R©ussir un projet de B¢timent Basse .Des cl©s pour des logements neufs confortables et ©conomes

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of R©ussir un projet de B¢timent Basse .Des cl©s pour des logements neufs confortables...

  • Des cls pour des logements neufsconfortables et conomes en nergie

    Russir un projetde Btiment Basse Consommation

    Guide destination

    des professionnelsdu btiment

  • Prface

    effinergie pour agir ensemble

    Ds 2005, un groupe de travail national donne naissance au collectif effinergie,dont lobjectif est de reproduire en France le succs des initiatives suisse Minergieet allemande maison 3 litres, mais en ladaptant au contexte franais (mthodesconstructives, rglementation, normes, climat, march, ).Au contraire des pays du centre et du nord de lEurope, il est impossible en France de soutenir unstandard unique, qui ne tiendrait pas compte des diffrences climatiques propres lhexagone.Une construction sur la Cte dAzur ne peut avoir les mmes standards nergtiques que dans le Nordou dans les Alpes. Lisolation, par exemple, ne se fera pas sur les mmes exigences dconomie dnergie etde confort. Cest, entre autres, pourquoi limplication des Rgions au projet est ncessaire pour assurerune coordination par rapport au parc immobilier et ses spcificits.

    Le projet de lassociation est de promouvoir de faon dynamique les constructions basse nergie et dedvelopper en France des rfrentiels de performance nergtique des btiments neufs ou existants.Elle regroupe pour cela les professionnels de la construction et les collectivits locales.effinergie travaille sur un ensemble dactions tendant vers un standard de btiments neufs et rnovsconfortables et respectueux de la qualit de vie, tout en favorisant une relle efficacit nergtique pourrduire les nuisances environnementales gnres par lusage de lnergie.

    effinergie sest fix 5 missions : Fdrer lensemble des acteurs impliqus autour de la filire de la construction pour loptimisation

    nergtique des btiments : matres duvre, entreprises du btiment, industriels, banques,collectivits, pouvoirs publics nationaux et locaux, ... Il sagit de proposer un challengegagnant/gagnant pour le monde du btiment.

    Piloter et coordonner les changes entre les professionnels du btiment et les acteurs locaux pourrenforcer les synergies, faire passer les informations, partager les expriences et organiser lesformations ncessaires.

    Grer une communication nationale pour faire passer les messages sur les actions et mettre en avantles projets remarquables, les acteurs de terrain,

    Mettre en place une dmarche de labellisation qui permettra, partir de rfrentiels, dvaluer etde qualifier la performance nergtique des btiments. Ceci pour la rendre lisible et identifiable parlensemble des acteurs.

    Mettre en uvre des dynamiques rgionales propre chaque territoire favorisant le partagedexprience, lvaluation des projets et la diffusion des bonnes pratiques.

    Une des premires actions deffinergie a t le dveloppement en partenariat avec les pouvoirs publicsdun premier label sur les btiments neufs. Ce label a t mis en place par larrt du 8 mai 2007 publiau journal officiel du 15 mai 2007. Il est diffus sur le terrain sous le nom BBC - effinergie. Ce guideen donne les cls techniques. Merci aux acteurs scientifiques, professionnels et politiques qui ont permissa ralisation.

    Antoinette GILLET

    Prsidente du Collectif effinergie

  • Avant propos

    Le Grenelle de l Environnement a opt pour des objectifs ambitieux dans ledomaine du btiment. Le cap est mis tout de suite sur les Btiments BasseConsommation 50 kilowatts heures dnergie primaire par mtre carr et par an,ce qui rend possible le passage des btiments nergie positive pour peu que loncouvre par les nergies renouvelables (bio masse, solaire photovoltaque, solairethermique) les consommations pralablement diminues.

    La dcision de gnraliser par la rglementation en 2012 ces gnrations de btiments, acclre lemouvement auquel effinergie stait employ.

    Il est apparu quil valait mieux prparer et habituer ds maintenant le secteur du btiment ce niveaude performance plutt que de prvoir des tapes intermdiaires. Celles-ci auraient pour effet de ralentirla marche de progrs et donneraient crdit la tentation de sarrter en route et surtout de ne pas voirsuffisamment tt les impossibilits technologiques daboutir aux btiments basse consommation et nergie positive.

    Les mutations dans la conception et la construction de ces btiments sont profondes.Elles ncessitent une nouvelle approche de la matrise duvre qui devra travailler forcment eningnierie concourante (dcloisonnement des architectes et bureaux dtudes), et l utilisation de nouvellestechniques de construction ncessitant un soin de mise en uvre auquel la profession ntait pas habituenotamment en ce qui concerne ltanchit lair et les ponts thermiques.

    La recherche de solutions 2012 doit tenir compte des ralits climatiques locales, des cultures locales de laconstruction, des matriaux produits localement.

    Tout cela renforce la pertinence dune organisation de type effinergie que fdrent les niveauxterritoriaux locaux qui sait dcliner la pluralit des cultures locales, qui sait sappuyer sur les forces desprogrs prsentes dans toutes les rgions.

    On pourrait dire que dsormais, le succs du Grenelle dans le btiment dpend de l efficacitdeffinergie. Les labels Btiment Basse Consommation et Btiments Energie Positive seront labors pareffinergie en liaison avec les pouvoirs publics. Les quatre ans qui nous sparent de 2012 serontloccasion dune mise au point progressive des labels de faon aboutir une rglementation 2012partage et approprie par tous les acteurs.

    Ce guide deffinergie vient point pour lancer le processus de laprs Grenelle.

    Alain MAUGARD

    Prsident du CSTB

    Prsident du comit oprationnel btiments neufs du Grenelle de lEnvironnement

    28 03 2008

    CS

    TB /

    Bru

    no L

    evy

  • Russir un projet de Btiment Basse Consommation

  • 5

    Au deuxime plan : H. Lahmidi (co-rdaction), P. Prevost, J.-C. Visier (coordination du projet, rdaction), B. Sesolis (Calculs consommation), H. Petard, J.-Y. Colas

    Au premier plan : C. Plantier (Calculs confort t), B. Burger, N. Barbe, S. Charbonnier, C. Bonduau, E. Bertho (co-rdaction), E. Billiotte, D. Ider, Y. Jautard

    Il a t rdig par le groupe rfrentiel de lassociation effinergie

    Pourquoi ce guide ?Au moment o sortent les premiersbtiments BBC - effinergie, il nous a sembl ncessaire de rdiger un premier guide permettant de partager lexprience de quelques prcurseurs.

    Ce guide ne se veut ni une bible des btiments basse consommation ni un catalogue des solutions ou de rgles pour raliser un projet. Il vise beaucoup plus tre un premierinstrument de partage des connaissan-ces pour mieux construire ensemble.

    Il comprend successivement :

    Le niveau de performance atteindre pour quun btiment soit reconnu BBC - effinergie Page 6

    Une srie dactions qui seront importantes tout au long dun projet pour que les acteurs russissent ensemble un btiment BBC - effinergie Page 8

    Des illustrations de techniques couramment utilisables pour atteindre un btiment confortable et conome Page 11

    Les diffrents points de vue conomiques qui peuvent fonder la russite dun projet Page 26

    Le processus administratif suivre pour obtenir le label BBC - effinergie Page 30

    Ce guide est loin dtre exhaustif. En particulier, il ne traite, pour cette version, que des btiments de logements neufs alors que le label sapplique tous les btiments neufs rsidentiels ou tertiaire et sappliquera bientt aux btiments existants.

  • 6

    Des exigences simplesPour pouvoir obtenir le label BBC - effinergie, lexigenceprincipale est de ne pas dpasser une valeur de consom-mation de :

    50 kWhep par m2 de SHON et par an

    Les calculs sont faits en utilisant la mthode Th-CE qui estcelle de la Rglementation Thermique 2005. Les rsultatssont donc prsents en kWh dnergie primaire(1) par m2 deSurface Hors uvre Nette (SHON).

    On tient compte de la diversit des climats en multipliantcette valeur de 50 par un coefficient de rigueur climatique.

    Les valeurs de lexigence varient donc, selon les rgions,entre 40 et 65 kWhep/m2SHON.an.

    Le coefficient de rigueur climatique est augment de 0,1 silaltitude de la construction est comprise entre 400 et 800 met de 0,2 si laltitude de la construction est suprieure 800 m.

    Par ailleurs, la permabilit lair du btimentdoit tre mesure et tre infrieure 0,6 m3/h.m2

    en maison individuelle et 1 m3/h.m2 dans lesimmeubles collectifs(2).

    Les exigences atteindre

    (1) Lnergie primaire permet de prendre en compte les pertes nergtiques lors de la transformation de lnergie. Elle correspond lnergieachete au distributeur dnergie (que lon appelle nergie finale) multiplie par un coefficient qui vaut 2,58 pour llectricit, 0,6 pour le bois et 1 pour les autres nergies. Ce coefficient 2,58 pour llectricit prend en compte la chaleur fournie par la centrale lectrique qui nest pasutilise et qui est vacue dans lenvironnement (mer, rivire)

    (2) Cette valeur quantifie le dbit de fuite traversant lenveloppe, exprim en m3/h.m2 denveloppe, sous un cart de pression de 4 Pascals,conformment la Rglementation Thermique RT 2005.

    1,1

    1,3

    1,3

    1

    1,2

    0,9

    0,80,9

    Coefficient de rigueur climatique

  • 7

    Cinq usages de lnergieCette consommation ne pas dpasser porte sur les usagesde lnergie sur lesquels on peut agir ds la conception dunbtiment :

    Le chauffage

    Leau chaude sanitaire

    Les auxiliaires de ventilation et de chauffage

    Lclairage (via lclairage naturel)

    La climatisation

    Elle ne comporte donc pas les autres usages de llectricit(notamment pour llectromnager, laudiovisuel, etc.) quipeuvent reprsenter eux seuls plus de 50 kWhep/m2.ande consommation complmentaire.

    Un calcul similaire celui de la RT 2005Lexpression et certains c