of 18/18
17-06-12 1 Planification stratégique 2016-2021 Faculté de pharmacie Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements. RETRAITE FACULTAIRE 2017 Les mécanismes d’adaptation au changement 2 Faculté de pharmacie CB par Céline Bareil, Ph.D. Professeure titulaire, HEC Montréal

Planification stratégique 2016-2021

  • View
    0

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Planification stratégique 2016-2021

RETRAITE_FACULTAIRE_2017_Version Céline BareilPlanification stratégique 2016-2021
Faculté de pharmacie
Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements.
RETRAITE FACULTAIRE 2017
2
17-06-12
2
Objectif de l’atelier : Les mécanismes d’adaptation au changement
§ Mieux comprendre les processus humains face au changement
§ Les appliquer dans un changement vécu
§ Se préparer à la prochaine année
CB
49
Changement omniprésent: • dans tous les secteurs • à un rythme accéléré
CB
50
S’adapter aux impacts d’un changement…
D E S R É S U L T A T S A T T E N D U S !
b Une montagne à franchir
b Un nouveau défi
CB
51
Faculté de pharmacie
Identifiez, pour votre groupe, un changement que vous avez vécu au cours de la dernière
année
CB
52
17-06-12
4
Quelle est votre attitude générale à l’égard de votre projet de changement?
A = VICTIME B = DESTINATAIRE ACTIF
Faculté de pharmacie
A. Victime B. Destinataire actif
Quelle est votre attitude générale à l’égard de votre projet de changement?
Faculté de pharmacie
avant
après
CB
55
Faculté de pharmacie
Où se situe la masse critique des gens touchés par votre projet
actuellement?
56
CB
17-06-12
6
Où se situe la masse critique des gens touchés par votre projet actuellement?
Faculté de pharmacie
57
CB
A. Opposants (7%) B. Ambivalents (49%) C. Favorables (25%) D. Proactifs (19%)
Améliorer ses stratégies d’adaptation au changement (Lucie Côté, 2013, Améliorer ses stratégies de coping pour affronter le stress au travail, Psychologie Québec, vol. 30 no 5 41-44)
Efficacité Contrôlabilité + Contrôlabilité -
+ MODIFICATION DE LA SITUATION ou SOLUTION DE PROBLÈMES -Développer ses compétences -Rechercher de l’information -Agir, communiquer, planifier, organiser son temps et ses tâches -Fournir les efforts et persévérer -Obtenir du soutien social
LÂCHER-PRISE
-Accepter sereinement la réalité -Avoir des attentes réalistes -Accepter les limites de son pouvoir -Dédramatiser les conséquences -Choisir ses batailles
- RÉSIGNATION – DÉRESPONSABILISATION -Se plaindre et s’apitoyer -Blâmer les autres -Laisser les autres régler les problèmes
ACHARNEMENT -S’entêter à vouloir un résultat irréaliste -S’obstiner à poursuivre des stratégies inefficaces -Se responsabiliser pour des problèmes qui appartiennent aux autres
CB
58
Mécanismes défensifs AVEC CONSÉQUENCES NÉGATIVES
Mécanismes Constructifs AVEC
Faculté de pharmacie
60
CB
A. Acharnement (2%) B. Inertie (8%) C. Résolution de problèmes (56%) D. Lâcher-prise (35%)
17-06-12
8
Les stratégies générales de coping (Côté, 2013) Bien-être: efficaces
• Développer un sens à sa vie • Nourrir des relations interpersonnelles positives (soutien émotionnel)
• Développer ses compétences et ses talents
• Maintenir de saines habitudes de vie
Évitement : moins efficaces
CB
61
À quel parcours vous identifiez-vous face à un changement imposé?
Parcours réticent
Parcours ambivalent
Parcours optimiste
Émotions • Peur • Frustration
Comportements • Je m’oppose • Je m’acharne
Prédisposition à résister -recherche de routines -tension émotionnelle -focus à court terme -rigidité cognitive
CB
63
Parcours réticent de Pierre Durocher: deux mécanismes d’adaptation positifs
Résolution de problèmes • Reconnait sa prédisposition à résister au changement
• Permanente • Temporaire ou contextuelle
• Les partage à son supérieur • Pose des questions et propose
• Confronte sa position et ses appréhensions
Lâcher-prise du passé • Accepte sereinement de lâcher-prise sur ce qu’il ne contrôle pas et ce qui est non négociable
• Est conscient de son niveau de stress (CINÉ: Sonia Lupien)
• Au lieu de subir, reprend en main son destin
• Si je n’avais pas peur, je… • Choisit ses batailles
CB
64
Les hormones de stress: Caractéristiques des situations CINÉ (Sonia Lupien)
• Eustress
• Vs
• Détresse
CB
65
Émotions • Inquiet • Triste
incertitude
CB
66
Parcours ambivalent d’Yvon Ouimet: deux mécanismes d’adaptation positifs
Résolution de problèmes • Prend conscience des sources d’incertitude
• Discours défavorable: • + du statu quo • - du changement
• Discours-changement: • + du changement • - du statu quo
• Partage ses préoccupations et ses appréhensions
• à son supérieur et à ses collègues • trouve des réponses à ce qui peut être modifié
• Gère sa petite voix intérieure (scénarios anticipés catastrophiques)
Lâcher-prise du passé • Se positionne face au changement
• Participer ou rester passif? • Devient actif
• S’intéresse au changement • Discute des attentes de son
patron • Exprime ses besoins
• Maintient de saines habitudes de vie
• Se projette dans le futur • Se donne du temps et de l’énergie • Apprend des changements passés • Persévère
CB
67
Émotions • Plaisir
deux mécanismes d’adaptation positifs Résolution de problèmes
• Répond à ses propres préoccupations et à celles des autres
• Anticipe les difficultés • Questionne
être un destinataire actif • Imagine un avenir meilleur • Anticipe les impacts
• Propose des solutions à son supérieur • Teste des solutions et évalue
• Innove; ose agir autrement • Partage ses façons de faire • Influence son supérieur et ses collègues • Encourage les autres
• Fait attention à ne pas s’épuiser
CB
69
• les mécanismes d’adaptation positifs (pour votre santé) sont accessibles.
C’est VOTRE décision!
17-06-12
13
À quoi ressemble VOTRE parcours durant le changement de la dernière année?
Parcours réticent
71
CB
À quoi ressemble VOTRE parcours durant le changement de la dernière année?
Faculté de pharmacie
72
CB
A. Parcours réticent (0%) B. Parcours ambivalent (47%) C. Parcours optimiste (53%)
17-06-12
14
Parcours réticent: -est-ce sa nature ou
contextuel? -lui demander ses
appréhensions et lui offrir vos réponses
Parcours ambivalent: - Lui demander ce qu’il trouve difficile de lâcher
prise -lui parler des avantages
du changement
Parcours optimiste: -lui demander ses trucs -lui demander comment va son niveau d’énergie
-être fière d’elle!
CB
74
17-06-12
15
Quelle est LA phase de préoccupation que vous vivez actuellement par rapport à votre changement?
Choix: A. Je n’ai pas ou plus de préoccupations B. Je suis préoccupé par les impacts sur mon travail C. Je suis préoccupé de la légitimité du changement
et de notre capacité collective à le réussir D. Je suis préoccupé de la mise en œuvre E. Je suis préoccupé du soutien offert F. Je suis préoccupé du transfert de mes
connaissances à d’autres unités G. Je suis préoccupé d’améliorer le changement
Le modèle des phases de préoccupations (Bareil)
Faculté de pharmacie
75
CB
Où se situe la masse critique des gens touchés par votre projet actuellement?
Faculté de pharmacie
A. Je n’ai pas ou plus de préoccupations (16%)
B. Je suis préoccupé par les impacts sur mon travail (3%)
C. Je suis préoccupé de la légitimité du changement et de notre capacité collective à le réussir (19%)
D. Je suis préoccupé de la mise en œuvre (23%)
E. Je suis préoccupé du soutien offert (25%)
F. Je suis préoccupé du transfert de mes connaissances à d’autres unités (4%)
G. Je suis préoccupé d’améliorer le changement (10%)
17-06-12
16
Travail en ateliers : consignes 1. Identifiez 2 éléments dont vous êtes particulièrement fiers par rapport au
changement vécu (ex. notre soutien social, niveau de collaboration, le dynamisme, la reconnaissance, etc.)
2. Identifiez 2 éléments qui ont été particulièrement difficiles lors de ce changement (ex. surmonter la résistance, saisir les impacts, demeurer optimiste, etc.)
3. Créez 3 conditions de succès pour que votre prochain changement (ou que votre changement actuel) soit un succès, à la lumière de vos réponses #1 et #2 (ex. déterminer une période de transition, avoir des objectifs réalistes, écouter les préoccupations, etc.)
CB
77
CB
78
Faculté de pharmacie
Quelques références • Bareil, C., Charbonneau, S. et Baron, A. (2016). Voyage au cœur d’une transformation organisationnelle, JFD.
• Bareil, C. et Johnson, K. (2017). Qui répond aux préoccupations des cadres lors de la transformation du réseau? Blogue, Revue Gestion. Mars.
• Bareil, C. et Johnson, K. (2016). Y a-t-il trop de changements dans le réseau de la santé et des services sociaux? Gestion, blogues, octobre 2016, 2 numéros; aussi publiés dans l’Observatoire international de la santé et des services sociaux du MSSS.
• Bareil, Céline (2015). Leviers d’accompagnement d’une transformation réussie : gouvernance, structure, méthodologie et rôles, Le point en administration de la santé et des services sociaux, 11, 1, pp. 63-67 (printemps).
• Bareil, Céline (2015). Dossier : Changements organisationnels : développer des capacités à changer, Psychologie Québec, 32, 3, 22-23.
• Bareil, Céline et Johnson, Kevin (2015). Quelle sera votre stratégie d’adaptation? Objectif Prévention, 38, 2, 26-27.
• Bareil, C. (2016). Comment réussir son projet de transformation? Gestion, 41, 3, 102-105.
• Bareil, C. (2013). Two paradigms about resistance to change, Organization Development Journal, 31, 3, 59-71.
• Bareil, C. et Aubé, C., éd. (2012). Collectif « Changement et développement organisationnel : faire évoluer la pratique » Éditions de HEC Montréal : Collection Gestion et Savoirs.
• Bareil, C. (2010). La résistance au changement. Chapitre 7, pp. 155-177 dans Soparnot, R. (Coord.). Le management du changement. Paris : Magnard- Vuibert.
• Bareil, C. (2010). Décoder les préoccupations et les résistances à l’égard des changements, Revue Gestion, vol. 34, no 4, 32-38.
• Bareil, Céline. (2008). «Démystifier la résistance au changement: Questions, constats et implications sur l'expérience du changement», Télescope, Vol. 14, no 3, p. 89-105
• Bareil, C. ; Savoie. A. et Meunier, C. (2007). Patterns of Discomfort with Organizational Change, Journal of Change Management, 7, 1, 13-20.
• Bareil, C.; Gagnon, J. (2005) Facilitating the individual capacity to change, Gestion 2000, vol. 22, no. 5. p. 177-194.
• Bareil, C. (2004). Gérer le volet humain du changement. Montréal: Les Éditions Transcontinental.
• Côté, L. (2013). Améliorer ses stratégies de coping pour affronter le stress au travail, Psychologie Québec, 30, 5, 41-44.
• Johnson KJ, Céline Bareil, Laurent Giraud, David Autissier, (2016),"Excessive change and coping in the working population", Journal of Managerial Psychology, Vol. 31 Iss 3 pp. 739 – 755.
• Lupien, S. (2010). Par amour du stress: des conclusions scientifiques – une présentation facile, Éditions au Carré.
• Riel, Benoit et Bareil, Céline (2015). Les cinq leviers du gestionnaire en contexte de changement, Objectif Prévention, 38, 2, 30-32.
• Rondeau, A. et Bareil, C. (2010). Comment la direction peut-elle soutenir ses cadres dans la conduite d’un changement majeur? Revue Gestion, vol. 34, no. 4, 64-69 CB
80
17-06-12
18
Bon succès dans vos changements! • Adoptez des stratégies d’adaptation efficaces!
Merci beaucoup!