of 169 /169
paroles ferrat Jean Ferrat Nuit et brouillard Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers, Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés, Qui déchiraient la nuit de leurs ongles battants, Ils étaient des milliers, ils étaient vingt et cent. Ils se croyaient des hommes, n'étaient plus que des nombres : Depuis longtemps leurs dés avaient été jetés. Dès que la main retombe il ne reste qu'une ombre, Ils ne devaient jamais plus revoir un été La fuite monotone et sans hâte du temps, Survivre encore un jour, une heure, obstinément Combien de tours de roues, d'arrêts et de départs Qui n'en finissent pas de distiller l'espoir. Ils s'appelaient Jean-Pierre, Natacha ou Samuel, Certains priaient Jésus, Jéhovah ou Vichnou, D'autres ne priaient pas, mais qu'importe le ciel, Ils voulaient simplement ne plus vivre à genoux. Ils n'arrivaient pas tous à la fin du voyage; Ceux qui sont revenus peuvent-ils être heureux ? Ils essaient d'oublier, étonnés qu'à leur âge Les veines de leurs bras soient devenus si bleues. Les Allemands guettaient du haut des miradors, La lune se taisait comme vous vous taisiez, En regardant au loin, en regardant dehors, Votre chair était tendre à leurs chiens policiers. On me dit à présent que ces mots n'ont plus cours, Qu'il vaut mieux ne chanter que des chansons d'amour, Que le sang sèche vite en entrant dans l'histoire, Et qu'il ne sert à rien de prendre une guitare. Mais qui donc est de taille à pouvoir m'arrêter ? L'ombre s'est faite humaine, aujourd'hui c'est l'été, Je twisterais les mots s'il fallait les twister, Pour qu'un jour les enfants sachent qui vous étiez. Vous étiez vingt et cent, vous étiez des milliers, Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés, Qui déchiriez la nuit de vos ongles battants, Vous étiez des milliers, vous étiez vingt et cent. Le sabre et le goupillon Paroles et musique : Jean Ferrat Comme cul et chemise comme larrons en foire J'ai vu se constituer tant d'associations Mais il n'en reste qu'une au travers de l'histoire Qui ait su nous donner toute satisfaction Le sabre et le goupillon L'un brandissant le glaive et l'autre le ciboire Les peuples n'avaient plus à s'poser de questions Et quand ils s'en posaient c'était déjà trop tard On se sert aussi bien pour tondre le mouton Du sabre et du goupillon Quand un abbé de cour poussait une bergère Vers des chemins tremblants d'ardente déraison La belle ne savait pas quand elle se laissait faire Qu'ils condamnaient l'usage de la contraception Le sabre et le goupillon Page 1

Paroles Ferrat - Intégrale par Ardennais

Embed Size (px)

Text of Paroles Ferrat - Intégrale par Ardennais

Jean Ferrat Nuit et brouillard

paroles ferrat

Ils taient vingt et cent, ils taient des milliers, Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombs, Qui dchiraient la nuit de leurs ongles battants, Ils taient des milliers, ils taient vingt et cent. Ils se croyaient des hommes, n'taient plus que des nombres : Depuis longtemps leurs ds avaient t jets. Ds que la main retombe il ne reste qu'une ombre, Ils ne devaient jamais plus revoir un t La fuite monotone et sans hte du temps, Survivre encore un jour, une heure, obstinment Combien de tours de roues, d'arrts et de dparts Qui n'en finissent pas de distiller l'espoir. Ils s'appelaient Jean-Pierre, Natacha ou Samuel, Certains priaient Jsus, Jhovah ou Vichnou, D'autres ne priaient pas, mais qu'importe le ciel, Ils voulaient simplement ne plus vivre genoux. Ils n'arrivaient pas tous la fin du voyage; Ceux qui sont revenus peuvent-ils tre heureux ? Ils essaient d'oublier, tonns qu' leur ge Les veines de leurs bras soient devenus si bleues. Les Allemands guettaient du haut des miradors, La lune se taisait comme vous vous taisiez, En regardant au loin, en regardant dehors, Votre chair tait tendre leurs chiens policiers. On me dit prsent que ces mots n'ont plus cours, Qu'il vaut mieux ne chanter que des chansons d'amour, Que le sang sche vite en entrant dans l'histoire, Et qu'il ne sert rien de prendre une guitare. Mais qui donc est de taille pouvoir m'arrter ? L'ombre s'est faite humaine, aujourd'hui c'est l't, Je twisterais les mots s'il fallait les twister, Pour qu'un jour les enfants sachent qui vous tiez. Vous tiez vingt et cent, vous tiez des milliers, Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombs, Qui dchiriez la nuit de vos ongles battants, Vous tiez des milliers, vous tiez vingt et cent.

Le sabre et le goupillon Paroles et musique : Jean Ferrat Comme cul et chemise comme larrons en foire J'ai vu se constituer tant d'associations Mais il n'en reste qu'une au travers de l'histoire Qui ait su nous donner toute satisfaction Le sabre et le goupillon L'un brandissant le glaive Les peuples n'avaient plus Et quand ils s'en posaient On se sert aussi bien pour Du sabre et du goupillon Quand un abb de cour poussait une bergre Vers des chemins tremblants d'ardente draison La belle ne savait pas quand elle se laissait faire Qu'ils condamnaient l'usage de la contraception Le sabre et le goupillon Page 1 et l'autre le ciboire s'poser de questions c'tait dj trop tard tondre le mouton

paroles ferrat Et maintes minences et maints beaux capitaines Reposaient le guerrier de la mme faon Dans le salon chinois o Madame Germaine Grce ses pensionnaires ralisait l'union Du sabre et du goupillon C'tait le temps rv de tous les militaires On leur offrait des guerres et des expditions Que de manants joyeux sont partis chez Saint-Pierre Le coeur plein de mitraille et de bndictions Du sabre et du goupillon Quand ils s'en revenaient et d'Asie et d'Afrique Ils faisaient rgner l'ordre au sein de la nation Les uns possdaient l'art d'utiliser la trique Les autres sans le dire pensaient qu'elle a du bon Le sabre et le goupillon On n'sait plus aujourd'hui qui faire la guerre a brise le moral de la gnration C'est pourquoi les crdits que la paix nous libre Il est juste qu'il aillent comme consolation Au sabre et au goupillon L'un jouant du clairon l'autre de l'harmonium Ils instruiront ainsi selon la tradition Des cracks en Sambre et Meuse des forts en Te Deum Qui nous donneront encore bien des satisfactions Du sabre et du goupillon

LA PAIX SUR TERRE Paroles et musique Jean Ferrat Nous ne voulons plus de guerre Nous ne voulons plus de sang Halte aux armes nuclaires Halte la course au nant Devant tous les peuples frres Qui s'en porteront garants Dclarons la paix sur terre Unilatralement La force de la France c'est l'esprit des Lumires Cette petite flamme au coeur du monde entier Qui claire toujours les peuples en colre En qute de justice et de la libert Nous ne voulons plus de guerre Nous ne voulons plus de sang Halte aux armes nuclaires Halte la course au nant Devant tous les peuples frres Qui s'en porteront garants Dclarons la paix sur terre Unilatralement Parce qu'ils ont un jour atteint l'Universel Dans ce qu'ils ont crit cherch sculpt ou peint La force de la France c'est Czanne et Ravel C'est Voltaire et Pasteur c'est Verlaine et Rodin Page 2

Nous ne voulons plus de guerre Nous ne voulons plus de sang Halte aux armes nuclaires Halte la course au nant Devant tous les peuples frres Qui s'en porteront garants Dclarons la paix sur terre Unilatralement La force de la France Qui taillent l'avenir Couvrez leurs yeux de Vous n'toufferez pas

paroles ferrat

elle est dans ses potes au mois de mai des mots cendre tranchez leur gorge ouverte le chant du renouveau

Nous ne voulons plus de guerre Nous ne voulons plus de sang Halte aux armes nuclaires Halte la course au nant Devant tous les peuples frres Qui s'en porteront garants Dclarons la paix sur terre Unilatralement La force de la France elle sera immense Dfiant jamais et l'espace et le temps Le jour o j'entendrai reprendre ma romance Dans la ralit de la foule chantant Nous ne voulons plus de guerre Nous ne voulons plus de sang Halte aux armes nuclaires Halte la course au nant Devant tous les peuples frres Qui s'en porteront garants Dclarons la paix sur terre Unilatralement

Jean Ferrat DIX-SEPT ANS Je l'ai vue je l'ai vue je vous jure un matin Arrivant en avion de son pays lointain Aussi frache aussi tendre aussi gaie qu'un printemps Et s'arrta le temps Elle avait le teint mat des yeux croissant de lune Sur ses reins qui dansaient deux longues tresses brunes Donnaient sa jeunesse un clat triomphant Sous le soleil levant Elle tait la fois timide et sre d'elle Par sa voix ses propos sa grce naturelle Rien ne la distinguait des filles de ce temps Elle avait dix-sept ans Nulle ombre ne voilait son regard enfantin Nul regret ne faisait palpiter sa poitrine Elle avait au combat de sa main douce et fine Tu dix amricains

Page 3

Jean Ferrat BRASSENS

paroles ferrat

Est-ce un reflet de ta moustache Ou bien tes cris de "Mort aux vaches!" Qui les sduit De tes grosses mains maladroites Quand tu leur mets dessus la patte C'est du tout cuit Les filles de joie, les filles de peine Les Margotons et les Germaines Riches de toi Comme dans les histoires anciennes Deviennent vierges et souveraines Entre tes doigts Entre tes dents juste un brin d'herbe La magie du mot et du verbe Pour tout dcor Mme quand tu parles de fesses Et qu'elles riment avec confesse Ou pire encore Bardot peut aligner les siennes Cette faon de montrer les tiennes Ne me dplat pas Et puisque les dames en raffolent On ne peut pas dire qu'elles soient folles Deo gratias Toi dont tous les marchands honntes N'auraient pas de tes chansonnettes Donn deux sous Voil que pour leur dconfiture Elles resteront dans la nature Bien aprs nous Alors qu'avec tes pquerettes Tendres mon coeur, fraches ma tte Jusqu'au trpas Si je ne suis qu'un mauvais drle Tu joues toujours pour moi le rle De l'Auvergnat

Jean Ferrat L'T DE LA SAINT-MARTIN Paroles et musique: Jean Ferrat tait-ce soir ou bien matin Comme l'arbre une fleur se penche Elle tait lundi et dimanche A l't de la Saint-Martin Le soleil n'avait pas atteint Sa peau de porcelaine blanche Et son frmissement des hanches Vous aurait fait chanter latin l't l't l't de la Saint-Martin Quand le ciel tait incertain Nous faisions feu de quatre planches L'amour l't bleu pervenche Page 4

A l't de la Saint-Martin Le vin chantait dans les tains Elle se pendait ma manche Et nous roulions en avalanche De la table au lit de satin l't l't l't de la Saint-Martin

paroles ferrat

C'taient mmorables festins C'taient dlectables nuits blanches Je priais que mon coeur ne flanche l't de la Saint-Martin L'amour avait l'odeur du thym Et dans ses draps en ville franche Ses jambes fuyaient comme tanche Dont j'tais le menu fretin l't l't l't de la Saint-Martin Sonnez sonnez vieux sacristains Si le temps n'est plus aux pervenches Amour n'est pas soif qui s'tanche l't de la Saint-Martin Sonnez sonnez vieux sacristains Et que vos cloches se dclenchent Si tous mes souvenirs s'panchent Notre amour tient bon ce qu'il tint l't l't l't de la Saint-Martin

Jean Ferrat L'OMBRE BLEUE DU FIGUIER Paroles: Michelle Senlis l'ombre bleue du figuier Passent passent les ts l'ombre bleu du figuier Passent passent ils sont passs J'tais comme les bergers Un chien fou sur les talons J'tais comme les bergers Moiti bl moiti chardon Voyant se lever le jour J'y croyais chaque fois L'amour appelle l'amour J'tais prince je suis roi l'ombre bleue du figuier Passent passent les ts l'ombre bleu du figuier Passent passent ils sont passs Ivre comme les oiseaux J'tais pouss par le vent Ivre comme les oiseaux Je me suis cogn souvent J'allais cherchant dans la brume Une lampe ou un drapeau J'y ai laiss quelques plumes Mais j'ai gard mon chapeau Page 5

l'ombre bleue du figuier Passent passent les ts l'ombre bleu du figuier Passent passent ils sont passs la bouche une chanson Dans mon coeur un amour fou la bouche une chanson J'ai rv que jusqu'au bout On dira qui tait-il Me jetant des roses-th Moi je dormirai tranquille Heureux d'avoir pu chanter l'ombre bleue du figuier Passent passent les ts l'ombre bleu du figuier Passent passent ils sont passs

paroles ferrat

Jean Ferrat LA UNE Paroles et musique: Jean Ferrat C'est une mission formidable Sur les problmes de socit O des hros et des minables Vous parlent en toute libert Sont-ils victimes sont-ils coupables Ce soir voici pour commencer Quelques racketteurs redoutables Qui font la sortie des lyces Ils vont pour vous se mettre table condition d'tre masqus Un tmoignage inoubliable Un grand moment de vrit Ce soir ce soir Aprs la roue de la fortune Les racketteurs les racketteurs Sont la une C'est une mission fantastique O vous avez un rle jouer Un rle moral un rle civique Pour nous aider retrouver Tous ceux dont on est sans nouvelles Disparus volatiliss Ce soir je vous lance un appel Vous seuls pouvez nous renseigner Dans quels bas-fonds la malheureuse A-t-elle un jour pu s'garer A quelles manoeuvres trs douteuses A-t-elle fini par se livrer Ce soir ce soir Aprs la roue de la fortune La main de ma soeur la main de ma soeur Est la une C'est une mission fracassante Sur les trfonds de la socit Une tranche de vie saignante Que vous ne pouvez pas manquer Un homme qui a pay sa dette Vingt ans de prison mrits Reconstituera en direct Page 6

paroles ferrat Le crime qu'il a perptr Tout ce qui se passait dans sa tte Combien de fric il a touch En appuyant sur la gchette Pour refroidir un dput Ce soir ce soir Aprs la roue de la fortune Les assassins les assassins Sont la une C'est une srie faramineuse De grands dbats tlviss De controverses fabuleuses De face face sans piti Entre qui saigne et qui charcute Entre bourreaux et torturs Entre un ripoux et une pute Un dlateur un dnonc Entre un para et un fellouze Entre un violeur et des violes Et puis comme une apothose Entre SS et dports Ce soir ce soir Aprs la roue de la fortune Un PAF obscne un PAF obscne Est la une

Jean Ferrat MOI L'AFRIQUE Paroles: Michelle Senlis Rouge et jaune colorie Par la main d'un colier En madras, en tablier moi, moi, moi l'Afrique Les seins lourds de tes nourrices Nous rappellent les dlices D'une enfance qui rsiste moi, moi, moi l'Afrique Mangeant des noix de cajou Flirtant le soir genoux Comme la liane enroule Avec le singe des bls moi, moi, moi l'Afrique Tapant des mains et des pieds Au rythme fou des sorciers Sous des rubans de papier moi, moi, moi l'Afrique Mon enfance retrouve Tu te reprends rver Tous tes livres, ils taient vrais moi, moi, moi l'Afrique Voil les fruits et les fleurs Les sources bleues, les couleurs Les pagnes et les colliers Au pas lent des chameliers moi, moi, moi l'Afrique Page 7

paroles ferrat Serpent de lune et parfum L'odeur du th au jasmin Monte porte de la main moi, moi, moi l'Afrique Les faces aux teintes rayes En plein dsert appuyes J'ai le coeur dbarbouill moi, moi, moi l'Afrique Tout redevient neuf et beau Mon me marche en sabots Mes bras s'ouvriront demain L'avenir n'est pas si loin moi, moi, moi l'Afrique

Jean Ferrat SANTIAGO Santiago de Cuba Santiago de Cuba Le carnaval nous entrane Quatre nuits sans perdre haleine L'ordre oriental se dchane Et moi qui danse comme un trone Santiago de Cuba Le rhum qui coule du tonnerre La serviette en bandoulire J'avais l'air de quoi ma mre Moi, moi qui danse comme une soupire C'tait dur Santiago de Cuba Un Un La Et sombrero fantastique cigare astronomique musique, la musique moi qui danse comme une barrique

C'tait trs dur Santiago de Cuba Les petits seins des mtisses Du miel et du pain d'pices Je ctoie des prcipices Et moi qui danse comme une saucisse Allez mon vieux, faut tenir, hein Santiago de Cuba

Jean Ferrat AIMER PERDRE LA RAISON Paroles: Louis Aragon, musique: Jean Ferrat Aimer perdre la raison Page 8

Aimer n'en savoir que dire n'avoir que toi d'horizon Et ne connatre de saisons Que par la douleur de partir Aimer perdre la raison.

paroles ferrat

Ah, c'est toujours toi que l'on blesse C'est toujours ton miroir bris, Mon pauvre bonheur ma faiblesse Toi qu'on insulte et qu'on dlaisse Dans toute chair martyrise. Aimer perdre la raison Aimer n'en savoir que dire n'avoir que toi d'horizon Et ne connatre de saisons Que par la douleur de partir Aimer perdre la raison. La faim la fatigue et le froid, Toutes les misres du monde, C'est par mon amour que j'y crois En elles je porte ma croix Et de leurs nuits ma nuit se fonde. Aimer perdre la raison Aimer n'en savoir que dire n'avoir que toi d'horizon Et ne connatre de saisons Que par la douleur de partir Aimer perdre la raison.

Jean Ferrat ALLLUIA Paroles et musique: Jean Ferrat Ils ont dj mis leur costume Et leurs plus beaux souliers cirs Quand selon les us et coutumes Les cloches se mettent sonner Chacun procde sa manire Pour faire son vin ou ses enfants Mais c'est une toute autre affaire De russir un enterrement Allluia allluia allluia allluia Il faut savoir devant l'glise Battre en retraite prudemment En direction de Marie-Louise Qui vous dmarre au petit blanc Voil Pierrot et l'oncle Eugne La casquette comme tendard Le petit blanc devient douzaine Avec Lon Jules et Gaspard Allluia allluia allluia allluia Pour peu que le De Profondis Arrive un quart d'heure en retard On est au huitime pastis A la sortie du corbillard Et sur la route cahoteuse Comme il n'est pas loin de midi Page 9

On se sent bientt la dent creuse La mort vous met en apptit

paroles ferrat

Allluia allluia allluia allluia Les saucissons fondent vue d'oeil Les langues claquent avec entrain Souviens-toi du bois du cercueil Du frre de la tante au cousin Souviens toi des temps mmorables Qu'on n'a jamais pu galer O l'on resta trois jours a table A cause de trois macchabes Allluia allluia allluia allluia Mais dans ce monde de misre Le bonheur est vite enterr Il faut regagner sa chaumire Retrouver sa femme atterre En voyant l'tat du costume Et du bonhomme et des souliers A la maison comme de coutume Les cloches se mettent voler Allluia allluia allluia allluia

Jean Ferrat ARIANE Paroles: Maurice Bourdet Toutes les portes se ressemblent Quelque part dans ce grand ensemble Ariane, Ariane m'attend Maudite soit ma maladresse J'ai perdu sa nouvelle adresse Ariane, Ariane m'attend Toutes les portes se ressemblent Les escaliers montent ou descendent Selon le sens o on les prend Les judas me font la grimace Je vais, je cours, les heures passent Au fil du temps l'amour se casse Ariane, Ariane m'attend Toutes les portes se ressemblent Mais tant crier il me semble Qu'Ariane, qu'Ariane m'entend Escalier cent-soixante-quatre Mon coeur va-t-il cesser de battre Ariane, Ariane m'attend Ariane, vois ma triste posture Devant ces portes d'imposture Ariane, ouvre-moi, je t'entends Mais luit o tant je tambourine J'entrouvre et soudain je devine Ce n'est qu'une tl-speakerine Qui parle, qui parle du temps Je veux hurler mais ma voix tremble Je pleure et je ris tout ensemble Ariane, Ariane m'attend Page 10

Devant ces mille et une portes Je sens que la colre m'emporte Ariane, Ariane m'attend Ariane, tu ne peux pas paratre Il me reste un moyen peut-tre Nous verrons bien si cela prend Par l'allumette que j'enflamme J'en fonds cet ensemble sans me Le feu fera surgir la femme Ariane, Ariane, Ariane, Ariane Ariane, Ariane, Ariane...

paroles ferrat

Jean Ferrat AU BOUT DE MON GE Pome d'Aragon Au bout de mon ge Qu'aurais-je trouv Vivre est un village O j'ai mal rv Je me sens pareil Au premier lourdeau Qu'encore merveille Le chant des oiseaux Les gens de ma sorte Il en est beaucoup Savent-ils qu'ils portent Une pierre au cou Au bout de mon ge Qu'aurais-je trouv Vivre est un village O j'ai mal rv Pour eux les miroirs C'est le plus souvent Sans mme s'y voir Qu'ils passent devant Ils n'ont pas le sens De ce qu'est leur vie C'est une innocence Que je leur envie Au bout de mon ge Qu'aurais-je trouv Vivre est un village O j'ai mal rv Tant pour le plaisir Que la posie Je croyais choisir Et j'tais choisi Je me croyais libre Sur un fil d'acier Quand tout quilibre Vient du balancier Au bout de mon ge Qu'aurais-je trouv Vivre est un village O j'ai mal rv Il m'a fallu natre Et mourir s'en suit Page 11

J'tais fait pour n'tre Que ce que je suis Une saison d'homme Entre deux mares Quelque chose comme Un chant gar Au bout de mon ge Qu'aurais-je trouv Vivre est un village O j'ai mal rv

paroles ferrat

Jean Ferrat AU POINT DU JOUR Paroles: Henri Gougaud Encore un jour qui vient au monde Dans le premier moteur qui gronde Dans le premier enfant qui pleure J'coute monter la rumeur Du point du jour Quelqu'un efface la bue Sur la vitre du boulanger Les arbres sont tout dtremps Dj fument les chemines Au point du jour Je vois ma rose s'veiller Ses yeux s'ouvrent sur l'oreiller Ils regardent la fin d'un rve Et puis ma rose, elle se lve Au point du jour Elle jette bas sa chemise Elle est nue comme une cerise Un rayon de soleil l'inonde Elle est la plus belle du monde Au point du jour La radio donne des nouvelles Quelque part la vie n'est pas belle Des bombes crient dans le lointain Dfense de voir le matin Au point du jour Mon bonheur me fait un peu honte Tandis que dans ma chambre monte La bonne odeur de caf noir Encore un jour, la vie, l'espoir Le point du jour

Jean Ferrat AU PRINTEMPS DE QUOI RVAIS-TU? Au printemps de quoi rvais-tu? Vieux monde clos comme une orange Faites que quelque chose change Et l'on croisait des inconnus Riant aux anges Au printemps de quoi rvais-tu? Page 12

paroles ferrat Au printemps de quoi riais-tu? Jeune homme bleu de l'innocence Tout a couleur de l'esprance Que l'on se batte dans la rue Ou qu'on y danse Au printemps de quoi riais-tu? Au printemps de quoi rvais-tu? Poing lev des vieilles batailles Et qui sait pour quelles semailles Quand la grve pousant la rue Bat la muraille Au printemps de quoi rvais-tu? Au printemps de quoi doutais-tu? Mon amour que rien ne rassure Il est victoire qui ne dure Que le temps d'un ave pas plus Ou d'un parjure Au printemps de quoi doutais-tu? Au printemps de quoi rvais-tu? D'une autre fin la romance Au bout du temps qui se balance Un chant peine interrompu D'autres s'lancent Au printemps de quoi rvais-tu? D'un printemps ininterrompu

Jean Ferrat AUTANT D'AMOURS AUTANT DE FLEURS Paroles: Henri Bassis Il y a dans Harlem A se manger des yeux Un couple d'amoureux Qui dansent et quand ils s'aiment La nuit moule leurs corps Leurs gestes et leurs phrases Et leur rire est sonore Comme un sanglot de jazz Autant d'amour autant de fleurs Y'en a de toutes les couleurs De flamme ou d'ombre, de neige ou miel Toutes les roses se confondent Tous les amours qui sont au monde Font comme une arche d'arc-en-ciel Il y a dans mon coeur Un cocktail d'amoureux J'invente les aveux Je mle les liqueurs Il est noir, elle est blanche Elle est jeune, il est beau La main le long des hanches Glisse comme un oiseau Autant d'amour autant de fleurs Y'en a de toutes les couleurs De flamme ou d'ombre, de neige ou miel Toutes les roses se confondent Page 13

paroles ferrat Tous les amours qui sont au monde Font comme une arche d'arc-en-ciel Qu'importent le long des rues Les regards qui s'attardent Qu'importent les chardes Aux amours dfendues Il y a dans mon coeur Libres comme les dieux Un couple d'amoureux Qui croise ses couleurs Autant d'amour autant de fleurs Y'en a de toutes les couleurs De flamme ou d'ombre, de neige ou miel Toutes les roses se confondent Tous les amours qui sont au monde Font comme une arche d'arc-en-ciel

Jean Ferrat BERCEUSE Dors, petit homme, dors, petit frre La nuit, Bahia de tous les saints Bruisse de papier d'tain D'ombres dures et familires La nuit, tu t'endors le long des quais Prs des fts abandonns Poings ferms dans la poussire Dors, petit homme, dors, petit frre La faim met sa robe d'apparat C'est l'heure o l'on voit les rats Regagner les grands navires C'est l'heure o des financiers au bras Les putains ouvrent leurs draps En forme de tirelire Dors, petit homme, dors, petit frre Parfois, tu coutes les Indiens Parler de mal et de bien Sur leur sicle de misre Tu vois, le diable n'est qu'un pantin Qui s'vanouit au matin Quand tu lves la paupire Dors, petit homme, dors, petit frre Hier, sur les toits jaune orang L'oiseau qui te fait rver A survol la frontire

Jean Ferrat BERCEUSE POUR UN PETIT LOUPIOT Paroles: Guy Thomas Mon marmouset mon nouveau-n Tu mriterais qu'on te gronde Tu brailles comme un forcen T'as pas l'air content d'tre au monde T'as le minois tout chiffonn Page 14

paroles ferrat Pourtant tu devrais rire aux anges Avec ton lange enfarin Pour engraisser Monsieur Morhange Fais dodo Colas mon petit frre Fais dodo mon petit loupiot Si tu savais combien que c'est doux De vivre et pi comment que c'est rose Tu boirais ton biberon d'un coup Pour engraisser Monsieur Guigoz Car si tu bois bien ton lolo Si tu veux la mettre en sourdine On te paiera bientt des petits pots Pour engraisser Monsieur Bldine Fais dodo Colas mon petit frre Fais dodo mon petit loupiot On fera ton ducation a m'tonnerait pas qu'on t'achte Les mmoires du roi des cons Pour engraisser Monsieur Hachette T'auras pas le phylloxra Grce aux vaccins systmatiques Pour engraisser des sclrats De l'industrie pharmaceutique Fais dodo Colas mon petit frre Fais dodo mon petit loupiot T'auras plus tard ta limousine Pour engraisser Monsieur Peugeot Alors t'achteras de la benzine Pour engraisser Monsieur Esso T'auras ton coin de serpolet On t'y permettra des culbutes Avec ta tente et ton duvet Pour engraisser Monsieur la Hutte Fais dodo Colas mon petit frre Fais dodo mon petit loupiot T'auras beau crier les fachos Et les canons c'est dgueulasse Un jour c'est pas du gibier d'eau Qu'on te dira de prendre en chasse Tu feras la guerre ceux d'en face Vous vous offrirez des pruneaux Pour engraisser Monsieur Douglas Pour engraisser Monsieur Dassault Fais dodo Colas mon petit frre Fais dodo mon petit loupiot

Jean Ferrat BICENTENAIRE Paroles et musique Jean Ferrat, 1989 J'ai vu des ducs j'ai vu des princes Des barons des comtes des rois Des marquises la taille mince Qui dansaient au son des hautbois Dans des chteaux pleins de lumire O les ftes resplendissaient Page 15

paroles ferrat O l'on chantait "il pleut bergre" Dans le velours et dans la soie Mais dans sa chaumire Mais dans sa chaumire Je n'ai pas vu pauvre Martin Pauvre Martin pauvre misre Avec sa femme et ses gamins J'ai trembl devant la colre Des va-nu-pieds des paysans Renversant l'ordre millnaire Dans la fureur et dans le sang J'ai vu la terreur apparatre Les chteaux partir en fume Les dlateurs rgner en matres Dans une France sans piti Mais dans sa chaumire Mais dans sa chaumire Je n'ai pas vu pauvre Martin Pauvre Martin pauvre misre Tremblant de froid mourant de faim J'ai frmi pour ces grandes dames Ces beaux seigneurs si mouvants Qui montraient tant de grandeur d'me De noblesse de sentiments Avant que leurs ttes grimacent Au bout des piques acres Agites par la populace Des sans-culottes avins Mais dans sa chaumire Mais dans sa chaumire Je n'ai pas vu pauvre Martin Pauvre Martin pauvre misre Creusant la terre de ses mains Deux sicles aprs quatre-vingt-neuf Il fallait oser l'inventer A la tl on fait du neuf En acquittant la royaut Deux sicles aprs quatre-vingt-neuf D'autres seigneurs veillent au grain Et toi qui vivais comme un boeuf Ce sont tes matres que l'on plaint A six pieds sous terre Ton bicentenaire Ils l'ont enterr bel et bien Pauvre Martin pauvre misre C'est toujours le peuple qu'on craint Pauvre Martin pauvre misre C'est toujours le peuple qu'on craint

Jean Ferrat C'EST BEAU LA VIE Paroles: Claude Delecluse, Michelle Senlis, musique: Jean Ferrat Le vent dans tes cheveux blonds Le soleil l'horizon Quelques mots d'une chanson Que c'est beau, c'est beau la vie Page 16

paroles ferrat Un oiseau qui fait la roue Sur un arbre dj roux Et son cri par-dessus tout Que c'est beau, c'est beau la vie Tout ce qui tremble et palpite Tout ce qui lutte et se bat Tout ce que j'ai cru trop vite jamais perdu pour moi Pouvoir encore regarder Pouvoir encore couter Et surtout pouvoir chanter Que c'est beau, c'est beau la vie Le jazz ouvert dans la nuit Sa trompette qui nous suit Dans une rue de Paris Que c'est beau, c'est beau la vie La rouge fleur clate D'un non qui fait trembler Nos deux ombres tonnes Que c'est beau, c'est beau la vie Tout ce que j'ai failli perdre Tout ce qui m'est redonn Aujourd'hui me monte aux lvres En cette fin de journe Pouvoir encore partager Ma jeunesse, mes ides Avec l'amour retrouv Que c'est beau, c'est beau la vie Pouvoir encore te parler Pouvoir encore t'embrasser Te le dire et le chanter Oui c'est beau, c'est beau la vie

Jean Ferrat C'EST SI PEU DIRE QUE JE T'AIME Pome d'Aragon, musique: Jean Ferrat Comme une toffe dchire On vit ensemble spars Dans mes bras je te tiens absente Et la blessure de durer Faut-il si profond qu'on la sente Quand le ciel nous est mesure C'est si peu dire que je t'aime Cette existence est un adieu Et tous les deux nous n'avons d'yeux Que pour la lumire qui baisse Chausser des bottes de sept lieues En se disant que rien ne presse Voil ce que c'est qu'tre vieux C'est si peu dire que je t'aime C'est comme si jamais jamais Page 17

Je n'avais dit que je t'aimais Si je craignais que me surprenne La nuit sur ma gorge qui met Ses doigts gants de souveraine Quand plus jamais ce n'est le mai C'est si peu dire que je t'aime

paroles ferrat

Lorsque les choses plus ne sont Qu'un souvenir de leur frisson Un cho des musiques mortes Demeure la douleur du son Qui plus s'teint plus devient forte C'est peu des mots pour la chanson C'est si peu dire que je t'aime Et je n'aurai dit que je t'aime

Jean Ferrat C'EST TOUJOURS LA PREMIRE FOIS Paroles et musique: Jean Ferrat Enfin enfin je te retrouve Toi qui n'avais jamais t Qu'absente comme jeune louve Ou l'eau dormante au fond des douves S'chappant au soleil d't Tu peux m'ouvrir cent fois les bras C'est toujours la premire fois Absente comme souveraine Qu'on voit entre deux haies passer O toi si proche et si lointaine Ds que l'amour file sa laine Entre nos doigts dsaccords Tu peux m'ouvrir cent fois les bras C'est toujours la premire fois La faim de toi qui me dvore Me fait plier genoux et bras Je n'aurais pas assez d'amphore Ni de mots encore et encore Pour y mettre son terme bas Tu peux m'ouvrir cent fois les bras C'est toujours la premire fois La soif de toi par quoi je tremble Ma lvre jamais dessche Mon amour qu'est-ce qu'il t'en semble Est-ce de vivre ou non ensemble Qui pourra m'en dsaltrer Tu peux m'ouvrir cent fois les bras C'est toujours la premire fois L'amour de toi par quoi j'existe N'a pas d'autre ralit Je ne suis qu'un nom de ta liste Un pas que le vent sur la piste Efface avant d'avoir t Page 18

paroles ferrat Tu peux m'ouvrir cent fois les bras C'est toujours la premire fois

Jean Ferrat CAMARADE Paroles et musique: Jean Ferrat, 1968 C'est un joli nom, camarade C'est un joli nom, tu sais Qui marie cerise et grenade Aux cent fleurs du mois de mai Pendant des annes, camarade Pendant des annes, tu sais Avec ton seul nom comme aubade Les lvres s'panouissaient Camarade, camarade C'est un nom terrible, camarade C'est un nom terrible dire Quand, le temps d'une mascarade, Il ne fait plus que frmir Que venez-vous faire, camarade Que venez-vous faire ici Ce fut cinq heures dans Prague Que le mois d'aot s'obscurcit Camarade, camarade C'est un joli nom, camarade C'est un joli nom, tu sais Dans mon coeur battant la chamade Pour qu'il revive jamais Se marient cerise et grenade Aux cent fleurs du mois de mai

Jean Ferrat CARCO Pome d'Aragon Dis qu'as-tu fait des jours enfuis De ta jeunesse et de toi-mme De tes mains pleines de pomes Qui tremblaient au bout de ta nuit Il avait toujours dans la tte Le mange d'anciens tourments De la fentre par moment Parvenaient des bouffes de fte O sont les lumires lointaines Voici ferms les yeux teints Ce chant des lilas au matin De Montmartre Mortefontaine Dis qu'as-tu fait des jours enfuis De ta jeunesse et de toi-mme De tes mains pleines de pomes Qui tremblaient au bout de ta nuit Tu meurs sans avoir vu le drame Page 19

Carco qui ne sus que chanter Te souviens-tu de cet t De Nice o nous nous rencontrmes

paroles ferrat

On faisait semblant d'tre heureux Le ciel ressemblait la mer Mme l'aurore tait amre C'tait en l'an quarante-deux Dis qu'as-tu fait des jours enfuis De ta jeunesse et de toi-mme De tes mains pleines de pomes Qui tremblaient au bout de ta nuit Excuse-moi que je le dise Dans ce Paris o tu n'es plus Comme Guillaume l'a voulu Qu'un nom qui se mlancolise Que l'avenir du moins n'oublie Ce qui fut le charme de l'air Le bonheur d'tre et le vin clair La Seine douce dans son lit Dis qu'as-tu fait des jours enfuis De ta jeunesse et de toi-mme De tes mains pleines de pomes Qui tremblaient au bout de ta nuit Ce coeur que l'homme avec lui porte Ne change pas avec le vent Nous mettrons demain comme avant Des coquelicots nos portes Les mots que nous avons cueillis Les voici pour celui qui meurt Passent les gens et tu demeures O pote de mon pays Dis qu'as-tu fait des jours enfuis De ta jeunesse et de toi-mme De tes mains pleines de pomes Qui tremblaient au bout de ta nuit

Jean Ferrat CASERNE Paroles: Guy Thomas Blanchis les troncs des marronniers Tous au carr bien aligns Rouges les toits rouges les briques Bleu le ciment patriotique Et pas une herbe dans la cour Pour nous passer le mal d'amour Ici tout est rglementaire Pas un caillou n'est de travers Murs en bton chevaux de frise Y'a que les barbels qui frisent En rang par trois pas cadenc Sous l'oeil attendri des bouchers On maquignonne il faudrait voir Pour les augustes abattoirs Ici le monde est chamboul Page 20

Les assassins sont galonns Partout la crasse et la btise Ces deux vertus de l'entreprise Partout la raison du plus fort Sous le badigeon tricolore

paroles ferrat

Je reste toi ma solitude Dans le troupeau des habitudes Et jusque dans le dsarroi Quand le pote est aux abois Pour tous les moutons qui consentent Je suis la rage impnitente Seul au milieu de la dbine C'est moi seul que je jaspine Hol de la philanthropille Y'a des consciences qui roupillent Blanchis les troncs des marronniers Tous au carr bien aligns Rouges les toits rouges les briques Bleu le ciment patriotique Et pas une herbe dans la cour Pour nous passer le mal d'amour...

Jean Ferrat CE QU'ON EST BIEN MON AMOUR Deux branches de tilleul entrent par la fentre Le ciel cligne des yeux entre les feuilles vertes Ce qu'on est bien Quatre papillons blancs dansent la passacaille Un lzard se hasarde au-del des rocailles Ce qu'on est bien Dans ce pays de vent, de gents, de bruyres Dans ce pays brlant de tendresse et colre Ce qu'on est bien Seul le bruit du torrent dchire le silence Et tu dis mon amour, nous avons trop de chance Dans un rai de soleil la fume qui pirouette Au bout de tes longs doigts meurt une cigarette Ce qu'on est bien Et moi le saltimbanque, et moi qui fais des signes A tes bras, ta bouche, tes jambes, ma vigne Ce qu'on est bien Dans ce pays si riche, dans ce pays si pauvre Qu'on apprend chaque jour devenir plus ntre Ce qu'on est bien Arbre parmi les arbres de la fort qui vibre Et tu dis mon amour, nous sommes seuls et libres

Jean Ferrat CHAGALL Pome d'Aragon Page 21

paroles ferrat Tous les animaux et les candlabres Le violon-coq et le bouc-bouquet Sont du mariage L'ange la fentre o sche le linge Derrire la vitre installe un pays Dans le paysage Mon peintre amer odeur d'amandes Les danseurs ont bu le grand soleil rouge Qui se fera lune avant bien longtemps Sur les marcages Et le cheval-chvre assis dans la neige Aimerait parler avec les poissons Qui sont trop sauvages Mon peintre amer odeur d'amandes Le peintre est assis quelque part dans l'ombre A quoi rve-t-il sinon des amants Sur leur beau nuage Au-dessus des toits l'horizontale Dans leurs habits neufs avant d'tre nus Comme leurs visages Mon peintre amer odeur d'amandes Marchez sur les mains perdez votre tte Le ciel est un cirque o tout est jongl Et le vent voyage Tous les animaux et les candlabres Le violon-coq et le bouc-bouquet Sont du mariage Mon peintre amer odeur d'amandes

Jean Ferrat CHAMBRES D'UN MOMENT Pome d'Aragon Sur de blancs canots Suivant les canaux Ombreux et tranquilles Les touristes font Les chemins profonds Qui baguent la ville Les bars qu'on entend Les cafs-chantants Les marins y rgnent Et la rue a des Sourires fards Ses enseignes saignent Chambres d'un moment Qu'importe comment On se dshabille Tout est comdie Page 22

Hormis ce qu'on dit Dans les bras des filles Trane sur les quais L'enfance manque Des gamins tranges Qui parlent entre eux Qui sait de quel jeu Peu fait pour les anges Et dans ce quartier O le monde entier Cherche l'aventure Celui qu'on y joue Montre ses bijoux A la devanture Chambres d'un moment Qu'importe comment On se dshabille Tout est comdie Hormis ce qu'on dit Dans les bras des filles Femmes-diamant Qui patiemment Attendent preneur Pour la somme due Qui dbitent du Rapide bonheur Beaux monstres assis Tout le jour ainsi Prs de leur fentre Vivre ici les voue Aux faux rendez-vous D'o rien ne peut natre Chambres d'un moment Qu'importe comment On se dshabille Tout est comdie Hormis ce qu'on dit Dans les bras des filles La main le rideau Le petit cadeau Mets-toi l qu'on s'aime Leurs habits ts Ce que les beauts Au fond sont les mmes Souvenirs briss Baisers baisers Amours sans amour Une fois de plus A Honolulu Comme Singapour Chambres d'un moment Qu'importe comment On se dshabille Tout est comdie Hormis ce qu'on dit Dans les bras des filles Les matelas crient La mme tuerie A d'autres oreilles

paroles ferrat

Page 23

Et les matelots Ont mme sanglot A moment pareil Tous les hommes sont La mme chanson Quand c'est voix basse Et leur coeur secret Bat tant qu'on dirait Qu'il manque de place Chambres d'un moment Qu'importe comment On se dshabille Tout est comdie Hormis ce qu'on dit Dans les bras des filles

paroles ferrat

Jean Ferrat CHANSON POUR TOI Paroles: Michelle Senlis, musique: Jean Ferrat Quand l'aube se prend pour Matisse Quand les papillons se dplissent Comme la fleur de grenadier Quand le premier soleil fragile Frappe aux volets clos de la ville Un un pour les rveiller Quand le premier cheval qui trotte A de la fume sous les bottes De la terre sous les souliers J'ouvre les J'ouvre les J'ouvre les Que je veux yeux et je te vois yeux et je te crois yeux et c'est pour toi vivre mon amour

Quand midi se prend pour Czanne Qu'il met du vent dans les platanes Et du bleu dans les oliviers Quand tous les troupeaux s'effarouchent Que la chaleur les prend les couche A l'ombre maigre d'un figuier Quand toutes les rues sont dsertes Que nul n'offre une place verte Un refuge une ombre un sentier J'ouvre les J'ouvre les J'ouvre les Que je veux yeux et je te vois yeux et je te crois yeux et c'est pour toi vivre mon amour

Quand le soir bleuit ses falaises Comme une estampe japonaise Comme un Renoir comme un Manet Quand le soleil ivre chavire Dans l'ocan et qu'il s'tire Comme un ventail dpli Lorsque tout se mtamorphose Et que seul le parfum des roses Continue de s'exasprer J'ouvre les yeux et je te vois J'ouvre les yeux je tends les bras Page 24

paroles ferrat J'ouvre les yeux et c'est pour toi Que je veux vivre mon amour Mon amour

Jean Ferrat CHANTE L'AMOUR Paroles et musique: Jean Ferrat Enfin le calme le silence La nuit se glisse mes genoux Est-ce la chouette ou le hibou Ce cri tendu de fer de lance Plus rien ne se mtamorphose Ma vie se fige tout coup On dirait lorsque je compose Que je joue mon dernier atout Chante Chante Chante Chante chante chante chante chante chante l'amour haute voix

Un papillon cogne la vitre Avec une ardeur obstine Une lumire sous le nez Et nous voil faisant le pitre A chacun sa lampe sa source A chacun son matre danser Emmne-moi sur ta Grande Ourse mon amour dont je suis n Chante Chante Chante Chante chante chante chante chante chante l'amour haute voix

Au loin les lumires s'allument Ce papier qui me tend les bras Chaque fois que je prends la plume Je tremble de peur et de froid Je vais j'hsite et je recule Qui veut se dlivrer de moi Quel est donc ce feu qui me brle Qui sonne l'heure ce beffroi Chante Chante Chante Chante chante chante chante chante chante l'amour haute voix

Le temps s'grne sous a treille Le crayon me glisse des doigts Quand ta robe en passant m'veille L'amour est comme de la soie Enfants jouez la marelle Dehors la pluie claque des doigts Tes lvres passent en bruit d'ailes Je n'ai jamais aim que toi Chante Chante Chante Chante chante chante chante chante chante l'amour haute voix Page 25

paroles ferrat

Jean Ferrat CHANTER Ils m'addressent leurs chansonnettes Avec au coeur un fol espoir Comme si j'avais le pouvoir De faire d'eux une vedette De notre mtier facettes On ne leur montre videmment Que le bon ct des paillettes Sous les projecteurs clatants On se couche quand ils se lvent Le monde est beau et souriant Et notre vie n'est plus qu'un rve Dans leurs ttes d'adolescents L'argent l'amour les grands voyages La gloire acquise bon march Toute la panoplie d'usage Que dment la ralit Chanter Ce n'est pas ce qu'on vous proclame Chanter Il faut s'y jeter tue-tte A bras le coeur fendre l'me Avec un seul point au programme Celui de n'tre sr de rien Celui de n'tre sr de rien Avoir une sant de fer De la chance avec le talent Et cette facult de faire Un sourire en serrant les dents En coutant claquer les portes Sur votre nez deux battants Penser le diable les emporte Croire en hiver son printemps Pour une vedette miracle J'en ai tant vu depuis dix ans Depuis vingt ans encore qui raclent Leur guitare dans les beuglants Leur vie passe par des lueurs D'espoir et de reconcement On les voit marcher lentement Un ver qui leur ronge le coeur Chanter Ce n'est pas ce qu'on vous proclame Chanter Il faut s'y jeter tue-tte A bras le coeur fendre l'me Avec un seul point au programme Celui de n'tre sr de rien Celui de n'tre sr de rien Mais si ces propos vous irritent Dans leur sombre ralit Vous allez les jeter bien vite Et n'en faire qu' votre ide Si vous sentez du fond de l'me Et du ventre jusqu' vos mains Brler cette petite flamme Page 26

Contre laquelle on ne peut rien Dans l'allgresse ou la dmence Vous partirez un beau matin En suivant le chemin d'errance Des saltimbanques musiciens Que vous soit belle la bohme Que soit clment votre destin Il faut vivre ce que l'on aime En payant le prix qui convient

paroles ferrat

Chanter Ce n'est pas ce qu'on vous proclame Chanter Il faut s'y jeter tue-tte A bras le coeur fendre l'me Avec un seul point au programme Celui de n'tre sr de rien Celui de n'tre sr de rien

Jean Ferrat COMPLAINTE DE PABLO NERUDA Pome d'Aragon Je De Et Se vais dire la lgende celui qui s'est enfui fait les oiseaux des Andes taire au coeur de la nuit

Le ciel tait de velours Incomprhensiblement Le soir tombe et les beaux jours Meurent on ne sait comment Comment croire comment croire Au pas pesant des soldats Quand j'entends la chanson noire De Don Pablo Neruda Lorsque la musique est belle Tous les hommes sont gaux Et l'injustice rebelle Paris ou Santiago Nous parlons mme langage Et le mme chant nous lie Une cage est une cage En France comme au Chili Comment croire comment croire Au pas pesant des soldats Quand j'entends la chanson noire De Don Pablo Neruda Sous le fouet de la famine Terre terre des volcans Le gendarme te domine Mon vieux pays araucan Pays double o peuvent vivre Des livres et des pumas Triste et beau comme le cuivre Au dsert d'Atacama Page 27

Comment croire comment croire Au pas pesant des soldats Quand j'entends la chanson noire De Don Pablo Neruda Avec tes forts de htres Tes myrtes mridionaux mon pays de salptre D'arsenic et de guano Mon pays contradictoire Jamais libre ni conquis Verras-tu sur ton histoire Planer l'aigle des Yankees Comment croire comment croire Au pas pesant des soldats Quand j'entends la chanson noire De Don Pablo Neruda Absent et prsent ensemble Invisible mais trahi Neruda que tu ressembles ton malheureux pays Ta rsidence est la terre Et le ciel en mme temps Silencieux solitaire Et dans la foule chantant Comment croire comment croire Au pas pesant des soldats Quand j'entends la chanson noire De Don Pablo Neruda

paroles ferrat

Jean Ferrat COMPRENDRE Je t'apprendrai l'eau, la lumire L'arbre, la source, le torrent Le secret des vignes et des pierres Le bruit du vent Toi tu m'apprendras la panthre Le chat, le renard et l'oiseau Le cri bless du solitaire Loin du troupeau Nous apprendrons voir les choses Et leur pourquoi et leur comment J'aurai l'innocence des roses Toi des enfants Comprendre la fleur et le fruit Comprendre le monde aujourd'hui Tu m'apprendras tes yeux de fleurs Tes bras colliers, tes hanches flammes Ton rve abeille et crve-coeur Ton rire femme Je serai l'ombre qui te suit Cette part toujours en nous-mmes Qui se drobe l'autre et fuit Ce que l'on aime Page 28

paroles ferrat Nous apprendrons nous connatre En jetant bas les interdits Je serai la fentre ouverte Et toi la nuit Comprendre la fleur et le fruit Comprendre ce qui nous unit Nous conjuguerons l'avenir A chaque instant prsent dans toi En partageant le vin, le rire Avec ceux-l Qui Qui Qui Des vivent plus haut que leurs songes hassent la solitude chassent l'ombre et le mensonge habitudes

Nous apprendrons voir le monde Avec ces hommes d'aujourd'hui Dont les rves aux ntres se fondent A l'infini Comprendre la fleur et le fruit Comprendre l'homme d'aujourd'hui

Jean Ferrat COMPTINE POUR CLMENTINE Paroles: Guy Thomas Qui frappe coups redoubls A ta porte verrouille Sans s'occuper des voisins Qu'aiment pas le tambourin C'est le mchant loup ma mie C'est le mchant loup C'est le mchant loup ma mie C'est le mchant loup La cl fait deux petits tours Entrez monsieur mon amour Entrez mon printemps joli Mon oiseau de paradis Voil le muguet ma mie Voil le muguet Voil le muguet ma mie Voil le muguet Pour ta si cruelle absence Faudra faire pnitence Un pater c'est bien le moins Et trois ave sur mon sein A ta volont ma mie A ta volont A ta volont ma mie A ta volont Dieu nous donne le charbon Au diable tous tes jupons Accroche au clou tes dentelles Et cisaille tes ficelles Tirons le rideau ma mie Tirons le rideau Page 29

Tirons le rideau ma mie Tirons le rideau Oublions les hypocrites Les fabricants d'eau bnite Voil le premier baiser Que tu dois apprivoiser Comme un papillon ma mie Comme un papillon Comme un papillon ma mie Comme un papillon Il n'y a pas de morale Dans ma chanson de cigale Il n'y a c'est instinctif Qu'un petit cri subversif Merde la fourmi ma mie Merde la fourmi Merde la fourmi ma mie Merde la fourmi

paroles ferrat

Jean Ferrat CONCESSIONS Paroles: Guy Thomas Avant que je vous frquente Je vivais dans un taudis Une espce de soupente O j'entassais mon fourbi Je veux bien ma chre Estelle Rsider dans vos maisons Vivre dans vos grands htels Ou vos manoirs la con Mais pas dans un' forteresse Pour dcrocher tes caresses Avant que je sois sinoque Affol par vos appts Je vous aurais dit ton vioc Au lieu de votre papa Je veux bien pour vous complaire Apprendre votre jargon Dire Monsieur votre Pre Est bte au lieu d'un peu con Mais je dirai pas mes hommages En dgrafant ton corsage Avant que je m'amourache De votre petit chignon Je vivais comme un apache Je bouffais comme un cochon Je veux bien bergeronnette Vous faire une concession Me servir dans une assiette Sur une nappe la con Mais je prendrai pas des pincettes Pour enlever ta jupette Avant que je me dvoue Aux travaux de Cupidon Je menais je vous l'avoue Page 30

Une vie de patachon Je veux bien mon glantine Changer mes frquentations Mais j'userai pas mes bottines Dans tes cocktails la con Je mettrai pas de jaquette Pour soulever ta liquette Avant que je vous connaisse Je chopinais du rouquin Vous buviez du vin de messe Ou du Vichy Celestins Je veux bien ma chre amie Sacrifier quelques canons Mais je veux pas d'eau rougie Ni de tisane la con Je ne boirai pas de la flotte Pour enlever ta culotte

paroles ferrat

Jean Ferrat CUBA SI Paroles: Henri Gougaud La nuit quand je m'en vais rves dcouverts Quand j'ouvre mon cluse toutes les drives Cuba, dans un remous de crocodiles verts Cuba, c'est chez toi que j'arrive Je rencontre un vieux ngre aux yeux de bois brlant Assis devant la mer, grain de caf torride Le front dans le soleil il me montre en riant L-bas, les ctes de Floride Cuba, Cuba, Cuba, Cuba, Cuba, Cuba s Cuba s Cuba, Cuba s Cuba... s

Il dit j'ai vu Harlem, il dit j'ai vu New York Et noir, j'avais si peur devant les "Chien, sale ngre!" Que j'aurais prfr la peau rose d'un porc Colle sur ma poitrine ngre Et maintenant Cuba, pauvre comme Cuba Je suis libre, et ma femme a la couleur du sable S'il n'y a rien manger, on danse la conga Mais les chiens restent sous la table Cuba, Cuba, Cuba, Cuba, Cuba, Cuba s Cuba s Cuba, Cuba s Cuba... s

Adieu Cuba, adieu mon rve la peau brune Mes perons d'argent sonnent sur tes galets Et mon cheval rv qui renifle la lune Pitine dj l'eau sale Que je devienne un jour un vieux singe rid Que le ciel de Cuba se brise comme verre Je sais que l'on peut vivre ici pour une ide Mais ceci est une autre affaire Page 31

paroles ferrat Cuba, Cuba, Cuba, Cuba, Cuba, Cuba s Cuba s Cuba, Cuba s Cuba... s

Jean Ferrat D'O QUE VIENNE L'ACCORDON Paroles: Claude Delecluse D'o que vienne l'accordon D'Amsterdam ou de la Baltique Il connat toutes les musiques Il connat toutes les chansons Il a l'me sentimentale Mais le coeur international L'accordon des vieux faubourgs Qui joue la peine et puis l'amour Il a chant Varsovie En Ukraine et en Roumanie Il a berc la vieille Europe Devant un verre ou une chope Il dit encore il dit quand mme Que le sang qui bat dans nos veines Que le sang qui bat dans nos coeurs A partout la mme couleur D'o que vienne l'accordon D'Amsterdam ou de la Baltique Il connat toutes les musiques Il connat toutes les chansons Lui qui sait combien de drapeaux Se sont couchs Waterloo Et que la chanson des soldats Finit souvent la tte en bas Il sait tout a et plus encore Et c'est pour a qu'il crie si fort Que rien n'est plus beau que l'amour Et qu'il faudra bien un beau jour Que tous les gens de la plante Qu'ils soient de Chine ou de perpette Reprennent en choeur la chanson Que chantent les accordons D'o que vienne l'accordon D'Amsterdam ou de la Baltique Il connat toutes les musiques Il connat toutes les chansons

Jean Ferrat DANS LA JUNGLE OU DANS LE ZOO Paroles et musique: Jean Ferrat Ainsi donc ainsi donc Il n'y aurait plus rien Qu' mettre la cl sous De ce chteau sombre et O gisent nos illusions Ainsi donc ainsi donc

faire la porte dsert mortes Page 32

paroles ferrat Vite fait serait l'inventaire De ces chambres abandonnes Aux lits recouverts de poussire Aux parquets noirs de sang sch Et sur les carreaux des fentres On pourrait crire la craie: "Tout demain devra disparatre Des choses que l'on a cru vraies" Et dans ce monde la drive Pareils aux autres animaux Nous n'aurions d'autre choix pour vivre Que dans la jungle ou dans le zoo Nous n'aurions d'autre choix pour vivre Que dans la jungle ou dans le zoo Ainsi donc ainsi donc Il n'y aurait plus rien voir Circulez mais circulez donc Ainsi finirait notre histoire Sous le poids des maldictions Ainsi donc ainsi donc Faudrait faire amende honorable Raser les murs courber le dos Se rsigner au pitoyable Errer de goulags en ghettos Tout ne serait que simulacre Toute esprance sans lendemain Rien ne servirait de se battre Pour un monde visage humain Il faudrait brler tous les livres Redevenir des animaux Sans avoir d'autre choix pour vivre Que dans la jungle ou dans le zoo Sans avoir d'autre choix pour vivre Que dans la jungle ou dans le zoo Ainsi donc ainsi donc Contre la faim contre la haine Contre le froid la cruaut De la longue qute incertaine Pour affirmer sa dignit Ainsi donc ainsi donc Il nous faudrait tout renier De la bataille surhumaine Que depuis l'ge des cavernes L'homme lui-mme s'est livr Ne tirez pas sur le pianiste Qui joue d'un seul doigt de la main Vous avez dchiffr trop vite "La musique de l'tre humain" Et dans ce monde la drive Son chant demeure et dit tout haut Qu'il y a d'autres choix pour vivre Que dans la jungle ou dans le zoo Qu'il y aura d'autres choix pour vivre Que dans la jungle ou dans le zoo Que dans la jungle ou dans le zoo Que dans la jungle ou dans le zoo

Jean Ferrat DANS LE SILENCE DE LA VILLE Pome d'Aragon La la la... Page 33

paroles ferrat Derrire les murs dans la rue Que se passe-t-il quel vacarme Quels travaux quels cris quelles larmes Ou rien la vie un linge cru Sche au jardin sur une corde C'est le soir cela sent le thym Un bruit de charrette s'teint Une guitare au loin s'accorde La la la... Il fait jour longtemps dans la nuit Un zeste de lune un nuage Que l'arbre salue au passage Et le coeur n'entend plus que lui Ne bouge pas c'est si fragile Si prcaire si hasardeux Cet instant d'ombre pour nous deux Dans le silence de la ville La la la...

Jean Ferrat DE NOGENT JUSQU' LA MER Paroles: Albert Gardy Y'a de la brume dans tes yeux gris De Nogent jusqu' Paris Lentement va mon chaland De Paris jusqu' Rouen Y'a du rve dans tes yeux verts De Rouen jusqu' la mer La mer o les grands bateaux Peuvent s'en aller Du Havre vers le monde entier Tu t'veilles et tu souris De Nogent jusqu' Paris Je t'enlace doucement De Paris jusqu' Rouen C'est l'amour qui nous est offert De Rouen jusqu' la mer La mer o les amoureux Peuvent s'embarquer Du Havre vers le monde entier Y'a de l'ennui dans tes yeux gris De Nogent jusqu' Paris Et plus rien n'est comme avant De Paris jusqu' Rouen On s'est dit tant de mots amers De Rouen jusqu' la mer La mer o tant d'inconnus Peuvent t'emmener Du Havre vers le monde entier Dans la brume y'a tes yeux gris Qui s'estompent doucement Et je rentre tristement De la mer jusqu' Nogent Page 34

paroles ferrat

Jean Ferrat DEUX ENFANTS AU SOLEIL La mer sans arrt roulait ses galres Les cheveux dfaits, ils se regardaient Dans l'odeur des pins, du sable et du thym Qui baignaient la plage Ils se regardaient tous deux sans parler Comme s'ils buvaient l'eau de leur visage Et c'tait comme si tout recommenait La mme innocence les faisait trembler Devant le merveilleux, le miraculeux voyage de l'Amour Dehors, ils ont pass la nuit L'un contre l'autre ils ont dormi La mer longtemps les a bercs Et quand ils se sont veills C'tait comme s'ils venaient au monde Dans le premier matin du monde La mer sans arrt roulait ses galres Quand ils ont couru dans l'eau les pieds nus l'ombre des pins se sont pris la main Et sans se dfendre sont tombs dans l'eau Comme deux oiseaux Sous le baiser chaud de leurs bouches tendres Et c'tait comme si tout recommenait La Vie, l'Esprance et la Libert Avec le merveilleux, le miraculeux voyage de l'Amour.

Jean Ferrat DEVINE Pome d'Aragon Un grand champ de lin bleu parmi les raisins noirs Lorsque vers moi le vent l'incline frmissant Un grand champ de lin bleu qui fait au ciel miroir Et c'est moi qui frmis jusqu'au fond de mon sang Devine Un grand champ de lin bleu dans le jour revenu Longtemps y trane encore une brume des songes Et j'ai peur d'y lever des oiseaux inconnus Dont au loin l'ombre aile obscurment s'allonge Devine Un grand champ de lin bleu de la couleur des larmes Ouvert sur un pays que seul l'amour connat O tout a des parfums le pouvoir et le charme Comme si des baisers toujours s'y promenaient Devine Un grand champ de lin bleu dont c'est l'tonnement Toujours dcouvrir une eau pure et profonde De son manteau couvrant miraculeusement Page 35

paroles ferrat Est-ce un lac ou la mer les paules du monde Devine Un grand champ de lin bleu qui parle rit et pleure Je m'y plonge et m'y perds dis-moi devines-tu Quelle semaille y fit la joie et la douleur Et pourquoi de l'aimer vous enivre et vous tue Devine

Jean Ferrat DINGUE Paroles et musique: Jean Ferrat Pour faire ma pube Descends ton slip Je te ferai un tube Avec mon clip Image de fesse A bout portant Il pleut verse Sur mon cran Ouvre les cuisses Que je te mate Mon audimat Est au beau fixe Les ides-chocs Le poids du fric Je baisse mon froc Sur cette thique La vie dbloque tout berzingue Dans mon poque je deviens dingue Au faire savoir Succde le voir A dfaut d'tre Il faut paratre J'ai la moutarde Qui me monte au nez Passe la rhubarbe Voila le sn A toi l'Oscar A moi le Sept d'or A toi le Csar A nous le veau d'or Tu seras au Hit Je serai au Top Je te flicite Bravo mon pote La vie dbloque tout berzingue Dans mon poque je deviens dingue Faut des gagneurs Faut des perdants Mort aux losers Place aux battants Vole une pomme Et tu es cuit Descends un homme T'as du sursis Un flic tabasse Page 36

Un jeune en loques a laisse pas de traces Justice en toc Un flic qui casse Comme un canaque Putain de ta race Un beur qui claque La vie dbloque tout berzingue Dans mon poque je deviens dingue La France qui gagne Les petits boulots Les annes bagne Mtro dodo La France qui trinque Dans les banlieues Passe-moi la seringue A tre heureux Si t'as des fois Mal aux magouilles L'tat de droit Qui part en couilles Si a te ronge Aux entournures Prends donc l'ponge Aux fausses factures La vie dbloque tout berzingue Dans mon poque je deviens dingue T'as pas 100 balles Pour le cancer T'as pas 100 balles Pour le sida T'as pas 100 balles Pour la misre T'as pas 100 balles Pendant ce temps-l 500 milliards Partent en fume 500 milliards Partent en fuses 500 milliards Aux militaires 500 milliards Foutus en l'air La vie dbloque tout berzingue Dans mon poque je deviens dingue Maman bobo J'ai mal au coeur Papa Rambo Fait un malheur Avec sa guerre En vido Qui rassrne Le populo Avec ses bombes Aseptises Ses hcatombes Banalises Il fait la retape Au consensus Sa force de frappe Je l'ai dans l'anus La vie dbloque tout berzingue

paroles ferrat

Page 37

Dans mon poque je deviens dingue

paroles ferrat

Jean Ferrat EH L'AMOUR Eh l'amour tes gigolos ont su trouver le filon Qu'ils fassent la rue ou qu'ils fassent des chansons Depuis le temps qu'ils s'occupent de croquer tes millions Eh l'amour t'as mauvaise mine tu sais dans tes romans Et dans ces films o tu parais tout le temps Entre une voiture de sport et deux tlphones blancs Eh l'amour si tu veux bien ce soir Oublie donc tes trottoirs Tes pin-ups tes dollars Eh l'amour et reviens-moi tout nu sur tes ergots Comme je t'ai connu quand on tait jeunot Et qu'on n'avait rien sur le dos Eh l'amour oui te voil t'es bien toujours pareil T'as pas chang t'es comme cendre et soleil Tout gris quand tu t'endors et bleu ton rveil Eh l'amour comme un grand frre viens t'asseoir mes genoux Tu sais trs bien que je ne serai pas jaloux De tes bonheurs d'un jour de tes mmes deux sous Eh l'amour quand tu dfais leur lit Si tu vois le paradis Tu pourrais me faire des prix Eh l'amour avant de courir vers d'autres rendez-vous Mets tes dentelles et rejoue moi frou frou Attention au voisin d'en dessous Eh l'amour pardonne-nous tous nos accordons Pardonne-nous ces vers de mirliton Qu'on chante ton baptme ou pour ton oraison Eh l'amour depuis le temps que tu rimes avec toujours Si a t'ennuie d'couter nos discours On pourrait tous les deux s'en aller faire un tour Eh l'amour tu sais bien qu'avec moi Tu feras ce que tu voudras Qu'importe o l'on ira Eh l'amour dploie tes ailes comme un vrai chrubin On arrivera sans doute un beau matin Au septime ciel et mme un peu plus loin

Jean Ferrat ELLE Pome d'Aragon Elle seule elle a le ciel Que vous ne pouvez lui prendre Elle seule elle a mon coeur Qu'on l'ose arracher ou fendre Elle seule atteint les songes Qui mettent mes nuits en cendres Elle seule chappe aux flammes Comme fait la salamandre Page 38

Elle seule ouvre mon me A ce qui ne peut s'entendre Elle seule et qui sait d'o Vient l'oiseau vers le temps doux Elle seule qu'elle parle C'est comme faire un voyage Elle seule et son silence A la beaut des ombrages Elle seule et tout l'amour Me sont un mme visage Elle seule et les merveilles S'tonnent de son passage Elle seule et le soleil A peine y peut faire image Elle seule et qui sait d'o Vient l'oiseau vers le temps doux Elle seule et tout le reste S'en aille au diable vauvert Elle seule et j'ai pour elle Seule ainsi vcu souffert Elle seule ma romance Mon sang mes veines mes vers Elle seule et qu'elle sorte Je demeure dans l'enfer Elle seule et que m'importent Cette vie et l'univers Elle seule et je sais d'o L'oiseau chante le temps doux

paroles ferrat

Jean Ferrat EN GROUPE EN LIGUE EN PROCESSION Paroles et musique: Jean Ferrat En groupe en ligue en procession En bannire en slip en veston Il est temps que je le confesse A pied cheval et en voiture Avec des gros des petits des durs Je suis de ceux qui manifestent Avec leurs gueules de travers Leurs fins de mois qui sonnent clair Les uns me trouvent tous les vices Avec leur teint calamiteux Leurs fins de mois qui sonnent creux D'autres trouvent que c'est justice Je suis de ceux que l'on fait taire Au nom des liberts dans l'air Une sorte d'amoraliste Le fossoyeur de nos affaires Le Droulde de l'arrire Le plus complet des dfaitistes L'empcheur de tuer en rond Perdant avec satisfaction Vingt ans de guerres colonialistes La petite voix qui dit non Ds qu'on lui pose une question Quand elle vient d'un parachutiste Page 39

paroles ferrat En groupe en ligue en procession Depuis deux cents gnrations Si j'ai souvent commis des fautes Qu'on me donne tort ou raison De grves en rvolutions Je n'ai fait que penser aux autres Pareil tous ces compagnons Qui de Charonne la Nation En ont vu dfiler parole Des plerines et des btons Sans jamais rater l'occasion De se faire casser la gueule En groupe en ligue en procession Et puis tout seul l'occasion J'en ferai la preuve par quatre S'il m'arrive Marie-Jsus D'en avoir vraiment plein le cul Je continuerai de me battre On peut me dire sans rmission Qu'en groupe en ligue en procession On a l'intelligence bte Je n'ai qu'une consolation C'est qu'on peut tre seul et con Et que dans ce cas on le reste

Jean Ferrat PILOGUE Pome d'Aragon La vie aura pass comme un grand chteau triste que tous les vents traversent Les courants d'air claquent les portes et pourtant aucune chambre n'est ferme Il s'y assied des inconnus pauvres et las qui sait pourquoi certains arms Les herbes ont pouss dans les fosss si bien qu'on n'en peut plus baisser la herse Quand j'tais jeune on me racontait que bientt viendrait la victoire des anges Ah comme j'y ai cru comme j'y ai cru puis voil que je suis devenu vieux Le temps des jeunes gens leur est une mche toujours retombant dans les yeux Et ce qu'il en reste aux vieillards est trop lourd et trop court que pour eux le vent change J'crirai ces vers bras grands ouverts qu'on sente mon coeur quatre fois y battre Quitte en mourir je dpasserai ma gorge et ma voix mon souffle et mon chant Je suis le faucheur ivre de faucher qu'on voit dvaster sa vie et son champ Et tout haletant du temps qu'il y perd qui bat et rebat sa faux comme pltre Je vois tout ce que vous avez devant vous de malheur de sang de lassitude Vous n'aurez rien appris de nos illusions rien de nos faux pas compris Nous ne vous aurons rien servi vous devrez votre tour payer le prix Je vois se plier votre paule A votre front je vois le pli des habitudes Bien sr bien sr vous me direz que c'est toujours comme cela mais justement Songez tous ceux qui mirent leurs doigts vivants leurs mains de chair dans l'engrenage Pour que cela change et songez ceux qui ne discutaient mme pas leur cage Est-ce qu'on peut avoir le droit au dsespoir le droit de s'arrter un moment J'crirai ces vers bras grands ouverts qu'on sente mon coeur quatre fois y battre Quitte en mourir je dpasserai ma gorge et ma voix mon souffle et mon chant Page 40

paroles ferrat Je suis le faucheur ivre de faucher qu'on voit dvaster sa vie et son champ Et tout haletant du temps qu'il y perd qui bat et rebat sa faux comme pltre Songez qu'on arrte jamais de se battre et qu'avoir vaincu n'est trois fois rien Et que tout est remis en cause du moment que l'homme de l'homme est comptable Nous avons vu faire de grandes choses mais il y en eut d'pouvantables Car il n'est pas toujours facile de savoir o est le mal o est le bien Et vienne un jour quand vous aurez sur vous le soleil insens de la victoire Rappelez-vous que nous avons aussi connu cela que d'autres sont monts Arracher le drapeau de servitude l'Acropole et qu'on les a jets Eux et leur gloire encore haletants dans la fosse commune de l'histoire J'crirai ces vers bras grands ouverts qu'on sente mon coeur quatre fois y battre Quitte en mourir je dpasserai ma gorge et ma voix mon souffle et mon chant Je suis le faucheur ivre de faucher qu'on voit dvaster sa vie et son champ Et tout haletant du temps qu'il y perd qui bat et rebat sa faux comme pltre Je ne dis pas cela pour dmoraliser Il faut regarder le nant En face pour savoir en triompher Le chant n'est pas moins beau quand il dcline Il faut savoir ailleurs l'entendre qui renat comme l'cho dans les collines Nous ne sommes pas seuls au monde chanter et le drame est l'ensemble des chants Le drame il faut savoir y tenir sa partie et mme qu'une voix se taise Sachez-le toujours le choeur profond reprend la phrase interrompue Du moment que jusqu'au bout de lui-mme Le chanteur a fait ce qu'il a pu Qu'importe si chemin faisant vous allez m'abandonner comme une hypothse J'crirai ces vers bras grands ouverts qu'on sente mon coeur quatre fois y battre Quitte en mourir je dpasserai ma gorge et ma voix mon souffle et mon chant Je suis le faucheur ivre de faucher qu'on voit dvaster sa vie et son champ Et tout haletant du temps qu'il y perd qui bat et rebat sa faux comme pltre

Jean Ferrat ET POUR L'EXEMPLE Paroles: Philippe Pauletto On l'a clou Et sa misre Sur un mur blanc Au grand soleil Un clou au coeur Et pour l'exemple Il a saign Sur le soleil Dans le ciel blanc Les oiseaux noirs Chantent sa mort On l'a clou Et son espoir Sur le silence Des grands ts Un clou au coeur Et pour l'exemple Il s'est fan Un jour d't Dans le silence Page 41

Les mouches noires Dansent sa mort Gens qui passez Vous ne voyez Ni mort ni sang Sur le soleil Ni oiseaux noirs Dans le ciel blanc Ni mouches noires Entre ses dents Vous ne voyez Que son espoir Sur le soleil Que votre espoir Au grand soleil

paroles ferrat

Jean Ferrat TAT D'ME L'aube se lve grise et sale Sur la sinistre cour pave J'entends rsonner sur les dalles Les bidons tristes du laitier C'est toujours quand 5 heures sonnent Qu'on rveille les condamns Les feuilles des arbres frissonnent Il va bien falloir y aller Hay, hay, hay A l'heure o les croissants sont chauds Je n'ai pas l'me d'un bourreau De travail A l'ide de l'excuter J'ai le moral en marmelade Si le travail c'est la sant Tous mes copains en sont malades Faites-le mettre la torture Par ceux qui en font leur rgal Bien au chaud sous mes couvertures Je ne le toucherai pas d'un poil Hay, hay, hay A l'heure o l'on boit l'apro Je n'ai toujours pas l'me d'un bourreau De travail Si je dois l'abattre sans piti Avant d'abandonner mon lit Je voudrais bien voir changer la vie Dans la nouvelle socit Je voudrais voir les flics au boulot Les tenants du grand capital Les PDG, les gnraux Goter aux cadences infernales Hay, hay, hay Ce n'est sans doute pas de sitt Que j'aurai l'me d'un bourreau De travail Page 42

paroles ferrat

Jean Ferrat EXCUSEZ-MOI Excusez-moi De De De Je Ni Je ne ne ne ne de ne pas tre plus habile pas danser sur un fil pas me tenir trs droit ferai pas de claquettes culbutes sur la tte sais quoi faire de mes bras de mes bras

Excusez-moi Si je n'arrive pas dire Tout ce que je voudrais vous dire A belle claire haute voix Louer le ciel la nuit le jour Et l'vidence de l'amour Simplement comme je le dois je le dois Excusez-moi Quand ma chanson deviendra triste C'est que j'ai sous les yeux la liste Des hommes partout mis en croix Je ne manque pas de courage Mais nous vivons au moyen-ge Les bras m'en tombent quelquefois quelquefois Excusez-moi Je rve de chansons trempes Tranchantes comme un fil d'pe Et ne manie qu'un sabre en bois Un jour j'en ris l'autre j'en pleure Et qu'importe si c'est un leurre Je pourrai dire que j'y crois que j'y crois Excusez-moi Quand ma chanson deviendra folle Je n'y aurai pas d'autre rle Que de vous chanter qu' Cuba On prend l'argent pour seule cible On dit que rien n'est impossible Et que l'homme seul comptera comptera Excusez-moi De ne pas tre plus habile De ne pas danser sur un fil De ne pas me tenir trs droit Je ne courberai pas la tte A la fin de mes chansonnettes Je prfre vous regarder droit vous regarder droit

Jean Ferrat FEDERICO GARCA LORCA Page 43

paroles ferrat Les guitares jouent des srnades Que j'entends sonner comme un tocsin Mais jamais je n'atteindrai Grenade "Bien que j'en sache le chemin" Dans ta voix Galopaient les cavaliers Et les gitans tonns Levaient leurs yeux de bronze et d'or Si ta voix se brisa Voil plus de vingt ans qu'elle rsonne encore Federico Garca Voil plus de vingt ans, camarades Que la nuit rgne sur Grenade Il n'y a plus de prince dans la ville Pour rver tout haut Depuis le jour o la guardia civil T'a mis au cachot Et ton sang tide en qute de l'aurore S'apprte dj J'entends monter par de longs corridors Le bruit de leurs pas Et voici la porte grande ouverte On t'entrane par les rues dsertes Ah! Laissez-moi le temps de connatre Ce que ma mre m'a donn Mais dj Face au mur blanc de la nuit Tes yeux voient dans un clair Les champs d'oliviers endormis Et ne se ferment pas Devant l'acre lueur clatant des fusils Federico Garca Les lauriers ont pli, camarades Le jour se lve sur Grenade Dure est la pierre et froide la campagne Garde les yeux clos De noirs taureaux font mugir la montagne Garde les yeux clos Et vous Gitans, serrez bien vos compagnes Au creux des lits chauds Ton sang inonde la terre d'Espagne O Federico Les guitares jouent des srnades Dont les voix se brisent au matin Non, jamais je n'atteindrai Grenade "Bien que j'en sache le chemin"

Jean Ferrat FRDO LA NATURE Favre - Ferrat En poussant comme un pauvre gosse Sur un tas de cailloux On a des ides prcoces Page 44

Et comme les voyous Tu passais devant l'cole La fleur la main D'Attila moi je m'en colle Je reviendrai de main Mais il y a eu des demain n'en plus finir Tu frquentas les chemins O fleurit le plaisir seize ans tu cueilles une ros Dj bien fane Tu apprends toutes les choses De l'amour damn REFRAIN: Dis-moi Fredo la nature Qu'as-tu fait de ta vie C'est l'heure de payer la facture On fait plus crdit De l'amour ton seul domaine Tu devins l'expert Mais tu n'avais qu'une rengaine "Je veux me mettre au vert Jardinier pendant que ces dames En toutes saisons Arpentaient le macadam Tu coupais le gazon Mais il a fallu qu'un pote Sans ta permission Vienne un jour fourrer ses bottes Dans tes plantations D'un coup de scateur rapide Tu lui as coup Un petit morceau de carotide C'tait rgulier REFRAIN Assez jou mon petit bonhomme Rglons l'addition Un coup de parabellum Voil ta ration T'auras droit toute la clique tes crmonies Des couronns de la musique Et tous les amis En coutant l'harmonium Penseront souvent toi sous les graniums Tu les aimais tant Tu nous quittes sans manire Et ces dames en pleurs Feront graver sur la pierre Au milieu des fleurs Fredo aimait la nature Le voil servi Couch parmi la nature II finit sa vie.

paroles ferrat

Jean Ferrat HEUREUX CELUI QUI MEURT D'AIMER Pome d'Aragon Page 45

paroles ferrat O mon jardin d'eau frache et d'ombre Ma danse d'tre mon coeur sombre Mon ciel des toiles sans nombre Ma barque au loin douce ramer Heureux celui qui devient sourd Au chant s'il n'est de son amour Aveugle au jour d'aprs son jour Ses yeux sur toi seule ferms Heureux celui qui meurt d'aimer Heureux celui qui meurt d'aimer D'aimer si fort ses lvres closes Qu'il n'ait besoin de nulle chose Hormis le souvenir des roses A jamais de toi parfumes Celui qui meurt mme douleur A qui sans toi le monde est leurre Et n'en retient que tes couleurs Il lui suffit qu'il t'ait nomme Heureux celui qui meurt d'aimer Heureux celui qui meurt d'aimer Mon enfant dit-il ma chre me Le temps de te connatre femme L'ternit n'est qu'une pme Au feu dont je suis consum Il a dit femme et qu'il taise Le nom qui ressemble la braise A la bouche rouge la fraise A jamais dans ses dents forme Heureux celui qui meurt d'aimer Heureux celui qui meurt d'aimer Il a dit femme et s'achve Ainsi la vie, ainsi le rve Et soit sur la place de grve Ou dans le lit accoutum Jeunes amants vous dont c'est l'ge Entre la ronde et le voyage Fou s'pargnant qui se croit sage Criez qui vous veut blmer Heureux celui qui meurt d'aimer Heureux celui qui meurt d'aimer

Jean Ferrat HOP-L NOUS VIVONS Paroles: Henri Gougaud Avec nos dents nickeles Et nos coeurs battant la fte L'oiseau rouge dans la tte Les cheveux mal ficels Hop-l hop-l hop-l nous vivons Hop-l hop-l hop-l nous vivons Page 46

paroles ferrat Avec nos rires barbares Comme des couteaux jets Dans le soleil qui nous fait La peau couleur de guitare Hop-l hop-l hop-l nous vivons Hop-l hop-l hop-l nous vivons Sous les buildings de Paris On chante comme l'orage Et la libert fait rage Dans nos coeurs mal quarris Hop-l hop-l hop-l nous vivons Hop-l hop-l hop-l nous vivons Nous sommes quelques millions Pour qui la vie se dvore En rves multicolores A belles dents de lion Hop-l hop-l hop-l nous vivons Hop-l hop-l hop-l nous vivons Nous habitons sur les routes Qui mnent l'amour fou Nous marcherons jusqu'au bout Jusqu' en crever sans doute Hop-l hop-l hop-l nous vivons Hop-l hop-l hop-l nous vivons Et nous serons tous pareils Au bout de l'heure dernire Nous chanterons pour nos frres Pour un ternel soleil Hop-l hop-l hop-l nous vivons Hop-l hop-l hop-l nous vivons

Jean Ferrat HORIZONTALEMENT Paroles: Roland Valade Verticalement Tu n'es pas une affaire Je sais bien Mais horizontalement C'est toi que je prfre Et de loin Je me sens le plus triste Des cruciverbistes Car je suis Derrire une grille Seul o toi ma fille Tu m'as mis Pour trouver ta dfinition Je n'ai pas trente-six solutions Belle comme l'amour fute comme un balai Tu es la source de tous mes mots croiss Verticalement Page 47

Tu n'es pas une affaire Je sais bien Mais horizontalement C'est toi que je prfre Et de loin

paroles ferrat

Aprs les extases Tu as quelques cases Mal remplies En libertinage Tu as pour ton ge Du gnie En cinq lettres sur mon journal On demande au trois vertical Un mal qui peut se dissiper la nuit En pensant toi j'ai trouv l'ennui Verticalement Tu n'es pas une affaire Je sais bien Mais horizontalement C'est toi que je prfre Et de loin Pourquoi dans nos phrases Tous nos mots se croisent Pleins d'aigreur Idiots que nous sommes Puisque la nuit gomme Nos erreurs Au fond de notre carre noire M'arrive une lueur d'espoir Alors j'oublie ce qui m'obsde chez toi Qui n'as pas invent l'eau tide crois-moi Verticalement Tu n'es pas une affaire Je sais bien Mais horizontalement C'est toi que je prfre Et de loin Mais horizontalement C'est toi que je prfre Et de loin Mais horizontalement C'est toi que je prfre Et de loin

Jean Ferrat HOSPITALIT Paroles: Guy Thomas Quand vous viendrez chez moi n'aura pas s'en faire La porte s'ouvrira n'aura le corridor Et vous serez chez vous souris dans un gruyre Les volets seront mis pour oublier dehors Je Je Je Je vous verrai venir ma moiti d'orange vous attends depuis si longtemps souffle court serai tout coup saisi d'un mal trange serai sans parler je serai sans bonjour Page 48

paroles ferrat Mais vous aurez dj pos votre mantille Vous m'aurez rapport de la tarte aux copeaux De la glace aux gents du pt de jonquilles Vous saurez tout dj vous serez du bateau Vous serez au courant vous serez affranchie Vous prendrez votre assiette au fond du poussireux Et je vous couperai le quignon d'anarchie Dans la miche du pauvre avec un couteau feu Le chien n'est pas mchant qui grogne tous les diables Qui m'aide renvoyer proprement les salauds Il viendra simplement se coucher sous la table Et donner de la gueule aux coups de godillots O ma cruelle amante, ma fragile paule Ma nudit ma blonde mon secret miroir Vous viendrez sur mon lit vous viendrez dans ma gele Et vous approcherez doucement l'teignoir Quand vous viendrez chez moi n'aura pas s'en faire La porte s'ouvrira n'aura le corridor Et vous serez chez vous souris dans un gruyre Les volets seront mis pour oublier dehors

Jean Ferrat HOU HOU MFIONS-NOUS On s'tait connus Pigalle Chez la femme d'un dput Chez la femme d'un dput Qui avait le got du scandale tant de la majorit tant de la majorit Avec sa barbe et son teint ple Ses cheveux pendant sur le cou Ses cheveux pendant sur le cou Son vieux blue jean et ses sandales Il paraissait vraiment dans le coup Il paraissait vraiment dans le coup Hou Les Hou Les hou mfions-nous flics sont partout hou mfions-nous flics sont partout

Il m'entrana tout feu tout flamme A une grande manifestation A une grande manifestation De celles qui rassemblent Paname La fine fleur de la nation La fine fleur de la nation "Allons faire la rvolution" S'crie mon trange quidam S'crie mon trange quidam "Foutons les banquiers au violon Foutons le feu Notre-Dame Foutons le feu Notre-Dame" Hou hou mfions-nous Les flics sont partout Hou hou mfions-nous Page 49

Les flics sont partout "On va faire chanter le plastic Aux oreilles du grand patron Aux oreilles du grand patron" Rugit mon barbu frntique En fouillant dans son pantalon En fouillant dans son pantalon Devant le peuple mdus Il n'en sortit qu'un tendard Il n'en sortit qu'un tendard On rigolait l'Elyse C'tait rp pour le grand Soir C'tait rp pour le grand Soir Hou Les Hou Les hou mfions-nous flics sont partout hou mfions-nous flics sont partout

paroles ferrat

Voyant sa tactique faillir Voil qu'il m'invite boire un coup Voil qu'il m'invite boire un coup Dans sa chambre pour mieux saisir La pense de Mao Ts-Toung Dieu seul sait quel fut mon supplice Quand je lui grimpais sur le dos Quand je lui grimpais sur le dos Mais pour une fois que la police On peut la baiser comme il faut On peut la baiser comme il faut Hou Les Hou Les hou mfions-nous flics sont partout hou mfions-nous flics sont partout

L'assaut fut sans doute si rude Qu'il partit les jambes son cou Qu'il partit les jambes son cou En qualifiant mon attitude De trop avant-garde son got De trop avant-garde son got Depuis qu'on sait son aventure Jusqu'au revers de la mdaille Jusqu'au revers de la mdaille Il parat qu' la prfecture Y'a des volontaires en pagaille Y'a des volontaires en pagaille Hou Les Hou Les hou mfions-nous flics sont partout hou mfions-nous flics sont partout...

Jean Ferrat HOURRAH On a les yeux de toutes les couleurs Le rire aux lvres et la colre au coeur Et des milliers de chansons dans la voix Vous mes amis que je ne connais pas Page 50

Je ne vous connais pas Mais je vous imagine Rien d'autre comme en moi Qu'un rve qui s'obstine Hourrah!

paroles ferrat

On a le front mouill de tous les ciels On a l'amour aux rythmes essentiels Des rivages d'toiles sous nos pas Vous mes amis que je ne connais pas Je ne vous connais pas Mais je sais qui vous tes De grands poissons lilas Dansent dans votre tte Hourrah! Depuis le temps qu'on joue les mmes billes Que le temps passe au bras des mmes filles Et qu' la source on boit le mme vin Vous mes amis je vous connais si bien Et le temps d'un refrain Et l'espace d'un cri Et le temps d'un refrain C'est pour vous que je crie Hourrah! Pour chaque fruit mrit une saison C'est en t que tombent les prisons Grenade un jour aura bris ses liens Vous mes amis que je connais si bien L'avenir, l'avenir Ouvre ses jambes bleues Faudra-t-il en mourir Ou bien n'est-ce qu'un jeu? Hourrah! Paris s'endort l'heure o le matin Un autre monde est moiti chemin En nous aidant le Ciel nous aidera Vous mes amis que je ne connais pas En nous aidant le Ciel nous aidera Vous mes amis que je ne connais pas Hourrah!

Jean Ferrat ILS VOLENT VOLENT VOLENT Ils volent volent volent Ils volent volent les ballons Des petits joueurs de football Qui savent que leur monde est rond Ils volent volent volent Ils volent volent dans les rues Les petits joueurs de football De l'Amrique aux pieds nus Pour sortir de la favela Il faut devenir champion La faim leur donne des ailes C'est la seule chance qu'ils ont Page 51

Leurs yeux jettent des clairs Le vent brle leurs poumons Courez courez, la misre Vous grignote les talons Ils volent volent volent Ils volent volent les dix doigts Des petits joueurs de guitare Couleur de bossa-nova Ils volent volent volent Ils volent volent dans les rues Les petits joueurs de guitare De l'Amrique aux mains nues Et leurs mains sont des oiseaux Rafrachissant de leurs ailes L'ombre chaude des ruelles De l'Amrique en ponchos Et leur voix devient tonnerre Et leur chant devient frisson Jouez jouez, la misre Court derrire vos chansons Ils volent volent volent Ils volent volent les espoirs Des petits joueurs de football Des petits joueurs de guitare Ils volent volent volent Ils volent volent dans les rues En incarnant les symboles De l'Amrique aux pieds nus De l'Amrique aux mains nues...

paroles ferrat

Jean Ferrat INDIEN Pauvre pauvre pauvre Indien Plante un un Plante plante un un Le mas en grains Dure est la terre Que l'on arrache la fort Dure est la terre O il vivra jusqu' l't Solitaire La faim au ventre Il attendra de voir monter La faim au ventre Les maigres tiges rcolter Entre les pierres Pauvre pauvre pauvre Indien Plante un un Plante plante un un Le mas en grains Dans son village Il a laiss femme et enfants Dans son village Qui l'attendent depuis longtemps Sans colre La terre est rouge Page 52

Rouges ses mains rouge son coeur La terre est rouge Frre sa peau a la couleur Qui nous est chre Pauvre pauvre pauvre Indien Plante un un Plante plante un un Le mas en grains

paroles ferrat

Jean Ferrat INTOX Quand je me sens mal Dans ma peau Je peux faire la malle Illico Ds que la speakerine Ouvre son tiroir J'ai mon hrone Avec tl-soir Je vois des Je suis sr Intox intox Opium opium chauve-souris roses d'avoir ma dose intoxiqu tlvis

Si je n'ai pas de veine J'ai du pif Quand je change de chane C'est du kif Je me fais des piqres Fort conomiques Avec leurs figures De barbituriques Je vois les Je sens que Intox intox Opium opium chauve-souris roses j'ai dj la dose intoxiqu tlvis

Quand ma virago Fait des drames En tournant le dos A mon me Avec leur programme Pas besoin de femmes C'est un C.D.R. Qui m'envoie en l'air Je suis une Je sens que Intox intox Opium opium chauve-souris rose j'ai la super dose intoxiqu tlvis

Mais j'arrive au bout De mon rouleau Quand y'a le prsidou Au micro Je suis plus dans la course Sur mon canap Je me le tape en douce Comme du L.S.D. Page 53

paroles ferrat Je vois mme la vie en rose J'ai d dpasser la dose Intox intox intoxiqu Je suis fou je suis fou je suis fou lier...

Jean Ferrat J'AI FROID Le vent du midi s'abat en rafales Sur la valle noire o les arbres ploient Leurs bras dsols fument des gitanes J'ai froid Une fois de plus tous les droits de l'homme Sont fouls aux pieds sont jets bas Les matres sangls dans leurs uniformes J'ai froid Une fois de plus la grande injustice La force imbcile triomphe du droit Quand la libert tombe sa pelisse J'ai froid Encore une fois les lettres anonymes La btise paisse en guise de loi La salve clatant au milieu de l'hymne J'ai froid Si la bte immonde sort de sa tanire Nous retrouverons le chemin des bois Mets dans ma valise un gros pull-over J'ai froid Dans tes yeux soudain ivres de colre La rvolte claire un grand feu de bois Quand fera-t-il donc le tour de la terre J'ai froid Quand fera-t-il donc le tour de la terre J'ai froid

Jean Ferrat J'ARRIVE O JE SUIS TRANGER Pome d'Aragon Rien n'est prcaire comme vivre Rien comme tre n'est passager C'est un peu fondre comme le givre Et pour le vent tre lger J'arrive o je suis tranger Un jour tu passes la frontire D'o viens-tu mais o vas-tu donc Demain qu'importe et qu'importe hier Le coeur change avec le chardon Tout est sans rime ni pardon Passe ton doigt l sur ta tempe Touche l'enfance de tes yeux Mieux vaut laisser basses les lampes La nuit plus longtemps nous va mieux Page 54

paroles ferrat C'est le grand jour qui se fait vieux Les arbres sont beaux en automne Mais l'enfant qu'est-il devenu Je me regarde et je m'tonne De ce voyageur inconnu De son visage et ses pieds nus Peu peu tu te fais silence Mais pas assez vite pourtant Pour ne sentir ta dissemblance Et sur le toi-mme d'antan Tomber la poussire du temps C'est long vieillir au bout du compte Le sable en fuit entre nos doigts C'est comme une eau froide qui monte C'est comme une honte qui crot Un cuir crier qu'on corroie C'est long d'tre un homme une chose C'est long de renoncer tout Et sens-tu les mtamorphoses Qui se font au-dedans de nous Lentement plier nos genoux O mer amre, mer profonde Quelle est l'heure de tes mares Combien faut-il d'annes-secondes A l'homme pour l'homme abjurer Pourquoi pourquoi ces simagres Rien n'est prcaire comme vivre Rien comme tre n'est passager C'est un peu fondre comme le givre Et pour le vent tre lger J'arrive o je suis tranger

Jean Ferrat J'AURAIS SEULEMENT VOULU Qu'aurais-je t qu'aurais-je t Si ce n'est au violon ce qu'est la chanterelle Cette corde que fait chanter Vivaldi au printemps couleur de tourterelle J'aurais J'aurais La la la J'aurais simplement voulu tre heureux simplement voulu la la la la la seulement voulu

Qu'aurais-je t qu'aurais-je t S'il ne montait ce chant au travers de ma gorge Tmoin de la ralit Du monde de malheur que les hommes se forgent J'aurais J'aurais La la la J'aurais simplement voulu tre heureux simplement voulu la la la la la seulement voulu

Qu'aurais-je t qu'aurais-je t Sinon cet inconnu qui croit qu'on lui pardonne Page 55

paroles ferrat Pour son accent de vrit De ravir au passant la chanson qu'il fredonne J'aurais J'aurais La la la J'aurais simplement voulu tre heureux simplement voulu la la la la la seulement voulu

Qu'aurais-je t qu'aurais-je t Sinon cette valle que tous les vents traversent Mes certitudes ballottes Ces mots peine clos mes lvres qui gercent J'aurais J'aurais La la la J'aurais tant voulu vivre un monde heureux seulement voulu la la la la la seulement voulu

Jean Ferrat J'ENTENDS J'ENTENDS Pome d'Aragon J'en ai tant vu qui s'en allrent Ils ne demandaient que du feu Ils se contentaient de si peu Ils avaient si peu de colre J'entends leurs pas j'entends leurs voix Qui disent des choses banales Comme on en lit sur le journal Comme on en dit le soir chez soi Ce qu'on fait de vous hommes femmes O pierre tendre tt use Et vos apparences brises Vous regarder m'arrache l'me Les choses vont comme elles vont De temps en temps la terre tremble Le malheur au malheur ressemble Il est profond profond profond Vous voudriez au ciel bleu croire Je le connais ce sentiment J'y crois aussi moi par moments Comme l'alouette au miroir J'y crois parfois je vous l'avoue A n'en pas croire mes oreilles Ah je suis bien votre pareil Ah je suis bien pareil vous A vous comme les grains de sable Comme le sang toujours vers Comme les doigts toujours blesss Ah je suis bien votre semblable J'aurais Vous qui Mais les Qui sait tant voulu vous aider semblez autres moi-mme mots qu'au vent noir je sme si vous les entendez Page 56

Tout se perd et rien ne vous touche

paroles ferrat Ni mes paroles ni mes mains Et vous passez votre chemin Sans savoir que ce que dit ma bouche Votre enfer est pourtant le mien Nous vivons sous le mme rgne Et lorsque vous saignez je saigne Et je meurs dans vos mmes liens Quelle heure est-il quel temps fait-il J'aurais tant aim cependant Gagner pour vous pour moi perdant Avoir t peut-tre utile C'est un rve modeste et fou Il aurait mieux valu le taire Vous me mettrez avec en terre Comme une toile au fond d'un trou

Jean Ferrat J'IMAGINE Paroles: Henri Gougaud J'imagine La rvolte prche par quelques douces femmes Deux mille ans de prisons dvors par les flammes J'imagine L'amour faisant l'amour, la vie faisant le reste Une rvolution sans un mot, sans un geste Et la grande libert au poing la rose Et la grande libert la rose au poing Et la grande libert la rose au poing J'imagine Un peuple dynamite et pourtant sans dfense Tout en lui ne serait qu'amour et transparence J'imagine Un hiver tout de neige et fleurissant quand mme Pour des femmes chansons, pour des hommes pomes Et la grande libert au poing la rose Et la grande libert la rose au poing Et la grande libert la rose au poing J'imagine L'Occident sans ghettos, le Brsil sans torture Et l'Afrique riant comme source d'eau pure J'imagine Le soleil se levant sur l'Asie douce et libre La vie enfin, la vie comme il faudra la vivre Et la grande libert au poing la rose Et la grande libert la rose au poing Et la grande libert la rose au poing

Jean Ferrat JE MEURS Page 57

Paroles: Pierre Grosz Je meurs d'une petite fivre Avec un prnom sur mes lvres Et quelques souvenirs heureux Quelque part au fond de mes yeux

paroles ferrat

Je vois la chose comme un acteur Que ses amis trouvent menteur Quand son coeur son dernier bond Le fait grimacer pour de bon Alors Comme En me C'est moi je ris doucement on rit aux enterrements disant qu'au fond mourir ne plus s'arrter de rire

Je meurs d'une petite fivre Avec un prnom sur mes lvres Et quelques souvenirs heureux Quelque part au fond de mes yeux Je m'en vais comme je suis venu Un peu plus calme un peu moins nu Je pars en voyage vers la terre Qui peut m'expliquer ce mystre A moins peut-tre qu'un de ces quatre J'entende enfin au transistor Des nouvelles du vaccin-miracle Qui gurira l'homme de la mort Je meurs d'une petite fivre Avec un prnom sur mes lvres Et quelques souvenirs heureux Quelque part au fond de mes yeux

Jean Ferrat JE NE CHANTE PAS POUR PASSER LE TEMPS Paroles et musique: Jean Ferrat Il se peut que je vous dplaise En peignant la ralit Mais si j'en prends trop mon aise Je n'ai pas m'en excuser Le monde ouvert ma fentre Que je referme ou non l'auvent S'il continue de m'apparatre Comment puis-je faire autrement Je ne chante pas pour passer le temps Le monde ouvert ma fentre Comme l'eau claire le torrent Comme au ventre l'enfant natre Et neige la fleur au printemps Le monde ouvert ma fentre Avec sa dulie ses horreurs Avec ses armes et ses retres Avec son bruit et sa fureur Je ne chante pas pour passer le temps Page 58

paroles ferrat Mon Dieu mon Dieu tout assumer L'odeur du pain et de la rose Le poids de ta main qui se pose Comme un tmoin du mal d'aimer Le cri qui gonfle la poitrine De Lorca Maiakowski Des Potes qu'on assassine Ou qui se tuent pourquoi pour qui Je ne chante pas pour passer le temps Le monde ouvert a ma fentre Et que je brise ou non la glace S'il continue m'apparatre Que voulez-vous donc que j'y fasse Mon coeur mon coeur si tu t'arrtes Comme un piano qu'on dsaccorde Qu'il me reste une seule corde Et qu' la fin mon chant rpte Je ne chante pas pour passer le temps

Jean Ferrat JE NE PUIS VIVRE QUE DE TOI Comme l'amour est l'eau frache Quand tu me dis bois Comme le sont l'Ardche Ses landes ses bois Comme Marie dans la crche Attendait les rois Je ne puis vivre Je ne puis vivre que de toi Je passais sans t'apercevoir Comme le vent dans les lilas Comme les peuples dans l'histoire Mais il fallait que je te voie Le torrent laisse sa trace Au flanc du rocher Si demain le temps efface Ce que j'ai t Qu'il me laisse au moins ma place En tes bras creuse O j'ai pu vivre O j'ai pu vivre et t'aimer Mon amour ma cartomancienne L'avenir point entre tes bras Comme l'aube entre les persiennes Il sera ce qu'on veut qu'il soit Comme l'amour est l'eau frache Quand tu me dis bois Comme le sont l'Ardche Ses landes ses bois Comme Marie dans la crche Attendait les rois Je ne puis vivre Je ne puis vivre que de toi Je n