TRAVAILLER LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE A LECOLE MATERNELLE Mme Aynaud/Szikora Agnès Centre Référent des Troubles du Langage CHU LArchet II NICE La Réunion

  • View
    105

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Page 1
  • TRAVAILLER LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE A LECOLE MATERNELLE Mme Aynaud/Szikora Agns Centre Rfrent des Troubles du Langage CHU LArchet II NICE La Runion Fvrier 2008
  • Page 2
  • APPRENDRE A LIRE
  • Page 3
  • La finalit de la lecture la comprhension donc: Acqurir un haut niveau dautomaticit dans lidentification des mots crits Permet datteindre un niveau de comprhension crite gal celui de la comprhension orale
  • Page 4
  • 3 types de problmes pour l lve qui apprend lire dans une criture alphabtique : Il ne dispose pas de reprsentations orthographiques des mots, na pas accs aux units phonologiques Degr de transparence des relations graphmes /phonmes (varie en fonction des langues) Lunit de base dune criture alphabtique nest pas la lettre mais le graphme qui renvoie au phonme, unit de base du systme phonologique
  • Page 5
  • ANGLAIS Trs difficile... lcrit 40 phonmes pour 1120 graphmes ALLEMAND Difficile... ESPAGNOL Un peu plus facile... ITALIEN Plus facile... 25 phonmes pour 33 graphmes LES LANGUES
  • Page 6
  • La conscience phonologique peut tre dfinie comme laptitude percevoir et se reprsenter la langue orale comme une squence dunits ou de segments tels que la rime, la syllabe et le phonme.
  • Page 7
  • LES TROIS ETAPES DE LAPPRENTISSAGE DE LA LECTURE (selon FRITH) Etape LOGOGRAPHIQUE Lenfant devine le mot par la reconnaissance dindices extrieurs (couleur, forme dun emballage, logo de marque). REPSI = PEPSI Etape ALPHABETIQUE sens m,ai,s,on /m/ /e/ /z/ // Etape ORTHOGRAPHIQUE sens m,ai,s,on/mez/ Lapprentissage des relations entre lcrit et loral stablit (correspondance entre les graphmes et les phonmes). Lenfant ralise que les mots quil entend et quil voit sont forms dunits de plus petite taille. Les mots sont analyss partir de leur orthographe de faon globale sans recours lanalyse phonologique. Le mot en tant que tel est immdiatement reconnu. Lvocation du sens est quasi immdiate. PROCEDURE ANALYTIQUEPROCEDURE GLOBALE
  • Page 8
  • Mot crit LES DEUX PROCDURES DE LECTURE (1) Mot oral Analyse visuelle Mmoire court terme Lexique orthographiqu e Systme smantique Lexique phonologique Procdure directe segmentation Systme de conversion grapho-phonmique Synthse Procdure assemblage
  • Page 9
  • Les deux procdures de lecture (2) CHTEAU ANALYSE VISUELLE (identit, position) CHTEAU Production orale / ato/ lecture par adressagelecture par assemblage Lexique visuel (Orthographique) Reconnaissance Globale du mot Systme Smantique (sens du mot) Chteau Systme de conversion des graphmes en sons CHTEAU ato
  • Page 10
  • bol
  • Page 11
  • confortablement
  • Page 12
  • tafemornencoble
  • Page 13
  • bouleversement
  • Page 14
  • boulversement
  • Page 15
  • boulevrsement
  • Page 16
  • Atteinte de la voie dassemblage Faible connaissance des associations lettre/son Dficit de lanalyse segmentale de la parole, dans la discrimination phonmique entrave la comprhension Trouble de la perception auditive (surtout les phonmes dont larticulation est courte < 40 millisecondes : p/b ) Du fait de ces difficults, utilisation de la stratgie par adressage :les mots reconnus partir dindices visuels souvent incomplets. paralexies verbales :bergerie lu berger,colier lu cole paralexies smantiques: ruisseau lu rivire La faiblesse du dcodage est pallie par une utilisation massive de la voie smantique. Lecture laborieuse des logatomes (relation graphme/phonme obligatoire)
  • Page 17
  • Atteinte de la voie dadressage Incapacit dautomatiser la lecture partir de la forme visuelle des mots. Incapacit rcuprer en mmoire la prononciation associe au mot. Erreurs de rgularisation sur la lecture de mots irrguliers : lettres muettes (doigt, sept..) ou non respect de l'orthographe dans la prononciation (femme, second,oignon..) Perturbation de laccs la signification du texte lu, difficult acclrer le rythme de la lecture, la reprsentation mentale, au raisonnement infrentiel.
  • Page 18
  • Cet oiseou vert a vn joli bee Le dcodage actif des lettres Lambigut est rsolue par le contexte. Le cerveau impose une organisation de la page crite. Lidentification des lettres et des mots est un processus actif de dcodage dans lequel le cerveau ajoute de linformation au signal visuel.
  • Page 19
  • Les 3 prdicteurs les plus fiables de lapprentissage de la lecture: Les capacits danalyse phonmique et le niveau de connaissance des lettres Les capacits de mmoire phonologique court terme La dnomination rapide (dimages dobjets, de couleurs accs au lexique oral) LES CAPACITES DANALYSE PHONEMIQUES SONT CRUCIALES Elles permettent daccder au principe de ce type dcriture (alphabtique)
  • Page 20
  • LA PERFORMANCE DE LECTURE L = R x C L=RC Extraire de linformation de ce qui est crit Comprhension orale, Smantique syntaxique, Connaissance du monde Identification des mots isols
  • Page 21
  • R = l identification des mots Conscience Phonologique Conscience Phonologique Aptitude reconnatre et manipuler des units sonores constituant les mots Ncessaire pour lapprentissage de la lecture. Seul processus gnratif (lecture de mots nouveaux) boratelle Mottraktr Syllabetrak/tr Attaque/rimetr/ak/t/r Phonmet/r/a/k/t//r
  • Page 22
  • Traitement visuel Le mot est un objet visuel particulier Analyse des traits des lettres P RO QC GE Fh ka on m Prise en compte de lorientation des lettres b d p q t f u n Coder la position des lettres dans le mot chien / niche/chineproche/porche R = l identification des mots
  • Page 23
  • Apprentissage Lapprentissage de la lecture est dautant plus facile que lenfant prsente un bon niveau de langage oral. Consquence Le langage oral doit tre au centre des interventions des matres en maternelle et au CP. Il est important de sassurer que le vocabulaire et la syntaxe rencontrs lcrit sont connus loral.
  • Page 24
  • Discrimination auditive et rsultats scolaires : tude du Centre Ressources Cogni-Sciences de Grenoble (tests de perception dans le bruit/pas de mthodes aux rponses oui-non /mesure des seuils de dtection en labsence puis en prsence dun bruit controlatral cad dans loreille oppose celle o seffectue la mesure) Utilisation de lvaluation nationale CE2 Corrlations significatives entre rsultats scolaires globaux franais/mathmatiques et performances de dtection auditive dans le bruit.
  • Page 25
  • Discrimination auditive et capacits attentionnelles La slection attentionnelle nest pas une simple opration de filtrage, elle consiste sparer plusieurs conversations simultanes, en slectionner une et attnuer les autres (couter un concert en se focalisant sur la production du piano) LA CAPACITE A FOCALISER NOTRE ATTENTION AUDITIVE EST ESSENTIELLE DANS LES APPRENTISSAGES : Elle dtermine les priorits, fait un choix dans les informations sonores traiter Elle permet de slectionner les informations pertinentes pour la tche accomplir LES ENTRANEMENTS DEVELOPPENT : Lattention focalise La mmoire phonologique court terme (maintien en mmoire qq secondes) facilite lacquisition du vocabulaire en relation directe avec lhabilet retenir en mmoire immdiate des squences inhabituelles de sons de langage. Les processus attentionnels auditifs Ils sont une 1re tape de la conscience phonologique (meilleur prdicteur de lapprentissage de la lecture)
  • Page 26
  • La mmoire phonologique court terme Rle fondamental dans le processus dlaboration et dacquisition du vocabulaire (1er facteur : lecture interactive haute voix dalbums) Lacquisition dun mot nouveau se traduit par une reprsentation stable des caractristiques phonologiques de ce mot. ( /l-a-k/ et /k-a-l/ ) Corrlation entre tendue du vocabulaire et capacit de mmoire phonologique ( logatome : boulimandon ) Son amlioration vitesse dapprentissage ++ rtention long terme de nouveaux mots de vocabulaire
  • Page 27
  • EN PETITE SECTION Perception Localisation Reproduction Discrimination Des sons
  • Page 28
  • Do vient le bruit ? (instruments de musique, bandeau) Romo et Juliette (bandeau, en salle de motricit Romo doit retrouver sa Juliette qui lappelle) Le roi du silence Jeux dchos en rythmes (instruments de musique, comptines, chants remplacer certains mots par des onomatopes, des frapps, des claquements )
  • Page 29
  • Les appeaux ou les instruments de musique (tablir la correspondance entre un son et une image) Lotos sonores (photographies des enfants de la classe correspondance voix / image )
  • Page 30
  • En moyenne section : Localisation du bruit Le loto des bruits Les appeaux Les phrases dmontes (prendre conscience que les phrases sont constitues de mots, segmenter la phrase en mots) Le loto des syllabes Les onomatopes Les syllabes couples Le jeu du perroquet Mots drles, drles de mots Les syllabes en grappes Dvelopper les capacits de mmoire phonologique court terme Dvelopper les capacits de discrimination et dattention auditives/relation bruits,images
  • Page 31
  • LE LOTO DES BRUITS: coute des bruits proposs,nommer les bruits,les associer une image Poser un jeton sur limage correspondante Avec 4 bruits intrus (pas dimage sur la planche) Progression bruits longs/bruits courts,sons proches ballon/talons/tennis -- sonnette/rveil, reprsentation