mémoire Ethno master1 SDA

  • View
    199

  • Download
    5

Embed Size (px)

Text of mémoire Ethno master1 SDA

1

SOMMAIRE

INTRODUCTION......2 PREMIERE PARTIE............5 Prsentation gnrale et laboration de lobjet de recherche CHAPITRE 1 : Tolkien et ses uvres........ 6 CHAPITRE 2 : Elaboration du sujet, quelques thmes anthropologiques..20 CHAPITRE 3 : Approche du terrain, contacts sur les forums Internet..24

DEUXIEME PARTIE.26 De lappropriation du monde de Tolkien par les adeptes de jeux de rle sur Internet. CHAPITRE 1 : Les jeux de rles sur Internet27 CHAPITRE 2 : Elaboration du sujet, quelques thmes anthropologiques... 32 CONCLUSION.....34 BIBLIOGRAPHIE36 NETOGRAPHIE...37 ANNEXES..39

INTRODUCTION

Depuis une trentaine dannes, la passion du public pour le Moyen Age, ce millnaire de lhistoire de lOccident que les experts situent entre leffondrement de lempire romain et la fin de XVme sicle, ne fait que se confirmer, comme en tmoignent le succs mondial du Nom de la Rose, dUmberto Eco, de la Chambre des dames, de Jeanne Bourdin et des films comme Les visiteurs, Harry Potter ou encore Le Seigneur des Anneaux. Le 29 juillet 1954, J.R.R. Tolkien publie aux ditions George Allen et Unwin, The Fellowship Of The Ring (La communaut de l'Anneau), premier tome d'un roman pique : The Lord Of The Rings (Le Seigneur des Anneaux). Traduit et lu dans le monde entier, il ft souvent dclar comme l'uvre littraire du Sicle . Il

2

annona la naissance d'un nouveau genre, lHeroic Fantasy1, dont les descendants sont plthores, comme par exemple les clbres jeux de rle. Les deux autres tomes paraissent respectivement le 11 novembre 1954 pour The Two Towers (Les Deux Tours), et le 20 octobre 1955 pour The Return Of The King (Le Retour du Roi). En fait, il ne s'agit pas d'une trilogie, mme si l'essentiel des ditions suit le modle de ces premires ditions, mais d'un seul et mme roman dcoup en six livres, plus des appendices. Le thme rcurant de la lutte entre le Bien et le Mal, des tres fantastiques (elfes, nains, orques), un univers o magie et symbolisme se ctoient, nourrit limaginaire de plusieurs gnrations comme en tmoigne le succs littraire de luvre le Seigneur des Anneaux, vendue plus de 250 millions dexemplaires2 dans le monde, et le succs cinmatographique des films de Peter Jackson qui ont fait environ sept millions dentres. Dimanche 27 mars 2005, la diffusion indite en clair sur TF1, du film le Seigneur des Anneaux : la Communaut de lanneau, a mobilis plus de 7 millions de tlspectateurs (soit 40 % du nombre total de tlspectateurs ce soir l). Lessor commercial de ce nouveau genre appel fantasy atteste lintrt et lattirance du grand public dune part, et dun public plus spcifique dautre part, pour les uvres faisant intervenir limaginaire dans un contexte connu : le Moyen Age en ce qui concerne les crits de Tolkien. Il faut souligner paralllement, la multiplication constante des sites sur Internet consacrs Tolkien et ses ouvrages, ainsi que le nombre croissant dadeptes des jeux de rle en ligne, drivs du Seigneur des Anneaux. Force est de constater quun vritable environnement culturel sest construit autour de son uvre. Celle-ci semble receler quelque chose qui conduit lenthousiasme de la lecture3 dborder sur la vie quotidienne, ou du moins avoir un impact sur celle-ci. Quy a-t-il dans ce roman qui puisse engendrer un tel engouement ? Dans quelle mesure peut-on associer luvre et sa lecture un comportement qui relve du mythe, du symbolisme et de limaginaire ? Le choix de ce thme dtude nest pas sans rapport avec mon cursus universitaire et une attirance pour lanthropologie du symbolisme et de limaginaire. Mre au foyer par choix personnel, jai repris des tudes de Lettres Modernes luniversit Paul Valry lorsque mes deux enfants ont rejoint le collge. La soif de connaissances et la passion dapprendre ont t mes principales motivations. En licence de Lettres Modernes, jai choisi loption documentation qui ma conduit la matrise Sciences de la documentation et de linformation . Le DEA nexistant pas sur Montpellier, je me suis alors oriente vers un domaine qui mattirait beaucoup : lEthnologie. Mon mmoire de licence Vers une approche anthropologique des relations entre lhomme et le chat , sous la direction du Professeur Danile Vazeilles, na pu tre poursuivi cette anne, car le contact avec les chats a rvl chez moi, un terrain allergique avec des manifestations asthmatiques. Nanmoins, satisfaite des bonnes relations avec mon directeur de mmoire, je relevais loccasion dun cours la suggestion du Seigneur des Anneaux de Tolkien comme sujet dtude pour un mmoire. Je connaissais un peu le thme de la saga car javais regard dernirement le premier film La Communaut de lAnneau. Lapproche cinmatographique ne mavait pas tellement sduite (trop de combats, lhistoire me semblait complexe) aussi, je dcidai daborder luvre par la lecture. Doucement, mon rythme, donnant libre cours mon imagination, je suis entre dans le monde cr par Tolkien.1 2

Le mot fantasy dsigne lorigine limagination cratrice cf. : livres.express.fr/dossiers 3 Notre base dtude est luvre littraire de Tolkien, les films ne sont mentionns qu titre dinformation.

3

Une recherche approfondie sur Internet a t ncessaire pour tablir une liste des sites qui me paraissaient les plus intressants dans le cadre de ma recherche. La lecture de pages Internet consacres ce sujet ma permis de dgager des thmes rcurrents qui me semblaient significatifs de lintrt du public et des internautes concernant Le Seigneur des Anneaux. Ainsi, dans un premier temps, je me suis oriente vers le thme de la magie, de la mythologie et du symbolisme trs prsents dans le monde de Tolkien. Jai constitu une bibliographie en suivant les pistes suggres par mon directeur de mmoire, compltes par une recherche la bibliothque inter universitaire et au CDPS Sujets et Socit de la facult Paul Valry. La lecture de louvrage de Vincent Ferr Tolkien : Sur les rivages de la Terre du Milieu4, ma permis une meilleure comprhension des nombreux lments qui composent lhistoire, au niveau de la qute de lanneau et des personnages, mais surtout de me rendre compte des nombreuses rfrences la mythologie nordique et celte. Ce livre a jou un rle dterminant dans lorientation de mon sujet notamment par une mise en relation avec les travaux de Claude LviStrauss5, Mircea Eliade6 et ceux de Gilbert Durand7. Un contact par mail avec Vincent Ferr sest esquiss au sujet de mon mmoire de master, bien que mon approche soit socio-anthropologique et non littraire. Il sera, je nen doute pas, une mine de renseignements en tant que spcialiste de Tolkien et webmaster du site pourtolkien 8sur Internet. Cest un article paru dans le Nouvel Observateur 9 dans lequel Frdric Lenoir lors dun entretien avec Marie Lemonier, dresse un historique des mouvements sotriques, qui a ensuite suscit une intressante interrogation sur le sens donner lengouement actuel pour lirrationnel qui se manifeste avec des succs littraires ou cinmatographiques comme : Da Vinci Code10, LAlchimiste11, Harry Potter12 ou encore Le Seigneur des Anneaux. Ainsi, ce qui minterpellait particulirement, ctait de dcouvrir les raisons dune telle passion pour luvre de Tolkien et les diffrentes formes quelle pouvait investir. Cette nouvelle orientation ma fait dcouvrir le monde des jeux de rle et mon projet sest trouv enrichi mais, quelque peu modifi. Ne peut-on pas penser que ce retour au r enchantement , aux qutes spirituelles, dont le monde de Tolkien est lun des supports, serait la consquence dun excs de rationalisme et dun oubli de la nature humaine qui prvaut depuis le sicle des Lumires ? Dans quelles mesures, et de quelles faons les fans du Seigneur des anneaux et surtout les adeptes des jeux de rles sur Internet par la cration du lien social virtuel font-ils appel limaginaire collectif ainsi qu certains thmes mythiques ? Une premire partie sera consacre la prsentation de lauteur, de ses uvres et plus particulirement du Seigneur des Anneaux, que nous analyserons ensuite4 5

Vincent Ferr, Tolkien : sur les rivages de la terre du Milieu, ditions Pocket, 2001, 300 p. La pense sauvage et Anthropologie structurale II 6 cf. : bibliographie p Aspect du Mythe, Le sacr et le profane, Images et symboles 7 Les structures symboliques de limaginaire et Limagination symbolique. 8 http://pourtolkien.free.fr 9 Le Nouvel observateur du 2 au 8 dc. 2004 n 2091, Le retour de lsotrisme : de la Kabbale au soufisme, de lastrologie la franc-maonnerie, du spiritisme au New Age, (6p). 10 BROWN Dan, 2004, Da Vinci Code, trad. Daniel Roche, J.C Latts, 574 p. 11 COELHO Paulo, 1994, LAlchimiste, trad. Jean Orecchioni, Editions Anne Carrire, 252 p. 12 De Joanne Kathleen ROWLING.

4

du point de vue de la mythologie, de la magie et du symbolisme 13. Cette analyse, taye par une enqute de terrain mene sur diffrents forums dInternet, nous conduira vers une deuxime partie dveloppera lune des formes que dcline cette passion : les jeux de rles en ligne.

PREMIERE PARTIE Prsentation gnrale Elaboration de lobjet de recherche

13

Cf : Laplantine et cours de Licence dEthnologie du Pr. Danile Vazeilles (2003-2004)

5

CHAPITRE 1 : Tolkien et ses uvres Universitaire, professeur de philologie anglo-saxonne Oxford, auteur, J.R.R Tolkien non content dinventer un monde, la aussi illustr : peintures, aquarelles, esquisses peuplent le monde qui est le sien. Il nous offre une uvre polymorphe que lon peut qualifier de littraire, linguistique et artistique.

I.

Il tait une fois un artiste et ses uvres

Bien entendu, il ne s'agit ici que d'une courte biographie, destine uniquement donner les grandes lignes de la vie de Tolkien. Elle est extraite du livre d Humphrey Carpenter : J.R.R. Tolkien, Une biographie14.

Petite enfanceJohn Ronald Reuel Tolkien est n le 3 janvier 1892 Bloemfontein, capitale de l'tat libre d'Orange, en Afrique du Sud. Sa mre, Mabel Suffield est issue d'une fa