Lucy + Jorge Orta - Food / Water / Life

  • View
    216

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Exposition la Villette (Paris) du 21 mai au 21 septembre 2014

Transcript

  • 4 rue Martel - 75010 Paris csmulders@free.fr

    01 48 24 56 72 - 06 09 02 66 31 Ouvert tous les jours sur rendez-vous

    aux horaires fixs par les artistes

    LUCY + JORGE ORTA / FOOD / WATER / LIFE

    VISITES EXCEPTIONNELLES DE LEXPOSITION LES 6 & 7 SEPTEMBRE EN PRSENCE DES ARTISTES

    Lucy + Jorge Orta, Les enfants de la Villette, 2014

  • Dereen OSullivan. Certains ont dj eu le plaisir de dcouvrir une partie des installations de lexposition Food/Water/Life dans divers muses dart contemporain aux Etats-Unis, Rotterdam (2005) ou aux Biennales de Venise (2005) et de Shanghai (2012). Quel rle joue le lieu dexposition dans lapprhension des uvres? Lucy Orta. Chaque exposition est diffrente. Les thmatiques Water ou Life nous ont amens une recherche tendue sur 10 20 ans, avec des uvres voluant dans le temps, approfondies au fil des manifestations. Pour chacun des lieux dexposition, des pices ont t retravailles. De nouvelles sont apparues en raction lespace. Ainsi, pour lexposition de La Villette, linstallation circulaire Le Concert de casseroles a t place, pour la premire fois, au centre dune des salles, sous un velux, de faon produire visuellement un puits de lumire. Une ide qui nous est venue en changeant avec les commissaires Claude David-Basualdo et Christian Coq. Le Bureau du passeport universel Antarctique, dj prsent la Biennale de Shanghai, a galement t intgr dune manire indite lentre du Pavillon Paul-Delouvrier. Prenant la forme dun carr, l encore il cre un puits de lumire et joue avec les hauteurs de lespace. Grce son positionnement stratgique, le passeport dlivr devient le moyen par lequel le visiteur pntre dans lespace dexposition et sengage: une exprience artistique et sociale.

    Avant de passer le Bureau du Passeport, on est interpell lextrieur par linstallation Les Enfants de La Villette. Une mtaphore des dangers auxquels seront confronts les gnrations futures? Lucy Orta. Les Enfants de la Villette met en vidence les risques encourus par les gnrations venir. Limage forte des petits garons en quilibre sur les pots de lait, au bord dun prcipice nous interpelle et nous fait tirer la sonnette dalarme. Beaucoup de nos uvres fonctionnent ainsi.

    La communaut est un fil conducteur dans votre travail. Qui dit communaut, dit frontire. Quel rle joue-t-elle dans votre recherche? Comment lexploitez-vous avec un projet tel que Antarctic Village-No Borders?Lucy Orta. Aujourdhui, il existe des lois internationales, notamment la Dclaration des Nations-Unis (art. 13) expliquant que lon a le droit de circuler au sein de nos propres frontires. Cependant si une catastrophe politique ou environnementale survient un grand pourcentage de la population perd le droit de traverser sa frontire, il lui faut un visa pour se rendre ailleurs. On pense alors aux exodes, aux rfugis, ce quil se passe en ce moment en Afrique. Les tribus tentent de quitter leur pays et en sont prisonniers. Notre idal serait de crer un monde o les frontires seraient plus floues, exactement comme pour la communication et la circulation de marchandises. Il faudrait fonder une nouvelle communaut neutre fonctionnant comme lAntarctique. Celle-ci est issue lorigine (1959) dun trait international de 50 signatures. Il sagit dune rserve naturelle sans frontires rsultant du travail dune coopration internationale o les armes sont bannies. Des personnes en fuite pourraient se rfugier dans ce type de communaut.

    LUCY + JORGE ORTA, FOOD / WATER / LIFE

    Bureau du Passeport Universel Antarctique, 2012

    Les enfants de la Villette Pauline, 2014

    OrtaWater Unit de Purification, 2005

    Lexposition Food/Water/Life, actuellement La Villette (21 mai-21 sept. 2014), fait date dans le parcours des artistes Lucy + Jorge Orta. Elle sengage travers trois thmatiques environnementales, auparavant traites dans un livre ponyme paru en 2012. Facteurs sociaux, cologiques et conomiques, Lucy Orta nous en dit plus sur une prise de conscience collective.

  • En quoi votre exprience passe de styliste vous influence-t-elle pour une installation comme celle-ci compose dabris-dmes raliss en textiles divers? On connat galement vos vtements-refuges, vos kits-survie.Lucy Orta. Les matires sont effectivement au cur de mes recherches de par mon pass de styliste. Dans un premier temps, jai dvelopp des tissus et des tissages, ce qui est moins le cas aujourdhui. Pour la ralisation de la nappe de 70 x 7, The Meal, jai fait appel lun des derniers tisseurs de soie en Angleterre. Jaime ce dialogue avec des artisans. Dialogue que je poursuis avec les crateurs franais de la marque Each x Other autour de la cration dune collection. Par ailleurs, je mne actuellement un travail de recherche sur le vtement pens comme un lment de protection, aide la socit, estime de soi au sein du London College of Fashion. Comment la mode aujourdhui peut tre porteuse de messages au quotidien et entrer dans le cadre dune politique dartisanat social?

    Pour ce qui est de la thmatique Food, sur laquelle vous travaillez depuis 1996, elle semble traduire une approche conviviale de lart en plaant lide du partage au cur de la culture.Lucy Orta. En effet. Les assiettes en porcelaine Royal Limoges disposes sur la table de linstallation 70 x 7, The Meal ont t utilises au pralable au cours dun vritable repas. Nous les voyons la fois comme des objets fonctionnels et relationnels. Ces banquets publics runissent 14 1800 personnes. Chacune de ces occasions sinscrit dans une thmatique, illustre dans les motifs des assiettes. Lobjet devient dclencheur dun change, dun dialogue entre plusieurs htes.

    Avec votre usine de purification Orta Water, le spectateur participe et donc sengage galement avec son corps et ses motions. Lucy Orta. La signification de cette installation est forte, nanmoins lon ne peut pas boire leau du canal de lOurcq en raison dun arrt de la prfecture. Lors dautres expositions comme celle de Rotterdam (2005), jai constat que les enfants observaient attentivement leau circuler dans les diffrents rservoirs et tuyaux de linstallation avant davoir le plaisir de la redcouvrir, suite sa transformation, buvable. Elle tait devenue comme de leau bnite pour eux. Des ractions similaires Venise. Je me souviens de la force de ce simple geste de pouvoir boire de leau des canaux. Par chaque action, nous voulons engager les visiteurs en faire de mme au quotidien. Empcher le robinet de couler, par exemple, ou bien rparer la tuyauterie pour viter le gaspillage de leau. Une formule illustre tout fait notre dmarche : 1 + 1 = 10 millions .

    Comment fonctionne votre binme au jour le jour? Lucy Orta. Nous confrontons nos ides au quotidien puis ralisons des fiches techniques et des dessins. Une rflexion peut prendre 10 ans avant daboutir une uvre. Voyant les objets comme des sources dinspiration potentielles, nous en achetons beaucoup. Ils sont stocks parfois pendant des annes dans notre atelier avant de servir un projet concret. Il y a une rsonance plastique, mtaphorique dans chacun deux. Un de nos entrepts est utilis pour stocker uniquement des matires premires. Il vous suffit de remplacer les pots de peinture dun atelier de peintre par des objets de toutes sortes et vous voil chez les Orta.

    Les enfants de la Villette Uma, 2014

    70x7, The-Meal au Sherwell Hall, Plymouth, 2009

    OrtaWater Unit de Purification, 2005

    Entretien avec Dereen O Sullivan pour www.Paris-art.com (extraits), juillet 2014 /

  • LUCY + JORGE ORTA ET CAROLINE SMULDERS EN QUELQUES DATES /

    2012Unlimited bodies, Palais d'Ina, Paris. Commissariat de Caroline Smulders. EXPOSITIONS PERSONNELLES INSTITUTIONNELLES (SLECTION 2010 - 2014) / 2014- Johnson Museum of Art, Cornell University, Ithaca, USA- Stocked: contemporary art from the grocery, University of Wyoming Art Museum, USA- Since 1843: in the making, Nottingham Trent University, Nottingham, UK- Food / water / life, Parc de la Villette, Paris 2013- Cloud | meteoros, Terrace Wires, St Pancras International, London, UK- Stocked: contemporary art from the grocery, Ulrich Museum of Art, Wichita, USA- Glasstress | 55e Biennale de Venise, Palazzo Cavalli Franchetti, Venise- Amazonia | Internaturalism, Pav, Parco Arte Vivente, Turin, Italy- Lucy + jorge orta, Yorkshire Sculpture Park, Wakefield, UK- Aqua vitalis: positions dart contemporain, Palais Ducal de l'Artotheque de Caen- Hangzhou triennial of fiber art : Zhejiang Art Museum, Hangzhou, Chine- 70 X 7 the meal act XXXIV, Philadelphia, Thomas Paine Plaza, Philadelphia, USA- Self unself, Van Abbemuseum, Eindhoven, Netherlands 2012- Fabulae Romanae, MAXXI Museo Nazionale delle Arti del XXI Secolo, Rome- Food, Water, Life, Tufts University Art Gallery, Aidekman Arts Center, Medford, Massachusetts- 70 x 7 The Meal act XXXIII, Smiths Row, Bury St Edmunds, Suffolk, United Kingdom

    2011Clouds | Nuages, La Marchalerie Centre dArt ContemporainClouds | Nuages, Ecole nationale suprieure darchitecture de VersaillesClouds | Nuages, Gypsothque du Muse du Louvre, Paris70 x 7 The Meal act XXXII, MAXXI Museo Nazionale delle Arti del XXI Secolo, Rome, Italie70 x 7 The Meal act XXVI, Fundaci Joan Mir, Barcelone

    2010Amazonia, Natural History Museum, LondresAntarctica, Et des Arts en Auxois-Morvan, MontbardWijheizij Milk, Permekemuseum, Jabbeke, Belgium

    LA PRESSE EN PARLE / Coup de foudre !Smile! and Save the Planet

    un art contextuel, servi par une grammaire visuelle originale

    Artistikrezo

    Food / Water / Life exprime lurgence environnementale

    Planet BPM

    Deux artistes plasticiens engags qui utilisent leur crativit pourdfendre leurs valeurs environnementales et socitales

    Blog de Glace

    le binme dartistes Lucy+Jorge Orta sinterroge sur la faon dont lart peut gnrer et nourrir un dialogue constructif autour des enjeux cologiques

    H2o.net

    Lart : un autre message po