Click here to load reader

L'ultimate frisbee s'attaque aux jeunes

  • View
    215

  • Download
    2

Embed Size (px)

Text of L'ultimate frisbee s'attaque aux jeunes

  • 22La

    Nou

    velle

    MER

    CRED

    I 8 J

    UIN

    2011

    Sports

    Lultimate frisbee sattaque aux jeunes

    Les quipes dultimate frisbee se multiplient en rgion. Lessor de ce jeune sport demeure incroyable. Si les adultes lont adopt depuis quelques annes dj, les plus jeunes semblent maintenant sy intresser davantage leur tour. Et lAssociation dultimate de Sherbrooke compte bien sattaquer ces jeunes adeptes lors des prochaines annes.

    En crant un circuit universi-taire et en accentuant la promo-tion de lultimate frisbee dans les coles secondaires, les btisseurs de ce sport souhaitent continuer daccueillir de plus en plus de nou-veaux membres.

    Mais que peut bien expliquer ce boom soudain pour ce petit objet flottant?

    Cest trs diffrent des autres sports, admet Arnaud Chiasson-Poirier, lun des membres de lquipe championne du circuit scolaire au niveau juvnile AA, les Cavaliers de Mitchell-Montcalm. Lultimate frisbee est un sport trs physique qui fait bouger norm-ment, ce quadorent les jeunes. Lesprit de jeu est aussi trs spcial.

    Moi, jai eu le coup de cur imm-diatement pour ce sport!

    En effet, la philosophie de lul-timate frisbee ne se retrouve nulle part ailleurs.

    Il y a une camaraderie bien spciale entre les adversaires et les coquipiers, ajoute pour sa part Joffrey Rivard, un autre membre des lorganisation des Cavaliers,

    qui compte elle seule trois qui-pes scolaires dultimate. On ne retrouve pas darbitre sur le terrain. On doit donc faire confiance nos adversaires en ce qui concerne les dcisions. Dj, cet lment rend notre sport assez unique!

    Lultimate frisbee junior a fait son entre en 2005 Sherbrooke. Une seule quipe avait alors t

    forme. Lan pass, on en retrouvait deux. Cette saison, une troisime sajoutera au circuit civil.

    Le fait que les filles puissent se retrouver en mme temps que les gars sur le mme terrain, a rend le sport plus accessible et diff-rent. Cest plus facile de former des quipes. Si on dit que le soccer est trs accessible puisque a ne prend

    quun ballon pour le pratiquer, lul-timate lest tout autant. On achte un frisbee et des dizaines de per-sonnes peuvent jouer pour le plai-sir. En comptition, a prend quand mme des souliers crampons, de petites jambires et des cnes, pr-cise Arnaud Chiasson-Poirier.

    Du scoLaire au civiLMaintenant que lengouement

    frappe le milieu scolaire de la rgion, lAssociation dultimate de Sherbrooke espre transporter lin-trt vers le circuit civil.

    Plus de 160 jeunes provenant de neuf coles diffrentes forment en fait les 13 quipes de la Ligue dultimate junior de lEstrie, mais on retrouve encore seulement trois quipes civiles dans le junior, informe Marie-France Hivert, res-ponsable du dveloppement de lul-timate frisbee chez les juniors.

    Cette dernire se dit toutefois plus que satisfaite de lvolution de son sport en Estrie.

    Sherbrooke se dmarque considrablement des autres villes qubcoises. part Montral et Qubec, aucune ville ne peut se vanter de pouvoir compter sur autant de joueurs dultimate. On espre assister un effet boule de neige dans les prochaines annes et je suis persuade que lultimate frisbee deviendra encore plus la mode, conclut Marie-France Hivert.

    LA nouveLLe JRMe GAuDReAu

    Les Cavaliers de Mitchell-Montcalm ont remport la finale rgionale dultimate frisbee scolaire dimanche dernier. Les membres de la formation se disent persuads que de plus en plus de jeunes adopteront ce sport dans les prochaines annes.

    Les champions du Pif visent un 10e titreJrme

    GAUDREAULquipe du joueur-entraneur Sylvain Pelletier ne vise rien de moins quun dixime titre de championnat en douze ans la Classique Pif. Cest dailleurs sous un nouveau nom que les champions tenteront de dfendre leur titre ds le 27 juin au parc Quintal Fleurimont.

    La formation Acier Simmonds est maintenant devenue Olympique Mtal/Publicit DR/Pub La Cachette. lquipe championne se grefferont galement quelques membres de lquipe de Steve Grimard, appele lan dernier Olympique Mtal.

    Cette anne, nous avons dcid de runir tous les joueurs qui fai-saient partie de notre quipe lors-que nous avons commenc jouer la balle molle, explique Steve Grimard, fier de retrouver Sylvain Pelletier et son groupe. On vieillit et il nous reste donc moins dannes de balle lente devant nous. Voil pourquoi on souhaitait runir les deux quipes.

    Nous serons notamment mieux organiss cette anne, croit

    Sylvain Pelletier. En accueillant des membres de lancienne formation Olympique Mtal, nous devrions tre plus solides au deuxime tage. Ce sera moins exigeant de grer lquipe.

    Et Sylvain pourra davantage se concentrer sur les matchs plutt que sur tous les aspects administratifs durant le tournoi et au cours de la saison! renchrit immdiatement Steve Grimard.

    Les Sherbrookois se mesureront

    galement aux clubs de la classe Invitation, qui accueillera douze quipes au total chez les hommes dont cinq provenant des tats-Unis.

    Lan dernier, ils avaient d se contenter du quatrime rang de la grosse classe.

    Pour nous, cest important de gagner Fleurimont parce que la Classique Pif reprsente nos yeux un vnement aussi important que les championnats canadiens, sinon

    plus, puisque nous venons tous de la rgion, fait remarquer Steve Grimard.

    Dailleurs, la troupe de lentra-neur Sylvain Pelletier prendra part une fois de plus aux nationaux. Ils auront lieu cette fois Dorchester en Ontario au milieu du mois daot.

    Mais avant tout, on souhaite vraiment gagner un dixime titre Fleurimont! lance Sylvain Pelletier.

    Notons aussi que lentraneur Richard Martineau et sa troupe seront de retour sous le nom dquipe Wilkins-Champigny Remax/Excavation Charles Grenier/Restaurant Twist. Ces derniers staient inclins en finale de la classe provinciale en 2010. surveiller.

    Le Pif sur son 36Si vous croisez la mascotte du

    tournoi en habit chic, vous com-prendrez que le Pif sest mis sur son 36 loccasion de cette 36e dition.

    Pour loccasion, 12 quipes fminines et 12 autres masculines seront du rendez-vous dans la classe Invitation. Jusqu maintenant, la

    classe provinciale compte gale-ment sur la prsence de 12 clubs masculins et six fminins.

    Nous avons mme t forcs de refuser des quipes dans toutes les classes, admet le directeur de la Classique, Jean-Charles Doyon.

    Plusieurs petites nouveauts sajouteront finalement la pro-grammation de la 36e dition (voir tableau).

    Mais on ne rinvente pas la roue aprs 36 ans! clame le prsi-dent Marco Leclerc.IMACoM CLAuDe PouLIn

    La mascotte de la Classique Pif pourrait bien voir Sylvain Pelletier, Steve Grimard et Franois Lessard permettre lquipe Olympique Mtal/Publicit DR/Pub La Cachette de mettre la main sur un dixime titre de championnat en douze ans dans la classe provinciale masculine.

    Jrme [email protected]

    Le dput du NPD dans Compton-Stanstead, Jean Rousseau, a refus de cder sa place derrire la console de son et agira donc une fois de plus en tant que bnvole la Classique Pif.

    Les meilleurs moments du plus grand tournoi de balle lente en Amrique du Nord seront encore diffuss sur la populaire chane amricaine Softball 360.

    EN COMPLMENT