of 37/37
Manuel d’Examen des Véhicules Restaurés 1 Concours de Restauration Automobile organisés sous l’égide de la Fédération Française des Véhicules d’Epoque MANUEL d’EXAMEN des Véhicules Restaurés MÉTHODE POINTS A DÉTAILLER RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS FFVE Edition 2011 Robert-Louis Brézout-Fernandez pour la F.F.V.E.

manuel d'examen des vehicules restaurés.pdf

  • View
    22

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of manuel d'examen des vehicules restaurés.pdf

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    1

    Concours de Restauration Automobile organiss sous lgide de la

    Fdration Franaise des Vhicules dEpoque

    MANUEL dEXAMEN des Vhicules Restaurs

    MTHODE POINTS A DTAILLER

    RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS

    FFVE Edition 2011

    Robert-Louis Brzout-Fernandez pour la F.F.V.E.

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    2

    Sommaire

    Introduction p 2

    A- Gnralits p 3

    B- Inspection des voitures. Mthode dApprciation (160 pts) .. p 6

    1)- Moteur et Systme de refroidissement (40 points) . p 7

    2)- Chssis, Electricit (40 points).. p 11

    3)- Sellerie (40 points) ... p 18

    4)- Carrosserie. Tlerie (40 points) .. p 22

    C- Authenticit, Restauration Excessive, Erreurs, Omissions (40 pts) p 26

    D- Feuille de rsultats .................................................................................................... p 32

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    3

    Introduction

    Rouler en ancienne : cest bien Respecter lorigine : cest mieux

    Afin de prserver le patrimoine intellectuel et technique que reprsentent nos automobiles autant que pour lducation des futures gnrations de collectionneurs, la recherche historique et la mise en valeur de critres dauthenticit sont devenus des lments incontournables des actions de la Fdration Franaise des Vhicules dEpoque.

    Dans un souci constant dquit, dobjectivit et de qualit des Concours de Restauration Automobile organiss en France, ainsi que pour tenter un plus grand nombre de collectionneurs dy participer, notre Fdration a dcid dexaminer puis de mettre en lumire un ensemble de critres dapprciation. Des sondages, effectus lors de nos manifestations, auprs des juges potentiels mais aussi des collectionneurs, ont montr que lon attendait de la FFVE la cration de rgles dvaluation ainsi que celle de formulaires dtaills, identiques pour tous les concours. Ces diffrents souhaits ont conduit la cration de ce Manuel dExamen des Vhicules Restaurs ().

    Inventaire de rfrence pour tous les intervenants des Concours de Restauration Automobile organiss en France, mais aussi pour lensemble des collectionneurs soucieux de restaurer leur automobile ancienne dans le respect de lorigine, nous avons consulter, pour le raliser, les ouvrages les plus connus : le Code Technique FIVA, le Judging Rules and Regulation du CCCA (Classic Car Club of America) ainsi que le Official Judging Guidelines du AACA (Antique Automobile Club of America), organisateurs des plus grands concours outre-Atlantique. ()

    Des experts en automobiles anciennes nous ont fait lhonneur de corriger nos anachronismes et nos erreurs. Cependant, il se peut que certains lments aient chapp nos investigations tant auprs des collectionneurs que parmi lensemble des acteurs de lautomobile que nous avons consults. Dans un souci constant damlioration de la qualit des futures ditions de ce manuel, une adjonction et/ou une modification seront toujours possibles mais devront tre soumises, par crit, la FFVE.

    () Manuel protg par Copyright. Cette base de donnes est accessibles tous, directement sur le site de la Fdration. () Adaptation franaise du JUDGING MANUEL Judging Rules and Regulation du CCCA: Classic Car Club of America. Interprtation et Traduction Robert-Louis Brzout-Fernandez.

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    4

    Gnralits

    - Lobjectif de ce Manuel dExamen est de permettre de juger la restauration des voitures de la manire la plus quitable possible. Il se propose dassister les juges dans leur tche et dexposer les rgles actuellement appliques lors des Concours de Restauration Automobile organiss sous lgide de la FFVE, mais aussi daider les collectionneurs dans leur dmarche dauthenticit.

    - Lambition dun Concours de Restauration Automobile nest pas de dcerner des satisfcits dlgance mais de juger de lauthenticit dune restauration automobile Son but essentiel est donc destimer quel point un vhicule restaur est proche de son tat dorigine. La juste et honnte valuation dun vhicule doit donc rcompenser les efforts de son propritaire.

    - Toutes les caractristiques mcaniques du constructeur doivent tre respectes. Ses options et accessoires sont considrs comme dorigine.

    - Bien quil soit difficile de couvrir lensemble des situations devant lesquelles les jurs seront appels se prononcer, nous avons tent dy regrouper les ventualits les plus frquemment rencontres.

    Les concurrents - Le concurrent est le propritaire de la voiture ou son reprsentant. - Les jurs nont faire qu un seul et mme interlocuteur par voiture.

    Les voitures - Un contrle de concordance des numros de chssis et de moteur est effectu larrive des

    voitures. - Sous leur responsabilit, les concurrents doivent prsenter tous les documents dauthentification

    ncessaires et, ventuellement, la carte FIVA de leur vhicule (en cas dex aequo, un point supplmentaire sera attribu la voiture dtentrice dune carte FIVA et/ou la plus ancienne).

    - Chaque voiture est juge pour elle-mme quels que soient le renom du constructeur, la qualit de son propritaire, les voitures qui lentourent, les prix dj remports par elle.

    - Les voitures dcapotables sont juges capotes, hard top et tendelet en place.

    Les critres de prservation FIVA - Selon les critres de prservation de la FIVA, les voitures anciennes sont classes en 4

    catgories : authentiques, dorigine, restaures et reconstruites. Mais seules les voitures restaures cest dire partiellement ou totalement dmontes, reconditionnes avec des pices dorigine du constructeur ou conformes ses spcifications dorigine, participent aux Concours de Restauration Automobile de la FFVE.

    - Les voitures authentiques (inchanges depuis le premier jour), dorigine (en tat dutilisation, jamais restaures) et les voitures reconstruites (avec des pices dun ou plusieurs vhicules, mme type et modle) participent des concours spcifiques dont les rgles sont dfinir.

    Classification chronologique FIVA Les vhicules sont classs par priode selon la Classification Chronologique FIVA :

    Classe A (Anctres) .. construits avant le..................31 dcembre 1904 Classe B (Vtrans) : .... construits entre le 1er janvier 1905 et le 31 dcembre 1918 Classe C (Vintages) : construits entre le 1er janvier 1919 et le 31 dcembre 1930

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    5

    Classe D (Post. Vintages) : ... construits entre le 1er janvier 1931 et le 31 dcembre 1945 Classe E (Aprs Guerre) :.. construits entre le 1er janvier 1931 et le 31 dcembre 1960 Classe F :.....construits entre le 1er janvier 1961 et le 31 dcembre 1970 Classe G :... construits entre le 1er janvier 1971 et la limite dge FIVA

    Classification Technnique FIVA Selon la Classification Technique FIVA, sont admises concourir les voitures :

    - Type : A : vhicules standards, aux caractristiques de srie tels que livr par le constructeur. - Type : B : vhicule fabriqu spcialement ou modifi son poque et dans un but prcis, typique

    dans son genre et dun intrt historique vident. - En cas de litige sur lauthenticit dune voiture, le Responsable de Jury, aid du Prsident du

    Jury, sont les seuls pouvoir statuer sur sa participation au concours.

    Points de disqualification - Moteur non conforme (type et anne) - Bote de vitesse non conforme (nombre de rapports, manuelle ou automatique) - Chssis et/ou lments de chssis non conforme (adjonctions) - Vitrages en verre ordinaire, non scuris - Carrosserie et/ou chssis rplique - transformation par rapport au chssis dorigine (berline en cabriolet)

    Les jurs - Un jur de Concours de Restauration Automobile de la FFVE doit possder ou avoir possd un

    vhicule ancien dont il a, si possible, assur la restauration. - Sauf drogation, il doit faire partie dun club affili la FFVE. - Avant chaque concours, une cession de mise au point des connaissances en matire de

    restauration automobile est organise. La prsence des jurs y est obligatoire. - En bon pre de famille, un jur doit tre svre mais juste, bienveillant, honnte et raisonnable. - Sur la pelouse, un costume sombre, avec cravate, est de rigueur pour les hommes, les femmes se

    prsentent en costume-pantalon et trotteurs. - Un signe distinctif (badge, chapeau) est remis chacun des jurs, avant le concours. - Un jur manifestera toujours le plus grand respect pour les vhicules examins et la plus grande

    courtoisie envers leurs propritaires. Les points de dsaccord avec les concurrents font lobjet de remarques jamais de reproches.

    - Les jurs notent les rsultats de leur examen sur un feuillet spcifique portant leur nom et lidentification de la voiture. Chaque feuille est signe par le jur la fin de ses investigations.

    - Avant la proclamation des rsultats, sous peine dexclusion des futurs Concours de Restauration Automobile de la FFVE, les jurs ne doivent, en aucun cas, divulguer les scores de lexamen en cours, qui que ce soit et pour quelque raison que ce soit.

    - A la fin du concours, le propritaire dun vhicule peut avoir connaissance des diffrents points de dduction qui ont entachs sa note dexamen. Les plus importants sont discuts avec le Responsable ou le Prsident du Jury.

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    6

    Lexamen Lauthenticit est le maitre mot de tout examen, mais ltat dans lequel se trouve le vhicule

    examin est tout aussi important. Si le prsent manuel permet de juger de lauthenticit dun vhicule restaur par rapport son tat dorigine, lapprciation de son tat de prsentation est bas sur le soin apport son entretient et sur la qualit dexcution du travail de restauration.

    - Lexamen comporte 4 sections : le compartiment moteur, le chssis et llectricit, la carrosserie, la sellerie. Lors dun mme concours, chacune des parties est juge par un jur ou groupe de jurs. Un jury comprend donc, au minimum, 5 personnes : 4 juges et un Responsable de Jury.

    - A chaque concours, les jurs changent de section dexamen. - Toutes les voitures se prsentent lexamen en roulant au moteur. - Lexamen commence par le contrle de ltat, de lentretient et de la prsentation du moteur et

    par celui du systme de refroidissement. Il se poursuit par la mise en route du moteur et la vrification du fonctionnement des instruments au tableau de bord.

    - Si un moteur refuse de dmarrer, le Responsable de Jury dcide de larrt momentan de lexamen pour le reprendre aprs lexamen de la voiture suivante.

    - Un refus total de dmarrer entrane un arrt complet de lexamen. - Les voitures ont t construites pour rouler. Ainsi, la prsence de poussire pour arriver jusquau

    lieu du concours ne doit pas entacher la note finale. De mme, des collecteurs dchappement maills dpoque et ne prsentant que de fines craquelures seront nots de la mme faon que des collecteurs nouvellement maills.

    - Une usure de 30% des pneumatiques est acceptable si, par ailleurs, les gommes sont en excellent tat. Des craquelures latrales mineures sont tolres.

    - Lexamen de la sellerie est fait portes ouvertes. Avec laval du propritaire, seul le Responsable de Jury peut autoriser un jur pntrer lintrieur dune voiture (examen du faisceau lectrique sous le tableau de bord).

    - Sur lensemble de lexamen, lintgrit des spcifications mcaniques dorigine doit tre conserve et ne souffre aucune exception. Des lments de scurit, options et accessoires dpoque : dispositifs de changement de direction, coupe-batterie, second systme de freinage, adjonction dune barre stabilisatrice (dun modle de la marque), deuxime feu stop, indicateurs de changement de direction, feux de position, feux de dtresse, rtroviseurs, clairage de plaque, bocal de niveau de liquide de frein, sont accepts sils sont installs dans les rgles de lart.

    - Les autocollants modernes portant marque et spcifications dpoque et apposs comme lorigine (batterie, filtres : air, huile) sont accepts.

    - La restauration excessive est un problme sans solution connue car, littralement, les voitures restaures sont toutes sur-restaures. Pourtant il convient de ne pas confondre restauration excessive et dfaut dauthenticit. Sur un anctre , on ne peut sanctionner une peinture pistole dont le rsultat sera toujours plus brillant quune laque effectue en croisant les couches au pinceau, selon les meilleures techniques de lpoque.

    - Cette tolrance ne saurait englober les lments peints, polis (ou originellement laisss sans traitement) mais chroms pour la prsentation. Considrs comme des dfauts dauthenticit, ces fautes font lobjet de dductions appropries.

    - Pourtant, ds les dbuts de lautomobile, on rencontre dj de laluminium poli dans les moteurs.

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    7

    - Employ avec parcimonie, le chrome resta essentiellement rserv aux chssis haut de gamme ou aux prsentations de Salons. Ainsi, en Europe et aux Etats Unis, au cours des annes 20 et au dbut des annes 30, les constructeurs montaient des pices nickeles dans les moteurs de leurs voitures haut de gamme. Elles ne furent chromes que lors de restaurations ultrieures.

    - Lexamen de la sellerie nomettra pas le coffre bagages ni la bote gants.

    Pices de remplacement - Dans le cadre dun usage normal, les pices de remplacements, (batterie, bougies, filtres,

    pneumatiques) doivent suivre les spcifications du constructeur et correspondre laspect gnral, aux caractristiques et aux dimensions des lments dorigine.

    Confirmes par le Prsident du Jury, les dcisions des jurs sont sans appel

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    8

    Inspection des voitures. Aspect et Fonctionnement Rgles dExamen. Mthode dApprciation

    (sur 160 points)

    1 Moteur et Systme de refroidissement (sur 40 points)

    Compartiment moteur : cet examen porte sur laspect du moteur et du compartiment moteur. - Un moteur diffrent (type et anne) de celui dorigine est cause de disqualification. - Le capot est ouvert par le concurrent et maintenu en place sous sa responsabilit.

    Vrifier et dduire : - Eclats dmail sur les collecteurs dchappement : -1 - Fuite aux collecteurs dchappement : -1 - Fuite dhuile importante : -3 - Fuite dessence :. -3 - Fuite deau aux pastilles de dessablage : -1 - Aspect sale du compartiment moteur : -1 -3 - Orifices inutiliss dans la cloison pare-feu :. -1 - 3 - Orifices inutiliss dans les joues dailes :. -1 - Couleur du moteur non conforme : .. -2 - Peinture caille : . -1 -3 - Prsence de rouille ou de corrosion : -1 - Moteur huileux ou sale :. -2 - Huile, graisse accumules (dans le compartiment moteur) : . -1 -2 - Parties polies et/ou traitements de surface en mauvais tat : -1 - Fils et embouts de bougies non conformes :. -1 -2 - Pte joint dbordante : .. -1 - Carburateur non conforme celui dorigine : .. -5 - Charnires ou lments douverture fermeture de capot rouills : -1 - Coffre et/ou cadre de batterie rouills :.. -2 - Peinture intrieure du capot moteur dtriore : -1 - Projections dacide sous le capot moteur : -2 - Pales de ventilateur polies ou chromes : . -2 - Faisceau de radiateur moderne en lieu et place du faisceau nid dabeille dorigine : -5 - Pompe essence lectrique ou de supplment avant 1946 :.. -5 - Dmarreur lectrique avant 1918 :. -5 - Chromage excessif : voir dduction au chapitre Authenticit .

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    9

    - Durites type aviation : voir dduction au chapitre Authenticit . - Visserie cruciforme : voir dduction au chapitre Authenticit . - Prsence de rivets pop : voir dduction au chapitre Authenticit . - Pte joint de couleur (bleue, rouge ) : voir dduction au chapitre Authenticit .

    Observations : - Tous les lments moteurs doivent tre graisss, mais le moteur ne doit pas tre gras , ni

    prsenter des traces de coulures de graisse. - Les tresses de capot, ou les lanires de cuir qui en font office, doivent tre graisses au risque

    dendommager la peinture intrieure des capots. - Mme sur les chssis haut de gamme, les tubulures dchappement ntaient pas obligatoirement

    mailles (voir restauration excessive). - Seuls les clats francs dmail sont dcompts, pas les craquelures. - Sur les chssis haut de gamme, les raidisseurs de capot ainsi que les charnires ntaient pas

    obligatoirement chroms (voir restauration excessive). - Les fuites aux tubulures dchappement sont grises ou noires et caractristiques. - Une fuite deau ou dhuile goutte goutte est considre comme majeure. - Aucun orifice ne doit tre laiss bant dans la cloison pare-feu. - La couleur de la peinture du moteur est conforme aux spcifications du constructeur.

    Lutilisation de peintures arosol, faon aluminium ou cadmium, sur des parties non protges dorigine, est laisse lapprciation du Responsable de Jury.

    - La restauration excessive concerne le chromage des pices peintes ou non traites dorigine (cache-culbuteurs, dmarreur, dynamo, palles de ventilateur, pompe eau). Dduire un point pour chaque traitement non authentique, avec un maximum de 10 points pour lensemble de la voiture.

    - Les fils de bougie sont recouverts de coton ou de caoutchouc avant 1950. Des fils de coton habills de matire plastique transparente sont accepts.

    - Les embouts de bougie sont en laiton, puis en baklite avant 60, en caoutchouc depuis. - Les pales de ventilateur polies ou chromes ne permettent pas un bon brassage de lair pour le

    refroidissement du moteur et entranent un risque de surchauffe. - Vrifier ltat du compartiment de la batterie et son emplacement sous le capot, la recherche de

    corrosion et de projections dacide. - Les voitures modernes ne possdent pas toutes un insonorisant de capot. Les Mercedes nen

    seront pourvues quau dbut des annes 70. - Aux Etats Unis, lutilisation des premires vis embout Philips (parker) date de 1935. (voir

    restauration excessive) Leur utilisation, sur des voitures franaises ds la fin des annes 30, doit tre sanctionne.

    - Gnralisation des dmarreurs lectriques aprs 1918. - Premires bougies cadmies : 1956.

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    10

    Fonctionnement du Moteur : faire dmarrer le moteur par le concurrent.

    Vrifier et dduire : - Le moteur ne dmarre pas :.. Arrt de lexamen - Difficult au dmarrage :... -2 - Ralenti difficile tenir : .... -2 - Collecteurs dchappement fls, (audible froid) : . -2 - Difficult lacclration :........ -1 - Fonctionnement anormal de lallumage : ..... -3 - Bruits anormaux :.. -3 - Pression dhuile anormalement faible : -3 - Tmoin de pression dhuile restant allum : .... -3 - Dynamo ou alternateur inefficaces :......... -2 - Bruits de soupapes :....... -1 - Fume excessive :.......... -1 -3

    Observations : - Le moteur ne dmarre pas : laisser assez de temps au concurrent pour effectuer un dmarrage

    normal, la nervosit dun jour de concours peut tre en cause. - Ne pas laisser les jurs ni les spectateurs influer sur le comportement du concurrent. - Si un moteur refuse de dmarrer, passer la voiture suivante. - Devant une deuxime tentative infructueuse, le Responsable de Jury dcide de larrt complet de

    lexamen.

    Difficult au dmarrage : - En situation normale, un moteur ne met pas plus de 5 6 secondes pour dmarrer. - Il y a des exceptions : les moteurs aliments en 6 volts ou munis de compresseur.

    Ralenti difficile tenir : - Un moteur froid peut, momentanment, avoir des difficults tenir le ralenti. - A loppos, un moteur hautes performances ou avec un rapport de compression lev peut

    conserver plus longtemps un ralenti acclr. - Certains moteurs, type Alfa Romo, prsentent un ralenti variable avec des montes et des

    descentes en rgime dues leur type de carburateur. - Certains moteurs (comptition) nont pas t construits pour tenir un ralenti parfait.

    Difficult lacclration : - Une dficience de lallumage persiste toutes les vitesses de rotation du moteur. - Les bruits de bielles ou de pistons dfectueux sont parfaitement identifiables.

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    11

    Pression dhuile faible, moteur acclr : - Souvent, sur les moteurs anciens, les indicateurs de pression dhuile ne sont pas parfaitement

    talonns et ne sont l qu titre indicatif. - Tous les moteurs ne tournent pas avec la mme pression dhuile. - Lire la pression dhuile au ralenti lgrement acclr. - Nanmoins, au ralenti et temprature, un moteur indique une pression dhuile constante, au-

    dessus de zro. - Les vilebrequins monts sur galets ont une pression dhuile trs basse. - Une indication minimale au de la graduation est acceptable. - Certaines voitures nont pas de manomtre de pression dhuile mais seulement un tmoin

    lumineux et parfois mme pas de tmoin du tout (anctres). Sen enqurir.

    Dynamo et/ou alternateur inefficaces : - Une transformation de 6 en 12 volts donne lieu dduction au chapitre Authenticit . - Vrifier que lampremtre indique une charge de la batterie. - Une indication faible pourra indiquer que la batterie est incorrectement charge ou que les phares

    sont allums. Vrifier. Vrifier aussi la prsence dun rgulateur de tension.

    Bruits de soupapes, fume : - Claquement caractristique. - Aux spcifications dorigine du constructeur, certains moteurs poussoirs mcaniques peuvent

    tre plus ou moins bruyants. Ceci est particulirement vrai pour les moteurs soupapes en tte et/ou arbre came en tte comme Bugatti, Stutz, Duesenberg

    - Des moteurs anciens, soupapes poussoirs hydrauliques, peuvent laisser claquer les soupapes au dmarrage mettre quelque temps trouver leur pression optimale.

    - Une lgre fume au dmarrage est acceptable. - Les moteurs fourreaux coulissants (Systme Knight) fument constamment.

    Systme de refroidissement : cet examen porte sur le cache radiateur, sa grille et sur le systme de refroidissement du moteur. (Ne pas demander ouvrir le bouchon de radiateur si le moteur est chaud.)

    Vrifier et dduire : - En Europe des colliers de type Serflex avant 1950 :. -5 - Trace de rouille dans le circuit de refroidissement : -1 - Trace de chauffe du radiateur : .. -2 - Trace de fuite au radiateur : -2 - Bote eau bossele : -1 - Ailettes de refroidissement tordues :. -1 - Traces de fuite aux durites : -1 - Traces de fuite la pompe eau :.. -2 - Durites craqueles : -2

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    12

    - Durites anneles : .. -2 - Pompe eau bruyante : . -2 - Prsence dun ventilateur lectrique dappoint :. -5 - Diffrents types de colliers de durite dans un mme moteur : -1 - Cache radiateur, grille, bossels : .. -1 - Traitement de surface du cache radiateur et/ou de la grille en mauvais tat :.. -1 - Blason de la marque sur le cache radiateur absent ou en mauvais tat : -1 - Mascotte de radiateur inapproprie : .... -1

    Observations : - Les colliers de durites doivent tre conformes ceux dorigine. Nanmoins, depuis les dbuts de

    lautomobile, diffrents types de colliers ont t employs. Si leur historique est imprcis, la gnralisation des colliers type Serflex , au tout dbut des annes 50, est certaine.

    - Les colliers type jonc acier unitaire ont t trs longtemps et sont encore largement utiliss dans lindustrie automobile amricaine et anglaise.

    - Les colliers de remplacement double fils (plats ou ronds), vis, sont acceptables. - Tous les colliers de durites dun moteur doivent imprativement tre du mme type.

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    13

    2 Chssis, Electricit (sur 40 points)

    Longerons, Echappement : cet examen porte sur laspect extrieur, la condition des longerons et celle de lensemble des lments du chssis.

    Chssis :

    Vrifier et dduire : - Chssis endommag ou rcemment modifi : -5 - Chssis dune couleur non conforme: -1 - Peinture de mauvaise qualit, craquele : -1 - Corrosion des longerons : -3 - Accumulation de graisse ou poussire excessive :.. -1 -2 - Amortisseurs rouills ou prsentant des fuites : .. -1 -3 - Ressorts rouills :. -1 2 - Brides de maintien lames non conformes :.. -1 - Protection des ressorts en mauvais tat :.. -1 - Chromage excessif des lments de visserie : voir dduction au chapitre Authenticit . - Prsence de rivets pop : voir dduction au chapitre Authenticit . - Visserie cruciforme, voir dduction au chapitre Authenticit .

    Observations : - Le chssis se compose du cadre, des lments de suspension et de direction, des freins et des

    roues ainsi que du rservoir dessence. - Sur le chssis, la poussire de la route pour se rendre au concours est acceptable. - Au dbut des annes 20, les chssis haut de gamme pouvaient tre peints de la mme couleur que

    le dessous des ailes. Mais ils taient le plus souvent peints en noir. - Des clats de peintures sont les points de dpart de la rouille : les sanctionner. - Les graisseurs aiguille sont apparus en 1920, les graisseurs piston, en 1923. - Les graisseurs tte boule datent de 1933.

    Echappement :

    Vrifier et dduire : - Echappement battant sur le chssis : ..... -2 - Prsence de rouille importante ou perforante :.. -2 - Fuite audible : ... -3 - Echappement annel chrom ou non, si non dorigine : -1 - Echappement en acier inoxydable, non dorigine :..... -3 - Brides et/ou tendeurs en mauvais tat : . -1

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    14

    Observations : - Seules quelques voitures compresseur prsentaient des tubulures anneles et chromes. - Le bruit des fuites dchappement sont faciles dtecter au niveau du chssis. - Certains silencieux comportent un orifice infrieur dvacuation de la condensation. - Les ensembles dchappement en acier inoxydable sont modernes, rarement dorigine :

    sanctionner au chapitre authenticit. - Dorigine, lchappement des Austin-Healey (1953-68) comporte, en sortie de la tubulure

    principale, une partie antrieure annele, antivibratoire : ne pas sanctionner.

    Botier de direction, Freins, Jantes, Pneumatiques : - Seule la vrification de ltat gnral des freins est possible. - Lexamen des pneus et des jantes, porte sur leur aspect et sur leur condition.

    Botier de direction, Freins :

    Vrifier et dduire : - Course excessive de la pdale de frein : . -3 - Course excessive du frein main : ..... -3 - Pdale de frein et/ou frein main restant enclenchs : ... -3 - Jeu dans le botier de direction (voir au volant) : dduction laisse lapprciation

    Observations : - Les systmes de freinages doivent tre mis en uvre par le concurrent ou par le Responsable de

    Jury si le propritaire ly autorise, les autres jurs se contentant dobserver. - La pdale de frein de certaines voitures peut paratre molle quand le frein main est enclench.

    Sen enqurir auprs du concurrent. - Pour les voitures quipes de freins hydrauliques, demander maintenir la pression sur la pdale

    pendant au moins 5 secondes afin de vrifier quelle ne senfonce pas davantage. - Vrifier que la pdale de frein revienne bien, seule, en position haute. - Premier systme de freinage hydraulique de srie : Chrysler 1926. - Ligne de freinage hydraulique en cuivre ds le dbut des annes 30. Elles taient alors peintes en

    noir. Laisses polies ou sans protection donne lieu dduction (-2 points) dans le chapitre authenticit. Sur les amricaines des annes 50, elles sont en mtal, sans protection.

    - 1953 : premires plaquettes de frein. - Assistance au freinage ds les annes 20. - Aux Etats Unis, premire direction assiste en 1951.

    Jantes :

    Vrifier et dduire : - Bois des raies non peint, ou verni transparent . -2 - Voile des roues rouill, peinture cloque -1

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    15

    - Bord fixe de jante endommag : . -2 - Enjoliveurs de roues bossels :. -1 -2 - Enjoliveurs de roues rouills :.. -1 -2 - Marque centrale des enjoliveurs de roue absente : .. -1 - Voile de peinture sur les pneus : -2 - Absence de roue de secours (coffre, aile (s) ) :.. -5 - Absence de systme de levage (cric) :....... -5 - Changement du diamtre des roues : voir dduction au chapitre Authenticit .

    Observations : - Plus durs que les peintures bitumineuses rserves aux raies des roues en bois, les vernis

    transparents sont cassants. Selon les conditions dutilisation de la voiture, leau peut sintroduire dans les fissures du vernis et ne permet pas une conservation optimale du bois.

    - A rayons, voile plein ou ajour, la couleur des jantes rappelle souvent celle de la sellerie. - Cependant on pouvait voir des jantes rayons noirs et la sellerie dune autre couleur. - Ne pas oublier le gris clair des jantes rayons cher aux constructeurs anglais ou le jaune paille de

    certains constructeurs franais, de la fin des annes 30. - Les jantes rayons des MG nont jamais de peinture brillante. - Certains chssis haut de gamme, exposs dans les Salons, pouvaient tre pourvus, par les

    carrossiers eux-mmes, de jantes rayons chroms montes de pneus flancs blancs. Sur les voitures de srie un tel ensemble est, aujourdhui comme hier, trop ostentatoire. Devenu la rgle, sur les restaurations actuelles, une dduction doit tre discute avec le Responsable du Jury.

    - Sur les roues de certains chssis amricains, les seuls rayons extrieurs peuvent tre chroms tandis que les rayons internes, le moyeu et la jante sont dune teinte rappelant celle de la sellerie.

    - Sur les voitures amricaines des annes 30, les roues peuvent tre de la couleur des filets de la carrosserie, contraste par rapport la tente gnrale de la voiture.

    Pneumatiques.

    Vrifier et dduire : - Pneus carcasse radiale (avant 1955) : ... .. -2 - Diffrents types dusure de la bande de roulement :...... -1 -3 - Revtement ingal :.. . -2 - Flancs prsentant des craquelures de vtust (profondes) : .. -2 - Flancs prsentant des hernies :... -3 - Gomme ancienne, vieux pneu :.. -3 - Flancs blancs rapports : ............... -2 - Flancs liser blanc avant 1960 : .. -1 - Pneus de marques diffrentes : .. -1 - Pneus de dimensions diffrentes :....... -2 - Pneus de conception diffrente (radiaux + conventionnels) : -3 - Diffrents types de bouchon de valve : par bouchon :... -1

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    16

    - Masselottes dquilibrage des roues non peintes. -1

    Observations : - Les pneumatiques font partie intgrante de la scurit dutilisation dune voiture. - Les pneus noirs sont apparus au dbut des annes 20. Jusque l ils taient beige en

    gomme naturelle (brevet U.S. de Sidney Motte 1903-04) (1ier pneu noir Michelin : le Roulement universel 1917).

    - Nes aux USA, les empreintes de la bande de roulement ntaient au dbut quun simple artifice publicitaire. Le G Goodyear, le M de Michelin laissant leur marque dans la boue des chemins.

    - Cas particulier des pneus avant et arrire des Citron ID et DS . - En Concours de Restauration, les pneus carcasse radiale sont prohiber moins quils soient

    une monte dorigine (Michelin 1955). Le Responsable de Jury apprciera. - Les diffrents types dusure de la bande de roulement sont dus des dfauts de rglage de la

    gomtrie du train avant. - Des crevasses profondes sur le flanc indiquent une gomme ancienne. Sanctionner pour des

    raisons de scurit. De lgres stries sur le flanc dun pneu nont pas dincidence sur la scurit. - 1941 : derniers pneumatiques double flancs blancs. - En cas dimpossibilit de trouver une dimension correcte de pneumatiques, lindication doit en

    tre faite au Responsable de jury ds le dbut de lexamen. - Les pneus tubeless furent introduits en 1955 pour les voitures de tourisme, lanne suivante

    sur les camions. - Les pneus carcasse radiales sont apparus au milieu des annes 60. Leur prsence sur une

    voiture antrieure fait lobjet de dduction (voir chapitre authenticit). - Les pneus taille basse sont apparus au milieu des annes 70. - Les bouchons de valve de chambres air sont toujours en mtal avant 1930, en caoutchouc (ou

    baklite) jusquen 1951, date dapparition des bouchons de matire plastique noire. - Les bouchons de valve doivent tre identiques sur tous les pneus dun mme vhicule.

    Faisceau lectrique Cet examen porte sur laspect et ltat gnral du faisceau.

    Vrifier et dduire : - Faisceau et fils lectriques en dsordre, pendants ou non protgs :... -2 - Cosses corrodes : ... -2 - Connections non conformes celles dorigine :.. -2 - Bornes de batterie sulfates :.... -1 - Compartiment de batterie corrod ou traces de sulfatation : -1 - Supports de batterie corrods ou traces de sulfatation : .. -1 - Absence de passe-fils travers les cloisons (pare-feu, joues dailes) : -1 - Fils dnuds :..... -5 - Fils extrieurs non protgs par une gaine : .. -1 - Alternateur en lieu et place de la dynamo dorigine : voir au chapitre Authenticit .

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    17

    - Prsence de colliers Rylsan : voir dduction au chapitre Authenticit . - Batterie moderne : voir dduction au chapitre Authenticit . - Fils recouverts de matire plastique de couleur (avant 1955) : voir au chapitre Authenticit . - Visserie cruciforme , voir au chapitre Authenticit .

    Observations : - Ltat du faisceau lectrique fait partie intgrante de la scurit dune voiture. Les fils lectriques

    ne doivent pas pendre, tre dnuds ou prsenter une cosse libre. Aucun fil lectrique ne doit risquer dentrer en contact avec un lment tournant ni avec le circuit de carburation.

    - Avant 1955, les fils lectriques taient recouverts de coton. - Avant 1940, le faisceau lectrique tait souvent parfaitement dispos sur la cloison pare-feu,

    intrieure ou extrieure. - Parallles les uns aux autres, les fils y taient assujettis par des barrettes chromes ou nickeles. - Ailleurs, dans le compartiment moteur, les fils du faisceau sont assujettis entre eux par des

    colliers (de mtal, type cycle, avant 1955), des brides de chatterton noir (avant 60), de ruban adhsif noir (aprs 60) et arrims la cloison pare-feu ou dans le compartiment moteur par des brides de mtal, elles mme protges ou non de caoutchouc.

    - Aprs 1965 les fils lectriques taient souvent assujettis entre eux par des brides de rilsan elles mmes fiches dans un orifice, lintrieur du compartiment moteur, avec ou sans obturateur.

    - Vrifier loxydation aux bornes de la batterie. - Vrifier ltat du compartiment support de batterie. - Certains constructeurs prvoient des collerettes embouties dans le mtal de la cloison pare-feu ne

    ncessitant pas la pose de passe-fil de caoutchouc. Sen assurer. - Si la voiture possde un poste de radio, les embouts de bougies anti parasites, en caoutchouc noir

    sont accepts.

    Phares, Feux de position, Eclairage de plaque, Cette partie de lexamen porte sur laspect et le fonctionnement du systme lectrique et sur laspect de la plaque minralogique. Ces lments font partie intgrante de la scurit dutilisation dune voiture.

    Vrifier et dduire : - Un des phares inoprant :......... -2 - Les deux phares inoprants : ........... -4 - Eclairage de plaque inoprant : ... -2 - Un des feux de position inoprant : . -1 - Les deux de position inoprants : ................ -2 - Mtallisation des rflecteurs ternie : .... -1 - Joints de caoutchoucs (phares, clignotants, feux arrire) abms ou absents :. -1 - Plaques minralogiques en mtal embouti : .... -3 - Face postrieure des plaques minralogiques non peinte : ......... -1

    - Feux stop inoprant : ...... -2 + -2 - Phare de recul inoprant : .. .. .. -1 + -1 - Indicateurs de changement de direction inoprants : ................ -2 + -2

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    18

    - Antibrouillards inoprants : . -1 + -1 - Mtallisation des cuvelages ternie : ..................... -1 -2 - Apparence (bosses) (en dehors du traitement de surface) :.. -1 + -1 - Lentilles de verre remplaces par du plastique : .. -1 - Catadioptres de verre remplacs par du plastique : .. -2 - Feux arrire diffrents lun de lautre : -2 - Indicateurs de changement de direction non conformes lanne : -1 - Indicateurs de changement de direction non conformes lpoque : .. -2

    Observations : - Partie intgrante de la scurit dune voiture, les phares doivent tre ceux destins au modle

    (voitures de srie) ou de lpoque de la voiture (chssis carrosss). - Ds les annes 20 et jusqu la fin des annes 30, on pouvait choisir entre diffrents modles

    doptiques de phares, en dmonstration permanente dans les halls dexposition des concessions et des carrossiers.

    - Monts lpoque, les phares estampills constructeur (Renault) doivent se retrouver sur les voitures de la marque. Leur absence donne lieu dduction au chapitre Authenticit .

    - Jusquau milieu des annes 30, les indicateurs de changement de direction taient des options. Additionnels, ils doivent rester dans lesprit de lpoque de la voiture.

    - Les indicateurs de changement de direction avant et arrire doivent concorder les uns avec les autres (mme anne ou mme poque).

    - Le commutateur de changement de direction additionnel au tableau de bord ou sur la colonne de direction doit sharmoniser avec lensemble des diffrents contacteurs dorigine de la voiture.

    - Un second feu stop additionnel est accept sil est parfaitement appari avec celui dorigine. - Les voitures alimentes en 6 volts clairent moins que celles en 12 volts. - Pour lclairage de plaque, certaines voitures peuvent avoir un contacteur spar de celui de

    lallumage des phares. Sen assurer. - Dpoque, les chiffres et les lettres des plaques minralogiques tait peints, ou en mtal rapports

    et rivets sur la plaque. - La face postrieure des plaques minralogiques tait toujours peinte en noir.

    Electricit Gnrale Cette partie de lexamen porte sur laspect de tous les lments dclairage au tableau de bord et dans lhabitacle, ainsi que sur le fonctionnement des accessoires. Le Responsable de Jury doit demander au concurrent de les faire fonctionner.

    Avertisseurs, Rtroviseurs :

    Vrifier et dduire : - Avertisseurs inaudibles : . -3 - Avertisseurs faibles : .. -2 - Apparence (bosses), en dehors du traitement de surface : -1 - Absence de rtroviseur extrieur (sil y en avait un lpoque) : -3

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    19

    - Rtroviseur extrieur non conforme lanne : . -1 - Rtroviseur extrieur non conforme lpoque : .. -2 - Visserie cruciforme (Philips), voir dduction au chapitre Authenticit .

    Observations : - Un avertisseur sonore est un lment de scurit. Dans le cas de deux avertisseurs, porter les

    mains sur les deux la fois afin de sentir la vibration lors du fonctionnement. - Certaines voitures possdent des avertisseurs de type ville/route : les faire fonctionner. - Avertisseurs et rtroviseurs dorigine doivent tre strictement destins au modle. - Dorigine, toutes les voitures ne possdaient pas de rtroviseur extrieur. Sassurer que ceux

    poss aprs coup sont de lpoque ou correspondent au modle et lanne de la voiture et quils ont t arrims dans les rgles de lart. Deux rtroviseurs extrieurs ne sont pas obligatoires.

    Eclairage intrieur et du Tableau de bord

    Vrifier et dduire : - Eclairage intrieur inoprant : .... -1 - Plastique ou verre endommag : .... -1 - Eclairage du tableau de bord inoprant : ..... -2 - Instrumentation au tableau de bord inoprante : pour chacun -1, maximum -5

    Observations : - De jour, il est difficile de juger de lclairage du tableau de bord, tout comme le fonctionnement

    des tmoins peut savrer dlicat. - Lclairage intrieur comprend le/les plafonniers, les lampes de courtoisie et tout systme

    dclairage supplmentaire (bas de portes). - Un aspect laiteux ou la prsence de marbrures dans les matires plastiques dorigine des

    diffrents clairages intrieurs atteste que le temps a fait son uvre. Ne pas sanctionner. - Lapparence du tableau de bord inclus aussi bien celui de la planche de bord que celui des

    diffrents cadrans et de leurs aiguilles, des interrupteurs et des contacteurs. - Vrifier la prsence de toutes les aiguilles sur les cadrans.

    Montre, Poste de radio, Antenne

    Vrifier et dduire : - Pendule inactive : . -1 - Radio inactive et/ou antenne lectrique inactive : . -1 - Aspect dfectueux de lensemble (cadran, interrupteurs) : .. -1 - Poste de radio moderne, mme masqu : . -1 - Traitement de surface de lantenne corrod : .. -1

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    20

    Observations : - Les premiers postes de radio ont t monts ds 1935. Rares jusquen 1965 ils ont longtemps t

    des ajouts optionnels. Ils doivent correspondre lanne de la voiture et sharmoniser lensemble du tableau de bord.

    - Un poste de radio dorigine devrait tre du type et de la marque dfinis par le constructeur. - Vrifier lheure la montre de la voiture, au dbut puis la fin de linspection.

    Allume-cigare, chauffage, air conditionn, rtroviseurs, accessoires

    Vrifier et dduire : - Allume-cigare manquant ou anachronique : -1 - Chauffage inoprant :.. -2 - Air conditionn inoprant :. -1 - Rtroviseur intrieur et/ ou extrieur manquants : ..... -3 - Teint des rtroviseurs terni : .... -1 - Accessoires intrieurs supplmentaires inoprants : . -1 - Prsence dun indicateur moderne sous le tableau de bord : .. -1

    Observations : - Le faisceau sous le tableau de bord sera inspect par une seule personne qui rpercutera ses

    investigations vers les autres jurs. - En prsence dun conditionneur dair, vrifier le fonctionnement au niveau du compresseur. - Pour juger du fonctionnement du systme de chauffage, on se contentera de celui de la soufflerie.

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    21

    3 Sellerie (sur 40 points)

    Habitacle et Siges Seul le Responsable de Jury peut demander sasseoir dans la voiture afin de juger de la sellerie

    Vrifier et dduire : - Cuir dchir : . -1 -4 - Usure marque, craquelure de vtust : -1 -2 - Cuir trs avachi, tach : . -1 - 2 - Utilisation de peausseries de couleurs diffrentes : .. -2 - Bouton manquant : .. ..... -1 - Ctes irrgulires, piqres apparentes : . -2 - Garnissage des ctes en mousse de polyester : .. -2 - Rideaux latraux des limousines absents, dchirs, tachs ou tirebouchonns : -2 - Pavillon tach, traces dhumidit : . -1 - Garnissage des portes tach, traces dhumidit : -1 - Housses de tissu sur les siges : . -5 - Bourrelets de porte uss : . -1 - Tapis de coffre en mauvais tat : ..... -1 - Sur les siges, housses de plastique transparent abmes : ... -1 - Visserie cruciforme , voir dduction au chapitre Authenticit . - Emploi de matriau synthtique : voir dduction au chapitre Authenticit .

    Observations : - Matriaux des siges : jamais de synthtique avant 1955 (ni tissu, ni mousse). Berlines et Limousines : drap de laine, velours, shantung, trs rarement cuir. Coup chauffeur : avant : cuir ou simili noir ; arrire : tissu comme berlines et limousines. Cabriolets haut de gamme : cuir. Cabriolets de srie : moleskine ou simili cuir, rarement cuir. - Les cuirs doivent prsenter un aspect uniforme, pas de trace dusure marque, pas de tache, de

    coupure ou de craquelure de vtust, ni de recoloration localise. - Des traces dusage et dentretien normal sont acceptes sans dduction. - Les ctes sont espaces, rgulires, retournes, piqre inapparentes faon sellier, garnissage

    douate et de crin de cheval, tant sur les siges que sur les portes (pas de mousse polyurthane). - Un garnissage en coton et crin offre lil des bords de ctes arrondis, tandis que les ctes

    rembourres de mousse de polyurthane prsentent des arrtes vives travers le cuir ou le tissu. - Matriau des passepoils : viron ou ficelle de papier avant 1950, tube caoutchouc ensuite. - Passepoils et ganses : teinte rarement en opposition avec celle de la sellerie avant 1935. - A larrire des Coups-chauffeur et des Limousines, les coussins rapports sont garnis de duvet. - La couleur de la sellerie induit souvent celle des roues.

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    22

    - Les tapis de coffre taient le plus souvent en caoutchouc, parfois en moquette, mais souvent dune finition moins exemplaire que celle de lintrieur de la voiture.

    - Les ceintures de scurit sont obligatoires depuis le 1ier septembre 1967, et sont acceptes dans la mesure o existent les fixations dorigine.

    - La sellerie des amricaines des annes 50 pouvait tre protge de housses transparentes. - 1948 : premire anne dutilisation du nylon dans les tissus. (Chrysler en 1951, Ford en 1952,

    General Motors en 1953).

    Boiseries, Bote gants, Poignes, Tapis, Passage de porte Aspect et condition

    Vrifier et dduire : - Vernis absent ou craquel : .... -1 -3 - Visserie bois monte sans cuvettes de mtal : .... -1 - Plaquage dcoll : ... -2 - Garnissage intrieur de la bote gants abm : . -1 - Poignes de porte ou de lve-glace absentes : .. -2 - Poignes de porte ou de lve-glace diffrentes : .. -2 - Poignes de porte ou de lve-glace non conformes lorigine : . -2 - Traitement de surface des poignes, caill : ... -1 - Tapis ou moquette synthtique, avant 1960 :... -2 - Tapis sale ou non conforme lorigine : .. -1 - Tapis mits, uss : ... -1 -2 - Ganse de tapis irrgulire, coutures visibles :... -1 - Passage de porte enfoncs, uss, corrods : ..... -1 - Passage de porte absent : ...... -2 - Tapis de caoutchouc du compartiment avant non bord :. -1 - Plusieurs types de visserie : .......... -1 - Visserie cruciforme , voir dduction au chapitre Authenticit . - Emploi de matriau synthtique : voir dduction au chapitre Authenticit .

    Observations : - Les matriaux des planchers : Cabriolets et Torpdos : gnralement caoutchouc ou linolum, cuir possible lavant dans les annes

    20, moquette et/ou tapis de sisal larrire. Sur les haut de gamme tout tait possible : moquette paisse, mouton, parquet en loupe dOrme (Duesenberg !!!)

    Berlines et Limousines : caoutchouc lavant, moquette de laine ganse larrire. - Les moquettes synthtiques sont apparues au milieu des annes 50. - Cruciformes ou fente unique (suivant les poques), toutes les ttes de vis doivent tre ranges

    et alignes dans un ordre convenu, le mme pour toute la visserie de la voiture. - Faire ouvrir la bote gants afin den apprcier le garnissage, dautant quelle peut receler

    compteurs et manomtres additionnels, voire un poste de radio moderne.

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    23

    Planche et Tableau de bord, Volant, Colonne de direction et Pdales

    Vrifier et dduire : - Revtement de la planche de bord endommag (cuir, peinture, vernis) : .. -1 -2 - Orifice non bouch dans la planche de bord : .. -2 - Entourages de cadrans corrods : . -1 - Commutateur(s), interrupteur(s) absent(s) : .. -1 -2 - Commutateur(s), interrupteur(s) dpareill(s) : ... -1 - Commutateur(s), interrupteur(s) moderne(s) : ..... -2 - Ecailles de peinture sur la colonne de direction : .... -1 - Caoutchouc des pdales dtrior : .. -1 - Caoutchouc des pdales absent : .. -2 - Absence de graissage des pdales (couinement) : -1 - Matriau du cercle de volant (baklite, bois, cuir, plastique) en mauvais tat : -1 - Traitement de surface du cercle de lavertisseur sonore endommag : .. -1 - Blason central du volant endommag : -1 - Blason central du volant absent : . -2 - Visserie cruciforme , voir dduction au chapitre Authenticit .

    Observations : - Les chssis de luxe pouvaient comporter une colonne de direction et des palonniers de pdale

    chroms.

    Glaces latrales, Joints dtanchit Le Responsable de jury doit demander au concurrent de faire fonctionner les glaces.

    Vrifier et dduire : - Mcanisme de levage des vitres inoprant : par glace : .. -1 - Mcanisme de levage des vitres difficile : par glace : ..... -1 - Vitres lgrement rayes : . -1 - Petits clats de pare-brise : ... -1 - Triplex fendu, poreux ou dcolor : ..... -2 - Encadrements de vitres corrods : ... -1 - Joints dtanchit craquels, fendus ou en partie arrachs : .. -1 -2 - Lche-vitres endommags, effilochs :.. -1 - Traces de colle sur les joints ou les huisseries : . -1 - Vitres teintes avant 1935 : Voir au chapitre Authenticit. - Une seule vitre en verre ordinaire entraine la disqualification de la voiture.

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    24

    Observations : - Toutes les vitres doivent tre manuvres par le propritaire. - Pour sassurer la prsence de vitres Triplex inspecter la tranche des vitres abaisses. Avec le

    temps, la couche interne de ces vitres a tendance se dtriorer (marbrures). - Sur les chssis avant 1914, les vitres dorigine peuvent ne pas tre en verre securit. Mais, dans ce

    cas, les verres de remplacement doivent ltre. - Les pare soleil teints sont acceptables ds les annes 30 (polarod en 1932).

    Capote, Tendelet, Hard top La voiture est prsente capote. Le Responsable de jury doit demander au concurrent de faire fonctionner la capote.

    Vrifier et dduire : - Aide manuelle au capotage lectrique : .. -2 - Compas et supports, peinture ou chromage caills : -1 - Intrieur de toile capote tach : ...... -1 - Prsence dune vitre en lieu et place dun plastique ou dun rhodoide. -3 - Plastique ou rhodod arrire dtrior, jauni : . -1 - Plastique ou rhodod arrire fendu : . -2 - Tendelet du compartiment chauffeur absent : .... -2 - Peinture du hard top en mauvaise condition : . -1 - Intrieur du hard top en mauvaise condition : . -2

    Observations : - Un systme de capotage hydraulique peut tre lent. - Souvent optionnel, le couvre capote peut tre de la couleur et dans le matriau des siges, mais

    peut aussi tre confectionn avec la mme toile capote que celle de la voiture. - Capote sur sous couche de caoutchouc : partir des annes 20. - Alpaga possible partir des annes 30. Jamais de vinyle avant les annes 55-60. - On trouve des capotes doubles sur les modles trs haut de gamme, partir de 1935. - Les fixations de la capote sur le bandeau arrire des Cabriolets et des Torpdos sont faites par

    pression Safety . - Les tourniquets sont rservs au capitonnage intrieur. - Capote, hard top et tendelet sont considrs comme des accessoires de secours . - Vrifier les fixations du tendelet ainsi que celles du hard top . - Les vitres larrire des capotes sont apparues au dbut des annes 80 (voir restauration

    excessive). - Aux Etats Unis, premires capote sen nylon en 1949.

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    25

    4 - Carrosserie (sur 40 points)

    Tlerie, Planage, Montage des pices de carrosserie, Pare-chocs, Pare-brise et balais dessuie-glace, pices daccastillage Cet examen porte sur le travail de tlerie sous-tendant le rsultat final, ainsi que sur lajustage de diffrentes pices de carrosserie et daccastillage.

    Tlerie, Planage

    Vrifier et dduire : - Corrosion lgre, peinture souleve par la rouille sous jacente :. -3 - Corrosion perforante : .. -5 - Mtal fendu : -3 -5 - Tle ondule : .. -2 -3 - Traces de lapidaire : . -3 - Membrures de bois dtriores : . -5 - Cloutage des tles apparent : ... -3 - Marche-pied dentel, en mauvais tat : -2 -3 - Enjoliveurs de marche pied bossels : .. -2 - Sabots daile bossels : . -2 - Utilisation de fibres de verre et/ou de matriaux synthtiques : voir dduction au chapitre

    Authenticit . - Prsence de rivets pop : voir dduction au chapitre Authenticit .

    Observations : - A la recherche de traces de rouille, vrifier les angles du capot, les bas de portes, les jonctions

    des ailes et du tablier aux marche-pieds, les angles de porte de coffre. - Sous leffet des vibrations, le mtal peut se fendre autour des surfaces supportant de lourdes

    couches dtain. - Tout comme leffet de tle ondule, les traces de lapidaire sont visibles jour frisant. - Lossature bois nest jamais visible. Cependant, des portions de bois peuvent parfois tre

    examines autour des marche-pieds, des bas de caisse, sous le tableau de bord et autour du spider ou lentre de la porte de coffre.

    Montage des pices de carrosserie

    Vrifier et dduire : - Mauvais alignement des tles : . -2 -3 - Capot moteur, porte de malle dsaxs : . -2 - Espace entre les lments de carrosserie : .. -2 - Dfaut dalignement des portes : .... -2 -3

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    26

    - Portes tombant louverture :...... -2 - Mauvais alignement des baguettes de caisse : .. -2 - Mauvais alignement des marche-pied : . -2 - Extrmits des joncs dailes non protges par un repli de la moleskine :. -2 - Joint de capot en caoutchouc mousse avant 1955 : -1

    Observations : - Les joncs dailes (viron ou caoutchouc) sont toujours arrts au ras des ailes et doivent

    prsenter des extrmits protges par un repli de la moleskine. - Avant 1970, la prsence de rivets pop est proscrire (voir chapitre authenticit). - 1946 : apparition des premires vis portant des marque de fabrique venues de fonderie ( voir

    dduction au chapitre authenticit).

    Pare-chocs

    Vrifier et dduire : - Horizontalit des pare-chocs : . -2 - Centrage des pare-chocs avec laxe de la voiture : -1 - Traitement de surface cloqu, corrod, non adhrent : ... -2 -3 - Traitement de surface us par les polissages : -1 - Nickel apparaissant autour des orifices de perage des vis : -1 - Face interne des pare-chocs chroms non peinte : ... -2 - Supports et raidisseurs de pare-chocs corrods : ..... -2 - Supports et raidisseurs de pare-chocs dune teinte diffrente du chssis : -1 - Supports et raidisseurs de pare-chocs chroms (si non dorigine) :. -1 - Caoutchoucs de jonction carrosserie raidisseurs de pare-chocs absents : .. -2 - Caoutchoucs de jonction carrosserie raidisseurs de pare-chocs abms : ... -1 - Ecrous borgnes saillants sur le pare-choc : . -1

    Observations : - Pour les pare-chocs de type moustache , en forme de V , vrifier leur disposition par

    rapport aux diffrents plans de la carrosserie et du chssis. - Le chrome a progressivement remplac le nickel partir du dbut des annes 20, et partir de

    1928 aux Etats-Unis, (anne modle 1929). - Gnralisation du chrome partout dans le monde automobile : la fin des annes 20. - La face interne des pare-chocs tait souvent peinte en gris clair. Mais, (haut de gamme annes

    30), elle pouvait tre de la couleur du chssis (parfois mme en rouge). - Le plus souvent peints de la couleur du chssis, les supports et raidisseurs de pare-chocs ntaient

    chroms que pour les prsentations Salon , sur les chssis haut de gamme. - La face interne des pare-chocs inox ou aluminium (Peugeot) nest pas peinte.

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    27

    - Lors de lopration finale de chromage, et afin dviter la fuite des ions chrome travers les diffrents passages de vis ouverts dans les pices traiter, le chromeur doit disposer une anode au niveau de chacun de ces orifices. Cette opration est fastidieuse, longue et onreuse. Le non respect de cette phase se traduit par les auroles de nickel (plus jaune que le chrome) visibles autour des diffrents perages.

    Pare-brise et balais dessuie-glace

    Vrifier et dduire : - Essuie-glace inoprants : . -2 -4 - Moteur dessuie-glace manquant : ... -4 - Lave-glace inoprant (si prsent) : ...... -1 - Caoutchoucs dessuie-glace en mauvais tat :. -1 + -1 - Moteur dessuie glace chrom (dans le compartiment moteur) : ... -1 - Joint de pare-brise en mauvais tat : ... -2 - Pare-brise ray (par les bras des balais dessuie-glace par ex.) : -2 - Pare- brise prsentant un important clat : .. .. -3

    Observations : - Le pare-brise et les balais dessuie-glace font partie de la scurit dune voiture. - Il y avait rarement dessuie glace sur les voitures avant 1914. - Sur les voitures avec essuie-glace dpression, juger moteur tournant. - Mont dans le compartiment moteur, le corps du moteur dessuie-glace lectrique nest jamais

    chrom (restauration excessive). Mont dans lhabitacle, il peut tre chrom. - Les caoutchoucs flexibles des balais actuels font partie des ajouts de scurit accepts : pas de

    dduction dans le cadre de l Authenticit

    Peinture, Ailes, Capot et Coffre, et Marche-pied Cette partie de lexamen porte sur travail du peintre, pas sur le travail de planage lui-mme.

    Vrifier et dduire : - Qualit de la peinture (polie lustre, polie) : .. -1 -3 - Rayures profondes ou clats : ....... -1 -2 - Peau dorange : .... -2 - Teinte dcolore, passe : .... -1 - Peinture use : .. -1 - Teinte non uniforme : .. -2 - Peinture craquele : .. -1 -2 - Eclats de peinture (capot, tablier pare-feu, portes, malle) : . -2 - Fonds ayant mal travaill : ... -2 - Dfauts daspect de la peinture : ... -1 -3 - Couleur de la voiture diffrente de celle de lintrieur des huisseries : -3

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    28

    - Dpassement de peinture sur les chromes, la capote : .. -3 - Peinture mtallis, paillettes mtal, avant 1925 : .. -1 - Prsence de filets rapports .. -5 - Peinture en brillant direct : voir dduction au chapitre Authenticit . - Non respect de la couleur dorigine : voir dduction au chapitre Authenticit .

    Observations : - Aux Etats-Unis, les premires peintures mtallises sont apparues le 1ier novembre 1927. - Les peintures nacres taient faites dcailles de poisson sches et concasses. Plus fines que les

    peintures nacres modernes, elles taient plutt perles (purlescent en anglais) - Aprs des polissages rpts, les sous couches dapprt peuvent transparatre par usure des

    couches suprieures de peinture. - Les peintures profondes prsentent des diffrences de teintes notables suivant langle

    dexposition des panneaux la lumire du soleil. - Quel que soit lart du peintre, une reprise de peinture est le plus souvent visible. - Coulures, cratres, poussires dans la peinture, traits de papier masquer, dfauts de linarit,

    frisure, autant de dfauts daspect quil faut refuser. - Des traces de peinture sur les chromes, les caoutchoucs voire la capote sont le signe que tous les

    lments de carrosserie nont pas t dmonts. - La prsence dun nombre excessif de badges de club est proscrire. Dduire 2 points maximum. - Jusqu la fin des annes 30, la prsence de filets fait partie intgrante de lesthtique

    automobile. Excuts par un rchampisseur, ils sont coordonns la couleur de la voiture et se retrouvent sur les raies ou le voile des roues.

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    29

    5 - Authenticit, Restauration Excessive, Erreurs, Omissions (sur 40 points)

    - Toute dduction pour dfaut dauthenticit doit tre justifie sur la feuille de notation. - Un problme dauthenticit doit tout dabord tre dbattu entre le Responsable de Jury et le

    concurrent puis, ventuellement, port devant le Directeur et le Prsident de Jury. - Nanmoins le point sera toujours accord au concurrent, au bnfice du doute. - Les concurrents devront se munir de la Carte didentit FIVA de leur voiture et, ventuellement,

    de tous documents dauthentification en leur possession. - Avec le temps, les restaurations sont plus fidles et soignes, autant pour les voitures de srie que

    pour les modles dexception. Pourtant, mme commises de bonne foi, certaines erreurs gchent de trop nombreux travaux dont le rsultat, acceptable du point de vue de la qualit, est inacceptable du point de vue de la vrit historique : choix des teintes et des finitions hors poque, pices ou organes anachroniques

    - Jusque 1914, et dune faon indiscutable, les seules finitions brillantes taient le cuivre et trs rarement le nickel. Trs souvent, les surfaces des radiateurs, trop larges, taient peintes et ne laissaient quun jonc de mtal apparent.

    - Au cours des annes 20, les finitions brillantes taient uniformment nickeles. Il faut donc bannir toute mise nu du cuivre ou du maillechort dans le but de vieillir les voitures de cette poque. Des accessoires de cuivre polis sur une 5cv Citron, une 6 cv Renault ou une Delage DI taient dj totalement anachroniques leur poque.

    - Le chromage des finitions brillantes extrieures est rserver aux vhicules aprs 1928. - Ds le dbut de lAutomobile, laluminium et le cuivre des moteurs furent parfois prsents

    polis. A partir de 1918, sur les modles dexception, certaines pices furent nickeles. Leur prsentation chrome dbute avec les annes 30, sur les modles de Salons.

    Dfauts dAuthenticit

    Dductions : - Phares, Clignotants diffrents de ceux de lanne de la voiture (de srie) :. -2 - Phares, Clignotants diffrents de ceux de lpoque de la voiture (tous modles) : -3 - Phares de marque estampills, remplacs par des phares gnriques :. -2 - Verre des feux arrire et des catadioptres remplac par du plastique :. -2 - Couleur de carrosserie non conforme lorigine : -2 - Couleur dorigine des voitures exceptionnelles non conserve : -5 - Aux Etats-Unis : peinture mtallise avant 1927 : -2 - En Europe : peinture mtallise avant 1930 : -2 - Phares chroms avant anne modle 1920 (en France) :. -2 - Chrome avant anne modle 1929 (aux Etats-Unis comme en France) :. -2 - Etats-Unis : vis cruciforme avant 1935, Packard avant 1938 :.. -1 - Europe : vis cruciforme avant 1940 :. -1 - Pneus radiaux avant 1955 :. -1

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    30

    - Capote plastique ou vinyle avant 1955-60 :. -2 - Lunette arrire en verre avant 1980. -3 - Vitres teintes (si non dorigine constructeur) :.. -2 - Accessoires impropres lanne de la voiture :. -2 - Mise nu dlments cuivrs non dorigine : -2 - Tresse de capot absente : . -1 - Caoutchouc mousse en lieu et place de la tresse de capot : .. -1 - Les flancs blancs rapports sont jugs au chapitre Pneumatiques .

    Observations : - Jusque 1935 environ, de rares exceptions prs, lindustrie ne produisait pas des laques de

    carrosserie aussi brillantes que celles que nous possdons aujourdhui. - Jusqu la fin des annes 20, la prfrence allait aux teintes simples, sobres et sombres pour les

    voitures de srie, parfois plus travailles pour les voitures de luxe. Aux Etats Unis les teintes flamboyantes taient appeles californiennes .

    - Relevant plus souvent du got personnel de leurs fondateurs que de la vrit historique, il ne faut pas prendre en compte les teintes outres de certaines voitures exposes dans les muses, pas plus quon ne peut se fier aveuglment liconographie des vhicules restaurs, rencontre dans les abondantes publications actuelles. Seuls les documents dpoque ont valeur de rfrence.

    - La couleur originale dune carrosserie devrait toujours tre conserve. - Dans la mesure o elle est faite dans la gamme de couleur prvue par le constructeur pour

    lanne de la voiture (voitures de srie), la dduction d1 point pour changement de teinte est laisse la discrtion du Responsable de Jury.

    - Voitures de course ou de srie ayant un palmars reconnu, voitures prsentant un intrt historique remarquable, la couleur dorigine des voitures exceptionnelles doit tre conserve.

    - Les phares Grebel furent les premiers phares chroms en France : Buccialli 1920. - Dorigine, les Mercedes 1929 taient pourvues de phares Zeiss. - Avant 1927 seul le nickel est acceptable. - Les capots reposaient par de la tresse de coton ou du ruban de feutre ou de cuir fixs sur lauvent

    par des vis sur des cuvettes de mtal ou par des rivets plats daluminium ou de laiton. - Depuis la fin des annes 30, certains capots de voitures amricaines reposent sur lauvent par de

    petits tampons de caoutchouc plats et/ou (milieu des annes 50) sur de la bande de caoutchouc mousse de section particulire, colle ou agrafe (agrafes prises dans la mousse), jamais visse.

    - Dduction pour emploi de matriau synthtique en sellerie : voir chapitre correspondant. - Les vitres teintes apparaissent la fin des annes 30.

    Moteur et chssis : apparence

    Dductions : - Collecteurs dchappement peints ou maills et originellement non traits : -3 - Collecteurs dchappement non traits, originellement peints ou maills : .. -3 - Collecteurs dchappement (et autres accessoires) chroms (non dorigine) : -5 - Couleur impropre du moteur et/ou de ses accessoires : .......... -3

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    31

    - Pte joints de couleur (bleue, rouge) : ... -1 - Chromage excessif de la visserie :.. -1 -2

    Observations : - Tous les moteurs des chssis haut de gamme ne possdaient pas, obligatoirement, des pipes

    dchappement mailles. - Les ptes joints dpoque taient noires. - Les collecteurs dchappement ne sont jamais chroms : vacuation de la chaleur difficile. - En cas de doute, se rfrer au propritaire pour la couleur du moteur et celle des accessoires de

    sa voiture (filtre air, pompe eau, essence, bobine, starter, botier de direction). - Dans les annes 50, certains accessoires (bobines, starter, botier de direction) pouvaient tre

    recouverts dune peinture craquele ou martele (annes 60). - Ds les dbuts de lautomobile, des lments et botiers divers en aluminium pouvaient tre

    polis. - Au dbut des annes 30, sur les voitures europennes et amricaines, le chssis tait souvent

    peint de la mme couleur que le dessous, voire le dessus des ailes (voitures de luxe). - Rservs au chssis de luxe ou aux prsentations de Salons, la prsence dlments chroms dans

    un moteur date de la fin des annes 30. Auparavant, mme les amricains, pourtant friands de ce type de traitements, nutilisaient que le nickelage.

    - Ne faire quune seule dduction pour chromage excessif sur lensemble de la voiture.

    Moteur et chssis : accessoires

    Dductions : - Colliers de durite modernes, non conformes lanne de la voiture : .... -2 - Fils lectriques en plastique de couleur au lieu du coton dorigine (avant 55) : .. -5 - Jonction fil et cosse recouverte de plastique (bleu ou rouge) puis sertie : ..... -2 - Collier Rilsan avant 1965 : -2 - Collecteurs dchappement recouverts de flexible chrom non dorigine : ..... -2 - Prsence dune direction assiste non dorigine (rare avant 1950) : ... -5 - Pose dune assistance au freinage non dorigine ( partir de 1919) : .. -5 - Bote de vitesse non conforme la bote dorigine : .... -5 - Changement des rapports de pont : .. -5 - Pompe essence lectrique en remplacement du systme dorigine :.. -2 - Prsence de durites anneles : -5 - Passage de 6 en 12 volts : ... -5 - Alternateur en lieu et place de la dynamo dorigine : . -5 - Batterie de type moderne : ... -3 - Durites type aviation : ... -5

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    32

    Observations : - Les fils lectriques taient toujours souds aux cosses. - La jonction (fil-cosse) tait souvent recouverte dun manchon de caoutchouc noir, ou de couleur

    (en accord avec celle du fil : amricaines 55-60) ou de chatterton de tissu noir. - Les fils de bougies en coton jaune recouverts de plastique transparent sont accepts. - Quoiquinappropries, les gaines thermo-rtractables noires, habilles de tissu de chatterton noir

    ou de ruban collant de plastique (suivant les annes) sont acceptables. - Les embouts de bougies en caoutchouc noir sont acceptables. - Des bougies dune marque diffrente de celle dorigine mais aux spcifications du constructeur

    sont parfaitement acceptes. - Sur les voitures amricaines et europennes, les colliers de serrage des durites pouvaient tre

    vis ds le dbut des annes 30. Mais lemploi des colliers Serflex ne sest gnralis en Europe quau dbut des annes 50.

    - Au milieu des annes 30 : certaines voitures pouvaient prsenter des collecteurs dchappements externes la carrosserie recouvertes de flexibles chroms.

    - Au milieu des annes 30, certaines voitures amricaines pouvaient disposer, du moteur vers lhabitacle, de conduits dair chaud recouverts de flexibles chroms.

    - Ds 1919, certains chssis avaient une assistance au freinage, dpression (ds 1926) ou mcaniques ( masselottes).

    Moteur, Carburateur : anne, type

    Dductions : - Moteur identique au moteur original mais diffrent de plusieurs annes :. -5 - Moteur du mme type, mme anne mais de cylindre diffrente : .. -10 - Augmentation de la cylindre du mme moteur (arbre came, culasse, soupapes) : -10 - Carburateur diffrent de celui dorigine : .. -5

    Observations : - Un moteur non conforme celui dorigine est une cause de disqualification automatique. - Senqurir de la correspondance des numros chssis, moteur, bote et pont. - Voir questions types poser pour obtenir les rponses les plus franches possibles.

    Intrieur et sellerie

    Dductions : - Utilisation de matriaux synthtiques (siges et moquette) avant 1960 : ... -5 - Accessoires impropres (radio, compteurs, jauges diverses) : . -5 Observations : - Synthtique, la moleskine recouvrait pourtant les siges des Torpdos et Cabriolets. - La baklite, la galalithe remplaaient souvent livoire ou la corne. - Autant que possible, on ne doit utiliser que de la visserie conforme.

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    33

    Carrosserie et Chssis

    Dductions : - Rivets pop , ( quelque niveau quils se trouvent) : ..... -1 + -1 + -1 max. -5 - Utilisation de fibre de verre et/ou de matriaux synthtiques : . -5 - Visserie normalise (moderne) avant 1950 : .. -1 - Visserie Nylstop : . -2 - Rondelles ventail avant 1950 : .. -2 - Chromage excessif des lments de visserie :... -1 - Pneus flancs blancs et roues rayons chroms sur des voitures de srie : ... -1

    Observations : - Lassociation de pneus flancs blancs et de jantes rayons chroms devient la rgle pour les

    voitures habilles par les grands carrossiers, partir du Salon de lAuto 1946. - Rserves aux chssis haut de gamme, les roues rayons chroms montes de pneus flancs

    blancs sont trop ostentatoires sur des voitures de srie. Dans ce cas, la dduction ventuelle reste la discrtion du Responsable de Jury.

    - Avant 1950, les crous et vis 6 pans au diamtre 8 avaient des ttes en 14 et non en 13 comme aujourdhui.

    - Avant 1950 on utilisait essentiellement des rondelles stop de type Grower . - Les rondelles ventail servent pour des serrages moins puissants que les Grower (surtout

    pour le matriel lectrique ou par tradition maison : Peugeot sur ses voitures daprs-guerre).

    Complments relatifs au compartiment moteur des Rolls-Royce et des Bentley ()

    Rolls-Royce Avant 1940

    - Les bas moteurs en aluminium sont toujours bruts, bavurs et gratts, mais non polis. - Les blocs cylindres sont entirement peints en noir semi-brillant (plus brillant que le satin, mais

    moins brillant que le noir brillant). - Les petites pices en acier (tringleries etc.) sont peintes du mme noir, souvent aprs assemblage. - Les pices en bronze et en laiton ne sont pas peintes mais brosses ou lgrement polies. - Le dcor nat de la prcision des usinages et des assemblages. - La visserie du moteur est le plus souvent en acier bruni. - La visserie du tablier est gnralement en maillechort massif. - A partir des annes vingt, une partie de la visserie devient nickele mat. - Les logos "R-R" prvus sur la fonderie des pices (exemple : les caches-culbuteurs) sont peints

    en noir comme les lments qui les supportent. Ces logos sont donc discrets. - Certaines pices trs visibles (colonne de direction) sont plaques maillechort (argent allemand,

    comme on disait alors). Ce placage, plus pais que le nickel, peut ainsi tre poli brillant. - Tous les tabliers sont en aluminium fondu, bavur et gratt, bross, mais en aucun cas poli.

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    34

    Aprs 1945 - Jusque 1950 environ, davantage de pices sont nickeles mat ( exemple : le tablier). - Toute la visserie du haut moteur et les tubulures sont, eux aussi, nickels mat. - A partir des annes 1950, les tabliers sont peints de couleur beige, la visserie et les tubulures sont

    cadmis. - Les hauts moteur continuent dtre peints en noir. - A partir de 1959 (moteur V8), certains carters en tle d'acier sont peints gris mtallis. - A partir de 1965 (Silver Shadow), les dessous de capot passent du beige au noir. - Sur tous les modles, les monogrammes "Rolls-Royce" des caches-culbuteurs ne sont plus peints

    en noir et deviennent ainsi plus visibles. - A partir de 1980 environ les culasses ne sont plus systmatiquement peintes alors que les caches-

    culbuteurs restent peints en noir. - Progressivement, partir des annes 1980, les traitements de surface de la visserie passent du

    cadmium au zinc, puis au zinc passiv jaune. Ces traitements, rputs peu cologiques, sont de nos jour remplacs par d'autres, rputs moins polluants, raliss par trempage dans des solutions base de Tflon.

    En rsum : - Quelque soit l'poque, 99.90 % des pices peintes le sont en noir semi-brillant. - Il n'est jamais fait usage de chrome sous les capots moteur. - Trs rigoureuses par leur usinage et leur finition, les pices ne sont que trs rarement polies. Le

    polissage, en effet, arrondirait et supprimerait toute prcision. - L'usage intempestif de chrome et le polissage des pices sont les dfauts les plus graves constats

    sous le capot des vhicules restaurs. Il s'agit de drives ayant pour but le "tape lil". Elles sont regrettables et font hurler les puristes et les techniciens comptents ...

    Bentley Avant 1931

    - Les "vraies" Bentley, produites avant 1931, sont trs rares, particulirement en France. - Elles sont appeles "Bentley Cricklewood", pour rappeler leur site de production. - Les parties fonte et acier de leur moteur sont peintes en noir satin. - Les pices en aluminium sont trs nombreuses, et sont finies la lime et au grattoir, parfois

    lgrement polies. - La visserie est en acier brut ou parfois nickel mat. - Bien videmment il nest jamais fait usage de chrome sous le capot de ces voitures.

    Aprs 1931 - Rolls-Royce a acquis la marque Bentley en 1931, et les deux marques n'ont t nouveau

    spares qu'en 2002. - Cest pourquoi, les voitures des deux marques, construites entre 1934 et 2002, sont trs proches.

    1934 : premier modle Bentley 3.5 litres fabriqu dans l'usine Rolls-Royce de Derby, 2002 : transfert de la marque Rolls-Royce de Crewe (l'usine utilise depuis la Seconde Guerre Mondiale) vers la nouvelle usine de Goodwood rige par le nouveau propritaire BMW).

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    35

    - Seules les pices portant le logo des marques (calandre, bouchons de moyeux de roues, caches-culbuteurs, ou instruments) ainsi que toute la carburation (par tradition les Bentley sont plus sportives) ont donc toujours distingu les voitures des deux constructeurs.

    En rsum : - Tout ce qui a t dit pour Rolls-Royce s'applique donc, depuis 1931, aux Bentley de cette

    priode : moteurs toujours noirs semi-brillant, visserie nickele mat puis cadmie, partir de 1950, et progressivement zingue partir de 1980.

    () Source : M. Marc Sauzeau

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    36

    Feuille de Notations Concours dEtat

    Concurrent : Nom : Prnom : .

    Voiture : Anne : .. Marque : .. Modle :.

    Notations 1ire colonne : mettre une croix si tout est conforme 2ime colonne : inscrire les dductions dexamen 3ime colonne : rserve aux dductions dauthenticit, commentaires obligatoires.

  • Manuel dExamen des Vhicules Restaurs

    37

    Concours dEtat Contrle de Conformit Feuille de Qualification

    Voiture n

    Les Responsables de Jury porteront toute leur attention sur les points suivants :

    C conforme N non conforme

    M moteur (type et anne) B bote de vitesse (type et anne) C carrosserie (origine ou rplique?) C chssis (origine ou rplique ?) S systme de freinage (origine ?) S suspensions (origine ?) V vitrages en verre de scurit

    La non conformit dun seul de ces lments entrane la disqualification de la voiture.

    Nom du Responsable de Jury : .

    Signature du Responsable de Jury :