Schwannome du plexus brachial page 1
Schwannome du plexus brachial page 2
Schwannome du plexus brachial page 3
Schwannome du plexus brachial page 4
Schwannome du plexus brachial page 5

Schwannome du plexus brachial

  • View
    220

  • Download
    4

Embed Size (px)

Text of Schwannome du plexus brachial

  • Feuillets de Radiologie 2007. Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs 119

    Feuillets de Radiologie 2007, 47, n 2,119-123 2007. Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs

    Schwannome du plexus brachial

    A.El Kharras, M.Lahutte, Y.Geffroy, C.Teriitehau, F.Minvielle, D.Jeanbourquin

    Service dImagerie Mdicale, Hpital dInstruction des Armes Percy, 101, avenue Henri-Barbusse, 92141 Clamart Cedex.

    Correspondance :A.El Kharras,

    Im. A7, Apt. n15,Rsidence Menzeh, CYM,

    10050 Rabat, Maroc.

    Email : aelkharras@yahoo.fr

    Observation

    Monsieur H.C., g de 50ans, a t hospitalis pour la prise

    en charge de paresthsies dans le territoire du nerf ulnaire

    distal gauche voluant depuis 3ans sur un mode plus ou

    moins chronique. La palpation a retrouv une masse axillaire,

    de consistance ferme, rgulire, mobile sous la peau, dont la

    pression tait responsable de paresthsies dans le territoire

    cubital. Le reste de lexamen, clinique et biologique, tait

    sans anomalie. Lchographie (fig. 1) a montr une masse

    ovalaire bien limite, dchostructure hypochogne prdo-

    minante avec quelques zones anchognes de type kystique.

    Le scanner thoracique (fig. 2) ralis avec injection intravei-

    neuse de produit de contraste a retrouv cette masse axillaire

    isole de densit tissulaire homogne. Limagerie par rso-

    nance magntique en coupes sagittales (fig. 3) et coronales

    (fig. 4) a montr une masse des parties molles du creux axil-

    laire de 49mm de diamtre, bien limite, homogne, en iso-

    signal sur la squence en pondration en T1 par rapport aux

    muscles de voisinage. Sur les coupes coronales en pondra-

    tion T2 (fig. 5) et sagittales aprs injection de gadolinium

    (fig. 6), cette masse prsentait un hypersignal htrogne

    avec une double composante tissulaire et kystique. Elle a des

    rapports troits avec le tronc antro-infrieur du plexus bra-

    chial, refoulant en haut et en arrire lartre axillaire, en bas

    et en avant la veine axillaire. Du fait de sa topographie, de ses

    3333corrlations radio-pathologiques

    Rsum SummaryLes auteurs rapportent un cas de schwannome du nerf cubital

    rvl par une masse axillaire chez un patient de 50 ans. Ralisant

    une revue de la littrature, ils soulignent la raret de cette patholo-

    gie, et lintrt de limagerie dans le bilan de cette affection.

    Brachial plexus schwannoma.

    A 50-year-old man presented a schwannoma of the ulnar nerve.

    A review of the literature revealed the uncommon incidence of

    this condition, and the usefulness of imaging for surveillance.

    Mots-cls : Nerf priphrique, Tumeur Key words: Peripheral nerves, Tumor

    Figure 1. chographie de la rgion axillaire gauche. Masse ovalairebien limite, dchostructure hypochogne avec quelques zones an-chognes de type kystique.

  • Schwannome du plexus brachial

    120

    rapports avec les lments du plexus brachial et de ses carac-

    tristiques en imagerie, le diagnostic de tumeur neurogne

    dveloppe au dpend du plexus brachial est voqu. Le

    patient a bnfici dune chirurgie qui permettait lexrse

    complte dune masse dveloppe aux dpens dune des

    branches de division du plexus brachial (fig. 7 9).

    Lexamen anatomopathologique et immuno-histochimique

    (fig. 10) a conclu une tumeur conjonctive de type schwan-

    nome remani, sans critre de malignit.

    Discussion

    Les tumeurs nerveuses primitives du plexus brachial sont

    rares [1] et les schwannomes reprsentent les tumeurs

    bnignes les plus frquentes des troncs nerveux priphriques

    [2]. Il sagit de tumeurs nerveuses encapsules dveloppes

    partir des cellules de la gaine de Schwann et ne contenant pas

    de fibre collagne ou de tissu nerveux [3]. Elles sobservent

    tout ge, prfrentiellement entre 30 et 40ans, et sigent

    Figure 2. TDM thoracique en coupe axiale. Masse axillaire gauche iso-le, en avant de la veine et lartre axillaire (flche) rehaussementhomogne.

    Figure 4. IRM en coupe coronale en squence pondre T1. Masse axil-laire bien limite, refoulant en haut lartre axillaire (flche noire) eten bas la veine axillaire (grosse flche noire).

    Figure 3. IRM en coupe sagittale en squence pondre T1. Massehomogne et isointense relative aux muscles de la paroi.

    Figure 5. IRM en coupe coronal en pondration T2. Masse de signal ht-rogne avec zones en hypersignal (flche noire). Noter le sige excentrdu plexus brachial (grosse flche noire) par rapport la masse.

  • Feuillets de Radiologie 2007. Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs 121

    A. El Kharras et al.2222corrlations radio-pathologiques

    sur le trajet des principaux troncs nerveux du membre sup-

    rieur.

    La croissance de la tumeur est lente et le diagnostic clinique est

    souvent tardif. Elle se traduit par des douleurs spontanes de

    type radiculaire ou local, des paresthsies ou des engourdisse-

    ments du membre suprieur. La palpation montre une masse

    de consistance ferme, non pulsatile et mobile [4]. Cette palpa-

    tion peut produire des paresthsies sur le trajet du nerf affect

    qui correspond au signe de Tinel, aide prcieuse au diagnostic

    lorsquil est prsent [1, 4]. Le diagnostic diffrentiel se fait avec

    les adnopathies, les lipomes et les angiomes [5].

    Limagerie garde donc son intrt dans le diagnostic et

    lexploration propratoire des schwannomes du plexus bra-

    chial [4, 5]. LIRM est actuellement, lexamen de choix devant

    toute suspicion de tumeur nerveuse du plexus brachial. Grce

    Figure 6. IRM en coupe sagittale T1 avec injection intraveineuse degadolinium qui montre la masse axillaire double composante tissu-laire et kystique.

    Figure 7. Vue chirurgicale du schwannome du plexus brachial. Les flchesindiquent la partie distale du plexus brachial, et les sutures noiresindiquent la partie distale.

    Figure 8. Vue chirurgicale. Dissection partielle des fascicules nerveux(flche) passant en priphrie du schwannome.

    Figure 9. Vue chirurgicale. Plexus brachial (flche) aprs rsection dela tumeur.

    Figure 10. Coupe danatomopathologie (H.E.S 100). Aspect deschwannome typique avec nodules de Verocay (flche).

  • Schwannome du plexus brachial

    122

    son tude multiplanaire, lanalyse du signal et la recherche

    de lsions associes dans le cadre dune neurofibromatose,

    elle fournit des renseignements prcis sur lorigine de la

    tumeur et sur son extension [6, 7]. La lsion est arrondie ou

    ovode, fusiforme, bien dlimite, pouvant tre trs volumi-

    neuse, situe sur le trajet dun nerf priphrique, hypointense

    ou de signal intermdiaire en squence pondre T1. Sur les

    squences en pondration T2, le signal du schwannome est

    variable, souvent en hypersignal htrogne. Cet aspect

    serait d au pourcentage diffrent en tissu de type Antoni A

    et Antoni B au sein de la tumeur. Une zone centrale de haut

    signal peut sobserver en pondration T2 en rapport avec une

    dgnrescence kystique [6]. Le rehaussement de signal est

    variable aprs injection intraveineuse de gadolinium [8].

    Dans certains cas, lIRM permet de distinguer un schwannome

    dun neurofibrome, en prcisant le caractre excentr de la

    tumeur par apport au nerf dorigine dans le cas dun schwan-

    nome [6, 7]. Les aspects tomodensitomtriques des schwan-

    nomes ne sont pas spcifiques, la tumeur se prsente sous

    forme dune masse tissulaire le plus souvent bien limite par-

    fois multilobule, et le rehaussement de densit est variable

    aprs injection diode. La littrature dcrit aussi la possibilit

    de suggrer le diagnostic de schwannome du plexus brachial

    en pratiquant une ponction biopsie laiguille fine avant le

    traitement chirurgical [9]. Cependant le diagnostic de certi-

    tude est ralis par lexamen anatomopathologique aprs

    exrse complte de la lsion en montrant de nombreux l-

    ments cellulaires fusiformes agencs en contingents de type

    A et de type B dAntoni, ne contenant pas ou trs peu dl-

    ments nerveux intra lsionnels, et marque par la prsence

    de la protine S100 (marqueur cytoplasmique de la cellule

    de Schwann) [8, 10].

    Le traitement est dans tous les cas chirurgical. La technique

    microchirurgicale avec monitoring lectrophysiologique et

    sans curarisation est souhaitable. Lexrse complte extra

    capsulaire est souvent possible avec respect des fascicules

    passant en priphrie [4, 5].

    En conclusion, malgr le caractre rare, le diagnostic de

    schwannome du plexus brachial doit tre voqu devant une

    masse palpable supra claviculaire ou axillaire, et dans les cas

    de nvralgies cervicobrachiales persistantes. Limagerie par

    rsonance magntique est lexamen de choix dans le bilan

    lsionnel propratoire.

    Rfrences

    1. Binder DK, Smith JS, Barbaro NM. Primary brachial plexus tumors:imaging, surgical, and pathological findings in 25patients. NeurosurgFocus 2004; 16: E11.

    2. Kim DH, Murovic JA, Tiel RL, Moes G, Kline DG. A series of 397 periphe-ral neural sheath tumors: 30-year experience at Louisiana State Uni-versity Health Sciences Center. J Neurosurg 2005; 102: 246-55.

    3. Nuss DW, Battalora A. Schwannoma of the cervical plexus. Arch Oto-laryngol Head Neck Surg 1990; 116: 224-5.

    4. Leal Filho MB, Aguiar A, de Almeida BR, Dantas Kda S, Vieira MA, daSilva RG jr. Schwannoma of brachial plexus: report of two cases. ArqNeuropsiquiatr 2004; 62: 162-6.

    5. Maiuri F, Donzelli R, Benvenuti D, Sardo L, Cirillo S. Schwannomas ofthe brachial plexus: diagnostic and surgical problems. Zentralbl Neu-rochir 2001; 62: 93-7.

    6. Rettenbacher T, Sogner P, Springer P, Fiegl