  • Tracter un iceberg vers les Canaries ?

  • L’EAU, RESSOURCE ESSENTIELLE

    3. QUELQUES NOTIONS À RETENIR

  • Une ressource irremplaçable

    o Plus d’un milliard d’hommes n’ont pas accès à l’eau potable dans le monde

    o Il n’y a pas de pénurie d’eau douce au niveau mondial  les problèmes liés à cette ressource viennent de son inégale répartition spatiale et temporelle

    o L’agriculture est le principal poste de prélèvement et de consommation d’eau (3/4 des ressources !)

  • Une inégale répartition dans l’espace

    o Les ressources en eau ne sont pas toujours là où sont les hommes (p. ex. Sibérie et Amazonie) → inadéquation entre ressources en eau et concentration de populations.

  • Inégal accès à l’eau : quantitatif ET qualitatif

    QUANTITATIF : o Stress hydrique : disponibilité par an et par

    habitant inférieure à 1’700 m3. o En dessous de 1’000 m3/hab/an, on parle de

    pénurie d'eau.

    QUALITATIF : o ~ 2 milliards de personnes ne disposent pas d’eau

    potable. o Maladies liées à l’absence d’eau potable et au

    manque d’hygiène.

  • Quelques chiffres…

  • Consommation d’eau quotidienne

  • Le cycle de l’eau potable

    Captage / Distribution / Collecte des eaux usées / Retour à l’environnement

  • Le cycle de l’eau potable o Cycle « anthropique » de l’eau.

    o L'eau est tout d'abord captée puis traitée d'une manière plus ou moins complexe selon son origine (eau souterraine ou eau de surface). Elle est ensuite analysée puis stockée dans un réservoir