Special PROS #7

  • View
    252

  • Download
    4

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Le magazine des métiers de la piscine et du spa

Text of Special PROS #7

  • entreprisesActualits, nouveauts, Formations, vie syndicale

    dossierPiscines hors-sol

    p. 52

    UN MOMENT AVECVincent QUR

    p.56

    p. 10

    Monocoque polyester

    Les piges de la piscine bio

    Le dbordement : principes et techniques

    p. 20

    p. 46

  • entreprisesActualits, nouveauts, Formations, vie syndicale

    dossierPiscines hors-sol

    p. 52

    UN MOMENT AVECVincent QUR

    p.56

    p. 10

    Monocoque polyester

    Les piges de la piscine bio

    Le dbordement : principes et techniques

    p. 20

    p. 46

  • 4 - Spcial PROS n7

    Beaucoup de constructeurs de piscines, galement paysagistes, voient dans ce concept une manire daugmenter leur chiffre daffaires par un dbouch vgtal . Aujourdhui, pour la clientle, la piscine doit tre un lieu de vie. Il est donc normal de transformer un projet piscine en un espace paysage plus complet qui offre 12 mois de lanne un spectacle de vie naturelle.Enfin, notre culture volue vers moins de chimie , plus de naturel . Lcologie est ainsi entre dans nos manires de fonctionner, tellement nombre de sujets, nombre de manires de vivre sont repenser.Mais ce nest pas pour cela quil faut rejeter certains lments basiques, obligatoires quand il sagit de la sant de tous. Ou alors, cest que notre culture, notre croyance, retournent vers le sorcier, la cartomancienneEn tant que gestionnaire rigoureux, on conduit son entreprise avec un bon sens indispensable et des rgles ncessaires au maintien et au futur de sa socit.Le client cest notre richesse . Il faut, certes, lcouter dans ses souhaits mais cest de vous, professionnel, quil attend vos conseils, pleins dexprience.

    Vous savez ce quest une eau filtre, dsinfecte mais aussi et surtout dsinfectante. Lui ne le sait pas ou ny a pas pens.Lexcellente enqute de la FPP (Fdration des Professionnels de la Piscine) auprs de la clientle, sur les mots , a bien mis en vidence tous les critres, tous les souhaits du consommateur qui veut entre autres : Un espace de vie dont le centre est leau (la piscine) et non uniquement la

    construction dun bassin install dans un trou ! Trouver auprs de la profession, non pas des vendeurs de piscines un point cest

    tout, mais qui comprennent lintrt dune piscine chez leur client.Oui, cest pourquoi : vu souvent la dimension des terrains, vu la nouvelle manire de vivre avec une piscine qui devient un lieu de vie durant

    de longs mois,beaucoup alors ne pensent plus aux grandes piscines (avec un gros volume deau) et sorientent, entre autres, vers les mini-piscines balno o tout est confort (chauffage de leau, nage contre-courant, traitement facile, sono, couverture automatique) et souvent, aussitt ou plus tard : abri haut ou bas.

    Introduisez dans la conduite de votre entreprise ce constat de la piscine future. Cest effectivement moins de budget bassin mais beaucoup plus dquipements. Cest une manire de permettre que notre march piscine se dveloppe. Et l, il y a un bel avenir.

    Cette anne, nous avons la chance davoir un trs beau dbut de saison, ce qui a permis de faire dcoller les commandes, y compris les indcis souvent influencs par la crise conomique et politique !Il est important, cependant, de ne pas se laisser manipuler par la mode des prix ! Une piscine, ce nest pas un produit de consommation courante tel quon le trouve en grandes surfaces. Le client est habitu maintenant chercher un prix. Il faut lui expliquer que le concept dune piscine cest un tout, sa garantie pour de longues annes et les services que vous apporterez, sont galement essentiels pour la survie et lagrment de cet ouvrage.

    Jespre que nous percevrez ces propos comme ceux issus dun pro qui a bourlingu et russi pendant plus de trente ans dans ce monde de la piscine si passionnant mais aussi tellement ingrat.

    Bonne saison tous.

    Guy MMinRdacteur en chefredaction@eurospapoolnews.com

    LE CLiENT d'AUjOURd'hUidito

    Pourquoi avons-nous trait du sujet des piscines bio ?

  • Reprez bien cette page pour retrouver un sujet, un article...

    diTO Le client d'aujourd'hui ................................ p.4

    ChRONiQUE Des perspectives encourageantes pour le march

    de la Piscine ....................................................... p.8

    dOSSiER TEChNiQUE Les principes et techniques du dbordement .....p.10 Lumire sur les projecteurs LED .................... p.44

    TENdANCES Les piges de la piscine "bio" ........................... p.20 La piscine monocoque polyester ....................... p.46 Et si on vendait des piscines hors-sol .............. p.52

    NOUVEAUTS ............................................. p.24

    RENCONTRE / diALOgUE Un moment avec... Vincent QUR .............. p.56

    FiChES PROS Vision Technology............................................... p.60 AquaSwim Universel / Salins du Midi ............. p.61 Dom Composit ................................................... p.62

    ENTREPRiSES Lactualit des entreprises ................................ p.64 Le baromtre des entreprises ....................... p.74 La Page Syndicale .................................... p.88 Les Formations ............................................... p.90 Chronique des mtiers de la vente .................. p.92

    RENdEZ-VOUS Foires, Salons, Congrs ................................... p.84

    PETiTES ANNONCES ............................... p.94

    LiSTE dES ANNONCEURS ...................... p.96

    SOMMAiRE

  • 8 - Spcial PROS n7

    Il semble que le march PISCINE dispose de bonnes perspectives, malgr une situation conomique gnrale encore difficile. Plus de 8 millions de Franais, (14,8 % de la population)

    vivraient sous le seuil de pauvret, Plus de 3 millions seraient sans emploi, Plus d1 million de repas par jour ont t servis par les

    Restos du Cur cet hiver !Mais ce nest pas notre clientle ! Oui, malgr cette situation dramatique, on peut parler de sortie de crise pour la piscine.

    Pourquoi ? Parce que la reprise conomique est effective, chez nos

    voisins dEurope du nord, aux USA, en Asie, etc.

    Parce que les Franais sont les plus gros pargnants du monde, avec un taux dpargne reprsentant plus de 16 % du P.N.B.

    Parce que les P.E.A. regorgent de milliards deuros, placs en banque.

    Et parce que le CAC 40 a atteint en 2013 un vritable record, avec un bond de plus de 20 points et que les prvisions pour 2014 sont excellentes (paroles de banquiers) !

    L oui, cela touche notre clientle !Concernant notre profession en France, de nombreux pisciniers mont fait part dun certain optimisme pour la saison 2014 qui dmarre certes lentement.

    Avec beaucoup defforts, de tnacit et de persuasion, les commandes arrivent se concrtiser.

    Un certain nombre de pisciniers ont leurs carnets de commandes dj quasiment pleins pour cette saison !Alors voil pourquoi je suis et demeure OPTIMISTE pour notre profession.

    Quoi quil en soit, les ventes quelles quelles soient, sont aujourdhui rserves aux vrais PROS de la vente. Finies les ventes faciles, o le client sort son chquier, avant mme quon le lui demande. Il fut un temps, peut-tre le reverrons-nous, mais pour le moment, il faut redoubler darguments techniques, dastuces et de psychologie.

    Le secret des ventes russies, cest : Faire accepter son PRIX , Bien connatre son PRODUIT, Bien connatre son ou ses CONCURRENTS, pour faire

    ressortir les points forts de ce que vous proposez.

    Il est important que vous sduisiez votre client, en prouvant ce que vous avancez comme arguments. Il faut le convaincre pour le faire signer.

    Navancez aucun argument que vous ne pourriez dmontrer !

    Si vous croyez en votre produit, si vous tes convaincu de votre technique, le client percevra votre enthousiasme et craquera ! Si vous voulez sduire une femme ou un homme et conclure , il faut dployer tous vos atouts, dabord lcouter et ensuite tre convaincant. Sans un bon appt, le poisson ne mord pas !

    Pensez leffet boule de neige Vos meilleurs prescripteurs sont vos clients. Satisfaits, cela va de soi , de vos ralisations. Ils sont votre meilleure publicit !Alors servez-vous en, rendez-leur visite et faites en sorte quils vous recommandent auprs de leur famille, amis, banquier, notaire, etc. Visitez les Architectes en manque de projets (- 17% de permis de construire en 2013), ils proposent de plus en plus de construire une piscine ou un spa leurs clients fortuns Alors pourquoi ne pas proposer les vtres !

    Richard CHOURAQUI Consultant Piscine MABIS Consulting

    dES PERSPECTiVES ENCOURAgEANTES POUR LE MARCh dE LA PiSCiNE

    Chronique

    " VOTRE entreprise est la meilleure, VOTRE produit est le meilleur,VOTRE quipe est la meilleure,

    et bien PROUVEZ-LE !

    " Un pessimiste fait de ses occasions des difficults,

    Un optimiste fait de ses difficults des occasions

  • 10 - Spcial PROS n7

    LES PRiNCiPES ET TEChNiQUES dU dbORdEMENT

    o n sait que la pollution de leau dune piscine se situe en trs grande partie au niveau du film superficiel. Cest donc ce niveau quon recherchera la meilleure efficacit pour liminer les dchets flottants de tous ordres ainsi que les germes pathognes La filtration est un de ces moyens, le traitement chimique en est un autre.

    Dans le cas dune piscine dborde-ment, la partie superficielle du plan deau scoule en totalit par dbor-dement du bassin sur un ou plusieurs cts. Cela permet dliminer tous les dchets prsents. Cette capacit dcrmage de surface nest relle que si ce concept fonctionne int-gralement et suffisamment longtemps, principalement durant les priodes o la temprature de leau (20C) favorise le dveloppement des algues, les pro-lifrations pathognes, priodes o la nature produit de nombreux dche