Clarice Lispector : Colloque

  • View
    781

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • LECTURES LISPECTORIENNES ENTRE EUROPE ET AMRIQUES

    Gnero no me pega mais

    Ce colloque runit crivain.e.s, lectrices et lecteurs, ditrices, critiques, ar-chivistes qui partagent l amour pour l uvre de l crivaine brsilienne Clarice Lispector, depuis les diffrents bords, approches et moments entre Europe et Amriques. Luvre de Lispector a attir ds le dbut l intrt de la critique brsilienne et acquis une notorit croissante. En France, depuis les annes 80 l uvre de Lispector a connu un essor important grce la pu-blication des traductions franaises publies aux ditions des femmes, et l activit critique et potique de l crivaine Hlne Cixous. Dj en 1974 Antoi-nette Fouque la Foire du Livre de Rio de Janeiro, a nou des contacts pour la publication des livres de Lispector, dont un texte fut publi dans le recueil Brasileiras (1977) suivi un an aprs de La passion selon G.H, un des plus grands livres de Lispector.

    Cest dans le but de poursuivre la rflexion sur l criture lispectorienne par-tir des grandes questions critiques du XXme sicle que nous proposons de soulever la problmatique des genres la croise du genre littraire et de la pense de la diffrence sexuelle. Ce sera l une des phrases les plus emblma-tiques de la potique dAgua viva, gnero no me pega mais le genre ne mattrape plus , celle qui nous donnera le point de dpart pour interroger la prgnance de cette uvre au croisement de disciplines et pistmologies diverses critique littraire et philosophie, biographie et correspondance, reprsentation picturale et imitation , en insistant dans l approche critique sur les grandes questions poses par les tudes de genre et la subjectivit postmoderne.

    Ce colloque international portera une attention particulire aux passages entre l criture littraire, la biographie et la vaste correspondance de l cri-vaine. Ces diffrentes collocations de l uvre de Lispector font apparatre la fois l tendue et la puissance dune criture mais aussi son originalit , savoir sa non-collocation. Ce qui nous reconduit au thme gnral du colloque le genre ne mattrape plus : comment cette criture peut tre la fois au cur des penses et critures de la modernit et mme de la postmodernit et en mme temps se maintenir prs de la pense-sentir sauvage ?

    Manifestation soutenue par l IEC

    Colloque organis par :Maria Graciete Besse (Paris 4) Nadia Setti (Paris 8) en collaboration avec Anne Marie Bockstaele ( Paris 8)

  • Jeudi 12 mai 2011 maison du Brsil, Cit universitaire, Paris14h00 accueil, Prsentation du colloque :

    Maria Graciete Besse, Universit Paris 4, CRIMIC ; Nadia setti, Universit Paris 8, IEC Textes denvoi : interprtations scniques de la comdienne Gabriela Scheer

    MMOIRES, IMAGES, CRITURES

    15h00 Nadia Battella GotliB, USP, So Paulo, Brsil Clarice Lispector : literatura, biografia, fotobiografia

    15h30 eleNa losada, Universit de Barcelone, Espagne Minhas Queridas : a elipse/eclipse nas cartas familiares de Clarice Lispector

    dbat

    16h00 BeNjaMiN Moser , crivain, biographe, Utrecht, Netherlands Clarice (virgule) Pourquoi ce monde ?

    16h30 claire VariN, romancire et essayiste, Montral, Qubec La passion brsilienne dune Qubcoise

    dbat et pause

    17h30 TAbLE RONdE : LIRE, TRAdUIRE, ARChIvER

    eliaNe VascoNcellos, Archives Lispector, Casa Rui Barbosa, Rio de Janeiro, Brsil lorette coeN, essayiste, journaliste, commissaire dexpositions, Lausanne, Suisse sVriNe rosset, traductrice Deux responsables des ditions des femmes Antoinette-Fouque

    18h30 Projection film

    Samedi 14 mai 2011 universit Paris 8 salle B 106 FEMME ET AUTRE, ENTRE GENRES

    10h00 silVia ostuzzi, Universit Paris 8 Ravissements : points de passion

    10h30 luisa Muraro, Milan, Italie La traiettoria siamo noi / la trajectoire cest nous-mmes

    11h00 Michle raMoNd, Universit Paris 8 Le dedans de lcriture : lnigme du rel

    Pause

    11h30 Mara NeGrN, Universit de Porto Rico Le poids du dsir fminin dans A via crucis do corpo

    12h00 Nadia setti, Universit Paris 8 Genre(s) dune lintelligence idiote (le cas dune toile nordestine)

    12h45 FerNaNda coutiNho et Vera Moraes, Universit Fdrale du Cear, Brsil La femme qui jouait avec les genres

    Conclusions djeuner

    Vendredi 13 mai 2011 maison du Brsil, Cit universitaire, Paris PENSER, SENTIR, CRIRE

    09h30 rosi Braidotti, Universit dUtrecht, Netherlands Lispector, le matrialisme corporel et le devenir-femme

    10h15 eVaNdo NasciMeNto, Universit Fdral de Juiz de Fora, Brsil Les animaux, les choses, la pense

    dbat

    11h45 Maria Graciete Besse, Universit de La Sorbonne-Paris 4 Clarice Lispector et la crativit nomade

    12h15 joaNa Mas, Universit de Barcelone, Espagne La peinture et les mots : figure et figural chez Lispector

    14h30 lcia chereM, Universit Fdrale du Paran, Brsil Lire Clarice Lispector : le sursaut dun langage

    15h00 arNaldo FraNco jr., UNESP, So Jos do Rio Preto, Brsil Langage, diffrence et pouvoir dans les premiers contes de Lispector

    15h30 GaBriela Garcia huBard, Universidad Nacional Autnoma de Mexico, Mexique Finalit sans fin : la beaut du diable : Agua viva

    Pause

    16h30 carlos MeNdes sousa , Universit do Minho, Braga, Portugal Em braslia gnero no me pega mais

    17h15 joo caMillo PeNNa, Universit de Rio de Janeiro Lire non pour la littrature mais pour la vie Clarice et la vie prcaire

    dbat

    19h00 Lecture spectacle de Gabriella Scheer

    20h00 Cocktail la maison du Brsil