Special PROS #9

  • View
    273

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Le magazine des métiers de la piscine et du spa

Text of Special PROS #9

  • UN MOMENT AVEC

    Cyrille MAyOllEp.10

    p.32

    p.20

    Abris des piscines collectives

    Rgles sanitairesdes piscines collectives

    Dshumidification des piscines intrieures

    L'htellerie de plein air

    p.54

    p.36

    sPciALPiscines de coLLectivits

    p.16

  • 4 - Spcial PROS n9

    POURQUOI UN NUMRO SPCIAlEMENT DDI AUX PISCINES DE COllECTIVITS ?

    dito

    Plusieurs rflexions naitront de cette lecture

    Pourquoi une partie importante de ce numro aborde-t-elle les sujets touchant aux piscines de collectivits ?En le lisant vous ressentirez, jen suis sr, combien ces informations, ces reportages et entretiens vous intressent, mme si votre activit nest pas actuellement axe sur ce march de la piscine collective.

    Pourquoi ?

    Parce que, aprs lecture, aprs rflexions sur le futur du march de la piscine collective, ny a-t-il pas demain pour vous une opportunit quil faudrait saisir ?

    Parce que, aprs lecture, vous constaterez peut-tre que votre avis sur la collectivit manque dinformations pour vous aider orienter votre activit sur certains axes convenant votre entreprise : la piscine de collectivit prive (camping, rsidence, gite), les dimensions permettant par exemple la pose de skimmers (- de 200 m2), au lieu dun dbordement priphrique, les revtements, la filtration, les traitements, les normes et rglementations

    Parce que, aprs lecture, vous constaterez aussi quil y a en perspective des rnovations qui rpondent peut-tre vos comptences.

    Par ailleurs, vous savez que le Salon Mondial de la Piscine ( Piscine Global ) se tiendra nouveau cette anne Lyon, du mardi 18 novembre au vendredi 21 novembre. Aqualie, son salon ddi aux collectivits, sera galement prsent durant 2 jours (18 et 19 novembre), avec 2 thmatiques : sport et sant, apprentissage de la natation. Des visites guides de Centres Nautiques complteront cette rencontre sur les col-lectivits.

    Profitons de ces 4 jours uniques pour faire le point. Nous avons la chance de bn-ficier en France, tous les 2 ans, de la plus grande rencontre mondiale des profes-sionnels !On en revient toujours avec bon nombre dinterrogations, de remises en question. On pourra alors mettre profit la priode hivernale pour orienter peut-tre diff-remment les objectifs de lentreprise.La rencontre durant ce Salon avec des personnes qui parlent comme vous du sujet piscine ne peut que vous enrichir. Jai personnellement fait cette exprience. Et, certainement que mon entreprise a pu voluer, sorienter diffremment sur certains axes, grce de belles rencontres

    Nous serons bien sr prsents ce Salon. Cest toujours pour nous un rel plaisir dchanger avec vous, tant ce contact physique et verbal est enrichissant.

    En attendant, bonne fin de saison, jusqu ces futures journes lyonnaises et mondiales de la piscine.

    Guy MminRdacteur en chef

    la rencontre durant ce Salon avec des personnes qui parlent comme vous

    du sujet piscine ne peut que vous enrichir

  • SOMMAIREReprez bien cette page pour retrouver un sujet, un article...

    DITO Pourquoi un numro spcialement ddi aux

    piscines de collectivits ? ........................... p.4

    ChRONIQUE Pourquoi notre profession va s'en sortir ? ..... p.8

    DOSSIER PISCINES DE COllECTIVITS Rencontre avec Jean-Christophe FILLOT ........ p.16 Camping Les Clos Fleuris ................................. p.20 Htel La Sapinire .................................. p.22 Rencontre avec Geoffroy CALLEWAERT ...p.24 Lhtellerie de plein air aujourdhui .............. p.26 Aires de jeux aquatiques .................................... p.30 Animation des bassins .........................................p.31 La dshumidification de piscine intrieure ........ p.32 Rgles sanitaires applicables aux piscines collectives . p.36 tude comparative du systme Oxymatic .......... p.50 Rencontre avec Yoann CHOuRAquI ..............p.52

    NOUVEAUTS ........................................p.58 Pensez-y ...................................................p.72

    RENCONTRE / DIAlOgUE un moment avec... Cyrille MAYOLLE ........p.10 Entretien avec Jrme CHABAuDIE ......... p.80

    DOSSIER TEChNIQUE Abris de piscines collectives ........................p.54 La tribune des fabricants............................. p.76 une ralisation en 8 jours ...............................p.84

    fIChES PROS DLW delifol ............................................... p.74 CEC ...................................................... p.75

    ENTREPRISES Lactualit des entreprises ............................ p.87 Le baromtre des entreprises ...................... p.100 Les Formations ..........................................p.102 Chronique des mtiers de la vente .............p.108 Rubrique du digital ....................................p.110

    RENDEZ-VOUS Foires, Salons, Congrs .............................. p.104

    PETITES ANNONCES ............................ p.112

    lISTE DES ANNONCEURS ................... p.114

  • 8 - Spcial PROS n9

    C'est vrai,

    Nous traversons, une crise profonde, Notre croissance est L'ARRT ! Notre taux de CHMAGE est plus de 11% ! Notre balance extrieure est DFICITAIRE depuis des

    lustres !

    Nos cots salariaux EXPLOSENT et paralysent lactivit ! Notre productivit est en PANNE ! Notre saison 2014 est bof

    MAIS, notre mtier, la PISCINE va invitablement conti-nuer se DVELOPPER !

    La FRANCE a une dmographie des plus leves en Europe. Ce qui signifie quune jeune gnration nombreuse ne demandera bientt qu plonger dans nos piscines, dans celles des Campings, Gtes, Htels, Rsidences, Lyces, Collectivits, etc., et bien videmment, dans les piscines familiales, qu'il faudra construire, rnover et entretenir.

    La preuve en est que, malgr cette sinistrose ambiante, malheureusement pas toujours injustifie, notre secteur embauche des salaris : des techniciens, vendeurs, chefs d'agences, matres-nageurs, responsables de bassins, qualifis dans le domaine de la PISCINE et du SPA.

    Laquabiking (le vlo aquatique), laquagym, la remise en forme aquatique, les massages sous leau, la radaptation fonctionnelle en piscine, envahissent les piscines qui-pes de matriels spcifiques.

    Notre march, la PISCINE , que ce soit celui des piscines prives ou des piscines collectives, va invitablement rebondir et connatre nouveau la croissance.

    Nous avons, en France, les lyces professionnels les plus performants au monde, pour dispenser les diffrentes for-mations techniques propres notre mtier.

    Les formateurs franais sont plbiscits dans les diffrents pays europens pour enseigner les techniques PISCINE .

    Les normes dhygine et de scurit franaises sont certes, svres, mais reprises par nombre de pays dans le monde.

    Voil pourquoi on va sen sortir !!Mais, et ce qui est le plus encourageant, c'est que bon nombre de pisciniers transmettent leurs entreprises leurs enfants, comme mon ami PILCH par exemple, piscinier depuis le sicle dernier, qui a transmis son entreprise Piscines Neptune (en rgion parisienne) sa fille Katherine et son fils Frdric.

    Si des parents encouragent leurs prognitures perptuer leur entreprise, c'est qu'ils croient en lavenir de notre si beau mtier !

    J'en citerai quelques-uns qui ont repris le flambeau aprs leur pre :

    Marc IDOINE qui ralise les plus prestigieuses piscines des pa-laces parisiens et autres piscines tout fait EXCEPTIONNELLES ;

    Jrme LAPASSET un des leaders sur le march normand de la piscine ;

    Laurent CHOURAQUI qui, tout en restant le principal pis-cinier en Touraine, construit de grandes et belles piscines collectives sur toute la France (lire larticle qui lui est consacr dans cette dition) ;

    Christine BARRAUD qui dveloppe l'entreprise de son pre, le beau Charly , avec brio, Castres ;

    Bruno PARAVEY qui suit les traces de ses parents comme piscinier, dans le golfe de Saint-Tropez ;

    Patrick MMIN poursuit avec succs le travail de constructeur que son papa a exerc dans le Rhne-Alpes.

    Et chez les INDUSTRIELS :

    Eloi PLANES aux commandes de la plus importante Socit de matriels de piscine en Europe, ASTRAL, devenue FLUIDRA ;

    Jean-Louis DESJOYAUX qui a su dvelopper une entre-prise rgionale en une socit internationale, cote en bourse !

    Marc MAUPAS qui a dvelopp l'entreprise familiale pour en faire lun des premiers groupes franais comprenant DEL, CEC, CARRE BLEU, CLASS,...

    Je ne peux tous les citer, car il y en a tant !!

    Spcial PROS se propose de les runir sur son stand lors du prochain salon de la piscine LYON en novembre.

    Alors, faites-vous connatre, vous qui avez repris les rnes de lentreprise familiale ! (Questionnaire p.113)

    Qui sait, peut-tre dciderez-vous de crer une association, un club, un blog, pour provoquer plus de rencontres et d'changes

    " Dans la difficult, la plus grande des fautes est le relchement de la volont "

    Citation de Henri-Frdric Amiel ; uvre : Journal intime, le 23 juin 1855

    Richard CHOURAQUIConsultant Piscine MABIS Consulting

    POURQUOI NOTRE PROfESSION VA S'EN SORTIR ?

    Chronique

  • 10 - Spcial PROS n9

    Cyrille MAYOLLE

    UN MOMENT AVEC Cyrille MAyOllE

    Cyrille Mayolle, 50 ans, Directeur Commercial et Marketing France et Europe du Sud du Groupe Lonza, nous a reu Amboise en Touraine, en compagnie de Caroline Beauval (Responsable Innovations Marketing et Etudes) au sige dArch Water Products France. A loccasion de notre dossier sur les piscines de collectivits, nous lui avons demand comment il jugeait lvolution de ce march.

    Cyrille Mayolle, avant de commen-cer cet entretien, vous accepterez de rpondre au fameux Questionnaire de Proust .

    1 - Votre premier geste le matin en arrivant au bureau ?