Les flux d©l¨ves dans lenseignement scientifique DEP Tours 06/01/05

  • View
    102

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Les flux d©l¨ves dans lenseignement scientifique DEP Tours 06/01/05

  • Page 1
  • Les flux dlves dans lenseignement scientifique DEP Tours 06/01/05
  • Page 2
  • Plan de la prsentation Orientation fin de 2nde GT Les bacheliers scientifiques Taux de poursuite dtudes vers lenseignement suprieur Flux migratoires Orientation dans lenseignement suprieur et en particulier vers les filires scientifiques Accueil des tudiants dans la filire sciences universitaire de lacadmie Russite au DEUG
  • Page 3
  • Dcisions dorientation lissue de la 2nde GT (juin 2003) %1re S1re STI1re S+STI France Mtro27.4734.4 Acadmie29.96.636.5 Indre-et-Loire32.17.239.3 Dans lacadmie et dans lIndre-et-Loire, les dcisions dorientation en fin de 2nde GT vers les 1res S et STI sont plus frquentes quau niveau national. En terme dvolution, ces taux sont rests relativement stables depuis 1999 (except au niveau dpartemental o le taux 2002 tait plus bas 35.1% contre 39.3% en 2003) Les filles sont moins nombreuses sorienter vers les filires S et STI (26% contre 50% chez les garons) Lcart entre les demandes des familles et les dcisions sont stables : 2 points pour les filles et 5 points pour les garons
  • Page 4
  • Les bacheliers scientifiques La proportion de bacheliers scientifiques tend augmenter de faon significative depuis 2001 Les proportions acadmiques et dpartementales sont plus leves quau niveau national
  • Page 5
  • Les bacheliers scientifiques : dtail S et STI Au niveau national, acadmique et dpartemental, les bacheliers S reprsentent prs de 80% des bacheliers scientifiques. Jusquen 2001, la proportion de bacheliers STI dans lIndre-et-Loire tait moins importante quau niveau acadmique et national, en 2002 et 2003 elle dpasse le niveau acadmique
  • Page 6
  • Les bachelires scientifiques De faon gnrale, les filles sont moins nombreuses tre titulaire dun bac scientifique (carts denviron 16 points par rapport lensemble des bacs, 13 points pour lIndre- et-Loire) Entre 1997 et 2003, la situation a volu positivement : la part des filles a augment entre 3 et 5 points alors que par rapport lensemble des bacs celle-ci diminue dans lIndre-et-Loire Par ailleurs, leurs taux de russite aux bacs sont plus levs que ceux des garons
  • Page 7
  • Taux de poursuite des bacheliers scientifiques En terme de poursuite dtudes, lacadmie et lIndre-et-Loire sont en retard par rapport au niveau national Le taux reste relativement stable dans lacadmie (entre 87% et 89%) Il varie beaucoup plus dans le dpartement de lIndre-et-Loire, qui aprs avoir rattrap son retard en 2001 et 2002 par rapport au niveau national, voit son taux diminuer en 2003 et rejoindre le niveau de 2000. Taux de poursuite des bacheliers scientifiques en 2003
  • Page 8
  • Taux de poursuite des bacheliers S Le retard de lacadmie et de lIndre-et-Loire dans le taux poursuite des bacheliers scientifiques sexplique principalement par le retard des bacheliers S. Taux de poursuite des bacheliers S en 2003
  • Page 9
  • Taux de poursuite des bacheliers STI En effet, les taux de poursuite des bacheliers STI de lacadmie et de lIndre-et-Loire se situent au dessus du niveau national (except en 2003 pour lIndre-et-Loire) Le taux dpartemental a connu de fortes volutions, il diminue en particulier depuis 2001 (- 4 points) Taux de poursuite des bacheliers STI en 2003
  • Page 10
  • Taux de poursuite des bachelires scientifiques Le taux de poursuite des filles est infrieur celui des garons Dans lacadmie et lIndre-et-Loire, les carts entre les taux de poursuite saccentuent en 2003 : ils sont rests entre 1999 et 2002 environ 2 points, en 2003 ils passent 4-5 points 2003GaronsFilles Cher 95,7%96,6% Eure-et-Loir 91,7%90,6% Indre 84,2%82,1% Indre-et-Loire 88,7%83,5% Loir-et-Cher 92,5%86,6% Loiret 87,0%81,3% Acadmie 89,4%85,5% Tableau : Taux de poursuite des bacheliers scientifiques en 2003
  • Page 11
  • Flux migratoires Les bacheliers scientifiques de lacadmie sont plus nombreux quau niveau national poursuivre leurs tudes hors acadmie A loppos, les bacheliers scientifiques de lIndre-et-Loire quittent moins souvent lacadmie et depuis 2001 sont de moins en moins nombreux partir
  • Page 12
  • Flux migratoires : dtail S et STI Les taux de poursuite hors acadmie des bacheliers STI de lIndre-et-Loire et de lacadmie sont plus levs quau niveau national Le taux dpartemental tend progresser depuis 2001, il dpasse le niveau acadmique
  • Page 13
  • Orientation des bacheliers scientifiques en 2003 Lorientation vers un 1er cycle universitaire gnral est beaucoup moins leve dans lacadmie et le dpartement quau niveau national La poursuite vers les IUT est plus importante dans lacadmie et le dpartement quau niveau national
  • Page 14
  • Lorientation des bacheliers S en 2003 Les bacheliers S sorientent principalement vers un 1er cycle universitaire gnral. Les taux de lacadmie et du dpartement sont infrieurs au taux national Lorsquils choisissent une filire courte, les bacheliers S sorientent vers les IUT Les bacheliers S reprsentent presque la totalit des effectifs de CPGE
  • Page 15
  • Lorientation des bacheliers STI en 2003 Les bacheliers STI sorientent principalement vers une filire courte et en particulier vers les STS, Ils sont plus frquemment en IUT quau niveau national Ils choisissent moins souvent un 1er cycle universitaire gnral quau niveau national
  • Page 16
  • Lorientation des filles et des garons Les bachelires scientifiques sorientent le plus souvent vers un 1er cycle universitaire gnral alors que les bacheliers poursuivent plus leurs tudes vers les filires courtes (STS et IUT) Au niveau dpartemental, les bacheliers sorientent moins frquemment vers les CPGE. vers un 1er cycle universitaire gnral est plus importante. La poursuite vers les IUT galement
  • Page 17
  • Lorientation des bacheliers scientifiques vers les filires scientifiques en 2003 67% des bacheliers scientifiques de acadmie et 64% des bacheliers scientifiques de lIndre-et-Loire poursuivent vers une filire scientifique en 2003 Lorsquils poursuivent des tudes suprieures, 40% des bacheliers scientifiques de lacadmie et 38% des bacheliers scientifiques de lIndre-et-Loire sorientent vers les filires courtes (STS et IUT) 21% des bacheliers scientifiques de lIndre-et-Loire choisissent la filire sant. Lorientation est quilibre entre les diffrentes voies (except pour les STS)
  • Page 18
  • volution de lorientation vers les filires scientifiques Le taux de poursuite a diminu par rapport 1999 : -3 points au niveau acadmique et 6 points au niveau dpartemental La diminution de lorientation vers les filires scientifiques sexplique principalement par les baisses de la poursuite vers le Deug sciences de luniversit et vers les STS secondaire La filire sant augmente ses effectifs entre 1999 et 2003 (hausse du recrutement)
  • Page 19
  • Lorientation des bacheliers S vers les filires scientifiques en 2003 64% des bacheliers S de acadmie et 62% des bacheliers S de lIndre-et-Loire poursuivent vers une filire scientifique en 2003 Au niveau acadmique, ils sorientent en premier lieu vers le Deug sciences et les CPGE sciences. Le choix dun STS secondaire demeure exceptionnel Au niveau dpartemental, lorientation est partage entre le Deug sciences, le 1er cycle sant et les CPGE sciences
  • Page 20
  • volution de lorientation des bacheliers S vers les filires scientifiques Le taux de poursuite a diminu depuis 1999 : -3 points au niveau acadmique et 6 points au niveau dpartemental La poursuite vers le Deug sciences est en trs net recul. Seule la hausse des poursuites vers la filire sant permet de limiter la baisse de lorientation vers les filires scientifiques. La diminution observe au niveau des STS secondaires est peu significative car ils reprsentent un faible effectif (57 lves en 2003 au niveau acadmique)
  • Page 21
  • Lorientation des bacheliers STI vers les filires scientifiques en 2003 79% des bacheliers STI de acadmie et 72% des bacheliers STI de lIndre-et-Loire poursuivent vers une filire scientifique en 2003 Ils sorientent en premier lieu vers les STS secondaires et les IUT secondaires et informatiques
  • Page 22
  • volution de lorientation des bacheliers STI vers les filires scientifiques Le taux de poursuite a diminu depuis 1999 : -3 points au niveau acadmique et 7 points au niveau dpartemental La diminution de lorientation vers les filires scientifiques sexplique principalement par la baisse de la poursuite vers les STS secondaires
  • Page 23
  • Lorientation des filles et des garons vers les filires scientifiques en 2003 Le taux de poursuite des bachelires scientifiques vers les filires scientifiques est moins important que celui des bacheliers (56% contre 74%,au niveau dpartemental : 55% contre 70%) Les bachelires scientifiques sorientent plus souvent que les bacheliers vers les STS secondaires et un 1er cycle sant, et plus particulirement vers cette dernire pour les bachelires de lIndre-et-Loire Les bacheliers poursuivent vers les IUT secondaires et informatiques, les CPGE sciences et le Deug sciences
  • Page 24
  • volution de lorientation des filles et des garons vers les filires scientifiques Le taux de poursuite a diminu : 3 points pour les bachelires et 3 points pour les bacheliers de lacadmie, -7 points pour ceux du dpartement
  • Page 25
  • Les tudiants en 1er cycle universitaire scientifique dans lacadmie Entre 1996 et 2003, d