Le Maire et les Etablissements Recevant du Public Maire et les Etablissements HD.pdf · Le maire participe…

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Edit le 10 mai 2017

    Le Maire et les Etablissements Recevant du Public

    9 fiches pratiques lusage des Maires

  • 1 - Le Maire et les Etablissements Recevant du Public

    Prambule

    Dans le cadre de ses missions et notamment de larticle L1424-2 du Code Gnral des Collectivits Territoriales, le SDIS doit assurer la prvention des Etablissements Recevant du Public en instruisant les dossiers de permis de construire et dautorisation damnagement, en assurant lanimation des commissions de scurit en salle et en visite de contrle par un agent prventionniste.

    Les procdures administratives et les rgles techniques essentielles sont explicites dans ce document pour faciliter la comprhension des lus qui y assistent comme membres dlibratifs.

    Rglementation 3

    Responsabilits du Maire 4

    La prvention et les Etablissements 6 Recevant du Public (ERP) - Gnralits

    Classement des ERP 8

    La commission consultative dpartementale 10 de scurit et daccessibilit (CCDSA)

    Les sous-commissions spcialises de la CCDSA 11

    Les commissions de scurit locales 12

    Fonctionnement des commissions de scurit 13 et Droulement dune visite

    Suivi des avis de la commission de scurit 15

    Annexes : 17

    Etablissements de 5me catgorie Priodicit des visites Les vrifications techniques obligatoires

    (organisme agr ou technicien comptent) Exemples darrts

  • Le Maire et les Etablissements Recevant du Public - 2

    Le risque dincendie dun tablissement recevant du public figure

    parmi ceux auxquels vous pouvez tre confronts. Qui plus est,

    les personnes frquentant ces tablissements sont

    particulirement vulnrables de tels sinistres.

    Le lgislateur a confi aux maires un rle prcis dans ce domaine,

    en les dotant dun pouvoir de police spciale lgard des

    exploitants de ces structures. Vous tes donc amens refuser

    ou autoriser la construction de tels tablissements, le cas

    chant leur ouverture ou la poursuite de leur exploitation.

    Pour vous aider dans cette tche, les commissions de scurit contre les risques dincendie

    ont t institues. Vous en tes un des membres.

    En vous appuyant sur leur travail technique et leur avis, vous tes mme, en exerant votre

    pouvoir de police, de vous assurer du respect de la rglementation contre les risques

    dincendie et de panique dans les tablissements recevant du public.

    Il mest apparu ncessaire de faire raliser un document destin vous apporter, de manire

    synthtique et concrte, des informations pratiques sur le thme de la scurit incendie dans

    les tablissements recevant du public.

    Ainsi est n ce document, sous forme de fiches pratiques, fruit de la collaboration entre le

    service dpartemental dincendie et de secours et le service interministriel de dfense et de

    protection civiles de la prfecture. Aprs un rappel des principes gnraux de la prvention

    dans les tablissements recevant du public, il vous prsente lorganisation et le

    fonctionnement des diffrentes commissions

    Jespre ainsi que cet outil vous apportera les clairages ncessaires au bon

    accomplissement de votre mission

    Philippe de Mester

    Prfet de la Somme

  • 3 - Le Maire et les Etablissements Recevant du Public

    Rglementation

    La rglementation relative la prvention des risques dincendie et de panique dans les ERP regroupe de nombreux textes, avec notamment :

    Le Code de la Construction et de lHabitation (articles R123.1 R123.55).

    Le dcret du 8 mars 1995 relatif aux commissions de scurit et la circulaire affrente.

    Les arrts prfectoraux constituant les diffrentes commissions de scurit dans le dpartement.

    Larrt du 25 juin 1980 modifi portant approbation des dispositions gnrales du rglement de scurit contre les risques d'incendie et de panique dans les tablissements recevant du public (ERP).

  • Le Maire et les Etablissements Recevant du Public - 4

    Le code gnral des collectivits territoriales (article L.2212.2) confie au maire un pouvoir de police administrative gnrale sur sa commune, et larticle L.123.4 du Code de la Construction et de lHabitation, un pouvoir de police spciale des ERP, sous le contrle administratif du Prfet du dpartement. Au travers de ses pouvoirs de police, il doit exercer les missions de scurit publique et peut tre amen prendre toutes dispositions pour assurer la scurit des personnes et des biens en cas de danger grave ou imminent.

    Responsabilits du Maire

    Le maire est ainsi lautorit principale pour les tablissements recevant du public. Compte tenu de la spcificit de la rglementation en vigueur, le maire bnficie du soutien technique de la commission de scurit. Cette commission, charge dmettre un avis sur le respect de la rglementation, permet au maire darrter sa dcision (Voir Annexes 4, 5, 6 et 7).

    De mme le maire doit signaler toute cessation dactivit dun ERP la commission de scurit. Cette information essentielle entrane la mise jour de la liste dpartementale ainsi que la dprogrammation des visites qui auraient pu tre planifies.

    Le maire participe llaboration de la liste dpartementale des ERP, tablie par le SDIS, sous lautorit du prfet. Pour cela le maire doit recenser tous les ERP de sa commune et en transmettre la liste la commission de scurit.

    Le premier et principal responsable du respect des rgles dans un ERP est lexploitant. En cas daccident, il engage sa responsabilit civile, voire pnale. Le contrle exerc par ladministration ne le dgage pas des responsabilits qui lui incombent (article R123.43 du CCH).

  • 5 - Le Maire et les Etablissements Recevant du Public

    Responsabilits du Maire

    Le maire, en qualit dautorit de police, a lobligation de veiller au respect de la rglementation. Sil fait preuve de dfaillance en ce domaine, il engage la responsabilit administrative de la commune et en cas de ngligence de sa part, sa propre responsabilit civile, voire pnale.

    Les tablissements de 5me catgorie sans locaux sommeil ne sont pas soumis des visites de contrle obligatoires. Cependant le maire peut demander le passage de la commission de scurit sil considre que ltablissement prsente un risque pour le public.

    Par ailleurs, aprs mise en demeure adresse et reste sans rponse, le prfet peut utiliser son pouvoir de substitution et prendre toutes mesures relatives la scurit des ERP.

    Pour les Centres ars, si besoin, la demande de passage de la commission doit tre faite au moins 2 mois avant afin que les prescriptions mises puissent tre ralises avant louverture du centre.

    Pour les Gtes de groupe, il est noter quils sont considrs comme des ERP sils accueillent plus de 15 personnes ou plus de 7 mineurs dans un cadre non familial.

  • Le Maire et les Etablissements Recevant du Public - 6

    La prvention est lensemble des mesures techniques et administratives propres viter, autant que possible, lexistence dun risque et, sil subsiste, en limiter les effets. Cest une tape essentielle dans llaboration dun projet.

    La prvention au sens des tablissements recevant du public et des immeubles de grande hauteur vise garantir la fois la scurit du public contre lincendie et contre les effets de panique.

    La prvention et les Etablissements Recevant du Public - Gnralits

    Dfinition de la prvention

    Objectifs de la prvention

    .

    limiter les risques dclosion dun sinistre limiter la propagation de lincendie permettre lvacuation des personnes en danger faciliter lintervention des secours

    La prvention porte ainsi sur limplantation, la construction, les amnagements intrieurs et les quipements techniques.

    Elle veille en outre sassurer que les installations et les quipements sont entretenus et maintenus en bon tat de fonctionnement.

  • 7 - Le Maire et les Etablissements Recevant du Public

    La prvention et les Etablissements Recevant du Public - Gnralits

    La rglementation affrant aux ERP sappuie sur le respect de principes fondamentaux :

    Dfinition d'un ERP

    des modalits de construction permettant l'vacuation rapide et en bon ordre des occupants

    des faades accessibles un nombre de sorties et de dgagements proportionnel leffectif du public et du

    personnel un comportement au feu des matriaux et des lments de construction lamnagement des locaux et lisolement entre eux un clairage de scurit et un balisage des issues linterdiction de certains produits dangereux des installations techniques sres (lectricit, gaz, ascenseurs, chauffage,

    dsenfumage) des moyens dalarme et dalerte des secours un entretien et une maintenance des installations techniques

    Les tablissements recevant du public, ou ERP, sont dfinis dans le Code de la construction et de l'habitation comme tant tous btiments, locaux et enceintes dans lesquels des personnes sont admises, soit librement, soit moyennant une rtribution ou une participation quelconque, ou dans lesquels sont tenues des runions ouvertes tout venant ou sur invitation, payantes ou non.

    Sont considres comme faisant partie du public toutes les personnes admises dans ltablissement quelque titre que ce soit en plus du personnel.

  • Le Maire et les Etablissements Recevant du Public - 8

    1re catgorie : au-dessus de 1500 personnes

    2me catgorie : de 701 1500 personnes

    3me catgorie : de 301 700 personnes

    4me catgorie : au-dessous de 300 personnes l'exception des tablissements de 5me catgorie

    5me catgorie : tablissements dans lesquels l'effectif du public n'atteint pas le nombre minimum fix par le rglement de scurit pour chaque type d'exploitation (seuil dassujettissement) (voi