Les chaînes de l’esclavage - mai68.· Jean-Paul Marat, Les chaînes de l’esclavage (1774), édition

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Les chaînes de l’esclavage - mai68.· Jean-Paul Marat, Les chaînes de l’esclavage (1774),...

  • Jean-Paul MARAT (1774)

    Les chaînes de l’esclavage

    (Édition dite de l’An I : 1792)

    Un document produit en version numérique par Jean-Marie Tremblay, bénévole,

    professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi Courriel: jmt_sociologue@videotron.ca

    Site web: http://pages.infinit.net/sociojmt

    Dans le cadre de la collection: "Les classiques des sciences sociales" Site web: http://www.uqac.uquebec.ca/zone30/Classiques_des_sciences_sociales/index.html

    Une collection développée en collaboration avec la Bibliothèque

    Paul-Émile-Boulet de l'Université du Québec à Chicoutimi Site web: http://bibliotheque.uqac.uquebec.ca/index.htm

    http://pages.infinit.net/sociojmt http://www.uqac.uquebec.ca/zone30/Classiques_des_sciences_sociales/index.html http://bibliotheque.uqac.uquebec.ca/index.htm

  • Jean-Paul Marat, Les chaînes de l’esclavage (1774), édition de l’An I : 1792. 2

    Politique d'utilisation de la bibliothèque des Classiques

    Toute reproduction et rediffusion de nos fichiers est interdite, même

    avec la mention de leur provenance, sans l’autorisation formelle, écrite, du fondateur des Classiques des sciences sociales, Jean-Marie Tremblay, sociologue.

    Les fichiers des Classiques des sciences sociales ne peuvent sans

    autorisation formelle: - être hébergés (en fichier ou page web, en totalité ou en partie) sur

    un serveur autre que celui des Classiques. - servir de base de travail à un autre fichier modifié ensuite par tout

    autre moyen (couleur, police, mise en page, extraits, support, etc...), Les fichiers (.html, .doc, .pdf., .rtf, .jpg, .gif) disponibles sur le site

    Les Classiques des sciences sociales sont la propriété des Classiques des sciences sociales, un organisme à but non lucratif composé exclusivement de bénévoles.

    Ils sont disponibles pour une utilisation intellectuelle et personnelle

    et, en aucun cas, commerciale. Toute utilisation à des fins commerciales des fichiers sur ce site est strictement interdite et toute rediffusion est également strictement interdite.

    L'accès à notre travail est libre et gratuit à tous les utilisateurs.

    C'est notre mission. Jean-Marie Tremblay, sociologue Fondateur et Président-directeur général, LES CLASSIQUES DES SCIENCES SOCIALES.

  • Jean-Paul Marat, Les chaînes de l’esclavage (1774), édition de l’An I : 1792. 3

    Cette édition électronique a été réalisée par Jean-Marie Tremblay, bénévole, professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi à partir de :

    Jean-Paul Marat (1774) Les chaînes de l’esclavage

    Une édition électronique réalisée à partir du livre de Jean-Paul Marat,

    Les chaînes de l’esclavage (1774). Reproduction de l’édition que l’auteur fit paraître en 1792 à Paris (dite édition de l’An I). Paris : Union générale d’Éditions, 1972. Collection 10-18, no 689, 312 pages.

    ORTHOGRAPHE MODERNISÉ. Ouvrage fortement recommandé, en cette période difficile de tyrannie,

    par Russel Bouchard, historien qui refuse de se soumettre à la tyrannie de l’État et indépendant d’esprit, membre de la Société du 14 Juillet.

    Polices de caractères utilisée :

    Pour le texte: Times New Roman, 12 points. Pour les citations : Times New Roman 10 points. Pour les notes de bas de page : Times New Roman, 10 points.

    Édition électronique réalisée avec le traitement de textes Microsoft Word 2001 pour Macintosh. Mise en page sur papier format : LETTRE (US letter), 8.5’’ x 11’’) Édition complétée le 7 mars 2003 à Chicoutimi, Québec. Édition revue et corrigée le 1er avril 2009.

    http://www.uqac.uquebec.ca/zone30/Classiques_des_sciences_sociales/autres_livres/bouchard_russel/bouchard_russel_photo/bouchard_russel_photo.html

  • Jean-Paul Marat, Les chaînes de l’esclavage (1774), édition de l’An I : 1792. 4

    Plus de vingt-cinq années avant la Révolution de 1789, Marat pouvait

    écrire : « Le Mal est dans la chose même et le remède est violent. Il faut porter la

    cognée à la racine. Il faut faire connaître au peuple ses droits et l'engager à les revendiquer ; il faut lui mettre les armes à la main, se saisir dans tout le royaume des petits tyrans qui le tiennent opprimé, renverser l'édifice monstrueux de notre gouvernement, en établir un nouveau sur une base équitable. Les gens qui croient que le reste du genre humain est fait pour servir à leur bien-être n'approuveront pas sans doute ce remède, mais ce n'est pas eux qu'il faut consulter ; il s'agit de dédommager tout un peuple de l'injustice de ses oppresseurs. »

    Les chaînes de l'esclavage, c'est le premier développement, également antérieur à 1789, des positions révolutionnaires de Marat. (Texte apparaissant sur la couverture au verso du livre)

  • Jean-Paul Marat, Les chaînes de l’esclavage (1774), édition de l’An I : 1792. 5

    Table des matières

    Avertissement Présentation par Marat de l'édition française de son livre Notice Les chaînes de l'esclavage

    Discours aux Électeurs de la Grande-Bretagne Introduction 1. De l'amour de la domination 2. De l'étendue de l'État 3. Des différents âges des nations 4. Des nations amies de la pauvreté 5. Des vices de la Constitution politique 6. Du pouvoir du temps 7. Des fêtes 8. Des entreprises publiques 9. Gagner l'affection du peuple 10. De l'appareil de la puissance 11. Avilir les peuples 12. Suite du même sujet 13. Encourager les lettres, les beaux arts et les talents agréables 14. Corrompre le peuple 15. Du commerce 16. Du luxe 17. Flatter l'avarice du peuple 18. De la débauche 19. Fausse idée de la liberté 20. Se faire des créatures 21. Éteindre l'amour de la gloire 22. Encourager la servitude 23. Écarter des emplois les hommes de mérite et les hommes de bien 24. Hypocrisie des princes 25. Des sourdes menées 26. Innover

  • Jean-Paul Marat, Les chaînes de l’esclavage (1774), édition de l’An I : 1792. 6

    27. Multiplier les créatures du gouvernement 28. Diviser la nation 29. Opposer l'un à l'autre les divers ordres de l'état 30. Fatiguer le peuple de sa liberté 31. Remplir les premières places de l'état d'hommes corrompus 32. Soustraire au glaive de la loi les coupables agents du pouvoir 33. Remplir les tribunaux de juges corrompus 34. Désarmer les sujets 35. Pourvoir à la solde des troupes 36. Attentat contre les lois, jugements contre la liberté 37. Aveugle sécurité du public 38. Épuiser le zèle du peuple sur de faux objets 39. Des écrits peu fondés, ou des dénonciations hasardées 40. Des écrits satyriques 41. Des écrits indécents 42. Des mauvais écrits 43. De la multiplicité des écrits 44. Modération inconsidérée du peuple 45. Dissimuler les griefs nationaux 46. Des artifices mis en usage pour apaiser les clameurs publiques 47. Continuation du même sujet 48. Continuation du même sujet 49. Empêcher le redressement des griefs publics 50. De l'ignorance 51. Fausse idée de la tyrannie 52. Suite du même sujet 53. Dénaturer les noms des choses 54. De la superstition 55. Double ligue entre les princes et les prêtres 56. Vains efforts du peuple 57. De la fourbe 58. Constante poursuite des mêmes desseins 59. Corrompre le corps législatif 60. Du peu de fermeté des représentants du souverain contre les

    entreprises du gouvernement 61. Prévenir les émeutes 62. Accoutumer le peuple aux expéditions militaires 63. S'assurer de l'armée 64. Soustraire le militaire au pouvoir civil 65. Inspirer au militaire du mépris pour le citoyen 66. Miner le pouvoir suprême 67. De la guerre étrangère 68. De la guerre civile 69. Ruiner les peuples 70. De la flatterie

  • Jean-Paul Marat, Les chaînes de l’esclavage (1774), édition de l’An I : 1792. 7

    71. Continuation du même sujet 72. Sottise des peuples 73. Préjugés stupides 74. Continuation du même sujet 75. Ridicule vanité des peuples 76. Usurper le pouvoir suprême 77. Continuation du même sujet 78. Des coups d'état 79. Des mesures violentes 80. Du cérémonial et du style de chancellerie 81. Le peuple forge ses fers 82. Du despotisme 83. De la crainte des supplices

    Tableau des vices de la constitution anglaise Lettre au président des États généraux Discours sur les vices de la Constitution d'Angleterre Discours aux Anglais

  • Jean-Paul Marat, Les chaînes de l’esclavage (1774), édition de l’An I : 1792. 8

    Les chaînes de l’esclavage

    Avertissement

    Retour à la table des matières Pour établir cette réédition des Chaînes de l'Esclavage de Jean-Paul Marat, nous

    nous sommes en tout point conformés à l'édition que l'auteur lui-même fit paraître à la fin de 1792 à Paris (dite « édition de l'an I » dont la Bibliothèque nationale possède un exemplaire à la cote : 80 Lb 41/294). L'ouvrage sortit des presses de l' « Impri- merie de Marat », rue des Cordeliers, où était également tiré, à l'époque, le Journal de la République française que Marat, devenu conventionnel, avait fait succéder depuis le 26 septembre 1792 à l'Ami du Peuple ou le Publiciste parisien.

    La première réédition posthume de cette oeuvre de Marat fut celle qu'Adolphe

    Havard fit paraître « en édition populaire à 2 sous la feuille » à Paris en 1833 (Impr. Auguste Auffray ; la