Rapport projet Entrepreneurial - MomIamAlive

  • View
    37

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Rapport de projet entrepreneurial autour du projet MomIamAlive pour le cours PE01 enseigne a l'UTBM.

Transcript

  • 6/13/13 8:57 AM

    PE01

    Rapport Final

    MomIamAlive

    Nicolas Greni

    Printemps 2013

  • 2

    I. MOTIVATIONS 3 II. LIDEE DU PROJET 10 III. OBJECTIFS 12 IV. FORCES ET FAIBLESSE 15 V. ETUDE DE MARCHE 17 VI. LE MARCHE 21 VII. DIAMANT DE PORTER 24 VIII. LINSPIRATION LEAN STARTUP 27 IX. CONCLUSION 30

  • 3

    I. Motivations

    Depuis tout jeune, je ne suis pas intress par le monde des grandes entreprises et

    encore moins sduit par lide de rejoindre lune delle.

    Ces gants conomiques, enliss dans un organigramme en mille-feuilles, ne me font

    pas rver. Ils ne mapportent pas les gages dune entreprise o la crativit et

    linnovation sont au centre.

    En opposition ce modle je me suis intress au monde des startups. Ce monde

    reprsente mes yeux bien plus de possibilits de changer le monde que lautre.

    Par exemple, les termes dnigrants du type n+1 sont absents du vocabulaire des

    entrepreneurs de ce monde ci. Il y a lide, surtout dans les premires annes de la

    startup, dune organisation plane, o le CEO nest pas quelquun dtranger avec un

    bureau ferm et inaccessible. Mais bien quelquun parmi dautres au milieu de lopen

    space. Cest aussi lide que linnovation peut venir de tout le monde dans lentreprise.

    On le voit chez Google, o 20 % du temps peut tre consacr des projets personnels.

    Cest comme a qua merg Gmail par exemple.

  • 4

    Crer sa startup parat bien plus simple et accessible. Mais cest galement la

    continuit dune philosophie de vie que jessaye de mappliquer : Life is too short, to

    be boring 1. En cela il faut aller chercher les challenges qui vous font vibrer et avancer.

    Je ne pense trouver cela que dans les startups.

    Lide de crer nest pas une fin en soi. Participer crer, et changer le monde est

    bien plus important. tre co-fondateur ou premier employ relve pour linstant, cet

    gard, du mme sentiment.

    Je lis depuis longtemps et rgulirement la presse spcialis autour de linformatique

    ou du monde de lentrepreneuriat (Management, LEntreprise). Les diffrentes success-

    stories de startups franaises racontes dans ces magazines comme celles de

    Dailymotion, Criteo ou Priceminister sont autant de sources dinspiration.

    Tout en continuant mes

    lectures, jai eu

    loccasion de me

    confronter

    lentrepreneuriat lors

    dun StartupWeekend 2organis Minneapolis en 2010. Lors dun StartupWeekend les

    participants qui ont une ide doivent la pitcher, c'est--dire en la prsentant oralement 1

    minute devant les autres participants. Le pitch se doit dtre convaincant pour amener

    dautres participants rejoindre le projet. Si le projet sduit alors une quipe se 1 La vie est trop courte pour tre ennuyeuse. 2 Organisation mondiale pour favoriser lmergence dentrepreneurs et de startups travers lorganisation de Startup Weekend . startupweekend.com

  • 5

    constitue et il se mettent travailler pour approfondir lide initiale. Aprs seulement 2

    mois pass aux Etats-Unis dans un univers totalement nouveau, cet vnement en

    anglais a jou pour moi un rle important de rvlateur. Ce fut une formidable

    exprience o jai pu pitcher mon ide, et travailler dessus avec plusieurs participants

    tout le week-end. Notre projet3 consistait mettre en relation des touristes et des

    habitants locaux qui leur serviraient de guide dans la ville. lpoque AirBnb nen tait

    qu ses dbuts, CouchSurfing mourrait doucement, et il nexistait pas de solution

    quivalente. la suite du week-end nous avons continu rflchir lide, mais nous

    avons manqu de ralisation pour transformer cette ide en vritable produit.

    Depuis je nai cess de participer des vnements (DrinkEntrepreneurs, TechCrunch

    Disrupt, SXSW, hackathons divers) runissant des entrepreneurs pour mimprgner des

    ides et de lesprit.

    Mon sjour dun an dans la Silicon Valley4 lors de mon stage ST40 ma permis

    daborder plus facilement ces problmatiques. Ce fut loccasion de rencontrer des

    entrepreneurs et investisseurs comme Reid Hoffman (fondateur de Linkedin et

    investisseur), Peter Thiel (cofondateur de Paypal, investisseur dans Facebook) ou Brian

    Cheski (fondateur de Airbnb) et bien dautres.

    3 DitchTheTourBus.com 4. Dsigne le ple des industries de pointe situ dans la partie sud de la Rgion de la baie de San Francisco en Californie, sur la cte ouest aux tats-Unis. HP, Oracle, Apple, Facebook, Google y sont implants

  • 6

    Cette proximit entre apprentis entrepreneurs et stars du net forme un cosystme trs

    enrichissant, favorable lmergence de nouvelles startups.

    L-bas, il apparat trange de ne pas avoir une ide, de ne pas avoir envie de crer

    quelque chose. On parle de serial-entrepreneurs , de business angels, de valuation5,

    dIPOs6. Autant de choses qui font tourner la tte mais galement rver tant cela

    semble proche et accessible.

    Le fait dtre en stage dans une startup, et de la voir passer de 10 25 employs en un

    an, a galement particip ma rflexion. Ctait une bonne manire dtre confront

    des problmatiques telles que la recherche du march, la dfinition du produit,

    linnovation vers de nouveaux marchs ou lexpansion de lquipe.

    Jen ai profit pour participer dautres StartupWeekend et hackathons. Aprs plusieurs

    vnements de ce type jai eu envie daller plus loin dans le processus dimagination et

    de cration dune startup. Ctait galement loccasion de vivre laventure StartupBus7,

    un bus rempli de codeurs, de designers et de gens au profil business entre San

    Francisco et Austin au Texas pour SXSW (South by Southwest8) le plus gros festival

    annuel de startups aux US. Sur la route, ces apprentis entrepreneurs doivent crer et

    inventer une startup.

    Il y avait onze bus comme le ntre, partis de Los Angeles, New York ou encore Mexico.

    De la mme manire que lors des StartupWeekend, alors que nous commencions notre 5. Valorisation 6 Initial Public Offering ; Entre en bourse 7 http://startupbus.com 8 http://sxsw.com

  • 7

    route vers le Texas, les participants ont pt prsenter leurs ides de projets. L encore,

    il fallait tre persuasif pour constituer une quipe motive avec tous les curs de

    mtiers. Jai pitch une ide dapplication pour du partage de course de taxi, mais elle

    na pas recueilli un intrt auprs des autre buspreneurs.

    Jai rejoins une autre quipe, sur un projet qui navait au dpart pas retenu mon

    attention. Mais devant lnergie dploye par son initiateur et la rapide session de

    brainstorming laquelle jai assist lors dune pause sur un parking dune zone

    commercial entre San Francisco et Los Angeles, jai dcid dintgrer le projet

    Cerealize.

    Cerealize rsout un problme typiquement

    Amricain : les crales au petit djeuner.

    Prs de 80% des Amricains consomment

    des crales pour leur premier repas de la

    journe, et il nest pas rare quils aient

    plusieurs botes de marques diffrentes dans

    leur placards. Avec Cerealize on leur propose

    de crer leur propre assortiment de crales

    et de leur livrer sous forme dabonnement

    leur domicile. Partant de cette simple ide

    nous avons imagin un vritable produit en

    crant un site fonctionnel qui a gnr

    beaucoup dintrt dutilisateurs et de la presse alors que nous ntions pas encore

    arriv Austin. En quelques jours cest prs de 10 000 visiteurs qui sont venus sur le

  • 8

    site, et nous avons eu des articles dans FoxBusiness9, NBC 10ou encore TechCrunch11.

    Sur notre route vers Austin nous avons command une imprimante, des tiquettes, des

    botes en carton et des crales, tous les ingrdients pour jouer le jeu fond et monter

    notre mini usine de crales personalises. Arriv Austin, tout le monde avait dj

    entendu parl de notre concept grce la couverture mdia, et les quelques botes

    faites maison se sont arraches comme des petits pains. Nous avons mme t

    sollicit par des grands groupes craliers amricains pour participer leur congrs.

    Dans le mme temps nous avons continu amliorer le site et nous sommes qualifis

    pour les demi-finales puis la finale des pitchs de la comptition StartupBus. Tout cela en

    lespace de moins dune semaine. Finalement nous avons gagn la comptition entre

    les diffrents bus.

    Aujourdhui Cerealize est une vritable entreprise12, qui a dj lev plusieurs milliers de

    dollars, et livr prs de 200 botes de crales ses clients partout aux tats-Unis. Ces

    premires livraisons nous ont permis de recueillir les commentaires de nos clients, et

    nous prparons les prochaines livraisons pour bientt.

    9 http://smallbusiness.foxbusiness.com/entrepreneurs/2012/03/13/startup-bus-picks-winner/ 10 http://www.nbcbayarea.com/news/tech/Cerealize-Lets-You-Customize-Your-Own-Cereal-142340435.html 11 http://techcrunch.com/2012/03/19/meet-cerealize-and-the-rest-of-apps-born-on-the-2012-startup-bus/ 12 http://cerealize.com/about

  • 9

    Ce projet fut un condens de toutes les phases que peut vivre une startup. Entre la

    cration dun MVP 13 , la dfinition dun business model, une leve de fond et la

    recherche damlioration, en quelques jours nous avons vcu une exprience unique.

    Avant de quitter San Francisco en juin 2012, jai