Opération Diable (Devil Operation) - ?· Opération Diable Devil Operation ... péruviennes où se…

Embed Size (px)

Text of Opération Diable (Devil Operation) - ?· Opération Diable Devil Operation ... péruviennes où...

  • Opration Diable Devil Operation

    Opration Diable (Devil Operation)

    Documentaire, ds 16 ans

    Ralisation : Stephanie Boyd

    Production : Guarango | Quisca Productions, Peru 2010

    Image : Ernesto Cabellos Damian

    Montage : Fabricio Deza Iturri

    Musique : Omar Garaycochea

    Son: Jos Balado

    Langues : anglais-espagnol (v.o.)

    Sous-titres : franais, allemand, anglais

    Dure : 52 minutes

    Thmes : Droits humains, solidarit, rsistance, Etat autocrate, Etat de non-droit, thologie

    de la libration, richesses minires, lutte pour la sauvegarde des ressources naturelles et

    justice, dveloppement durable

    Dossier pdagogique : Peter Meier-Apolloni, 2011

    Traduction : Martine Besse

    Contenu Dans la province de Cajamarca, prs de 800 kilomtres au Nord-Est de Lima dans les Andespruviennes o se trouvent les mines dor les plus importantes dAmrique du Sud, le prtre

    catholique Marco Arana soutient depuis deux dcennies les petits paysans et paysannes dans

    leur lutte pour davantage de justice et pour le maintien de leurs bases de subsistance. Celles-

    ci seraient menaces si le projet dexploitation aurifre sur le mont Quilish se ralisait. Son rle

    de mdiateur entre les campesinos, la socit minire et le gouvernement requiert beaucoup

    de courage car il est espionn pendant une assez longue priode par une agence de dtectives

    privs (The Devil Operation), tandis que ses allis se font tuer et torturer. Le groupe de jeunes

    dfenseurs de lenvironnement et lui sont rsolus ne pas se laisser confiner dans le rle de

    victimes et ils mettent au point un plan de contre-espionnage. Le chemin les conduit la mine

    dor de Yanacocha et son propritaire principal, la Newmont Mining Corporation du Colorado,

    et Forza, une socit de scurit prive troitement lie aux services secrets pruviens. Le

    gouvernement et le groupe dexploitation minire ne veulent pas sen mler alors que le pre

    Arana et son mouvement citoyen continuent de lutter pour leurs droits.

  • Opration Diable Devil Operation 2

    Le film Utilisant la technique courante dans les reportages TV qui consiste insrer des informationset des documents darchives et reconstituer de nombreuses scnes, Opration Diable peut

    paratre tape--lil au premier abord. La ralisatrice voulait dlibrment raliser un film

    despionnage documentaire avec des lments de fiction, ce que lon peut trs bien comprendre

    dans un contexte o les machinations prennent une telle ampleur. Les cinastes esprent toucher

    ainsi un public plus large, leur dmarche pouvant tre ainsi considre comme une concession

    aux habitudes visuelles daujourdhui. Du point de vue technique, ce film est bien fait et il livre

    un tableau sans complaisance de la situation dans un Etat de non-droit. On peut se demander

    si la figure marquante du pre Marco Arana nous est ainsi plus proche ou si le genre du film

    ne cre pas plutt une certaine distance. Aprs avoir vu le film, les spectateurs et spectatrices

    garderont en tout cas une chose : une immense estime pour lengagement intrpide dun prtre

    et de ses partisans contre linjustice, le mpris des gens, contre la corruption et le crime et en

    faveur des droits humains.

    Informations gnrales Noms et abrviations Cajamarca (= pays des pines, pays froid) : chef-lieu de la province du mme nom, une rgion

    du Prou, un Etat andin dAmrique du Sud; cest l que lempereur Inca Atahualpa a t captur

    puis tu en 1532 par le conquistador espagnol Francisco Pizarro

    Newmont Mining Corporation: Colorado/Etats-Unis, le plus grand propritaire de mines dor du

    monde et propritaire principal de la mine dor de Yanacocha

    GRUFIDES: Cajamarca/Peru, Grupo de Formacin e Intervencin para el Desarrollo Sostenible

    (association de formation et daction pour un dveloppement durable)

    FORZA: lune des plus grandes agences de scurit du Prou ; la mine dor de Yanacocha, fait

    partie de ses clients privilgis ; a t cre dans les annes 90 par des membres de la marine

    proches de Vladimiro Montesinos alors chef des services secrets

    OVISE Observacin Vigilancia Seguimiento (Observer surveiller poursuivre) : mthode

    denqute connue applique aux criminels et aux terroristes

    FMI Fonds Montaire International (International Monetary Fund, IMF) : institution spcialise

    de lONU qui a pour but dencourager la coopration internationale en termes de politique

    montaire

    Les droits humains au Prou

    Les violations des droits humains au Prou ont une longue tradition. Il suffit de penser lpoque

    des conqurants espagnols, en 1532, quand Francisco Pizarro accosta sur la cte pruvienne,

    captura lempereur Inca Atahualpa et le fit excuter un an plus tard sans autre forme de procs.

    Lhistoire du Prou est marque par la domination doligarques influents, de politiciens corrompus

    et de rgimes militaires autoritaires. Les Indiens nont jamais cess dessayer de rsister et de

    dfendre leurs droits, comme cela sest produit par exemple au dbut du 20e sicle avec lAlianza

    Popular Revolucionaria Americana (APRA) ou partir de 1982 avec le groupe de gurilla gauchiste

    Sendero Luminoso (Sentier Lumineux), pour ne citer que deux exemples. Pendant que le

    prsident Alberto Fujimori tait en fonction, de 1990 2000, larme et la police ont commis

    de graves violations des droits humains dans la lutte contre le Sentier Lumineux. Fujimori qui

    avait alors 69 ans stait retir loccasion dun voyage au Japon en raison de nombreuses

    affaires de corruption et na t extrad vers son pays, le Prou, quen 2007, lors dun sjour

    au Chili. Il risque jusqu 30 ans de dtention en raison de ses manquements. Les protestations

    violentes de ses partisans Lima ny ont rien chang.

  • Opration Diable Devil Operation 3

    La situation difficile des droits humains au Prou, aujourdhui encore, est illustre par un exemple

    rcent datant de 2010 sous le Premier ministre Javier Velsquez. Le gouvernement du Prou

    refuse de se soumettre, concernant le terrorisme, la Cour interamricaine des droits de lhomme*

    (CIDH). Les raisons invoques sont les nombreux jugements qui condamnaient lEtat pruvien

    verser des rparations aux personnes qui avaient t condamnes pour des actes terroristes

    de longues peines de dtention dans les annes 90, sous lre Fujimori. Ce sujet continue

    dtre empreint dune lourde charge motionnelle car les conflits qui opposent le Sentier

    Lumineux considr par lUE comme une organisation terroriste et les forces militaires et

    policires de lEtat appartiennent un pass rcent. Entre 1980 et 2000, plus de 50000 membres

    de la population indigne y ont laiss leur vie.

    * Autres informations http://www.corteidh.or.cr/ (angl./esp.), http://fr.wikipedia.org (Cour interamricaine des droits de lhomme)

    La Sotrami SA, un projet pilote pour une exploitation minire de caractre durable

    Au-dessus de la porte dentre de la mine dor Sotrami Santa Filomena, douze heures de

    bus de Lima, au sud dArequipa, on peut lire la phrase suivante : Pour une exploitation minire

    visage humain. Danciens paysans qui taient venus l pour chercher de lor ont constitu

    ensemble une socit par actions de travailleurs miniers, la Sotrami SA. Le respect des consignes

    strictes de lEtat par exemple la garantie de la scurit au travail leur ont valu le label fair

    trade pour les mines dor. Les gros actionnaires de Zurich ou New York ne sont pas les seuls

    gagner sur cet or, les paysans et les mineurs du Prou gagnent aussi leur part. Le salaire dun

    mineur non qualifi se situe seulement entre huit et quinze euros par jour, mais il est toutefois

    deux fois plus lev que le salaire minimum au Prou. Une partie de la prime fair trade de dix

    pour cent doit tre reverse en faveur du dveloppement communautaire (par ex. linstallation

    de conduites deau). Les femmes jouent l un rle important ; ce sont elles qui cherchent les

    minuscules parcelles dor dans le matriau sorti de la mine. La mine Sotrami est certes quitable,

    mais elle nest pas cologique, tant sen faut. Pour sparer la fine poussire dor des pierres

    rduites en poudre, les mineurs renoncent utiliser le mercure mais ils utilisent comme ailleurs

    un procd trs toxique une solution base de cyanure qui menace gravement lenviron-

    nement, leau en particulier, mme si on lutilise avec prcaution. La contamination de leau

    menace la sant des habitant-e-s.

    Autres informations www.patrickschein.com/communautes-minieres.php

    Les communauts pilotes dartisans mineurs de lOr quitable, www.youtube.com/watch?v=mXf9h6PipNI (fr.)

    Public vis Secondaire II, formation des adultes, groupes de discussion des Eglises

    Matires et thmes ducation la citoyennet, gographie, sociologie, conomie, langues (anglais, espagnol) droits humains, solidarit, Etat autocrate, Etat de non-droit, thologie de la libration, richesses

    minires, lutte pour la sauvegarde des ressources naturelles et justice, dveloppement durable

  • Opration Diable Devil Operation 4

    Objectifs dapprentissage Les participantes et les participants font le portrait des diffrents protagonistes ou groupes de protagonistes en conflit entre les

    machinations des compagnies minires internationales et la rsistance de la population locale.

    se familiarisent avec plusieurs droits de lhomme et les mettent en relation avec des squences

    du film.

    analysent les relations de lEglise, de la finance et du gouvernement