VARIATIONS SUR UN TEMPS

  • View
    220

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • CAHIER DACCOMPAGNEMENTVARIATIONS SUR UN TEMPSDE DAVID IVES 5 AU 30 OCTOBRE 2015

  • TEXTE DE PRSENTATION >HUMOUR EN TEMPS REl OU RINVENT

    Par Stphane Lpine, conseiller dramaturgique et charg de cours lcole suprieure de thtre/dpartement dtudes littraires de lUQAM

    Le temps le temps le temps Le temps sen va, le temps sen va ma Dame, Las ! le temps non, mais nous nous en allons crivait Ronsard. Pour conjurer ce triste sort ou juste pour tuer le temps, de tous temps crivains et musiciens jonglent avec le temps. Jean-Sbastien Bach multiplie les variations, Philip Glass les rptitions et Marcel Proust signe une vaste cathdrale littraire de 3 000 pages, la recherche du temps perdu, qui souvre sur le mot Longtemps et se termine sur le mot Temps. Entre les deux : la vie.

    Auteur haut en rpliques et en couleurs, lAmricain David Ives fils hautement spi-rituel dIonesco pour labsurde et de Tardieu et Roland Dubillard pour la pyrotechnie verbale explore dans ses Variations sur un temps les trous noirs de la temporalit et engage ses personnages dans des dialogues fous braques o le temps est une bille de flipper qui se cogne partout et se rpercute dans les directions les plus inespres et inattendues.

    Dune dlirante mise en mots de la musique de Philip Glass la rencontre impromptue dun homme et dune femme qui refont connaissance jusqu ce que a puisse cliquer entre eux, dun mini-putt comme mtaphore de la vie et de la mort ou lieu inusit de dcharges rotiques une vision drlement kafkaenne de Drummondville, la ville de la poutine, o tous les repres sont abolis, o aucune vidence nest dsormais acquise et o plus rien nest sr, en passant par huit variations saugrenues sur la mort de Lon Trotski, ces Variations sur un temps font clater le temps comme du pop-corn, pter les coutures du vraisemblable et sauter les plombs de la ralit et du langage thtral.

    En musicien autant quen auteur, Ives explore lart de la variation de jouissives faons. Comme le compositeur britannique Edward Elgar avec ses Variations Enigma, mais avec la drlerie et la fantaisie dun acrobate du verbe, il pose un thme, une situation, un motif et partir de l, nous emporte, au gr de notes et dintervalles drgls, de rires et de dlires, dans une srie de reprises mlodiques, rythmiques et harmoniques. Puis, dune picette lautre, dune perle lautre de ce collier qui nous attrape par le cou et nous tient en laisse, David Ives enchane les variations, toutes plus jubilatoires les unes que les autres, pour crer au final la plus insolite machine mcher les mots que lon puisse imaginer.

    THTRE DE QUATSOUS

    CAHIER DACCOMPAGNEMENT

  • En ces jours o lon perd son temps gagner du temps, en cette poque agite o lon se demande toujours : est-il encore temps ?, prendre son temps devrait tre inscrit la Dclaration des droits de lhomme. Et puis en jouer, ajoutent les crateurs. Car ils sont nombreux les artistes qui, alors quil y a de llectricit dans lre, samusent arrter le mouvement ou lacclrer, redonnent du temps au temps ou crent des fissures dans le temps. Le cinaste Christopher Nolan et ses films de science-fiction djants (que lon pense Inception ou Interstellar) tordent le temps comme des serviettes mouilles pour en extraire du jus de cervelle et font de nous des bolides de course engags sur des pistes en forme de rubans de Mbius. Mme les block-busters amricains destins aux ados abolissent trs souvent le temps linaire pour emprunter les conceptions du temps et les voies visionnaires traces par les plus hardis scientifiques.

    Pourquoi donc, ces temps-ci, autant dcrivains, de musiciens, dartistes de tous horizons repensent-ils le temps, dtournent-ils la question du temps qui passe in-luctablement ou qui sarrte violemment, pourquoi saventurent-ils, comme autant dAlice au pays des merveilles, de lautre ct du miroir et crent-ils des uvres fas-cinantes, amusantes ou dlirantes sur le temps ? Pourquoi Milan Kundera nous par-le-t-il de limmortalit et de la lenteur ? Pourquoi Hermione dans Harry Potter et le prisonnier dAzkaban utilise-t-elle un retourneur de temps ? Pourquoi les sries tl, les bandes dessines et les jeux vido fuient-ils si souvent les contraintes du temps pour brasser les cartes et emmler les fils du pass, du prsent et du futur ? prouverions-nous une indomptable angoisse face au temps, sur lequel nous navons nul contrle, sinon en se prenant pour Dieu et en crant des uvres dart ?

    As-tu dj pens que nos vies taient rgies par un grand plan cosmique ? , dit lune des cratures scniques de David Ives, que la perte de contrle de son destin rend bien songeuse. Nous aurions donc tous en nous une horloge qui fait tic-tac sans que nous puissions contrler la dure de la pile ? Nous serions tous les acteurs dune pice que nous navons pas crite et de pauvres petites balles frappes par des gnomes mini-puttistes et destines au trou ? Triste destin. Non, pas triste du tout lorsquon pense aux heures de plaisir et de surprise que nous rserve ce par-cours plein dincidents quest la vie, mme incontrlable, mme indomptable, mme indirigeable. Voil ce que nous disent David Ives et ses Variations sur un temps.

    THTRE DE QUATSOUS

    CAHIERDACCOMPAGNEMENT

  • THTRE DE QUATSOUS

    IlS ONT DIT...

    Le temps est la faille de la cration, toute lhumanit y a sa place. Heiner Mller, Quartett

    Le temps est encore ce dont les hommes se dbrouillent le moins. Ils ont plus facilement apprivois lespace, au moins celui qui leur est imparti, celui qui en-toure la Terre. [] Aussi ont-ils invent toute sorte dhor-loges, horloges de la superstition et de lHistoire, horloges biographiques et idologiques qui ont permis dextraire de linsaisissable Temps les illusions et les tats dme les plus puissants de lespce humaine. [...] Le temps est un enfant, dit Hraclite un enfant qui joue au trictrac, un enfant-roi. Botho Strauss, Le Jeune Homme

    Le plus clair de mon temps, je le passe lobscurcir. Boris Vian, Lcume des jours

    Du moins, [sil] mtait laiss assez longtemps pour ac-complir mon uvre, ne manquerais-je pas dabord dy dcrire les hommes [] comme occupant une place si considrable, ct de celle si restreinte qui leur est rserve dans lespace, une place au contraire prolonge sans mesure [] dans le Temps. Marcel Proust, la recherche du temps perdu VIII Le Temps retrouv

    Ils se contentent de tuer le temps en attendant que le temps les tue.Simone de Beauvoir, Tous les hommes sont mortels

    Une valse trois temps / Qui soffre encore le temps / Qui soffre encore le temps / De soffrir des dtours / Du ct de lamour / Comme cest charmant.Jacques Brel, La Valse mille temps

    CAHIER DACCOMPAGNEMENT

  • QUIPE DE CRATIONTraduction Maryse WardaMise en scne Eric JeanAvec milie Bibeau, Anne-lisabeth Boss, Simon Lacroix, Daniel Parent, Genevive Schmidt et Mani SoleymanlouAssistance la mise en scne Chlo EkkerDcor Pierre-tienne LocasCostumes Cynthia St-GelaisLumire Martin SiroisConception sonore et rgie Olivier Gaudet-SavardDirection musicale Catherine GadouasComplice artistique Pierre Bernard

    ACTIVIT DE RENCONTRE AVEC lE PUBlICNous invitons les tudiants et professeurs aux Noctambules, une soire de discussion anime par la journaliste Marie-Louise Arsenault. Lactivit est un moment dchange et de complicit entre les artistes, les spectateurs et certains invits spciaux sur les diffrents thmes abords dans le spectacle.

    JeuDi Le 15 oCToBre 2015, APrS LA rePrSenTATion | ACTiViT GrATuiTe

    PRSENTATION THMATIQUECe spectacle donne loccasion de dcouvrir la parole de David Ives, un auteur phare de la dramaturgie amricaine contemporaine, qui samuse dans un style absolument tonnant, entre exprimentation et extravagance.

    Constitu de cinq courtes pices, le spectacle offre diffrentes conceptions du temps qui en-trent en conflit. Que ce soit en proposant plusieurs suites aux histoires quil raconte, diffrentes possibilits dans le cours des vnements passs, prsents ou futurs, Ives vient questionner le dterminisme, les failles par lesquelles le rel aurait pu se prsenter autrement.

    EACH ONE OF THESE lITTlE PlAYS WERE A lITTlE EDUCATION IN SOME PARTICUlAR ASPECT OF THEATRE. DAVID IVES

    THTRE DE QUATSOUS

    CAHIER DACCOMPAGNEMENT

  • Variations sur un temps (titre original: All in the timing) est un recueil de 14 courtes pices de David Ives, crit entre 1987 et 1993. Il fut jou pour la premire fois New York, en 1993, au Primary Stages. Voici un aperu des cinq pices qui vous seront prsentes.

    MINI-PUTT OU lART DE lA FUGUECette courte pice met en scne simultanment trois rendez-vous dun jeune homme au mini-golf, trois diffrents moments de sa vie. En jouant sur le rythme, David Ives propose ici une scne dynamique et comique et pose un regard sur lart de la sduction, le vieillissement et lcart entre les diffrentes gnrations.

    lE DRUMMONDVIllEDans ce monde cr par David Ives, tre pris dans un Drummondville, cest tre soumis un tat dans lequel il se produit toujours le contraire de ce que lon veut. La seule solution pour y chapper : toujours demander le contraire de ce que lon dsire. Dans le mme ordre dides, tre happ par Los Angeles nous entraine dans un bonheur sans quivoque. Quant au Qubec, cest un tat qui sapparente la mort, sans les avantages . Deux amis, attabls au restaurant, tentent de ragir ces situations loufoques. Cette pice explore, de manire humoristique, lemprise du destin dans nos vies.

    CEST SRAu dpart, un homme tente de sduire une jeune femme dans un caf. Tout au long de leur conversation, une sonnette retentit chaque fois que lun des deux partenaires fait une gaffe. La scne est alors reprise, jusqu ce que la conversation volue vers une heureuse finalit. Cest ici le pouvoir des mots qui dtermine le futur des deux individus.

    VARIATIONS SUR lA MORT DE TROTSKILorsque David Ives apprend, dans un article du Times, que Lon Tr