of 4 /4
L’APPAREIL CARDIOVASCULAIRE Semestre 1 UE 2.2 Cycles de la vie et grandes fonctions 1 ANATOMIE CARDIAQUE La fonction circulatoire à pour but de fournir à l’ensemble de l’organisme de l’oxygène et des nutriments mais aussi de récupérer les déchets du métabolisme cellulaire en vue d’en assurer l’élimination. L’appareil circulatoire est composé d’une pompe pour fournir l’énergie mécanique nécessaire au déplacement du sang et de vaisseaux qui permettent de canaliser le flux sanguin jusqu’à sa destinations finale : la cellule LE COEUR Organe situé dans la cavité thoracique et protégé par le sternum. Il se trouve entre les 2 poumons, posé sur le diaphragme dans l’espace appelé le médiastin. Il est accompagné dans cet espace par les gros vaisseaux ( aorte ), l’oesophage au contact de sa partie postérieure et la trachée. Le coeur pèse 250 à 300g environ, il a la taille d’un poing et est piriforme ( forme de poire ). Il est vascularisé par les vaisseaux coronaires et est entouré d’une séreuse : le péricarde. C’est un muscle strié autonome ( le seul de l’organisme ), étant un organe creux il comporte 4 cavités : 2 oreillettes et 2 ventricules. Ces cavités sont séparées par des membranes fibreuses mobiles, les valves. Elles peuvent se fermer pour permettre au sang de ne pas revenir en arrière. Le coeur est composé de 3 tuniques ( de l’intérieure vers l’extérieur ) : Tapisse l’intérieur du coeur endocarde Muscle cardiaque myocarde Séreuse qui protège le coeur péricarde Tricuspide Mitrale Pulmonaire Aortique Droite Gauche

S1 UE 2.2 L'APPAREIL CARDIOVASCULAIRE

  • Author
    others

  • View
    1

  • Download
    1

Embed Size (px)

Text of S1 UE 2.2 L'APPAREIL CARDIOVASCULAIRE

S1 UE 2.2 L'APPAREIL CARDIOVASCULAIREL’APPAREIL CARDIOVASCULAIRE
Semestre 1 UE 2.2 Cycles de la vie et grandes fonctions
1
ANATOMIE CARDIAQUE
La fonction circulatoire à pour but de fournir à l’ensemble de l’organisme de l’oxygène et des nutriments mais aussi de récupérer les déchets du métabolisme cellulaire en vue d’en assurer l’élimination. L’appareil circulatoire est composé d’une pompe pour fournir l’énergie mécanique nécessaire au déplacement du sang et de vaisseaux qui permettent de canaliser le flux sanguin jusqu’à sa destinations finale : la cellule
LE COEUR Organe situé dans la cavité thoracique et protégé par le sternum. Il se trouve entre les 2 poumons, posé sur le diaphragme dans l’espace appelé le médiastin. Il est accompagné dans cet espace par les gros vaisseaux ( aorte ), l’oesophage au contact de sa partie postérieure et la trachée. Le coeur pèse 250 à 300g environ, il a la taille d’un poing et est piriforme ( forme de poire ). Il est vascularisé par les vaisseaux coronaires et est entouré d’une séreuse : le péricarde. C’est un muscle strié autonome ( le seul de l’organisme ), étant un organe creux il comporte 4 cavités : 2 oreillettes et 2 ventricules. Ces cavités sont séparées par des membranes fibreuses mobiles, les valves. Elles peuvent se fermer pour permettre au sang de ne pas revenir en arrière. Le coeur est composé de 3 tuniques ( de l’intérieure vers l’extérieur ) : Tapisse l’intérieur du coeur → endocarde Muscle cardiaque → myocarde Séreuse qui protège le coeur → péricarde
Tricuspide Mitrale Pulmonaire Aortique → Droite → Gauche
2
ANATOMIE VASCULAIRE Les vaisseaux sanguins sont des acteurs de l’hémodynamique ( mouvement du sang ). Le sang part du coeur, passe par les artères pour arriver aux organes.
Elles conduisent le sang à partir du coeur jusqu’aux organes, ce sont des vaisseaux à paroi musculeuse. Elles sont composées de 3 couches : l’intima : couche unicellulaire de cellule
jointive directement lié au sang → empêche le sang de coaguler, garde le sang dans les vaisseaux;
la média : fibre musculaire; l’adventice : tissu de protection, couche de
recouvrement Plus on s’éloigne du coeur, plus la couche musculaire est épaisse car l’artère se spécialise. Les vaisseaux sont capables de se mouvoir, de changer de calibre grâce à leur paroi musculaire, c’est la vasomotricité. Le réseau artériel est composé d’artères qui se divisent le long de leurs trajets. A chaque division, les artères réduisent leur calibre pour se terminer en artériole puis en capillaires. C’est un réseau à haute pression car le sang doit être propulser dans les vaisseaux afin d’atteindre les organes.
LES ARTÈRES
LES CAPILLAIRES Ce sont les plus fins vaisseaux de l’organisme ( quelques microns de diamètre ). Ils sont l’aboutissement des artérioles et se réunissent en veinules. C’est un lieu d’échange avec le milieu extra cellulaire ou baignent les cellules.
Elles se forment à la réunion des veinules. Celles ci deviennent de plus en plus grosses au fur et à mesures des confluences. Les veines ramènent le sang vers le coeur, c’est un réseau a basse pression. Il y a 3 couches comme pour les artères : l’intima, le média et l’adventice. Les veines contiennent des valvules qui participent au retour du sang.
Leur compliance ( aptitude d'une cavité organique à changer de volume, sous l'effet d'une variation de pression ) est 24 fois supérieure à celle des artères. Ces veines peuvent donc contenir de grands volumes à de faibles pressions. Cette propriété est la capacitance veineuse. Les veines sont les vaisseaux contenant la plus grosse partie du sang dans l’organisme
LES VEINES
Les artères transportent le sang riches en oxygène et en nutriments, les veines transportent le sang chargé de déchets.
3
PHYSIOLOGIE Le sang transporte l’oxygène et les nutriments aux cellules, les déchets des cellules vers les organes d’élimination. Le sang est donc capable de faire des échanges avec les organes, il doit circuler dans le bon sens. Le coeur est un muscle, il nécessite une stimulation pour se contracter. Il produit lui même cette stimulation, c’est l’automatisme cardiaque, grâce à ces cellules musculaires qui sont des éléments excitables. C’est le tissu nodale qui crée cette stimulation.
Le coeur bat de la naissance à la mort. Les battements du coeur sont audibles, c’est bruits correspondent aux bruits que font les valves lorsqu’elles se ferment : - 1er bruit → fermeture des valves tricuspides et
mitraille - 2ème bruit → fermeture des valves sigmoïde
aortique et pulmonaire Environ 70 battements / minute
La circulation sanguine ce fait en 2 parties : la petite circulation ( droite ) et la grande circulation ( gauche ). La première va du coeur aux poumons, son rôle est d’oxygéner le sang. Le ventricule droit est peu musclé. Le sang pauvre en O2 et riche en CO2 revient par les veines caves vers l’oreillette droite, il est chassé dans le ventricule droit qui est relâché, c’est la diastole, le ventricule se remplit. Celui ci se contracte pour chasser le sang dans l’artère pulmonaire, c’est la systole ventriculaire. Sous l’effet de la pression, la valve tricuspide se ferme et la valve sigmoïde pulmonaire s’ouvre, la colonne sanguine progresse vers les poumons. La grande circulation ( systémique ) va du coeur vers les organes et les muscles. Son rôle est d’irriguer les ceux ci en oxygène et en nutriments. le ventricule gauche est plus musclé. Le sang oxygéné et débarrassé de son CO2 par les poumons revient par les veines pulmonaires dans l’oreillette gauche. Il est chassé par l’oreillette dans le ventricule gauche qui est relâché, c’est la diastole, le ventricule se remplit, la valve mitraille est ouverte. Le ventricule se contracte, c’est la systole. Sous l’effet de la pression, la valve mitraille se ferme et la valve sigmoïde aortique s’ouvre. La colonne sanguine progresse vers les organes et les muscles. Schéma : bleu → sang riche en CO2; rouge → sang riche en O2.
L’AUTOMATISME CARDIAQUE Le tissu nodale est un tissu conducteur d’influx au sein du coeur. Il assure la bonne séquence diastole / systole dans l’ensemble des cavités cardiaques en conduisant l’influx de manière rythmique. Le coeur possède des noeuds ( auriculaire, sinusal ou Keith et Flack ) est le pace maker du coeur, il fournit l’impulsion.
Contraction → dépolarisation → pression systolique
LE DÉBIT CARDIAQUE Le débit cardiaque est le volume de sang éjectée par le coeur à chaque minute. Celui ci module ce débit pour l’adapter aux besoins énergétiques des tissus. Qc ( débit cardiaque ) = VES ( volume d’éjection systolique ) X Fc ( fréquence cardiaque ). Environ 5 litre/min
4
Pour un débit cardiaque donné, les vaisseaux peuvent adapter leur diamètre pour faire varier la pression et améliorer les pressions de perfusion des organes. On parle de vase dilatation quand leur diamètre diminue ou de vase constriction quand celui ci augmente.
LES RÉSISTANCES VASCULAIRES
Le coeur est une pompe et le sang est un fluide. Le déplacement de la colonne sanguine à l’intérieur des vaisseaux sanguins crée une pression variable au cours du cycle cardiaque que l’on peut mesurer.
L’HÉMODYNAMISME LA PRESSION ARTÉRIELLE Le cycle cardiaque conduit à la création d’une pression pulsée, maximale à la systole, minimale à la diastole. On mesure donc la pression systolique et diastolique
PAM ( pression artérielle moyenne ) = pression systolique + 2x pression diastolique / 3
Son accélération permet d’augmenter le débit cardiaque ( à l’effort ). Le système cardiaque est régulé au niveau central ( cerveau ) par des centres nerveux situés dans le bulbe rachidien ( centres bulbaires ). Ceux ci stimulent ou inhibent 2 systèmes nerveux autonomes → les systèmes sympathique ( adrénaline ) et parasympathique ( acétylcholine )
LA FRÉQUENCE CARDIAQUE