Pédagogie + Numérique = Apprentissages 2.0

  • View
    4.031

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Dossier d'actualit n 79 - Novembre 2012 - le numrique dans le secondaire

Transcript

  • 1. n 79 Sommaire Nov 2012 l page 2: Des usages qui ne corres- pondent pas aux quipements l page5: Les TIC: impact limitl page9: TIC, rapport au savoir et styles dapprentissage lpage12: Le retour de la pedagogie l page17: Bibliographie. Pdagogie + numrique =Dossier dactualit apprentissages 2.0 Par Rmi Thibert La question du numrique dans lducation nest pas nouvelle dans nos publications, Charg dtude et de elle a t aborde travers les problma- recherche au service tiques de lindividualisation, de lappren- Veille et Analyses de tissage des langues, des jeux srieux, du lInstitut Franais de travail collaboratif, de la jeunesse 2.0 ou lducation (IF) encore rcemment de la pdagogie univer- sitaire. La lecture assidue de la presse spcialise Lvolution smantique laquelle on assiste sur les questions ducatives montre quelle depuis les annes 1980 est symptomatique est lobjet de nombreux articles et exprimen- de linfluence de ces technologies dans notre tations. Un numro rcent des Cahiers pda- socit. On parlait de plan informatique gogiques ouvrait son dossier thmatique sur pour tous en 1985, puis des NTIC (Nouvelles le numrique en disant que cest la pense technologies de linformation et de la commu- complexe, chre Edgar Morin, qui rentre nication) avant de faire disparatre ladjectif dans la classe. Une forme denseignement nouvelles pour utiliser lacronyme TIC (ou qui considre le monde dans sa globalit, qui TICE pour rajouter une dimension ducative) met llve en autonomie et en interaction pour pour aujourdhui parler du numrique avec tablir des relations entre les connaissances, un sens beaucoup plus global qui inclut aussi entre lcole et le monde, qui le responsabilise bien les pratiques sociales, les infrastruc- face ses apprentissages (Jouneau-Sion & tures techniques, les supports dinscription, Touz, 2012). les contenus, les modes de transmissions, les types de pratiques, etc. Cette volution Michel Serres a fait de la socit du numrique smantique annonce aussi des mutations le thme central de son livre Petite poucette organisationnelles et pdagogiques (Bassy, VEILLE ET ANALYSES o il estime que nous vivons actuellement une 2011). rvolution de la mme envergure que linven- tion de lcriture puis plus tard de limprimerie, Au regard des enjeux rels ou supposs du qui aura des consquences au moins aussi im- numrique, les tats, les collectivits, les portantes sur notre rapport au savoir (Serres, institutions, etc. ont massivement investi 2012), gnrant des craintes identiques celle dans des quipements ou des ressources de Socrate qui en son temps prdisait que numriques. Ceci sest accompagn dune lcriture allait amoindrir les capacits de m- demande dvaluation de limpact du num- morisation et rendrait le savoir plus superficiel. rique sur la qualit des systmes ducatifs. Dossier dactualit veille et analyses n79 Dcembre 2012 Pdagogie + Numrique = Apprentissages 2.0 1/21
  • 2. Nous aborderons successivement dans ment-apprentissage plus efficace ou ence dossier centr sur le secondaire les provoquant un changement radical deusages pdagogiques en lien avec les paradigme en ducation (Dutta et Bilbao-quipements, limpact des TIC sur les r- Osorio, 2012).sultats scolaires, lvolution invitable durapport que nous entretenons au savoir Le rapport Eurydice (2011) met en vi-avant de nous intresser la pdagogie. dence dans les pays europens lquipe- ment grandissant (ordinateur et accs Internet) dans les foyers, mais il constateDes usages qui ne aussi que leur usage pour des travauxcorrespondent pas scolaires reste limit. Si les quipements dtablissements se sont nettement am-aux quipements liors, les difficults rsident dans le manque dencadrement et de logicielsLes quipements en TIC sont impor- dapprentissage appropris (notammenttants, notamment dans les pays les plus pour les mathmatiques et les sciences).riches. Les mnages sont bien pourvus,les usages personnels sont trs dve- En France, la question de lquipementlopps, tout comme les usages profes- des tablissements a t prise en consi-sionnels des enseignants (pour tout ce dration ds 1985 avec le plan Infor-qui concerne ladministratif notamment). matique pour tous qui avait pour voca-Les TIC font aussi partie intgrante de tion dquiper en ordinateur les tablis-la vie des jeunes (Endrizzi, 2012a) pour sements. Cette logique dquipementcommuniquer, se divertir et mme pour perdure: dans les Landes par exempletravailler pour lcole (Paryono et Quito, avec la dotation dun ordinateur portable2010 - enqute portant sur les jeunes par lve de 4 et de 3 ainsi quun TNIde 6 pays dAsie). Mais cet quipement par salle de classe, ou dans les Bouches-massif saccompagne dun constat para- du-Rhne (le cartable numrique) oudoxal: les usages pdagogiques restent encore en Corrze pour tous les lveslimits (Thibert, 2011). de 6 (quips en ordinateurs portables puis plus rcemment en tablettes). DeuxDes efforts dquipement logiques co-existent: les quipementsindniables personnels des lves (1:1) ou des qui- pements centrs sur les tablissements.Le dernier rapport du GITR (Global In-formation Technology Report 2012)montre que nous voluons dans unmonde hyper-connect, tous les pays Les TIC sontont fait de rels efforts financiers, dau- omniprsentes dans la vietant plus lourds pour les pays les plus des lves et des tudiantspauvres, pour favoriser laccs aux TIC, du Qubec: ceux-ci sennotamment dans lducation. Les prin- servent continuellementcipales raisons de ces investissements pour se divertir, poursont les suivantes: communiquer avec leurs Dveloppement dune socit de lin- amis ou pour faire leurs formation et de la connaissance; devoirs. En fait, les TIC sont Rduction de la fracture numrique; partout sauf dans les salles Accs la culture (et donc la culture numrique); de classe! Dveloppement de valeurs civiques CEFRIO, 2011. (e-dmocratie, e-administration).Les dcideurs partent du postulat quela technologie peut amliorer la qualitde lducation en rendant lenseigne-