Click here to load reader

LEXIQUE A L’USAGE DES SECTIONS BILINGUES LE · PDF file... Les temps du passé ... Les connecteurs logiques Le discours se caractérise par un raisonnement logique ... - Reliés

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of LEXIQUE A L’USAGE DES SECTIONS BILINGUES LE · PDF file... Les temps du passé ......

  • 1

    LEXIQUE A LUSAGE DES SECTIONS BILINGUES

    LE FRANCAIS DES DISCIPLINES NON

    LINGUISTIQUES

    Sous la direction de ADELINO BRAZ

    AOT 2008

  • 2

    Sous la direction de Adelino BRAZ Avec la participation des professeurs des sections bilingues de Cantabrie et lAlliance Franaise de Santander : Emilia ALVARO ZABALA Isabelle BRAUNS Gemma CAMARERO Elena CELORRIO CALLEJA Aurelio DE LA FUENTE Rosario ENTRENA ARRONTES Rosa Maria GONZALEZ GONZALEZ Maria Rosa GUITARRO MORENO Juan GURTUBAY BETANZOS Gumersindo HERRERO FERNANDEZ Ignacio MARTINEZ GARCIA Fernando ORTIGADO ALVAREZ Roberto RUISANCHEZ DIAZ Luciano SEDANO CELIS Et la contribution de Marion SUBTIL

  • 3

    Prface de la Conseillre pour lEducation de Cantabrie

  • 5

    Introduction

    Cet ouvrage est le troisime volet dune srie de manuels consacrs

    lenseignement des disciplines non linguistiques en Espagne. Le premier Pour une

    rflexion sur lenseignement bilingue, mthodologie, repres, exemples (Santander,

    Consejera de Educacin de Cantabria, 2007) formule les problmatiques et les

    stratgies pdagogiques possibles lies ce dispositif ducatif. Le deuxime Enseigner

    la philosophie et lthique en section plurilingue de franais (Vitoria-Gasteiz,

    Departamento de Educacin del Pas Vasco, 2008) prsente les modalits dun

    enseignement de spcialit en franais de faon donner un exemple de matriel et

    unit didactique relatives une matire.

    Afin de complter cette srie, il nous a sembl opportun de constituer une base

    linguistique propre lensemble des disciplines non linguistiques enseignes dans le

    systme espagnol. Il a fallu pour cela dfinir quelques critres qui sont les suivants : en

    premier lieu, tablir une liste des points relatifs au systme linguistique franais qui sont

    dusage dans une classe et qui se retrouve dans beaucoup de disciplines. Cela aidera

    lenseignant cibler le franais spcifique sa matire, autrement dit dterminer quel

    est le langage franais de sa discipline, tant convenu que chacune a ses propres

    dterminations linguistiques. Ensuite, constituer un lexique relatif loutil multimdia

    dont lusage frquent implique galement une nouvelle voie pour travailler le franais.

    Enfin, donner par matire les mots les plus frquents en franais accompagns de leurs

    dfinitions. Signalons que la section Philosophie et Ethique napparat pas dans cet

    ouvrage dans la mesure o celle-ci a t entirement traite dans le deuxime volet de

    cette srie de publications.

    Bien videmment, cette base linguistique nest pas exhaustive et se prsente bien

    plus comme une invitation poursuivre ce travail de recensement linguistique. Une

    nouvelle fois, la publication de ce travail, qui est le rsultat dun travail men en

    commun loccasion du PALE 2008 (Programa de Apoyo a la Enseanza y el

    Aprendizaje de Lenguas Extranjeras) avec les professeurs des sections bilingues de

    Cantabrie et lAlliance franaise de Santander, a t possible grce la prcieuse

    collaboration de la Consejera de Educacin de Cantabria.

    Adelino BRAZ Attach de coopration pour le Franais Aot 2008

  • 6

  • 7

    CHAPITRE PREMIER

    LES OUTILS LINGUISTIQUES DU FRANAIS

  • 8

    Lenseignement dune discipline non linguistique en franais implique le passage du

    concept de langue au concept de langage. En effet, alors que le premier renvoie au

    systme linguistique, le second se dfinit comme une langue de spcialit, savoir un

    ensemble de recours linguistiques, tant au niveau du lexique quau niveau des

    expressions, spcifiques une matire. Afin de saisir ce point, il est important de

    comprendre que chaque matire apprhende la langue dans une ralit prcise et

    singulire qui est la sienne, et en ce sens, le franais de spcialit est un langage au sens

    plein du terme qui dcoupe le champ de connaissance et le champ de la ralit partir

    de son prisme. A cet effet, nous nous proposons de fournir ici un ensemble de recours

    linguistiques de spcialit sur le plan de la langue afin que chaque enseignant puisse

    cibler ce qui convient sa propre matire.

    Le franais de spcialit

    I. Les temps communs dans la formulation A) Lemploi de limpratif Celui est utilis trois niveaux : - Pour formuler un ordre : conservez vos positions , concentrons-nous sur la

    carte . - Pour noncer un conseil : utilise les instruments disposition , choisissez la

    solution la plus simple . - Pour donner un encouragement : maintenez votre effort , continuez ainsi . B) Lemploi de linfinitif Linfinitif sert surtout formuler des consignes lors dun exercice ou dune valuation : montrer que F admet une limite , exprimer la dviation T . C) Lemploi de limpersonnel Il savre pertinent pour exprimer les points suivants : - Une position objective ou neutre: il faut admettre que , on considre le

    point A . - Nommer, dsigner, dfinir : On appelle triangle, la figure qui . - Etablir une quivalence : Il est possible de qualifier ce tableau davant-

    gardiste . - Reformuler : Cela signifie que , Cela veut dire que . - Donner un exemple : on peut prendre pour exemple , il est possible

    dillustrer cela travers .

  • 9

    D) Le prsent universel Cela permet dnoncer des vrits ayant une validit universelle : la somme de trois angles est gale 180 degrs . E) Lemploi du conditionnel Il sagit ici de formuler soit une proposition qui doit par la suite tre confirme, soit un effet qui est probable :

    - On pourrait envisager que , Cela reviendrait . F) Le subjonctif

    Ce mode s'emploie pour un verbe qui dpend d'un autre verbe exprimant un doute, un sentiment, une volont, une possibilit ou un jugement, c'est--dire un verbe subjectif : Il ne faut pas croire que lhomme soit un tre diabolique . - On emploie aussi le subjonctif avec certaines conjonctions; on l'emploie en outre

    dans certaines relatives pour exprimer le but, la restriction, le temps : Bien que les hommes soient civiliss, ils sont cependant gostes .

    G) Les temps du pass

    Il existe des nuances pour exprimer le pass : - Le pass simple exprime une action passe qui na produit pas deffets sur le

    prsent : Jules Csar conquit la Gaule . - Le pass compos rend compte dune action passe qui se prolonge dans le

    prsent : le clonage a chang les modalits de reproduction . - Limparfait est utilis dans la narration, la description dun fait qui est en cours

    dans la pass : ce moment l, le tableau rvlait toute sa richesse . - Le plus que parfait renvoie un fait pass antrieur un autre fait pass : ds le

    dbut de lpreuve, nous avions compris facilement les consignes . - Le pass proche (venir + infinitif) exprime une action qui vient juste de se

    terminer : le premier but vient dtre marqu .

    H) Les temps du futur Le futur renvoie une action qui se produira avec certitude dans lavenir, ce qui le diffrencie du conditionnel qui renvoie uniquement une probabilit : Les examens commenceront demain . - Le futur proche (aller + infinitif) exprime un vnement qui est sur le point de se produire ou qui est immdiatement prvisible : il va tre drlement surpris

    II. Les modalits de la formulation

    A) Linterrogation directe Cette modalit est trs souvent utilise dans les registres suivants :

    - Interroger un objet : Quest-ce quune cellule ? - Formuler une problmatique : Faut-il accepter linjustice ? - Interroger sur les moyens : Comment rsoudre cette quation ?

    B) Le discours indirect

    Ce style est courant dans le dbat dides, car il permet de constituer un dialogue avec dautres penseurs et dautres textes. Le discours indirect a donc ici pour

  • 10

    fonction de se rfrer une autre thse qui est objet de rflexion : Les philosophes anciens pensaient que lme tait divisible .

    C) Les connecteurs logiques Le discours se caractrise par un raisonnement logique qui fait appel des arguments ou des tapes, destins dmontrer, confirmer ou rfuter une hypothse de dpart. Il est possible de distinguer les connecteurs suivants :

    - Arguments additionns : et aussi , galement , en outre . - Reformuls : Autrement dit , En dautres termes . - Relis par une progression : dabord puis ensuite enfin . - Lis par une gradation : En premier lieu en second lieu en dernier

    lieu . - Mis en parallle : dune part dautre part , de mme , ni ni . - Lis dans une relation binaire : soit soit , ou ou .

    D) La quantit

    - Indtermine : des , quelques , plusieurs , certains . - Du particulier au gnral : aucun , nul , une grande partie , la plupart

    de , presque tous , tous les , lensemble des . - Relative : assez peu , relativement , suffisamment , particulirement .

    E) Les comparatifs et les superlatifs

    - Comparer deux quantits : autant deque de , plus deque de , moins deque de .

    - Comparaison non gradue pour tablir une identit ou une ressemblance : comme , tel que , du mme ordre , similaire , de lordre de , en ce sens , dans ce mme ordre dides .

    - Pour tablir une dissemblance : distinct de , la diffrence de , contrairement , se distinguer de , se caractriser par , dautant moins que .

    - Superlatif : le plus , le moins , sans gal , sans comparaison .

    III. Les outils relatifs au raisonnement A) Les connecteurs de lieu Il sagit ici de situer, de localiser , de diriger vers un endroit prcis : de gauche droite, sur la gauche, vers la droite, en face, en haut, en bas, sous, dessous, derrire, devant . B) Le mouvement et la variation I

Search related