Click here to load reader

Nancy Place Royale devenue Place Stanislas Car Stanislas est à lorigine de cet agencement original

  • View
    107

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Nancy Place Royale devenue Place Stanislas Car Stanislas est à lorigine de cet agencement...

  • Page 1
  • Page 2
  • Nancy Place Royale devenue Place Stanislas Car Stanislas est lorigine de cet agencement original
  • Page 3
  • La vieille ville La Ville neuve de Charles III partir de 1588-1591 Dbut XVIII : deux villes distinctes.
  • Page 4
  • Pour accder de la ville neuve la vieille ville , il fallait traverser une zone marcageuse et entrer par " La porte royale", grossire, tablie pendant l'occupation de la Lorraine par les troupes de Louis XIV Un pont rudimentaire franchissait le foss.
  • Page 5
  • Stanislas Leszczynski, ancien roi de Pologne, devenu Duc de Lorraine en 1737, va projeter dassainir lendroit et dy tablir une place destine honorer et glorifier son gendre afin de runir les deux cits. 1677-1766
  • Page 6
  • Stanislas fit quelques concessions en maintenant une grande partie des fortifications, tout en dplaant la porte Royale dans l'axe de la Carrire et en diminuant le bastion d'Haussonville. Les fosss taient sauvegards avec dix pieds d'eau. Stanislas rencontra de tenaces oppositions de la part du chancelier La Galaizire, du secrtaire d'tat la Guerre, le comte d'Argenson, et du commandant Belle-Isle. Ils voulaient que Nancy restt une ville forte sur les frontires du royaume et que la ville vieille conservt ses remparts intacts. Bastion dHaussonville Bastion de Vaudmont, aujourdhui parking
  • Page 7
  • Devant la Lorraine assise, la Renomme joue de la trompette, en lhonneur de Louis XV : " Terreur des ennemis, artisan des traits, gloire et amour de son peuple ". La dcoration fait rfrence la victoire de Maurice de Saxe Fontenoy (1745) et la Paix d'Aix-la-Chapelle (1748), Statues de Guibal
  • Page 13
  • En mars 1752, est pose officiellement la premire pierre du premier pavillon. La Place Royale est solennellement inaugure en novembre 1755. Photos Marie-Paule
  • Page 14
  • Premire de toutes les places royales franaises, au cur de la ville, elle sacralise l'image de marque royale tout en accueillant les festivits populaires.
  • Page 15
  • statue de bronze Au centre, s'levait une statue de bronze, uvre des sculpteurs Barthlemy Guibal et Paul-Louis Cyffl, Louis XV vtu l'antique Louis XV vtu l'antique A la rvolution, la statue (cache et enterre par le maire au pied du socle) fut, avec les allgories, fondue Metz en 1793.
  • Page 16
  • Sur du pidestal : 4 reprsentations Sur du pidestal : 4 reprsentations : Arrire-petit-fils de Louis XIV, dclar roi le jour de ses 13 ans mais de sant apparemment fragile, il tait promis une infante d'Espagne ( ge de 3 ans !) bien trop jeune pour donner une descendance la France. Il fallut lui trouver une remplaante, plus ge, catholique et qui ne vexa pas lEspagne. La fille de Stanislas, un roi dchu, pauvre et sans terre, fut une opportunit. Lui 15 ans, elle 22 ans, ils auront 10 enfants en10 ans. 1. le mariage de Louis XV Strasbourg
  • Page 17
  • 2. la convention franco-autrichienne signe Vienne le 28 aot 1736. Stanislas Leszczyski abandonne toute prtention sur la Pologne, et conserve le seul titre de roi de Pologne. Il reoit en ddommagement les deux duchs de Lorraine et de Bar titre viager, sur lesquels Franois III de Lorraine, fianc la future impratrice Marie Thrse d'Autriche, abandonne ses droits en change du grand-duch de Toscane.
  • Page 18
  • A la mort de Stanislas le 23 fvrier 1766, les duchs de Lorraine et de Bar seront runis en douceur au royaume de France. 3. La runion la France
  • Page 19
  • Ce n'est qu'en 1831 qu'on inaugura une nouvelle statue, reprsentant Stanislas - uvre de Jacquot Prix de Rome - 4. Repris sur la statue actuelle : Les bienfaits de Stanislas
  • Page 20
  • Dordonnance classique, laquelle Stanislas fit ajouter grce et gaiet, Comme tous les autres btiments, lHtel de Ville constitue le dcor de fond. Sa faade mesure 98 mtres. Il sert de mairie depuis sa construction.
  • Page 21
  • Entourant l'horloge, les deux vertus municipales : la justice et la prudence. Une allgorie fminine aide par un gnie prsente un chardon, symbole de la ville de Nancy. Sur le fronton, des aigles supportent les armoiries de Stanislas.
  • Page 22
  • Les acrotres du balustre qui court au long de l'difice supportent des pots feu de dessin baroque : des palmiers, symbolisant la Victoire, la fcondit et la stabilit, aux pieds desquels se tient un gnie, des faisceaux de licteurs,
  • Page 23
  • des drapeaux, des casques, reposent sur un socle d'o s'chappent des branches de chne, symbole de la Force.
  • Page 24
  • et salon carr les seuls restes de lintrieur de l'Htel de Ville, saccag en 1792 par les Fdrs. Vestibule, escalier
  • Page 25
  • Un escalier double courbure, la rampe richement dcore, de 25 mtres d'un seul tenant, uvre de Jean Lamour,
  • Page 26
  • A l'est et l'ouest,4 pavillons fermaient la place. Ils juxtaposent le beau et l'utile, l'lgance et la commodit.
  • Page 27
  • l'est, le pavillon de l'Intendant et commissaire gnra Alliot de la maison du Roi de France hbergea l'administration dpartementale et la prfecture jusqu'en 1824 aujourdhui Grand Htel de la Reine. Marie-Antoinette s'y rendit en 1769 pour y couter des posies de Nicolas Gilbert
  • Page 28
  • L Htel des Fermes Vendu comme bien national en 1798. Il abrite l'vch de 1802 (dcret de messidor an VIII) 1906. Il est devenu, en 1919, l'Opra de Nancy et de Lorraine, sur le modle de lopra Garnier.
  • Page 29
  • A l'ouest le pavillon Jacquet, proprit prive une mridienne, uvre de l'horloger de Stanislas
  • Page 30
  • Le Collge de Mdecine et de Chirurgie, Le Collge de Mdecine et de Chirurgie, Derrire : le Thtre de la Comdie, construit en 1758, dtruit par un incendie dans la nuit du 4 au 5 octobre 1906. On y trouvait aussi le caf de la Comdie et le caf du Commerce.
  • Page 31
  • A partir de 1793 le pavillon devint Muse des Beaux-Arts. L'espace laiss par le Thtre permit une premire extension du Muse en 1936 par les architectes Jacques et Michel Andr.
  • Page 32
  • Les btiments des basses faces furent allous des bourgeois de Nancy. Le caf Royal existait en 1755.
  • Page 33
  • Des portiques triomphaux, sinspirant de Versailles, relient les basses faces aux pavillons qui bordent la place. pavillons qui bordent la place. Chaque anne, Stanislas partait pour Versailles embrasser sa fille, sa "Marescska", son "trs cher cur".
  • Page 34
  • L'utilisation de ferronneries pour relier les pavillons aux angles de la place et masquer les remparts, tait un moyen commode et souple qui pouvait rsoudre le difficile problme pos par le maintien des fortifications et des fosss.
  • Page 35
  • Fontaine Neptune Fontaine Amphitrite En 1771 pour faciliter l'accs au parc de la ppinire, les deux fontaines latrales qui encadraient la fontaine Amphitrite ont t supprimes. Les statues des fontaines du dieu de la mer et de son pouse sont fondues dans le plomb par Barthlemy Guibal, les grilles ralises par Jean Lamour
  • Page 36
  • Les fontaines tmoignent de l'art rocaille. Certains reconnurent dans le statue dAmphitrite la belle et spirituelle Mme la Marquise de Boufflers ne C. de Beauvau - Craon (1725-1800), mre du pote Stanislas Boufflers, surnomme la Dame de Volupt favorite de Stanislas, veuf de C. Opalinska.
  • Page 37
  • Les chiffres du roi (LL), surmonts de la couronne royale, et de feuilles de chne, symbolisant la force,
  • Page 38
  • Profils d'Apollon et de Crs, Les fleurs de lys (Louis) et les symboles de la guerre et de la paix emprunts la mythologie se retrouvent dans les dcors en ferronnerie de Jean Lamour du ct de la fontaine d'Amphitrite
  • Page 39
  • Profils de Mars, aussi dieu du printemps, responsable de la fertilit des cultures et de Minerve, patronne des artisans du ct de la fontaine de Neptune
  • Page 40
  • Le coq franais apporte la lumire
  • Page 41
  • Stanislas, g de 74 ans, bnficia d'une main duvre qualifie, 400 ouvriers, pendant 3 ans, furent constamment tenus en haleine.
  • Page 42
  • De style Art rococo comme les fontaines, les portes ont t ralises en fer battu - aminci au marteau - et dores la feuille.
  • Page 43
  • Est- Ouest La rue sainte Catherine termine par la porte Ste Catherine, en lhonneur de son pouse Catherine Opalinska,
  • Page 44
  • La rue Stanislas termine par la porte St Stanislas
  • Page 45
  • Ces deux rues devaient permettre, par leurs prolongements, d'achever lunion de la vieille ville et de la ville neuve.
  • Page 46
  • Ds 1836 les rverbres font leur apparition
  • Page 47
  • A Stanislas le Bienfaisant Nancy, la ville aux Portes d'Or reconnaissante. Musique : Balade de Ciprian Porumbesco Violon : Stefan Ruha Source internet Bruno DENISE