Click here to load reader

Le Potager Synergique

  • View
    57

  • Download
    3

Embed Size (px)

Text of Le Potager Synergique

GUIDE PRATIQUE DU POTAGER SYNERGIQUE

Fvrier 2011

Projet jardin -Transition Ferney Voltaire Laction simultane dlments indpendants qui dgagent ensemble un effet plus grand que la somme de leurs apports individuels : cest a la synergie !

Guide pratique du potager synergique

PRESENTATION

Les tendances de ces dernires annes, lies lindustrialisation et au dveloppement du secteur tertiaire, ont influenc certaines dynamiques sociales : Labandon des campagnes Laugmentation du cot des terrains La baisse des prix des denres agricoles cause des intermdiaires Les changements dutilisation de la campagne Le manque de motivation des jeunes pour se consacrer lagriculture.

En ce sens, la production locale de nourriture est devenue un vritable pari. Lactuelle structure agroalimentaire tant caractrise par les normes distances qui sparent le producteur du consommateur. Notre projet veut contribuer - mme si cest petite chelle - rduire lmission de CO2 et dvelopper des actions soutenables, travers la production et la consommation de produit locaux. Les motivations pour dmarrer le projet sont notamment les suivantes : Dbut dune autonomie alimentaire Utilisation despaces verts non cultivs Exprience dun travail communautaire et lien avec les rseaux et ralits locales.

Depuis la premire runion, les participants ont exprim les difficults suivantes : Manque despace et de temps Ncessit dune coordination Besoin de partager le projet Manque de savoir-faire.

Cependant lenvie de concrtiser une initiative partage de rapport avec la terre et ses produits et au mme temps de crer un tat dharmonie et convivialit, a fait prvaloir lenthousiasme. Cest pourquoi on a dcid de raliser un potager selon les principes de lagriculture synergique. Lexprience a t aussi possible grce aux suggestions dun manuel pratique, rdig par le Circolo di Budrio e dei Comuni di terre di pianura dellAssociazione E.C.O de la ville de Ferrara (Italie). On remercie en particulier Roberto Tinarelli et Elena Tirelli qui ont fourni le matriel et de prcieuses informations pour la rdaction de ce guide pratique. Le guide a t traduit en langue franaise par Monica Giorio.

Page 1

Guide pratique du potager synergique

INTRODUCTION

La gestion dun potager peut se faire sans effort, dans le respect de la nature et des synergies entre le terrain et les plantes, mme si cest difficile croire. Lagriculture synergique est une mthode de culture rvolutionnaire labore partir des annes 80 par Mme Emilia Hazelp, une agricultrice espagnole qui a adapt au climat mditerranen les principes de lagriculture naturelle de lagronome japonais Masanobu Fukuoka. Emilia Hazelp a dfini ce type dagriculture comme la forme de culture la plus naturelle connue, car elle travaille avec les dynamiques de la fertilit naturelle du sol. C'est--dire que le sol samliore, et maintient par la suite sa fertilit, si on y laisse un pais tapis de nombreuses plantes diffrentes et si on imite la couche de feuilles et de compost qui se forme spontanment dans la nature. Il ne serait pas ncessaire dajouter quoi que ce soit (fertilisants naturels ou chimiques, prparations bio dynamiques, etc.) car le sol, sil est correctement trait, se comportera comme un sol naturel (tel quil est ltat inculte ou sauvage).

LES BASES DE LAGRICULTURE SYNERGIQUE

Lagriculture synergique se base sur les intuitions et exprimentations de lagronome japonais Masanobu Fukuoka et sur le travail ultrieur de lun des pionniers de la permaculture, laustralien Bill Mollison. Tous deux, avec une approche holistique, ont compris les dommages causs par lagriculture traditionnelle et ont dvelopp des techniques et repris des traditions cohrentes, selon le principe de vivre sans dtruire . En clair, ils ont cherch concilier les besoins humains avec ceux de la nature, travers la construction dun quilibre entre environnement naturel et humain. Partant de lobservation de ce qui se passe spontanment dans la nature, Masanobu Fukuoka a extrapol quatre principes appliquer dans le soin de la terre. Principes qui mettent lagriculture en harmonie avec la nature ; sans utiliser ni technologies ni combustibles fossiles et sans produire de pollution : 1. Aucun travail du sol, car la terre travaille elle-mme travers la pntration des racines, lactivit des microorganismes, vers, insectes et petits animaux ; 2. Aucun engrais chimique, ni compos ni prpar, car le sol, si on le laisse lui- mme, conserve et augmente sa propre fertilit ; 3. Aucun dsherbant, car les mauvaises herbes ne doivent pas tre limines, mais contrles ; 4. Aucune tassement du sol, car en vitant de le compacter, il sare de lui- mme. Depuis les annes 30 du sicle dernier Fukoka a concrtement expriment et dmontr que lagriculture peut tre pratique en respectant la dynamique des organismes vivants qui se trouvent naturellement dans le sol, de faon permettre aux plantes de synthtiser et transformer les lments ncessaires. Au contraire de lagriculture traditionnelle qui croit que si on trouve une certaine quantit dlments dans une plante cultive et rcolte, la mme quantit dlments devrait tre rintroduite dans le sol pour viter son appauvrissement. En rsum, les plantes sont accuses de diminuer la fertilit du sol. Or, des recherches effectues par diffrents microbiologistes ont dmontr tout ce que Fukoka avait compris : pendant la vie dune plante,Page 2

Guide pratique du potager synergique

jusqu 25% de lnergie produite travers la photosynthse (sous la forme de composs de carbone fabriqus dans les feuilles) rejoint delle-mme le sol sous la forme dexsuds et de cellules mortes. Ces composants donnent de lnergie aux organismes vivant dans le sol au contact des racines (rhizosphre) et qui sont responsables de la mobilisation des nourritures prsentes dans le sol et ncessaires pour les plantes. Pendant que la terre fait pousser les plantes, celles-ci crent un sol fertile travers les rsidus organiques et leur activit chimique, en travaillant de concert avec les microorganismes, bactries, champignons et lombrics. Les plantes et les microorganismes instaurent donc des interactions rciproquement avantageuses. Malheureusement, beaucoup de pratiques agricoles traditionnelles empchent ces interactions en causant des problmes dapprovisionnement des lments ncessaires aux plantes. Et elles augmentent lincidence des pathologies. (Pour plus dinformations voir le cycle de loxygne)

RALISER UN POTAGER SYNERGIQUE

1. PREPARATION DU TERRAIN

La premire tche pour crer un potager synergique consiste raliser des plates-bandes de terre, avec le terrain creus sur place. Suite cette prparation, le terrain ne devrait plus tre travaill. Les plates-bandes constituent un lment fondamental du potager synergique, car elles aident arer le sol compact. Le terrain des plates-bandes ne doit pas non plus tre cras ou compact puisquon utilisera les couloirs prvus pour y accder. Les plates-bandes peuvent tre ralises de formes et tailles diffrentes ; la seule chose importante tant de pouvoir arriver en leur centre sans risquer de marcher sur le terrain des plates-bandes. Si on veut utiliser la fertilit spontane du sol, il est indispensable de ne pas le compacter. La largeur conseille des plates-bandes est de 120 cm : Pour la longueur, il ny a pas de limites, mais il est conseill de raliser des passages tous les 4-8 mtres . La hauteur des plates-bandes peut aller de 10 50 cm mais la hauteur optimale est de 30-40 cm. La largeur conseille des couloirs entre deux plates-bandes est de 50-60 cm, de faon pouvoir passer avec une brouette. La forme des plates-bandes peut tre rectiligne ou courbe, condition que lon respecte les rapports entre la largeur et la hauteur des platesbandes.

Page 3

Guide pratique du potager synergique

En effet, si elles sont trop serres, on accentue les carts climatiques, on a moins despace disposition et on a besoin de prvoir plus de passages que ncessaire. La ralisation de plates-bandes rectilignes est en gnral la solution la plus fonctionnelle grer. Leur orientation doit tre fixe en considrant la pente du terrain, pour ne pas empcher la coule superficielle des eaux de pluie. Le banc se prpare avec le terrain disponible sur place et, sil est soit pauvre en substances organiques, on peut ajouter du compost ou du fumier trs dcompos dans la couche superficielle. On compensera de cette manire la perte de fertilit due au labour. A grande chelle les bancs peuvent tre raliss avec des charrues, mais le labour la main avec des bches et des pelles est meilleur et il est, de toutes faons, indispensable pour la finition. Pour la mise en forme de la couche superficielle, constitue de terre la plus possible fine, on doit utiliser un rteau. Pour bouger plus facilement la terre des passages, il est conseill deffectuer un labourage (pour la dernire fois) 20-30 cm de profondeur. Lanne suivant sa ralisation, il y aura une baisse physiologique de la hauteur du banc selon les dimensions des mottes de terre et le type de terrain avec lequel il aura t ralis. Si le potager est mis en place sur une surface qui tait prcdemment inculte, ou sur un potager biologique, on peut procder tout suite aux semailles et la transplantation de plantes comestibles. Au cas o la surface concerne tait prcdemment un champ trait avec des produits chimiques, avant de cultiver des plantes comestibles, il faudra accomplir une ou plusieurs cultures de plantes telles que la moutarde, la chicore, le trfle, qui mtaboliseront les rsidus toxiques contenus dans le terrain et qui, en se dsagrgeant, donneront des substances organiques au terrain, acclrant de cette faon lvolution. Dans les terrains trs compacts (ex pturages intensifs) ou coloniss par les ronces, chardons ou plantes difficiles draciner comme la canne du marcage, il est ncessaire de procder un dplacement des racines avant de labourer l

Search related