LES STRAT‰GIES DES ORP POUR STRAT‰GIES DES ORP POUR L’INT‰GRATION DANS LE MARCH‰ DU TRAVAIL ET

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of LES STRAT‰GIES DES ORP POUR STRAT‰GIES DES ORP POUR...

  • LES STRATGIES DES ORP POUR LINTGRATION DANS LE MARCH DU TRAVAIL ET LEUR EFFICACIT

    UNE VALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE BASE SUR DES EXEMPLES DE CHMEURS JEUNES PEU QUALIFIS ET DE CHMEURS PLUS GS BIEN QUALIFIS

    mandate par lassurance-chmage

    Oliver Bieri (Interface) Ruth Bachmann (Interface)

    Daniela Bodenmller (DB train & consult) Andreas Balthasar (Interface)

    Publication du SECO Politique du march du travail no 17 (10-2006)

  • I N T E R F A C E

    S T R A T G I E S P O U R L I N T G R A T I O N D A N S L E M A R C H D U T R A V A I L 2

  • I N T E R F A C E

    S T R A T G I E S P O U R L I N T G R A T I O N D A N S L E M A R C H D U T R A V A I L 3

    Interface

    DB Train & Consult L E S S T R A T G I E S D E S O R P P O U R L I N T G R A T I O N D A N S L E M A R C H D U T R A V A I L E T L E U R E F F I C A C I T UNE VALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE BASE SUR DES EXEMPLES DE CHMEURS JEUNES PEU QUALIFIS ET DE CHMEURS PLUS GS BIEN QUALIFIS Luzern/Brig den 31. Mai 2006 Oliver Bieri (Interface) Ruth Bachmann (Interface) Daniela Bodenmller (DB train & consult) Andreas Balthasar (Interface)

  • I N T E R F A C E

    S O M M A I R E

    L I S T E D E S A B R V I A T I O N S 6

    1 I N T R O D U C T I O N 7

    1.1 Expos des problmes 7

    1.2 Structure du rapport 9

    1.3 Remerciements 9

    2 C O N D I T I O N S C A D R E D I N T G R A T I O N D A N S L E M A R C H D U T R A V A I L 1 0

    2.1 Directives et mesures au niveau fdral 10

    2.2 Mesures relatives au march du travail 11

    2.2.1 Mesures de formation 14

    2.2.2 Mesures demploi 15

    2.2.3 Mesures spciales 17

    2.2.4 Rglementations concernant les indemnits 18

    2.3 Directives et mesures complmentaires au niveau cantonal 20

    3 P L A N D E L T U D E E T M T H O D I Q U E 2 2

    3.1 Dfinition et slection des groupes tudis 22

    3.2 Conception de ltude 24

    3.2.1 Description des groupes tudis: statistique descriptive 24

    3.2.2 Slection des ORP pour une tude approfondie: analyse de cluster 24

    3.3 Collecte et analyse de donnes qualitatives 25

    4 A N A L Y S E S Q U A N T I T A T I V E S 2 7

    4.1 Statistique descriptive 27

    4.1.1 Caractristiques des groupes tudis 27

    4.1.2 Envergure du chmage dans les groupes tudis 29

    4.1.3 La pratique de conseil et de dcision en faveur des groupes tudis 31

    4.2 Analyse de cluster 39

    4.2.1 Constitution dindicateurs et analyse 40

    4.2.2 Rsultats de lanalyse concernant les demandeurs demploi plus gs 44

    S T R A T G I E S P O U R L I N T G R A T I O N D A N S L E M A R C H D U T R A V A I L 4

  • I N T E R F A C E

    4.2.3 Rsultats de lanalyse concernant les jeunes demandeurs demploi 45

    4.2.4 Conclusions concernant la slection des ORP 47

    4.2.5 Robustesse des clusters et liens avec les rsultats 47

    5 A N A L Y S E S Q U A L I T A T I V E S 4 9

    5.1 Stratgies pour les demandeurs demploi plus gs et qualifis 49

    5.1.1 Situation initiale de lintgration dans le march du travail 50

    5.1.2 Stratgies des ORP pour lintgration dans le march du travail 54

    5.1.3 Diffrences entre les ORP 59

    5.2 Stratgies pour les jeunes en fin de scolarit obligatoire et les jeunes demandeurs demploi 63

    5.2.1 Situation initiale de lintgration dans le march du travail 63

    5.2.2 Stratgies des orp pour lintgration dans le march du travail 68

    5.2.3 Diffrences entre les ORP 74

    6 V A L U A T I O N D E S S T R A T G I E S D I N T G R A T I O N D A N S L E M A R C H D U T R A V A I L 7 7

    6.1 Potentiel des stratgies pour les demandeurs d'emploi plus gs et qualifis 77

    6.2 Potentiel des stratgies pour les jeunes en fin de scolarit obligatoire et les jeunes demandeurs demploi 82

    7 S Y N T H S E D E S R S U L T A T S E T R E C O M M A N D A T I O N S 8 7

    7.1 Synthse des rsultats 87

    7.1.1 Quelles sont les stratgies de conseil et de dcision constates ? 88

    7.1.2 Quels sont les facteurs influenant la stratgie ? 90

    7.1.3 Rpercussions de la stratgie sur l'intgration dans le march du travail 93

    7.2 Recommandations 97

    S T R A T G I E S P O U R L I N T G R A T I O N D A N S L E M A R C H D U T R A V A I L 5

  • I N T E R F A C E

    L I S T E D E S A B R E V I A T I O N S

    AC Assurance-chmage

    MMT Mesures de march du travail

    SF Stage de formation

    SIPAC Systme dinformation et de paiement des caisses dassurance-chmage

    PLASTA Placement et march du travail / Systme dinformation en matire de placement et de statistique du march du travail

    LACI Loi fdrale sur lassurance-chmage obligatoire et lindemnit en cas dinsolvabilit (Loi sur lassurance-chmage)

    OACI Ordonnance (O) sur lassurance-chmage obligatoire et lindemnit en cas dinsolvabilit

    AF Allocations de formation

    OFIAMT Office fdral de lindustrie, des arts et mtiers et du travail (aujourdhui seco)

    AIT Allocations dinitiation au travail

    QB Qualification de base

    AI Assurance-invalidit

    LMMT Offices de logistique des mesures de march du travail

    SPE Service public de lemploi

    PET Programme demploi temporaire

    ORP Office de placement rgional

    seco Secrtariat dtat lconomie

    SEMO Semestre de motivation

    S T R A T G I E S P O U R L I N T G R A T I O N D A N S L E M A R C H D U T R A V A I L 6

  • I N T E R F A C E

    - I N T R O D U C T I O N

    En rvisant la loi sur lassurance-chmage (LACI) du 23 juin 1995, le lgislateur suisse a fondamentalement remani et rorient lassurance-chmage (AC). Cest sur cette base que les cantons ont cr les offices rgionaux de placement (ORP) partir de 1996. Loffre des mesures de march du travail (MMT) destines faciliter lintgration dans le march du travail a galement t fortement dveloppe et systmatise.

    Jusquen 1998, les nouveaux ORP et leur autorit dexcution ont t superviss par lOffice fdral de lindustrie, des arts et mtiers et du travail (OFIAMT), puis par le nouveau Secrtariat dtat lconomie (seco). Aprs une priode de mise en place, diffrentes expertises externes ont permis dvaluer les rsultats de laction des ORP. Sur la base de ces rsultats, et en sinspirant des mthodes du New Public Management, lAccord ORP/LMMT/autorit cantonale 2000, un systme dindicateurs deffet, a t dvelopp pour mesurer les rsultats obtenus par rapport aux objectifs de la LACI. Ceux-ci comprennent lintgration rapide des demandeurs demploi dans le march, la rduction du chmage de longue dure et des arrives en fin de droit, ainsi que la prvention de recours rpts au service de placement. Cet ensemble de mesures a conduit une mutation profonde des tats desprit, le passage dune orientation vers la prestation une orientation vers le rsultat, donnant par l une nouvelle force lobjectif premier du lgislateur, savoir linsertion rapide et durable des demandeurs demploi sur le march.

    Les MMT et le service public de lemploi (SPE) font lobjet dvaluations scientifiques systmatiques depuis 1996.1 Les tudes ralises jusquici ont surtout t consacres lanalyse des rsultats obtenus par le pass (impact evaluations). Les donnes de ce genre sont, certes, trs importantes pour la pratique administrative, mais il est tout aussi important de disposer dinformations sur la stratgie future que pourraient adopter les offices rgionaux de placement (ORP) en fonction des situations pour optimiser leurs rsultats (process evaluations). Cest pourquoi, en 2004, le seco a organis un follow-up (opration de suivi) et command plusieurs analyses, focalises sur lvaluation des processus.

    O E X P O S D E S P R O B L M E S

    Les valuations ralises jusquici ont dj montr que les diffrences de rsultats entre les ORP taient dues pour environ 30% lutilisation variable des MMT.2 En effet, par suite daccords signs avec le seco en matire de rsultats et de prestations, les cantons et donc les ORP disposent dune

    1 Cf. http://www.seco.admin.ch/themen/arbeit/politik/index.html ?lang=de. 2 Egger et al. (2000): valuation de lutilisation des mesures de march du travail, Berne.

    S T R A T G I E S P O U R L I N T G R A T I O N D A N S L E M A R C H D U T R A V A I L 7

  • I N T E R F A C E

    certaine libert daction et dune certaine autonomie dans lutilisation des moyens financiers et du personnel mis leur disposition pour la lutte contre le chmage. On peut donc aisment supposer que les stratgies de conseil et de placement qui ont t tablies diffrent en fonction des ORP. Jusqu maintenant pourtant, on ne sait peu ou rien de bien concret sur les diffrentes stratgies de conseil et de dcision ni sur leurs rsultats par rapport aux objectifs de la LACI.3

    Ce sera donc le point de dpart de notre valuation. Une analyse approfondie des stratgies de placement et de conseil des ORP, faisant appel des procds de sondages quantitatifs et qualitatifs, va nous permettre dexaminer les effets des diffrentes approches utilises pour lintgration dans le march du travail. Lobjectif est dvaluer lactivit de conseil et de dcision des conseillers en personnel des ORP dans le contexte de loffre des MMT spcifiques la rgion et en corrlation avec des aspects concernant les processus et lorganisation des ORP. Les quatre questions suivantes constituent le cur des analyses:

    1. Quelles stratgies de conseil et de dcision des ORP pouvons-nous identifier ?

    2. Quels sont les facteurs qui ont prsid lapparition de ces stratg